PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 

 Gérer l'attente et l'absence de réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Caliria
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  216
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  08/03/2022
    
                         
Caliria  /  Autostoppeur galactique


Malheureusement, c'est le jeu, on en apprend les règles en commençant à se jeter dans le bain ! Les retours argumentés seront rares, tu n'auras pas toujours de retour tout court... Et dans le même temps ça ne veut en rien dire que ton livre est bon ou mauvais. C'est aussi beaucoup une question de timing, de rencontre...
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Winger : Je gage que tu t'es certainement renseigné avant de débuter ton parcours éditorial et de poster (ce qui est une très bonne chose), mais garde à l'esprit que les codes bougent souvent et que tu n'as aucune garantie (ni bonne, ni mauvaise) de ce qui va se passer.
Beaucoup de jeunes auteurs sont passés par des chemins de traverses imprévisibles (j'en fais partie). Continue d'avoir foi en ton travail et de le soumettre aux ME ; vois également s'il peut correspondre à un concours (premier roman ou non), appel à textes, ect... Ratisse large.
Le nombre de mots n'est pas un frein absolu non plus ; j'ai moi aussi écrit un premier roman conséquent (167 000 mots et quelques), qui a trouvé éditeur. Mais je partageais totalement cette angoisse, je la comprends très bien. Ce même manuscrit a été rejeté ailleurs ou n'a jamais reçu de réponse de la part de plusieurs ME.
Comme le dit Caliria, les retours argumentés sont largement minoritaires, et émanent surtout de "petites" ME, plus accessibles (et souvent plus humaines), même si là encore il ne faut pas généraliser.
Un refus ne voudra pas non plus dire que ton manuscrit est mauvais (c'est quelque chose qu'il faut vraiment, vraiment intégrer).
Je sais très bien que l'attente est difficile et anxiogène ; aussi, écris, commence d'autres projets, occupe-toi en attendant. Lorsque le manuscrit est parti, conduis-toi comme s'il n'existait plus pour un temps, jusqu'à obtenir des réponses… Mais garde un œil sur les deadlines annoncées par les ME et relance-les gentiment si elles les dépassent trop.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci beaucoup pour vos messages, Carliria et Chimère.
Par curiosité, Chimère, quel est ce chemin de traverse que tu as emprunté ?


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:19, édité 1 fois
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Winger a écrit:
Je sais qu'un manuscrit refusé n'est pas forcément mauvais, et c'est bien ça le problème. J'aimerais savoir ce que je vaux en tant qu'auteur : si je suis désespérément mauvais, je suis disposé à l'accepter. Je continuerais à écrire, mais sans imposer à de pauvres innocents l'indigence de ma prose. Des pauvres innocents qui auraient plus de temps à consacrer aux manuscrits produits par de meilleurs auteurs. Disons que je suis du genre têtu, mais pas stupide.

J'ai participé à un concours de nouvelles l'année dernière, présidé par l'un des rares écrivains français que j'apprécie (c'est sa présence dans l'organisation qui m'avait décidé à participer). Mon texte a remporté le concours en obtenant les faveurs dudit écrivain. Ça m'a aidé à terminer mon roman, mais de la même façon qu'un texte refusé n'est pas forcément mauvais, un texte primé n'est pas forcément bon.

Félicitations pour ton prix ! À ce que je vois, tu es du genre un peu méfiant / pessimiste ; un texte primé n'est pas nécessairement une perle, certes, mais c'est souvent le gage d'une certaine qualité, voire d'un potentiel plus grand encore. Les concours de ce type ne sont pas à la portée de n'importe qui non plus, tu peux donc être fier de ta victoire, et t'autoriser à espérer, de façon lucide, d'autres succès, il n'y a aucun mal à ça =)
Et si tu ne reçois pas de refus argumentés, tu peux toujours donner à lire ton manuscrit à de nouveaux bêta-lecteur.ices, qui sont un assez bon indicateur de l'enthousiasme que peut générer (ou pas) un manuscrit (à condition qu'ils ne soient pas trop complaisants, bien sûr.) D'ailleurs, as-tu fait lire ton manuscrit à un panel de bêta-lecteurs avant de l'envoyer ?

Winger a écrit:
Par curiosité, Chimère, quel est ce chemin de traverse que tu as emprunté ?

L'histoire est rapidement détaillée, dans ses grandes lignes, sur le parcours éditorial de mon roman (dans le spoiler "la petite histoire rocambolesque" en bas du premier post).
Je l'ai racontée car c'est un exemple parmi d'autre que les voies de l'édition empruntent souvent des chemins inattendus...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est effectivement assez rocambolesque. Ce genre d'histoire de publication donne le sourire. Le Chat noir va donc publier à la fois ton gros roman et ta novella, c'est bien ça ?

Citation :
À ce que je vois, tu es du genre un peu méfiant / pessimiste

Il faudrait vraiment que je travaille là-dessus.

Citation :
D'ailleurs, as-tu fait lire ton manuscrit à un panel de bêta-lecteurs avant de l'envoyer ?

Je n'ai pas vraiment de bêta-lecteurs.


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:20, édité 1 fois
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Salut Winger, ton parcours est assez admirable, je dois dire. Oui, oui, je l'écris comme je le pense. Tu tentes de t'élever dans la vie avec toute la force de ta volonté, même si on ne t'a pas distribué les cartes les plus favorables au début. Et ça se comprend que tu sois un peu méfiant. Tu te méfies de toi-même, de tes capacités parce que tu pars de bien bas et tu te demandes si ça ne t'alourdit pas, si ça ne continue pas de te tirer vers le bas, si les autres ne voient pas que tu n'es pas du même niveau qu'eux, et cela ne t'étonnerait pas que tu n'obtiennes pas plus à cause de ça.

Mais d'un autre côté, tu n'es pas du genre à admettre cette fatalité.

Il y a donc un dualisme. Du genre qu'on doit souvent gérer quand on est un primo-auteur. Il y a d'un côté la conviction qu'on ne vaut pas grand-chose et cela conduit, par exemple, au syndrome de l'imposteur qui nous fait croire qu'on n'est pas à sa place, qu'une erreur a dû faire qu'on réussit et les gens vont finir par s'en apercevoir et nous rejeter. De l'autre côté, on doit aussi montrer / simuler une énorme confiance en soi pour faire croire que ce qu'on écrit mérite d'être lu et publié.

Pourquoi je développe tout ça, en fait ? Ha  oui, pour dire que tu as d'énormes qualités, d'abord pour être arrivé au bout de ton roman. Tu as eu assez de cran pour ne pas abandonner à mi-chemin de cette montagne ; et ensuite assez pour oser la démarche des envois aux éditeurs (coucou le syndrome de l'imposteur qui nous attend au coin de la rue). Tu t'es aussi lancé dans ce concours où tu t'es soumis à l'appréciation d'un auteur que tu admires. Et tu as été récompensé.

De l'autre côté, le revers de tout ça, c'est encore une retenue (peut-être due à une crainte d'être rabaissé, que sais-je, je ne ferai pas de psychologie de bazar). Par exemple : est-ce que ce concours que tu as remporté a été organisé par une maison d'édition ? Si oui, il faut les démarcher en mettant en avant cette victoire passée ; ce peut être un chemin de traverse à disposition. Si non, auprès des maisons d'édition que tu démarches, mettre en avant que ton travail a déjà été récompensé peut créer un intérêt.

Et surtout, il ne faut pas s'arrêter à une liste d'éditeurs longue comme un post-it. Certain.e.s d'entre nous se sont mangés de dizaines de refus avant publication. Exemple fameux : Frank Herbert en a eu 27 avant de sortir Dune...

Mais, avant d'aller plus loin dans les démarches, il faut vraiment le faire lire à d'autres. Je ne crois pas qu'on puisse se passer de bêta-lecteurs et surtout d'un retour vraiment utile à cette étape. Et pour cela, il faut se tourner vers des personnes moins proches. La famille, les meilleurs potes seront toujours les premiers à trouver ça très bien sans vouloir souligner le moindre défaut. Donc, là aussi, il faut y aller sans retenue et aller sonner dans le deuxième, voire troisième cercle de ses relations. Voire au-delà : les cercles littéraires dans les médiathèques, les MJC, etc. où on peut trouver des gens intéressés.

Pour donner mon seul exemple, parmi mes premiers bêta-lecteurs, il y avait des amis, dont un écrivain déjà publié, mais aussi des connaissances plus ou moins proches avec qui j'ai été surtout en lien via mon travail, dont une ancienne prof de français. Plus tard, quand j'ai voulu refaire bêta-lire mon roman, c'est même l'amie d'un ami qui m'a mis en lien avec son propre cercle de bêta-lecteurs.

C'était long, non ? Bon, j'arrête là et je te souhaite bon courge pour la suite.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je te remercie d'avoir pris le temps de me répondre, Fred.

Je n'ai pas mentionné le prix littéraire dans ma lettre d'accompagnement aux éditeurs. Je me suis dit qu'ils s'en foutaient probablement.

Fred Dee a écrit:
Et surtout, il ne faut pas s'arrêter à une liste d'éditeurs longue comme un post-it. Certain.e.s d'entre nous se sont mangés de dizaines de refus avant publication. Exemple fameux : Frank Herbert en a eu 27 avant de sortir Dune...

J'ai une écriture assez petite, alors 13 noms réussissent à tenir sur le post-it. J'en ai griffonné un deuxième d'ailleurs, avec une dizaine d'autres maisons. Je vais sans doute réaliser une deuxième vague d'envois dans quelques jours.

Pour les bêta-lecteurs, je pense que je vais tenter ma chance ici, en proposant par exemple un chapitre. On me fera peut-être des retours intéressants. Je sais qu'il faut avoir posté 100 messages pour avoir accès à la rubrique bêta-lecture, mais il me semble que la rubrique roman peut héberger des extraits.


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:21, édité 1 fois
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Winger a écrit:
Je n'ai pas mentionné le prix littéraire dans ma lettre d'accompagnement aux éditeurs. Je me suis dit qu'ils s'en foutaient probablement. C'est un prix organisé par une médiathèque, en région parisienne. Chaque année, un écrivain de premier plan (Maxime Chattam, Michel Bussy, Franck Bouysse, etc.) préside le jury. J'ai peut-être eu tort de ne pas en parler. De façon plus générale, je ne sais pas si ma lettre de présentation est bonne.

Je me dis : ça se tente. Je me rappelle les formulaires de soumissions de certaines ME avec une case bibliographie. Je me suis dit alors : "si elles veulent savoir ça, peut-être qu'elles ne veulent pas d'auteurs qui n'ont jamais rien sorti". Et donc, des ME font probablement un premier gros tri comme ça.

Si tu peux indiquer "Vainqueur du prix de la nouvelles de XXX présidé par [tel auteur bien connu]", au moins ce dernier nom (plus que le tien) provoquera peut-être une petite curiosité. Ou alors, l'éditeur s'en foutra. C'est tout aussi probable. Donc, dans le doute, glisser l'info, sans forcément la mettre grassement en avant (faut pas faire lourdingue non plus). Quand on démarre dans la recherche d'éditeur pour un premier roman, on est un peu comme des petits fantassins tout nus sur un champ de bataille inconnu. Alors si on a un petit couteau affuté sous la main, on le prend. Wink
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Si j'étais tout nu sur un champ de bataille avec pour seule arme un petit couteau, affûté ou pas, je choisirais plutôt de mettre les bouts dare-dare Laughing Ou peut-être pas, à la réflexion. On est donc fous à ce point, d'après toi ?

Tu as raison : je n'ai rien à perdre à essayer.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Winger a écrit:
On est donc fous à ce point, d'après toi ?
Je crois que tout acte artistique (qui plus est accompagné de la moindre volonté de l'exposer) est déjà irrationnel. Non-essentiel à la survie de l'espèce, on se donne parfois même un mal extrême à le produire. Et au final, on n'y gagne pas forcément grand chose (matériellement parlant) quand, en outre, ça peut être (très) mal reçu.
N'importe quel autre animal avec ce genre de comportement serait laissé en queue de troupeau pour qu'il se fasse bouffer par les hyènes.
Mais notre espèce toute entière n'est-elle pas folle ? Nous en serions donc les plus splendides spécimens. :squee2:
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  217
   Âge  :  39
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Autostoppeur galactique


Bonsoir,

Primo-romancière, j’ai débuté l’envoi aux ME le 16 novembre. Je regrette que toutes les ME n’envoient pas d’AR. Cela éviterait de se demander si les mails sont parvenus à destination. Je tiens un doc Word avec une synthèse sur les ME mais aussi les dates d’envoi, les retours, etc. J’ai aussi une liste des ME exclues ou (temporairement) laissées de côté.

Après des moments anxiogènes, je m’habitue à l’attente. Je suis infiniment soulagée d’être libérée de l’écriture de ce roman. Elle s’est étalée sur des années et elle a généré de nombreuses galères, avec des moments vraiment douloureux. Je suis ravie d’avoir dégagé du temps, que je mets à profit pour écouler des choses négligées. Pour autant, l’idée que ma recherche pourrait durer plus de 6 mois m’est très difficile. Je compte mettre le paquet pour tenter d’éviter ça.

Ce fut très difficile de définir des stratégies pour chercher un éditeur. Quel casse-tête torturant ! Surtout pour une personne qui a du mal à choisir, quand l’enjeu est de taille. J’ai changé d’avis de multiples fois, avant de choisir une stratégie, que j’ai appliquée… puis modifiée. En janvier, si ma recherche n’aboutissait pas, j’aurais des difficultés à me réadapter. Cependant, il y a un éditeur que je démarcherais impérativement dès qu’il rouvrira ses soumissions, car sa politique éditoriale colle avec mon projet.

@ Winger : Tu n’es pas le seul à t’inquiéter de la longueur de ton roman. Le mien dépasse un peu les 100 000 mots, ce qui pourrait freiner les éditeurs mais aussi les lecteurs, surtout si cela augmente son prix.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis donc le seul à ne pas tenir de fichier informatique recensant mes envois ?!

Je comprends ton impatience, Alicia. Mais nous n'avons pas d'autre choix que d'attendre. N'as-tu pas d'autres projets, pas forcément littéraires, en attente ? En tout cas, félicitations pour en être venue à bout !
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7272
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je tiens un tableau Excel aussi Razz


Dernière édition par Flora le Dim 11 Déc 2022 - 21:04, édité 2 fois


Gérer l'attente et l'absence de réponse - Page 4 60011Gérer l'attente et l'absence de réponse - Page 4 Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
 
Caliria
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  216
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  08/03/2022
    
                         
Caliria  /  Autostoppeur galactique


Winger a écrit:
Merci beaucoup pour vos messages, Carliria et Chimère.

Depuis que je vous ai rejoint, ça va nettement mieux. Peut-être en partie parce que je m'aperçois que je ne fais pas partie des plus angoissés, justement. Ma liste d'éditeurs est compilée sur... un post-it. Bon, faut dire que je ne suis pas quelqu'un de très organisé, alors je ne suis pas sûr qu'il faille en tirer des conclusions hâtives.

Je sais qu'un manuscrit refusé n'est pas forcément mauvais, et c'est bien ça le problème. J'aimerais savoir ce que je vaux en tant qu'auteur : si je suis désespérément mauvais, je suis disposé à l'accepter. Je continuerais à écrire, mais sans imposer à de pauvres innocents l'indigence de ma prose. Des pauvres innocents qui auraient plus de temps à consacrer aux manuscrits produits par de meilleurs auteurs. Disons que je suis du genre têtu, mais pas stupide.

J'ai participé à un concours de nouvelles l'année dernière, présidé par l'un des rares écrivains français que j'apprécie (c'est sa présence dans l'organisation qui m'avait décidé à participer). Mon texte a remporté le concours en obtenant les faveurs dudit écrivain. Ça m'a aidé à terminer mon roman, mais de la même façon qu'un texte refusé n'est pas forcément mauvais, un texte primé n'est pas forcément bon.

Par curiosité, Chimère, quel est ce chemin de traverse que tu as emprunté ?

Et bien tu as ta réponse : si tu as remporté le concours de nouvelles, ce que tu écris ne doit pas être si agréable à lire... Wink
 
Latsuna
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  20/09/2022
    
                         
Latsuna  /  Magicien d'Oz


Bonjour Winger.

L'attente... Non, les romans plus courts n'appellent visiblement pas plus de réponse, le mien fait un peu plus de 50 000 mots et pas une seule réponse d'un seul éditeur (malgré les accusés de réception et l'engagement de répondre sous 6 mois pour certains) en 1 an maintenant.
Je vous souhaite au moins d'avoir des retours et positifs si possible.

Bon courage.
Latsuna
https://www.latsuna.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Gérer l'attente et l'absence de réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-