PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
-110€ sur le Casque gaming sans fil Corsair Virtuoso WL Blanc ...
99 € 209 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 

 Comment promouvoir un livre numérique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Pour les concours, ce sont les chroniqueurs qui les ont organisés (ou les groupes) quand j'ai eu des demandes.
Je n'ai pas voulu me lancer dans tout ça.
Mais les ME ne les lancent pas forcément non plus sur leur page. Quand il y a le concours #lemoisanglais sur la page Instagram réunissant les passionnés de littérature anglaise, chaque jour il y a un concours pour gagner un roman offert par une maison d'édition différente. Il faut aussi aimer le mur Instagram de la maison d'édition mais le concours n'a pas lieu sur le mur de la ME, à la base. study
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Je pense que les concours organisés par des chroniqueurs ont des chances de mieux fonctionner dans le sens où le livre bénéficie de l'image du chroniqueur et de la confiance de sa communauté ("elle nous ferait pas gagner un livre nul !"). Alors que qu'un auteur qui fait un concours c'est "il vend sa tambouille". Du coup ça peut s'ajouter à la question de l'importance de la communauté, je pense.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1477
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Les Chroniqueur·euses c'est pas les pires hypocrites concernant les livres ?
Au moins l'auteur·ice croit réellement en son projet...
Parce que les chroniques SP, j'ai l'impression que c'est de la pommade en grande quantité et au final, c'est surtout trompeur, je trouve. Neutral
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Après, je pense que ça dépend des chroniqueurs. Y en a qui hésitent pas à critiquer négativement même quand ils ont reçu le livre gratuitement ! Et y en a d'autres (je pense ceux qui en ont fait leur métier, sont payés pour faire des chroniques et où y a des enjeux financiers importants pour eux) qui effectivement doivent passer de la pommade. Mais il reste quand même une bonne proportion d'honnêtes, à mon avis !
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5517
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


elopez7228 a écrit:
Les Chroniqueur·euses c'est pas les pires hypocrites concernant les livres ?

Ce n'est pas l'expérience que j'ai eue. Les chroniqueuses qui ont publié un avis sur mon livre ont eu l'air de sincèrement l'apprécier, certaines sont venues m'en parler en MP et par la suite, plusieurs ont partagé les publications sur ma sortie Wink Je ne pense pas qu'elles se seraient donné cette peine si elles avaient passé la pommade par obligation.

Ceci dit, oui, un service-presse sera toujours plus sympa qu'une critique anonyme Razz


Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Insta13Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Ftb12Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Nimbb12Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Jeb12Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Dppeti12Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 Cde11010

Participez au concours d'extraits 110 jusqu'au 9 octobre !
En ligne
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1477
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Tant mieux !!! Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 1f60e
C'est mieux quand c'est sincère!!!! Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 1f44d
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


elopez7228 a écrit:
Les Chroniqueur·euses c'est pas les pires hypocrites concernant les livres ?
Au moins l'auteur·ice croit réellement en son projet...
Parce que les chroniques SP, j'ai l'impression que c'est de la pommade en grande quantité et au final, c'est surtout trompeur, je trouve.  Neutral

Même avis, et j'ajoute (étant "chroniqueuse très libre" = je ne chronique que les livres que je me procure, et pas "à la demande"... ) : 

les auteurs prennent malgré tout assez mal quand on leur dit, par exemple : "Ben... je suis embêtée pour chroniquer : seule une nouvelle sur les quatre est vraiment "ok", donc bon...  scratch

Ou pire : les personnes qui vous en veulent plus ou moins quand vous leur dites que vraiment, ça va être dur de chroniquer parce que ceci et cela n'est pas au point du tout + réelle analyse fondée ( = beaucoup de temps passé dessus, quoi !)
Spoiler:

Tout ça pour dire que du côté des chroniqueuses : je pense bien que la plupart "rend" des bonnes chroniques, comme elles "rendraient des bonnes copies", par principe, pire : quand ce sont des envois faits directement par les ME !
Rares sont alors les chroniqueuses prêtes à oser dire : "Ce n'est pas très bon" ou simplement "Je n'ai pas aimé" : si elles font ça, elles perdent leur "super partenariat" avec telle ou telle ME, et un certain prestige qui va avec... Rolling Eyes 

Donc, en effet, c'est souvent faussé : soit par un copinage qui amène à une forme d'hypocrise. 
Soit, par le partenariat de la blogueuse avec telle ou telle ME. 

Mais dans le tas, bien sûr qu'il y a aussi d'excellentes et sincères chroniques, donc bref, c'est complexe... 

 ________________________________________________

J'ai pris un énorme retard dans la lecture des réponses et échanges sur ce fil, donc je rebondis seulement là-dessus ! Wink 

Spoiler:
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Quand j'avais mon ancien blog, ça m'est arrivé une ou deux fois d'avoir un livre gratos pour chroniquer (j'avais dix fois plus de pages vues qu'aujourd'hui...) et j'ai toujours été sincère dans mes avis, parce que c'est une marque de respect, mais bien sûr je savais que l'auteur allait lire, donc j'y mettais quand même les formes (pas de "c'est trop nul").

Aujourd'hui, je chronique ce que je lis, parce que ça me fait plaisir, et quand ça ne va pas, je le dis aussi. Mais je mets quand même les formes parce que déjà c'est plus agréable à lire pour les lecteurs de mon blog qu'un truc hyper énervé, et puis il m'arrive de taguer les auteurs sur les réseaux sociaux et donc de me dire qu'ils vont peut-être lire et pareil, je ne veux pas les vexer ou les rendre triste, ou que sais-je parce que je sais le travail que ça demande d'écrire un roman, donc quand j'ai pas aimé je le dis mais j'y mets les formes et j'explique pourquoi ça ne me plaît pas. Pour moi c'est simplement une marque de respect.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


ENIF : oui, c'est pour ça que, quand vraiment "je bloque", soit je ne fais pas , soit je contacte l'auteur pour lui indiquer mon ressenti et voir ce qu'on peut faire. 

Il m'est arrivé qu'un auteur me dise que je pouvais "y aller", donc j'y suis allée franchement, mais sans démolir le livre (mais j'ai indiqué sincèrement les bémols, et comme tu le dis, en y mettant les formes).

Maintenant, quand l'auteur vend des millions d'exemplaires et que je déteste, bon, je peux y aller, l'auteur s'en tape totalement de mon petit avis !  Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 1f606  Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 1f606  Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 1f602 
Spoiler:
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


C'est parce que j'ai pensé à ça (le fait que les chroniques ne sont sans doute pas sincères) que j'ai fini par écrire que mon roman est nul dans une chronique sur mon propre livre, lui mettant "pas apprécié" puis "lu aussi" sur Booknode.

Bref : la prochaine fois, je pense ne demander aucune chronique.
Si elles sont négatives, elles piquent.
Si elles sont positives, elles sont forcément hypocrites et ne prouvent pas que ce que j'écris n'est pas nul.

En tout cas : l'auteur croit réellement en son projet.
Pas moi, en tout cas. Justement parce que je ne retiens que le négatif et qu'à choisir j'ai été plus heureuse avec mes albums jeunesse ou mon recueil de poèmes qui ont été fort peu chroniqués.
Je le retiens pour la suite mais au final l'objectif est-il de vendre, de promouvoir, d'obtenir des chroniques ou d'écrire :write: et de se faire plaisir en écrivant pour soi-même et quelques happy few ? Au final... Comment promouvoir un livre numérique ?  - Page 4 770102 je pense que je vais laisser tomber la promotion des prochains. Pop corn


Dernière édition par MaddyForeigner le Jeu 22 Avr 2021 - 17:40, édité 2 fois
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Mais une chronique ne "prouve" jamais (ou un avis d'une manière général) quoi que ce soit ! Un avis montre juste les goûts des personnes, de lecteurs qui sont des individus. À la rigueur, ma manière dont elles sont écrites renseignent sur la manière de réfléchir des personnes (est-ce que les points négatifs sont avant ou après, par exemple ? Ou moi par exemple je parle aussi du point de vue "technique", la narration, etc.). Mais elles ne prouvent jamais quoi que ce soit sur le livre.

Un exemple : Ayesha d'Ange (oui, je prends toujours celui-là).
C'est mon roman préféré de tous les temps. Immense claque, leçon d'écriture, juste parfait ! Sur Babelio, la moitié des lecteurs pensent comme moi. L'autre moitié a failli lâcher le livre en cours de route, parce qu'ils ont détesté tout ce que j'ai aimé (le rythme des dialogues, les passages à la ligne fréquents, etc.).
Quel type de chronique dit la vérité ? Celui qui a mis une étoile avec pour commentaire "le livre m'est tombé des mains" ? Ou celui à base de "immense claque" ?
Il n'y a aucune Vérité : seulement des vérités individuelles.

Je pense que tu es beaucoup trop fixée sur les avis des lecteurs pour accorder de la valeur à ton texte. Si tu aimes ton texte, si pour toi tu es allée au bout de ce que tu étais capable d'écrire à ce moment-là, avec tes outils et tes connaissances, si pour toi le roman n'est pas nul, alors il n'est pas nul. Point barre.

Et je dis ça en comprenant le besoin de reconnaissance parce que c'est l'une des raisons qui fait que je veux être éditée en maison d'édition et que je refuse l'auto-édition. J'ai besoin qu'un pro me dise que c'est bien, que j'ai fait du bon boulot, et que je mérite d'être lue. Et évidemment, quand mes bêta-lecteurs m'ont dit qu'ils avaient aimé mon roman (sans cacher les points négatifs) ça m'a fait plaisir parce que ma plus grande peur était de leur faire perdre leur temps sur un truc pas si bien et d'avoir mal jugé mon propre texte. Donc je comprends vraiment la question de la reconnaissance et le besoin d'être aimé. Mais voilà : c'est un texte qui est aimé, pas son auteur. Et en plus, des éditeurs même peuvent ne pas être d'accord sur un texte.

Un avis ne "prouve" rien du tout.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Une directrice éditoriale m'a écrit : "ton écriture est nickel donc pas adaptée aux lecteurs contemporains. Il faudrait tout remanier."

Bon.

Ma ME m'a virée au bout de 11 jours, 3 dédicaces et 100 exemplaires papier vendus à peu près.

Donc ça sera forcément l'auto-édition.
Je suis dans la marge.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Ben après, on a les parcours qu'on a et les expériences qu'on a. Mais même les éditeurs ne sont pas objectifs. Personne ne l'est. L'objectivité est une chimère ; le mieux qu'on puisse avoir c'est l'objectivation.
Je me rappelle avoir lu un témoignage d'une autrice (d'un auteur ?) qui disait qu'un éditeur lui avait fait un retour sur son texte en lui demandant de remanier dans un sens, mais un autre éditeur avait dit tout le contraire... Je crois aussi que s'est arrivée à Azaby pour l'un de ses romans. Donc même un avis d'éditeur ce n'est pas la Vérité. Parce que même s'ils ont un regard de professionnel, ils restent avant tout des gens !

Puis par exemple, il y a des maisons d'édition qui cherchent des textes "littéraires" et "nickel" comme Les Forges Vulcains, par exemple ! (qui publient en fantasy, littérature blanche, et d'autres trucs aussi, je crois).
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Il m'avait répondu que mon texte pourtant publiable et maîtrisé ne rentrait pas dans le spectre de ce qu'il recherchait.
Je n'ai vraiment plus envie de recommencer tout ça.
1/ Ecrire.
2/ M'auto-editer vite fait discrètement.
3/ Passer à l'écriture du livre suivant.
Very Happy
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2316
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Ça reste un beau programme ! Le plus important c'est d'écrire, de toute façon ! Very Happy
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Comment promouvoir un livre numérique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-