PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 

 compte d'auteur déguisé mais j'ai signé quand même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
La Pingue
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  31/12/2017
    
                         
La Pingue  /  Clochard céleste


BoiséeNoire a écrit:
Je suis curieuse. Pourquoi l'ami de tes parents passe par le compte d'auteur plutôt que par le l'auto-édition ?

Toutes mes excuses, j'ai fait une confusion. Effectivement, il s'agit d'auto-édition...
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2141
   Âge  :  23
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


C'est très différent dans ce cas x)

Le compte d'auteur, c'est de payer une somme (parfois très dispendieuse) à un prestataire de services pour que celui-ci publie le roman. L'auto-édition, c'est payer les gens qu'on décide de payer et tout maîtriser soi-même.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


BoiséeNoire a écrit:
C'est très différent dans ce cas x)

Le compte d'auteur, c'est de payer une somme (parfois très dispendieuse) à un prestataire de services pour que celui-ci publie le roman. L'auto-édition, c'est payer les gens qu'on décide de payer et tout maîtriser soi-même.

L'édition à compte d'auteur, ce n'est même pas un prestataire de service puisque la ME peut avoir le dernier mot et dispose des droits d'auteur. Un vrai prestataire de service, il en existe, se charge de la correction, du formatage, de la couverture (voire même du marketing), pour un prix conclut à l'avance et le client a un droit de regard sur le contenu. Ca me parait beaucoup plus sain.
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


Lehah b je me souviens de ce poste, je l'avais lu! Pour ce qui est du reste, et bien je verrai si la ME tient ses promesses...

Lapingue, c'est exactement ça : je n'ai pas dans la tête d'en vendre 3000 exemplaires! juste trouver des personnes qui aiment ce que j'ai fait .
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


Leahb j'ai vérifié mon contrat (tu m'as fait peur!!!), j'ai vérifié toutes les lignes...non la mise au pilon n'est pas à ma charge....ouf!!
 
marie-do
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/07/2020
    
                         
marie-do  /  Pippin le Bref


J'ai eu plusieurs offres aussi de ce type de maisons pour mon manuscrit envoyé, sans savoir également la différence entre le compte d'auteur et le compte d'éditeur. Je les ai refusées après m'être renseignée et j'ai bien fait car quelques semaines plus tard une maison à compte d'éditeur prenait contact avec moi. Ce que je regrettais le plus et que je trouvais le plus louche c'était l'absence complète de travail éditorial...Soit disant il ne fallait rien retoucher au manuscrit...Quand je vois l'immense boulot réalisé avec mon éditrice sur mon texte, combien il a été amélioré, retravaillé, ça me pose encore plus de questions sur ces maisons à compte d'auteurs. Secundo: les libraires......Déjà quand tu te pointes dans une librairie en étant un parfait inconnu, ils sont hyper-méfiants. Tous m'ont demandée le numéro isbn pour voir justement si c'était du compte d'auteur ou du compte d'éditeur. Et même ainsi , ceux qui m'avaient dit qu'ils commanderaient le livre ne l'ont pas toujours fait. La promotion est ultra-rude parce-que le marché est ultra-concurrentiel. Dépasser le cadre de tes connaissances nécessite forcément un très gros travail de promo, de la presse (un minimum), des salons , plus facilement accessible dans une maison qui a déjà ses "entrées" et ses filons. Après si le but est juste de vendre quelques livres pour ton entourage ou quelques amis c'est différent. En tout cas, c'est ton choix, tu l'assumes et je trouves cela déjà très bien et te souhaite bonne chance dans cette aventure.
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


Bonjour,

Me revoilà, je m'étais promis de vous dire où me mènerait mon contrat.
Donc, mon livre a été corrigé (il reste une erreur, et en regardant de plus près, ça arrive aussi avec les grosses ME), il y a eu un vrai travail sur la couverture pour laquelle j'ai donné mon avis, choisi le style, les couleurs, bref j'ai eu un vrai regard sur ce travail. La mise en page n'est pas tout à fait celle que j'aurais aimé mais là je n'ai pas eu le choix. Bref, le travail éditorial est top.
Pour ce qui est de la promo...Je dirais...inexistente. Ç'avait pourtant bien démarré, avec une chargée de com investie mais cette personne a changé. De plus, au moment où mon livre a été publié, la ME venait de signer avec hachette et ce fut un joyeux bordel.
Je connaîtrai le mois-ci les ventes en librairie, de mon côté, j'ai vendu environ 150 exemplaires. Je n'ai quasiment pas fait de salons car je n'en ai pas trouvé près de chez moi, là aussi, la ME en proposait plein au début et depuis quelques temps, presque plus rien.
Je suis vraiment contente d'avoir travaillé avec Hello, ils sont toujours à l'écoute et bienveillants mais un peu déçue du manque de promotion.
Je viens de terminer mon deuxième et me demande si je signe de nouveau avec eux ou pas, gros dilemme.
Bonne journée à tous.
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


felix88 a écrit:
Bonjour,

Me revoilà, je m'étais promis de vous dire où me mènerait mon contrat.
Donc, mon livre a été corrigé (il reste une erreur, et en regardant de plus près, ça arrive aussi avec les grosses ME), il y a eu un vrai travail sur la couverture pour laquelle j'ai donné mon avis, choisi le style, les couleurs, bref j'ai eu un vrai regard sur ce travail. La mise en page n'est pas tout à fait celle que j'aurais aimé mais là je n'ai pas eu le choix. Bref, le travail éditorial est top.
Pour ce qui est de la promo...Je dirais...inexistente. Ç'avait pourtant bien démarré, avec une chargée de com investie mais cette personne a changé. De plus, au moment où mon livre a été publié, la ME venait de signer avec hachette et ce fut un joyeux bordel.
Je connaîtrai le mois-ci les ventes en librairie, de mon côté, j'ai vendu environ 150 exemplaires. Je n'ai quasiment pas fait de salons car je n'en ai pas trouvé près de chez moi, là aussi, la ME en proposait plein au début et depuis quelques temps, presque plus rien.
Je suis vraiment contente d'avoir travaillé avec Hello, ils sont toujours à l'écoute et bienveillants mais un peu déçue du manque de promotion.
Je viens de terminer mon deuxième et me demande si je signe de nouveau avec eux ou pas, gros dilemme.
Bonne journée à tous.

Coucou,

Tant mieux si ton parcours te convient. Mais j'ai l'impression que tu essaies beaucoup de te rassurer en précisant que le travail éditorial est top malgré les lacunes que tu montres (l'erreur qui reste, la com inexistante, la mise en page qui ne te plaît pas...).

Tu sais très bien ce qu'on va te répondre : non, ne signe pas avec eux, c'est une arnaque.

Je ne vais pas te faire l'affront de réciter encore la ritournelle habituelle, mais n'aie pas l'espoir que la com' soit meilleure pour ton second ouvrage. Hello Editions n'a aucune visibilité, je ne l'ai jamais vue ni en salon, ni en librairie, ni sur les réseaux sociaux, ni ailleurs. Même le Lys Bleu a plus de présence publique ! L'argent qu'ils gagnent se fait sur le dos des auteurs. Il n'y aura sûrement pas de "best-seller" chez eux comme ils le mentionnent sur leur site (à moins d'un miracle, pourquoi pas, mais je ne vois même pas par quels moyens de diffusion et de promotion ce miracle pourrait se jouer).

Les sirènes du "on est distribués par Hachette" (ça ne veut rien dire en matière de diffusion, ça signifie juste que les ouvrages sont présents sur un catalogue, dans des recoins obscurs que personne ne consultera sans promotion/diffusion), du "tous les frais sont pris en charge" (à partir du moment où vous aurez assuré nos arrières en commandant des exemplaires...)... sont celles qu'on entend partout dans ce genre de milieu. Elles ne devraient pas te donner d'espoir.

Mais après tout : ce sont tes créations et tu es maîtresse du sens et de l'avenir que tu veux leur offrir ! Sache juste qu'il n'y a aucun conseil pratique à te donner pour accompagner un texte paru dans ces conditions. Ils sont dans la plupart des cas morts nés, et comme tu l'as bien précisé tu as dû t'occuper de vendre ces quelques dizaines d'exemplaires. C'est donc sur tes épaules que reposent les chances de tes bouquins. Tu vas devoir t'activer pour écouler ces livres, car ta maison ne le fera vraisemblablement pas pour toi. Tu peux peut-être t'inspirer du parcours d'auteurs auto-édités, mais eux ont un avantage par rapport à ta situation : ils ne souffrent pas de l'image d'avoir signé à compte d'auteur.


Bref, je te souhaite le meilleur pour la suite mais t'invite sincèrement à reconsidérer l'option d'une signature chez eux. En général, quand un parcours éditorial se passe "au top" pour reprendre tes mots, on ne se pose pas la question de resigner avec une équipe. À toi de voir ce qui crée ces doutes chez toi.
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas. Effectivement, il n'y a pas de promo mais je ne cherche pas à me convaincre de quoique ce soit, j'énumère simplement ce que j'ai vécu.

Et...non, je ne souffre pas de l'image d'avoir signé avec une ME à compte d'auteur, j'ai réussi à faire lire ce que j'avais fait (et en plus à le faire aimé) ça m'a motivé pour continuer, j'ai terminé le deuxième.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.
 
HilnaMacPhom
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  574
   Âge  :  37
   Localisation  :  Brest
   Pensée du jour  :  Pas de panique
   Date d'inscription  :  02/07/2021
    
                         
HilnaMacPhom  /  Gloire de son pair


felix88 a écrit:

Je connaîtrai le mois-ci les ventes en librairie, de mon côté, j'ai vendu environ 150 exemplaires.

Voilà qui demontre une belle capacité de vente!
A mon avis, si tu es capable de ça, autant partir vers l'auto édition.
Tu peux payer des prestataires sur les volets que tu ne maîtrises pas bien si besoin, mais en prenant ton temps et en t'investissant (ce que tu sembles à même de faire) je pense que tu seras au moins aussi satisfaite qu'avec cette ME.
Le forum a une section dédiée auto edition, n'hésite pas à l'exploiter!
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


felix88 a écrit:
En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas. Effectivement, il n'y a pas de promo mais je ne cherche pas à me convaincre de quoique ce soit, j'énumère simplement ce que j'ai vécu.

Et...non, je ne souffre pas de l'image d'avoir signé avec une ME à compte d'auteur, j'ai réussi à faire lire ce que j'avais fait (et en plus à le faire aimé)  ça m'a motivé pour continuer, j'ai terminé le deuxième.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.

Je me suis mal exprimée ! Je ne ne voulais pas dire que "toi" tu dois souffrir de ton expérience, je parle de tes prochaines aventures éditoriales. Sur une bibliographie, consciemment ou non, ton expérience à compte d'auteur risque de te porter préjudice auprès de futurs éditeurs. Non pas qu'ils jugent par là même la qualité de tes textes, mais ils se poseront une question naturelle : "pourquoi cette autrice n'a pas signé à compte d'éditeur plus tôt ou auto-édité ?". Des réponses possibles (et je ne t'associe aucune d'elle) étant "elle ne connaissait pas les règles du milieu éditorial" (ce qui peut se comprendre, mais qui veut dire que niveau travail édito au sens large, tu partiras de loin ce qui est donc un mauvais point), "elle n'a pas le niveau pour éditer à compte d'éditeur" (ce qui serait un jugement hâtif et sûrement erroné, mais vraisemblable), "elle n'a pas eu la patience d'attendre des retours d'éditeurs" (ici aussi, mauvais point), "elle n'a pas voulu se plier aux exigences d'un travail éditorial classique" (ce qui est carrément un drapeau rouge !).
 
marie-do
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/07/2020
    
                         
marie-do  /  Pippin le Bref


felix88 a écrit:
En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.

Oui en général les structures à compte d' auteurs ne font pas de travail éditorial. Du coup quel type de travail a été fait ? un éditeur a repris avec toi ton manuscrit chapitre après chapitre? Il t'a suggéré des modifications, des approfondissements dans les personnages, dans la structure narrative etc ? Cela a donné lieu à des échanges entre vous ? Ton manuscrit est ensuite passé entre les mains d'un correcteur professionnel pour l'orthographe et la syntaxe (gratuitement ?)

Si tu es satisfait, c'est le principal ! Mais si tu veux trouver une ME qui fasse son travail de promotion, il te faut une ME qui ne se rémunérera pas avec les exemplaires achetés par ses auteurs mais avec ceux qu'elle cherchera à vendre auprès des lecteurs ! Si une maison te fait payer quoique ce soit, tu peux être certain que la promotion sera quasi inexistante.

Pourquoi ne donnes-tu pas une chance à ton second manuscrit en l'adressant ailleurs avant de décider de resigner avec eux ? A priori tu n'as rien à perdre !
 
marie-do
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/07/2020
    
                         
marie-do  /  Pippin le Bref


Azaby a écrit:
felix88 a écrit:
En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas. Effectivement, il n'y a pas de promo mais je ne cherche pas à me convaincre de quoique ce soit, j'énumère simplement ce que j'ai vécu.

Et...non, je ne souffre pas de l'image d'avoir signé avec une ME à compte d'auteur, j'ai réussi à faire lire ce que j'avais fait (et en plus à le faire aimé)  ça m'a motivé pour continuer, j'ai terminé le deuxième.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.

Je me suis mal exprimée ! Je ne ne voulais pas dire que "toi" tu dois souffrir de ton expérience, je parle de tes prochaines aventures éditoriales. Sur une bibliographie, consciemment ou non, ton expérience à compte d'auteur risque de te porter préjudice auprès de futurs éditeurs. Non pas qu'ils jugent par là même la qualité de tes textes, mais ils se poseront une question naturelle : "pourquoi cette autrice n'a pas signé à compte d'éditeur plus tôt ou auto-édité ?". Des réponses possibles (et je ne t'associe aucune d'elle) étant "elle ne connaissait pas les règles du milieu éditorial" (ce qui peut se comprendre, mais qui veut dire que niveau travail édito au sens large, tu partiras de loin ce qui est donc un mauvais point), "elle n'a pas le niveau pour éditer à compte d'éditeur" (ce qui serait un jugement hâtif et sûrement erroné, mais vraisemblable), "elle n'a pas eu la patience d'attendre des retours d'éditeurs" (ici aussi, mauvais point), "elle n'a pas voulu se plier aux exigences d'un travail éditorial classique" (ce qui est carrément un drapeau rouge !).

Mais dans la biblio, un auteur n'est pas obligé non plus de signaler un ouvrage précédent. Il peut toujours dire que c'est un premier non ? Enfin si ça risque vraiment de le deservir
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


Azaby a écrit:
felix88 a écrit:
En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas. Effectivement, il n'y a pas de promo mais je ne cherche pas à me convaincre de quoique ce soit, j'énumère simplement ce que j'ai vécu.

Et...non, je ne souffre pas de l'image d'avoir signé avec une ME à compte d'auteur, j'ai réussi à faire lire ce que j'avais fait (et en plus à le faire aimé)  ça m'a motivé pour continuer, j'ai terminé le deuxième.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.

Je me suis mal exprimée ! Je ne ne voulais pas dire que "toi" tu dois souffrir de ton expérience, je parle de tes prochaines aventures éditoriales. Sur une bibliographie, consciemment ou non, ton expérience à compte d'auteur risque de te porter préjudice auprès de futurs éditeurs. Non pas qu'ils jugent par là même la qualité de tes textes, mais ils se poseront une question naturelle : "pourquoi cette autrice n'a pas signé à compte d'éditeur plus tôt ou auto-édité ?". Des réponses possibles (et je ne t'associe aucune d'elle) étant "elle ne connaissait pas les règles du milieu éditorial" (ce qui peut se comprendre, mais qui veut dire que niveau travail édito au sens large, tu partiras de loin ce qui est donc un mauvais point), "elle n'a pas le niveau pour éditer à compte d'éditeur" (ce qui serait un jugement hâtif et sûrement erroné, mais vraisemblable), "elle n'a pas eu la patience d'attendre des retours d'éditeurs" (ici aussi, mauvais point), "elle n'a pas voulu se plier aux exigences d'un travail éditorial classique" (ce qui est carrément un drapeau rouge !).

Oui, je comprends mieux et il est vrai que j'y ai pensé en envoyant mes demandes...Ma foi, je verrai bien! J'espère qu'ils prendront la peine de lire au moins le premier chapitre  Laughing
Je n'ai pas choisi l'auto-édition car ça me fait peur.
 
felix88
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  23/05/2021
    
                         
felix88  /  Homme invisible


marie-do a écrit:
felix88 a écrit:
En fait, je voulais juste donner mon ressenti pour les personnes qui hésitent peut-être à signer avec eux. J'insiste sur le fait que le travail éditorial est bien fait car ce n'est pas toujours le cas.

J'hésite à signer car j'aimerais trouver une ME qui fasse aussi son travail au niveau de la promotion, voilà tout.

Oui en général les structures à compte d' auteurs ne font pas de travail éditorial. Du coup quel type de travail a été fait ? un éditeur a repris avec toi ton manuscrit chapitre après chapitre? Il t'a suggéré des modifications, des approfondissements dans les personnages, dans la structure narrative etc ? Cela a donné lieu à des échanges entre vous ? Ton manuscrit est ensuite passé entre les mains d'un correcteur professionnel pour l'orthographe et la syntaxe (gratuitement ?)

Si tu es satisfait, c'est le principal ! Mais si tu veux trouver une ME qui fasse son travail de promotion, il te faut une ME qui ne se rémunérera pas avec les exemplaires achetés par ses auteurs mais avec ceux qu'elle cherchera à vendre auprès des lecteurs ! Si une maison te fait payer quoique ce soit, tu peux être certain que la promotion sera quasi inexistante.

Pourquoi ne donnes-tu pas une chance à ton second manuscrit en l'adressant ailleurs avant de décider de resigner avec eux ? A priori tu n'as rien à perdre !
Bonjour, Oui mon manuscrit a été corrigé, des phrases retravaillées etc... Il a fallu ensuite que je valide ces corrections. Les échanges avec cette ME sont impeccables, je n'ai rien à redire là-dessus, même pour ma couverture, j'ai eu plusieurs fois la graphiste au télephone et nous avons travaillé le projet ensemble.
Effectivement, promo inexistante, maintenant je sais à quoi m'en tenir.

Bien évidemment, j'envoie mon second à d'autres ME, mais je ne me lance même pas auprès des grandes (les plus connues). je doute qu'ils s'intéressent aux inconnus et vu le coût d'une impression, reliure et envoi...
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 compte d'auteur déguisé mais j'ai signé quand même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-