PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Les conseils d'une apprentie éditrice, chapitre I : La forme du mail et du manuscrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3583
   Âge  :  32
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Sang-Chaud Panza


Mais dans le doute, choisis un parfum de bonne qualité. Pas le Nina Ricci que tu trouves en solde chez ton marchand de journaux.
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Verowyn a écrit:
Tu enverrais une lettre de motivation à un employeur sur du papier rose et parfumé ? Probablement pas.
C'est le manuscrit, par ses qualités d'écriture, qui doit sortir du lot. Pas son enrobage.
Pour le coup, j’ai écouté un podcast qui interviewait une éditrice d’Hachette qui expliquait que la note d’intention et son format étaient important pour elle, et que c’est comme ça que l’Engrange-Temps lui a tapé dans l’œil. Bien sûr le manuscrit lui a ensuite plu, mais il était à noter que la présentation esthétique de la note d’intention ainsi que le « moodboard » qui l’accompagnait ont créé un a priori positif, et ça, c’est toujours bon à prendre.

J’ajouterais aussi Bleuenn Guillou qui demandait des pitch en stories Insta lors de son speed editing, et qui avait indiqué apprécier les moodboards et les images. Certes, elle ne jugeait officiellement pas sur ça, mais il me semble clair qu’une belle présentation ne peut qu’augmenter ses chances, dans ce cadre-ci.

Bref, j’imagine que l’importance ou pas d’une « jolie » note d’intention va dépendre fortement des éditeurs.
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Sans doute. J'avoue, je juge uniquement le manuscrit et j'en ai fait une généralité.

Mais je persiste à dire qu'il faut se présenter de façon professionnelle. Un moodboard, c'est créatif, mais pro. Une lettre parfumée, bof.
 
Marybat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1835
   Pensée du jour  :  L'art de l'écrivain consiste surtout à nous faire oublier qu'il emploie des mots (Bergson)
   Date d'inscription  :  21/08/2012
    
                         
Marybat  /  Journal du posteur


le parfum, je trouve ça vraiment too much, ou alors un truc genre senteur des pins très très très discret.
 
Rask'
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3840
   Âge  :  30
   Localisation  :  JE depuis 2007
   Date d'inscription  :  20/08/2009
    
                         
Rask'  /  ChériJE® de Mitsu


Merci Zéphaïre pour le post et aux autres pour les échanges et partages d'expériences, c'est vraiment intéressant !
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2946
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Verowyn a écrit:
Tu enverrais une lettre de motivation à un employeur sur du papier rose et parfumé ? Probablement pas.
.../...

Ça dépend de l'emploi que tu vises. Wink
Pour un poste de chroniqueuse, du courrier du cœur dans un magazine style Union, ça serait un plus certain.

Pour une ME, si le manuscrit est dans le genre New Romance, chez La Musardine, ça serait remarqué. Sans garantie de succès selon la valeur du contenu, bien sûr, mais ce serait certainement au moins lu, ne serait-ce que par curiosité. Very Happy

On n'a pas inventé les e-mails parfumés, mais je ne désespère pas. :mrgreen:
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Citation :
Pour une ME, si le manuscrit est dans le genre New Romance, chez La Musardine, ça serait remarqué. Sans garantie de succès selon la valeur du contenu, bien sûr, mais ce serait certainement au moins lu, ne serait-ce que par curiosité.

La Musardine ne publie pas de New Romance mais de l'érotisme - y a des scènes érotiques dans la New Romance, mais c'est pas tout à fait la même vibe.
A priori, ils lisent les manuscrits qu'ils reçoivent, lettre parfumée ou pas.

Mais bon, si vous voulez absolument envoyer des lettres rose bonbon en pensant que ça vous donne un avantage, allez-y, hein.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2946
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Verowyn a écrit:

Mais bon, si vous voulez absolument envoyer des lettres rose bonbon en pensant que ça vous donne un avantage, allez-y, hein.

:mrgreen:  je plaisantais... Wink  
Je pensais que les smileys parlaient d'eux même. :mrgreen:
A priori ça n'est pas le cas.

Mille excuses pour le dérangement.

En toute estime, Philippe.
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3583
   Âge  :  32
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Sang-Chaud Panza


Well. Je pense que tout le monde plaisantait à propos du parfum. Par ailleurs, les envois se faisant essentiellement par mail de nos jours, la question ne se pose pas. Ou moins.
En revanche, je suis étonnée d'apprendre qu'un mood board puisse accrocher l'oeil d'un éditeur. J'avoue, je trouve ce procédé enfantin. Ça a tendance à me bloquer plus qu'autre chose.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Bah écoutez, j'ai déjà reçu en guise de manuscrit des photos de pages réellement manuscrites, écrites au bic illisible, d'un texte qui était visiblement totalement hors ligne (et n'était pas achevé, de toute façon), et en guise de lettre d'accompagnement des diatribes venimeuses sur l'ex-femme de l'auteur qui avait ruiné sa vie, assorti de précisions sur ses finances et d'espèces de menaces générales et de délires paranoïaques. Donc bon. Je prends la lettre parfumée au premier degré, parce que je suis sûre que quelqu'un, quelque part, l'a déjà fait. ¯\_(ツ)_/¯

Après l'Engrange-Temps, c'est du YA, où l'univers visuel sera peut-être plus important qu'en littérature générale/adulte ?
Et Bleuenn Guillou, c'est du speed-dating sur des pitchs, donc de base, pas la même chose que des soumissions
de manuscrit classiques.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3020
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


J’ai vu plusieurs fois sur les sites web de maisons d’édition la précisions : n’envoyez « ni carte, ni illustration, ni couverture. »
Donc tout naturellement, j’ai tendance à penser que le mood board est à éviter.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Le mood-board est plutôt utilisé dans un contexte de commande, dans le cas où l'éditeur a envie de se faire une idée de l'ambiance et du contexte du récit à venir... ce sont les seules configurations où un éditeur m'en a réclamé un !

Je suppose que lorsqu'on connaît l'éditeur (le cas de Bleuenn par exemple qui ne les boude pas), ça peut avoir son intérêt et allumer la curiosité. Dans le cas de soumissions anonymes pour un projet déjà rédigé, je ne vois pas du tout l'intérêt !
 
Pikabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  32
   Localisation  :  Copenhague
   Date d'inscription  :  16/10/2020
    
                         
Pikabou  /  Barge de Radetzky


Les lettres roses parfumées c'est copyright Elle Woods Cool - et à moins d'envoyer à une ME vraiment particulière, j'éviterais.
http://www.sophiebachet.com
 
RitaMartins
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/05/2023
    
                         
RitaMartins  /  Clochard céleste


Pour le moodboard, j'avais écouté un podcast où Maëlle Desart intervenait, et disait que pour toutes ses soumissions de roman, elle joignait un moodboard au synopsis sous forme de lien.

En gros son synopsis était divisé en plusieurs parties : le genre, les thèmes, une courte présentation des personnages principaux (genre une phrase), les livres qui ressemblent au manuscrit proposé, le lien vers le moodboard, et le synopsis détaillé.

Après elle travaille beaucoup sur commande, donc ça rejoint ce que disait Azaby, et ça ne marche peut-être pas aussi bien pour une soumission "classique" scratch

En vrai, j'aime bien l'idée, je trouve que ça permet assez facilement à l'éditeur de trouver des informations s'il le souhaite (et de les passer rapidement si ça ne l'intéresse pas). Après, je n'ai rien de publié, donc bon, à prendre avec des pincettes Laughing
 
Calathea
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  63
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/10/2023
    
                         
Calathea  /  Clochard céleste


Merci Zéphaïre pour tous ces précieux conseils !
Je n'ai pas eu l'occasion d'intervenir jusqu'à présent (le topic en général est très complet) mais un point m'intrigue un peu.

Jimilie Croquette a écrit:
J’ai vu plusieurs fois sur les sites web de maisons d’édition la précisions : n’envoyez « ni carte, ni illustration, ni couverture.

J'écris de la fantasy et j'ai élaboré une carte (avec Wonderdraft), et même s'il n'y a pas beaucoup de voyages, j'avais une idée du monde où mes personnages évoluent dès le début. J'ai aussi dû créer un calendrier, comme le roman comprend pas mal d'entrées de journal et que nos mois font fortement référence à des dieux et empereurs romains, ce qui me gênait pour l'immersion. J'ai fait au mieux pour garder ça simple cependant (les mois faisant référence à la nature et aux saisons).

Mais du coup, les éditeurs n'acceptent pas ça ? On peut faire l'impasse sur la carte à la rigueur, mais ça me paraît dommage, je ne trouve pas que ce soit un gadget, et son absence dans Déracinée de Naomi Novik, que je lis en ce moment, me gêne un peu. Dans l'éventualité où mon roman serait retenu, est-ce que ma carte pourrait être publiée (en étant remaniée par un illustrateur, j'imagine), ou est-ce que l'éditeur pourrait se réserver le droit de ne pas l'inclure voire de mettre sa propre carte ? (ça par contre, ça ne passerait pas)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Les conseils d'une apprentie éditrice, chapitre I : La forme du mail et du manuscrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-