PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : où l’acheter ?
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 

 Gérer l'attente et l'absence de réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Perso, quand j'ai eu que des refus type, j'ai gardé mon idée car c'est ce que j'aime et veux écrire. Par contre, j'ai repris toute l'écriture, encore et encore.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Renan a écrit:
Perso, quand j'ai eu que des refus type, j'ai gardé mon idée car c'est ce que j'aime et veux écrire. Par contre, j'ai repris toute l'écriture, encore et encore.

Je l’ai fais aussi, mais au bout de 2 ans quand mes bêta lecteurs me disent que cette dernière version est selon eux digne d’un roman publié d’auteur reconnu et que je ne reçois malgré tout encore (pour l’instant) que des refus type des ME excuses moi d’être un peu déçu par les attitudes des ME 🤔

Edit : je sais que c’est un peu un autre débat mais je ne suis plus d’accord avec ce que tu avances comme quoi les meilleures ME publieraient les « meilleurs » textes, je viens de lire journal d’un assassynth tome 1 une novella de SF prix hugo et locus 2018 et personnellement je me suis dis, sans critiquer le travail de l’auteur 🤔 Mais, il n’y aucune proposition nouvelle ou originale dans ce texte ? on dirait une histoire banale de SF des années 70 quand certains auteurs se lançaient un peu dans des textes d’explorations planètaires sans lendemain 🤔

Donc non les meilleurs ME ne publient pas forcément les meilleurs textes, il y a apparemment pas mal de marketing derrière leurs choix.


Dernière édition par CalédoniaRob le Mer 14 Déc 2022 - 19:38, édité 1 fois
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Un beta lecteur n'est pas un éditeur. Beaucoup complimentent l'auteur pour ne pas le froisser, afin d'être recommandé comme beta lecteur.
Ensuite, même s'il n'y a pas que des grands livres chez les grands éditeurs, regardent la majorité de leurs talents. Perso, je ne pense pas avoir ce niveau, même j'en suis certain.

Tu peux publier sur le forum ton premier chapitre. La communauté aime lire, et représente un bon avis je pense.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Renan a écrit:
Un beta lecteur n'est pas un éditeur. Beaucoup complimentent l'auteur pour ne pas le froisser, afin d'être recommandé comme beta lecteur.
Ensuite, même s'il n'y a pas que des grands livres chez les éditeurs, regardent la majorité de leurs talents. Perso, je pense pas avoir ce niveau, même j'en suis certain.

Après, publié sur le forum ton premier chapitre. La communauté aime lire, et représente un bon avis je pense.

Oui j’ai pensé au forum, mais ce ne sont pas non plus des éditeurs … Mais j’y pense bien sûr.

Ben écoute moi à la différence de toi je ne suis pas ébloui par ce que je lis en général et qui est publié par les ME, comme quoi ce sont des ressentis subjectifs.
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


L'art est subjectif, donc un livre est subjectif. Mais je pense sincèrement qu'il faut plutôt se remettre en question. Attention, je ne critique pas ton manuscrit, surtout sans l'avoir lu. D'ailleurs, tu peux m'envoyer ton premier chapitre si tu veux, je serai honnête.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Renan a écrit:
L'art est subjectif, donc un livre est subjectif. Mais je pense sincèrement qu'il faut plutôt se remettre en question. Attention, je ne critique pas ton manuscrit, surtout sans l'avoir lu. D'ailleurs, tu peux m'envoyer ton premier chapitre si tu veux, je serai honnête.

Merci c’est gentil, je le note, pour l’instant j’ai de l’espoir du côté des murmures littéraires auxquels j’essaie de participer cette année, pour avoir des bêta lectures mais je garde ta proposition dans un coin avec plaisir Renan au cas où je n’aille pas très loin dans cette séléction 🙂

(après j’ai été 5 fois en comité de lectures dans mes envois donc j’avais a priori passé l’étape du début de sélection mais c’est dommage que ça n’aille pas plus loin…)
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


C'est avec plaisir si tu veux me l'envoyer. Je te souhaite en tout cas bonne chance. 😉
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1129
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


CalédoniaRob a écrit:
Renan a écrit:
Ce topic est assez intéressant. On a l'impression que tout le monde a fait un excellent manuscrit, mais les méchantes maisons d'éditions, qui ne veulent que du fric, prennent des manuscrits sans intérêt.
Quand j'ai eu ma première série de refus, j'ai remis en question mon manuscrit, et non les éditeurs. J'ai tout retravaillé, et à force, j'ai reçu mes premiers refus personnalisés, puis réponses positives.
Je pense qu'il faut arrêter de penser que les éditeurs ne lisent pas, ou non pas vu que votre manuscrit est super, ou qu'ils préfèrent en prendre un merdique.
Si on a des refus, c'est que notre manuscrit doit être retravaillé. On a pris l'exemple de quelques auteurs refusés, et pour prendre l'exemple de werber, il a justement remis en cause son manuscrit, et il a bossé dessus, encore et encore.
Perso, les grands éditeurs m'ont refusé, et non, ce n'est pas injuste. Je ne suis juste pas un grand écrivain. Comme vous tous, avec du travail, je pourrais peut-être le devenir, mais pour l'instant je ne le suis pas, et faut pas critiquer ceux qui le comprennent.
Désolé si j'en énerve certains, mais c'est agaçant que l'on critique toujours l'édition, plutôt que les manuscrits que nous proposons.

Oui, encore faudrait il que ça soit des refus personnalisés pour avoir des pistes pour retravailler son manuscrit … 🤔


Mais les éditeurs ne nous doivent pas de refus personnalisé. Laughing
C'est une chance d'en recevoir un, mais ce n'est pas le job de la maison que d'aiguiller les refusés.
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Exact. Pour cela que l'on doit les savourer. Perso, j'étais tout content d'en avoir, alors que ça reste des refus.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Azaby a écrit:
CalédoniaRob a écrit:
Renan a écrit:
Ce topic est assez intéressant. On a l'impression que tout le monde a fait un excellent manuscrit, mais les méchantes maisons d'éditions, qui ne veulent que du fric, prennent des manuscrits sans intérêt.
Quand j'ai eu ma première série de refus, j'ai remis en question mon manuscrit, et non les éditeurs. J'ai tout retravaillé, et à force, j'ai reçu mes premiers refus personnalisés, puis réponses positives.
Je pense qu'il faut arrêter de penser que les éditeurs ne lisent pas, ou non pas vu que votre manuscrit est super, ou qu'ils préfèrent en prendre un merdique.
Si on a des refus, c'est que notre manuscrit doit être retravaillé. On a pris l'exemple de quelques auteurs refusés, et pour prendre l'exemple de werber, il a justement remis en cause son manuscrit, et il a bossé dessus, encore et encore.
Perso, les grands éditeurs m'ont refusé, et non, ce n'est pas injuste. Je ne suis juste pas un grand écrivain. Comme vous tous, avec du travail, je pourrais peut-être le devenir, mais pour l'instant je ne le suis pas, et faut pas critiquer ceux qui le comprennent.
Désolé si j'en énerve certains, mais c'est agaçant que l'on critique toujours l'édition, plutôt que les manuscrits que nous proposons.

Oui, encore faudrait il que ça soit des refus personnalisés pour avoir des pistes pour retravailler son manuscrit … 🤔


Mais les éditeurs ne nous doivent pas de refus personnalisé. Laughing
C'est une chance d'en recevoir un, mais ce n'est pas le job de la maison que d'aiguiller les refusés.

Oui, ça n’est pas notre job non plus de passer des années à écrire sur notre temps libre et avec nos économies un manuscrit, de le retravailler ensuite pendant des années au détriment parfois de nos relations humaines (ben oui pensez y, ce temps là vous l’avez pas investis avec vos amis ou votre famille, mais avec ce manuscrit, tout seul ) 🤔
Mais on le fait quand même non ? Donc j’imagine que certains mettent plus de passions que d’autres dans ce qu’ils font.
Après personnellement je serai content avec 2 ou 3 lignes genre : « L’intrigue a partir du milieu nous a moins plu » « ça nous a pas paru assez bien écrit » « Pas ce qu’on recherche » «  Pas assez original selon nos critères »
J’ai pas l’impression que ça soit énormément demandé pcke en vrai, ils savent tjs pkoi ils refusent, mais bon …
Ça n’est que mon point de vue personnel 🙂
(Au passage ils le faisaient un peu avant, même si ça valait ce que ça valait, dans les années 2000 je me souviens galaxies et bifrost des revues de SF je leur envoyais mes textes et ils me disaient « non » en cochant des cases type dans une lettre pré imprimé) ( après petit anecdote j’ai renvoyé cette année l’une de ces nouvelles à un concours de sf et j’ai été sélectionné et publié 20 ans après, c’est pkoi je me permet de douter quand même de l’objectivité des ME sur les textes qu’elles lisent, « l’air du temps » a l’air d’y être pour beaucoup)
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Tu as les éditions "le lamantin" qui font toujours un retour. Ou HPF qui fait toujours parvenir les fiches de lecture.
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Désolée de te répondre si tard, Winger :

Winger a écrit:
C'est effectivement assez rocambolesque. Ce genre d'histoire de publication donne le sourire. Le Chat noir va donc publier à la fois ton gros roman et ta novella, c'est bien ça ?

La Novella est parue jeudi dernier, justement !
Et oui, c'est ça, le gros roman suivra en automne 2023. On planche aussi sur un projet pour 2024 mais les dates lointaines me sont un peu abstraites.
Normalement, je ne m'étale pas et donne peu de détails, mais j'ai justement raconté cette histoire ici car elle est peu standard, et permet de voir qu'il existe une multitudes de petites portes dérobées pour entrer dans cette grande cours qu'est l'édition. Ce qu'il faut, c'est trouver ces portes ; mais encore faut-il avoir conscience qu'elle existent. Sans pouvoir les garantir, j'essaie toutefois de les pointer à des écrivains un peu découragés / anxieux.

Citation :
Je n'ai pas vraiment de bêta-lecteurs. Ma compagne, mon père et ma soeur ont lu le roman, sans pouvoir me dire ce qu'ils ont aimé ou ce qu'ils n'ont pas aimé, sans pouvoir en faire une lecture critique. Aucun d'eux n'aime lire. L'avis de ma compagne est pourtant important. C'est une femme intelligente. Quand je lui ai fait part de certains de mes doutes, elle m'a démontré que les modifications que j'envisageais étaient mauvaises – des démonstrations implacables – et m'a encouragé à laisser les choses comme ça.

Il est intéressant de se faire bêta-lire par des gens qui lisent peu / d'autres genres que celui que l'on écrit ; car si on parvient justement à capter quand même leur attention, c'est révélateur et ils peuvent pointer des éléments que d'autres lecteurs ne relèveraient même pas.
L'idéal, ce n'est pas 150 BL, mais un panel varié et qui ne pioche pas dans l'entourage trop proche de nous (et qui aurait peur de nous froisser en étant tout à fait honnête) ; sauf si vos proches sont réellement capables d'être objectifs. J'ai eu assez peu de BL, mais je les ai "choisis" parmi des gens d'âges, profils de lecteur, et personnalités très différents, ce qui me garantissait des retours très variés.
Mais je conçois parfaitement que cela soit une étape difficile ou que l'on ait un cercle trop restreint. JE est une bonne alternative, on peut vraiment trouver des BL motivés et fiables sur le forum ; il y en a aussi parmi les réseaux sociaux de lecteurs - autres auteurices, si on est à l'aise dans ces eaux-là.

Mais vraiment ; faites-vous lire par d'autres gens. C'est crucial, car vous n'aurez jamais le recul suffisant sur votre texte. Vous connaissez déjà l'histoire, vous la comprenez parce que vous l'avez créée ; par conséquent, elle ne peut plus vous surprendre et vous la trouvez automatiquement limpide, ce qui peut être fatal…

**

Renan a écrit:
Ce topic est assez intéressant. On a l'impression que tout le monde a fait un excellent manuscrit, mais les méchantes maisons d'éditions, qui ne veulent que du fric, prennent des manuscrits sans intérêt.

...

Oui et non. Je dirais que les torts sont partagés ; il y a effectivement quelques jeunes écrivain.e.s persuadés d'être des génies en attente d'être révélés, mais les ME n'assurent pas toutes le minimum syndical et certaines sont franchement odieuses.
Ce qui agace aussi (moi la première) c'est la surproduction de certaines daubes, soyons honnêtes. Oui c'est nul, mais ça marche, me dira-t-on ; en même temps, comment déclencher d'autres types d'exigences si on ne propose rien d'autre ? Comment modifier la demande si on s'entête dans une ligne qui finira pourtant par se casser la gueule ? Nourris quelqu'un toute sa vie avec de la nourriture bas de gamme sans rien lui faire entrevoir d'autre, et il n'exigera jamais de la gastronomie. Le plus sidérant, et vraiment propre à la France je crois, c'est aussi cette escalade de traductions américaines / britanniques, comme si les plumes françaises étaient trop mauvaises pour fournir un taff de qualité similaire voire supérieure. Et quand en plus c'est de la merde cliché, convenue, bourrée de poncifs et tropes éculés... Oui, je comprends la grogne et je la partage.
Dans un monde idéal, on aurait toujours des refus personnalisés. Je ne tirerai jamais à boulet rouge sur un.e auteur.e qui traverse une grosse phase de découragement et qui remet en cause les ME, sauf si ça devient systématique. Comme tu l'as souligné, la remise en question est salutaire et c'est ce qui peut mener au succès, mais comme d'autres l'ont dit également, sans aucune piste d'amélioration, il est difficile de savoir où l'on s'est planté. Et pour l'écrivain.e qui pense avoir soumis un texte médiocre alors qu'il est juste hors ligne / cadre / pas à la mode actuelle / surnuméraire / whatever, c'est anxiogène et source de ruminations assez douloureuses qui ne mènent pas toujours à la volonté de "puisque c'est comme ça, je reprends tout et je fais encore mieux, na".
Surtout quand certaines ME balancent simplement qu'elles ne prennent pas mais que, si on veut, on sera les bienvenus pour raquer chez le partenaire qui édite n'importe quoi moyennant finances... Ça, selon moi, c'est vraiment du foutage de gueule.

***

Sinon, ça vaut ce que ça vaut, mais pour celleux qui cherchent à remanier leur manuscrit ; cherchez "le truc".
Vous savez, ce truc. Celui qui fait qu'on est immédiatement happé par le roman que l'on vient d'ouvrir, peu importe que le sujet soit une guerre stellaire ou un mec qui plante des poireaux. Cherchez ce sens du détail, ce style narratif, ces tournures, ces envolées qui rendent la plume plaisante, addictive. Demandez-vous comment accrocher le lecteur et ne plus le lâcher. Dédaignez des descriptions, des passages trop factuels et optez pour quelque chose qui résonne, qui pope, qui surprend, peu importe ce que vous écrivez.
Ce que je dis peut sembler complètement bateau voir candide, mais c'est la ligne que je tente de suivre depuis le début et je pense réellement que c'est cela qui a joué plusieurs fois en ma faveur.

Bref. Continuez d'écrire ; toutes les histoires méritent d'être racontées au moins une fois.


Dernière édition par Chimère le Mer 14 Déc 2022 - 23:42, édité 1 fois
 
L'Omniscient
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  16
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/03/2020
    
                         
L'Omniscient  /  Homme invisible


Helloooo,
Je me lance seulement dans la recherches de maisons d'éditions, j'ai débuté le 4 décembre, et j'oscille déjà entre joie, désespoir, dépit et tout ce que vous voulez XD

J'avais fais une première sélection à la volée de maisons d'éditions, je me disais "chouette il y en a pas mal".
En étudiant plus en détail les lignes éditoriales, les exigences de chacune, en découvrant le nombre de maisons d'édition ne prenant plus de manuscrits... La liste s'est considérablement réduites.
Dans une recherche sur internet je suis tombé sur un article référençant des maisons d'édition spécialisées en fantastique, j'étais super content, je me suis dis "Yes yen a plein en fait". Du coup j'ai envoyé à 5 premières maisons d'édition et je me suis rendu compte que 4 d'entre elles étaient à compte d'auteur... Et la seule à compte d'éditeur n'a pas envoyé d'accusé de réception XD

Du coup j'ai envoyé à nouveau à 5 maisons d'édition à compte d'éditeur, J'en ai encore cherché d'autres désespérément, j'en ai au moins 5 à contacter encore, et en tirant un peu par les cheveux je peux en trouver 5 de plus. Mais quand je lis que les auteurs qui envoient reçoivent presque minimum 15 refus ça me désespère un peu ^^" Surtout qu'il y a quasi 1 an d'attente si on veut être sûr d'avoir obtenu toutes nos réponses et non-réponses.

Mais en plus de ça, c'est un projet de roman que j'ai depuis toute jeune, fasciné par les sagas Star Wars, Harry Potter etc etc, du coup j'ai eu la bonne idée de faire quelque chose qui doit être une trilogie. Et j'ai l'impression que ça n'aide pas en lisant des "On ne prend que des one-shoot" "Pas ou plus de sagas" "Si saga ça doit être écrit en entier"... En gros je suis en train de leur dire "Vous voyez mon livre là ? Non seulement vous allez le publier, mais ça implique un peu de me suivre sur 2 autres livres derrière" ^^" Le roman n'est pas très épais, 350 000 signets, je trouve que c'est plutôt un avantage, mais si j'écrivais un one-shoot je suppose que ça irait au moins jusque 900 000 signets, et déjà plusieurs des maisons d'éditions que j'ai sélectionné ne vont pas jusque là. Bref très réducteur tout ça au final, et en plus ce dire que certaines maisons d'édition demandent un taff de pré-envoi assez détaillé (genre résumé du début, du milieu et de la fin) pour se dire qu'il y a au final assez peu de chance que ce soit sélectionné.

Je vais quand même envoyer à 10 autres maisons d'édition, mais je suis déjà en train de penser une alternative. Mais ce n'est pas l'édition qui m'inquiète, c'est surtout la diffusion. Je sais faire tout ce qui est mise en page, j'illustre déjà moi-même mon univers, mais si je veux me faire éditer c'est pour qu'un travail de communication soit fait. Y-a-t-il une alternative de ce point de vue là ? Auto-éditer puis passer par des diffuseurs ou un truc du genre ?

Pour l'instant j'ai fais Calmann-Lévy, Préludes, Actes sud, Folio SF et Albin Michel.
D'ici la fin de la semaine je ferai Fleuve noir, Robert Laffon, Treizieme lune, Rivière Blanche et La Volte.

Et semaine prochaine j'essaierai au moins 4 de plus.

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1021
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Franchement je ne comprends pas tous ces débats. Si vous pensez que vos manuscrits sont bons et qu'aucune maison d'édition ne partage votre avis, eh bien, autopubliez-les. Vous avez peut-être raison, vous avez peut-être un chef d'oeuvre entre les doigts et les maisons d'édition ne le voient pas. Les maisons d'éditions ne sont pas incontournables de nos jours.

Et si vous vous dites "mais moi je préfère le prestige de l'édition traditionnelle", eh bien, il va falloir se soumettre à leurs décisions, et continuer de chercher, encore et encore.
https://fabiendelorme.fr
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1129
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


CalédoniaRob a écrit:
Azaby a écrit:
CalédoniaRob a écrit:
Renan a écrit:
Ce topic est assez intéressant. On a l'impression que tout le monde a fait un excellent manuscrit, mais les méchantes maisons d'éditions, qui ne veulent que du fric, prennent des manuscrits sans intérêt.
Quand j'ai eu ma première série de refus, j'ai remis en question mon manuscrit, et non les éditeurs. J'ai tout retravaillé, et à force, j'ai reçu mes premiers refus personnalisés, puis réponses positives.
Je pense qu'il faut arrêter de penser que les éditeurs ne lisent pas, ou non pas vu que votre manuscrit est super, ou qu'ils préfèrent en prendre un merdique.
Si on a des refus, c'est que notre manuscrit doit être retravaillé. On a pris l'exemple de quelques auteurs refusés, et pour prendre l'exemple de werber, il a justement remis en cause son manuscrit, et il a bossé dessus, encore et encore.
Perso, les grands éditeurs m'ont refusé, et non, ce n'est pas injuste. Je ne suis juste pas un grand écrivain. Comme vous tous, avec du travail, je pourrais peut-être le devenir, mais pour l'instant je ne le suis pas, et faut pas critiquer ceux qui le comprennent.
Désolé si j'en énerve certains, mais c'est agaçant que l'on critique toujours l'édition, plutôt que les manuscrits que nous proposons.

Oui, encore faudrait il que ça soit des refus personnalisés pour avoir des pistes pour retravailler son manuscrit … 🤔


Mais les éditeurs ne nous doivent pas de refus personnalisé. Laughing
C'est une chance d'en recevoir un, mais ce n'est pas le job de la maison que d'aiguiller les refusés.

Oui, ça n’est pas notre job non plus de passer des années à écrire sur notre temps libre et avec nos économies un manuscrit, de le retravailler ensuite pendant des années au détriment parfois de nos relations humaines (ben oui pensez y, ce temps là vous l’avez pas investis avec vos amis ou votre famille, mais avec ce manuscrit, tout seul ) 🤔
Mais on le fait quand même non ? Donc j’imagine que certains mettent plus de passions que d’autres dans ce qu’ils font.
Après personnellement je serai content avec 2 ou 3 lignes genre : « L’intrigue a partir du milieu nous a moins plu » « ça nous a pas paru assez bien écrit » « Pas ce qu’on recherche » «  Pas assez original selon nos critères »
J’ai pas l’impression que ça soit énormément demandé pcke en vrai, ils savent tjs pkoi ils refusent, mais bon …
Ça n’est que mon point de vue personnel 🙂
(Au passage ils le faisaient un peu avant, même si ça valait ce que ça valait, dans les années 2000 je me souviens galaxies et bifrost des revues de SF je leur envoyais mes textes et ils me disaient « non » en cochant des cases type dans une lettre pré imprimé) ( après petit anecdote j’ai renvoyé cette année l’une de ces nouvelles à un concours de sf et j’ai été sélectionné et publié 20 ans après, c’est pkoi je me permet de douter quand même de l’objectivité des ME sur les textes qu’elles lisent, « l’air du temps » a l’air d’y être pour beaucoup)



Personnellement, j'estime que si : c'est mon job de passer du temps à écrire. Je suis autrice (et je considère ça comme mon deuxième métier, mais même si on ne se voit pas comme professionnel, l'argument reste le même), je crée des textes et des personnages qui peuvent trouver un lectorat. C'est ce que j'aime faire, et c'est ce que je fais entre autres pour gagner ma croûte.

L'éditeur a pour boulot d'éditer. Pas de s'attarder sur le sort des recalés. Certains sont la gentillesse de faire des retours développés pour motiver leurs refus, mais ça n'est pas leur mission, et encore moins quelque chose qu'ils nous doivent.

Les éditeurs nous doivent un certain professionnalisme qui leur manque parfois, certes, mais en aucun cas c'est à eux de nous soumettre un avis sur nos textes. Eux, ils sélectionnent leurs auteurs et travaillent pour faire d'un manuscrit un livre abouti. Le reste, c'est du bonus, pas quelque chose qu'on est en droit d'exiger.


Dernière édition par Azaby le Ven 16 Déc 2022 - 14:50, édité 1 fois
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Gérer l'attente et l'absence de réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-