PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 [Outils] Nombre de caractères requis pour un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Rooh, le truc, c'est qu'il y a surement pas mal de corrections encore... tu me connais ! ^^ d'honteuses fautes de ci de là, même si mon lecteur test ne s'en arrache pas les cheveux !
Mais je me emande si 300 000 c'est pas un peu court, quand même... Peut-être qu'un gos de 600 000 serait préférable... Neutral J'n sais strictement rien, mais j'ai lu à plusieurs endroits (dont le forum evidemment) que la fourchette 200 000 à 400 000 était idéale... à ce moment là, je serait pile dedans !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/02/2013
    
                         
tiddad  /  Début de partie


Bonjour,

En faite c’est quoi écrire un roman ? C’est écrire le plus de mots ou de caractères possible pour avoir un plus gros roman que le voisin ??? perso, c’est pas mon avis, mais à en lire certains faut croire
 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Non, mais je crois qu'on parle du nombre de mots parce que c'est l'un des critère de sélection de certains éditeurs (si on prend Mnemos, par exemple, ils de demandent de soumettre que des manuscrits de 350 000 sec minimum)
C'est pour ça que l'on parle de ça, c'est pour savoir si notre roman a une chance d'être acceptée par des éditeurs, ou même si ce nombre de mots peut dissuader ou attirer un lectorat. C'est pas une question d'ego, mais il faut bien avouer qu'on écrit pour se détendre ET pour être lu.

Sinon, je vois que tu postes là ton premier message. Or, d'après le règlement, il est conseillé de commencer par se présenter. Je t'enjoins à poster un topic dans la catégorie d'accueil des nouveaux membres. Wink
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/02/2013
    
                         
tiddad  /  Début de partie


 A ok dsl je savais pas, je vais faire ça alors Smile
 
Platane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  24
   Localisation  :  Terre.
   Pensée du jour  :  J'ai peur des bûcherons.
   Date d'inscription  :  07/09/2013
    
                         
Platane  /  Homme invisible


e-bou a écrit:
Je ne sais pas si c'est la bonne manière de poser la question. Il n'y a pas de bon nombre de caractère, selon moi, mais un volume adapté à un lectorat, à un genre, et surtout à une histoire donnée dans la relation qu'elle entretient avec son auteur.

Pourquoi ne pas laisser faire l'histoire, en fin de compte ? La laisser vivre, se développer, puis voir une fois terminée combien elle pèse. Écrire un livre, ce n'est pas chercher à faire les minimas pour les prochains jeux olympiques !

Une fois que la source est tarie, on cherche un éditeur qui sort ce type de volume. Au besoin, on remanie le texte de telle sorte que le livre puisse se diviser habilement en tomes si c'est trop gros. Il y a aussi des éditeurs que les gros volumes n'effraient pas plus que les tout petits ! L'essentiel, c'est quand même l'histoire et le plaisir qu'elle procure au lecteur, et bien entendu à l'auteur qui reste le premier d'entre eux.
Bonjour,

Je suis d'accord avec vous. Mais pensez-vous, et je pose cette question à tous les membres, qu'un roman dépassant par exemple le million de caractères, ou environ 200 000 mots, puisse réellement être publié ? Je pense qu'il y a malgré tout une limite de longueur à n'importe quel livre, pour la publication, et j'aurais aimé connaître, selon vous, quelle est cette limite. Car de nombreux auteurs écrivent des pavés (par exemple certains romans de John Irving ou de Katherine Pancol) qui me semblent faire bien plus que 500 000 ou 600 000 signes, mais je n'en suis pas certaine. J'aimerais que quelqu'un me dise combien de signes environ font ces gros romans (s'il le sait), et également que l'on me donne une idée du nombre de caractères maximum, pour un roman. Evidemment, tout cela est bien vague et varie selon les éditions, mais cela permettrait tout de même de se faire une idée.

De plus, je voudrais m'assurer que le nombre de caractères indiqué dans les statistiques d'open office est bien celui des caractères espaces compris...?

Enfin, selon vous, en format A4, Times New Roman 13, sachant qu'il y a une découpe en chapitres, combien de pages minimum ou maximum devrait compter un roman ? Si vous en avez une idée, j'aimerais que vous me le disiez... Je suis surtout intéressée par le nombre de pages maximum en fait xD
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,
Je ne sais pas si mon intervention est pertinente en quoi que ce soit, mais dans la rentrée littéraire de cette année on a "Naissance", de Yann Moix, qui fait 1200 pages (je ne sais pas combien de mots, par contre).
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Des romans à succès comme Harry Potter ou Hunger Games font entre 100 000 et 110 000 mots le tome. C'est juste une impression, mais je pense que c'est la norme "standard" pour les livres à succès (sans que ce soit la seule, bien sûr).
 
Platane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  24
   Localisation  :  Terre.
   Pensée du jour  :  J'ai peur des bûcherons.
   Date d'inscription  :  07/09/2013
    
                         
Platane  /  Homme invisible


Mais il y a tant de différences entre le premier tome d'Harry Potter et le dernier que je ne sais pas duquel tu veux parler, Laurent x) Merci en tout cas pour la norme au sujet d'Hunger Games, que je peux bien me représenter. Cela donne une bonne idée de la taille.
Néanmoins les romans de ce genre, pour ados, sont souvent plus courts que les pavés pour adultes, avec des pages plus fines et des écritures plus petites. Je pense par exemple aux romans de John Irving, mais à bien d'autres encore... Quelqu'un aurait une idée du nombre de mots ou caractères pour cela ? : )
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Un moyen facile pour avoir cette réponse est de jouer les hors-la-loi. Il faut télécharger la version word du livre et de regarder les statistiques.

(est-ce que si on télécharge un ebook uniquement dans cette optique, c'est du piratage? On ne lit pas le contenu... mais ça, c'est un autre débat).
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Platane a écrit:
pensez-vous, et je pose cette question à tous les membres, qu'un roman dépassant par exemple le million de caractères, ou environ 200 000 mots, puisse réellement être publié ?
Dans une maison d'édition spécialisée dans les "grands formats", c'est fréquent. Cela étant, plus d'un million de caractères, c'est plus de 20 € le volume, en principe. Reste à savoir si le lecteur est prêt à mettre ce prix-là (limite "psychologique") dans un bouquin (sans compter que soumettre l'ouvrage à des critiques, c'est loin d'être évident quand ces derniers "manquent de temps" pour se farcir un "pavé", en particulier quand il s'agit d'un auteur inconnu = qui n'a pas "fait ses preuves"). C'est une question que certains éditeurs se posent... Quand on ne peut pas faire autrement (une amputation n'est jamais une bonne idée), l'éditeur prend un risque qu'il ne peut négliger. La publication par tomes peut être envisagée, mais tous les éditeurs ne fonctionnent pas sur ce mode (il faut, aussi, que le récit – si c'est d'un récit qu'il s'agit – s'y prête). De plus, si le 1er tome ne se vend pas (ou mal), la parution du second tome peut être compromise, ce qui est ennuyeux (pour l'auteur autant que pour l'éditeur). Idem pour les tomes suivants.



 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_longs_romans
 
Platane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  24
   Localisation  :  Terre.
   Pensée du jour  :  J'ai peur des bûcherons.
   Date d'inscription  :  07/09/2013
    
                         
Platane  /  Homme invisible


Merci pour vos réponses ! Et je suis impressionnée par la liste contenue dans le lien que tu as transmis, Coline... 2,1 millions de mots ! C'est énorme o_o
 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Je suis moi aussi intéressé par la question de savoir si Open Office fournit bien le bon nombre de sec dans son récapitulatif, parce qu'en allant sur internet, les compteurs de mots me fournissent des chiffres différents, si bien que je ne sais toujours aps combien se sec fait mon roman...
 
DNDM
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  37
   Localisation  :  Nantes
   Pensée du jour  :  J'aurais le dernier mot.
   Date d'inscription  :  21/11/2012
    
                         
DNDM  /  Barge de Radetzky


Open Office compte le nombre de caractères espace compris, et c'est aussi comme ça que les éditeurs comptent, donc pas de problème.

Après, sur des textes longs il peut y avoir des différences minimes selon les logiciels, mais c'est vraiment du détail. Je viens de copier la seconde partie de mon manuscrit dans http://www.wordcounter.net/ pour voir. Là ou Open Office me met 496 843 caractères à l'heure actuelle, ce site me dit que je suis à 500 564. Donc 4000 signes de différence. Sur un fichier de cette taille, c'est rien du tout.

Pour revenir au débat, la taille d'un roman variera selon sa cible, son genre, et l'éditeur visé.
Le seul critère qui permette de comptabiliser la taille d'un roman est le nombre de caractères espaces compris. Les comptes en nombre de pages ne veulent rien dire.

Inutile de vouloir à tout prix atteindre un certain nombre de signes: diluer votre intrigue ne fera que rendre votre roman chiant (condenser au maximum est toujours une bonne idée, par contre, on y gagne en fluidité et en efficacité).

Pour info, les sept Harry Potter: 1.084.170 mots en anglais; donc 155 000 mots par tome en moyenne. En caractère, ça fait à la louche 6,5 millions de caractères pour les sept tomes, donc un peu moins d'1 million de caractères par tome.

Le dernier George R.R. Martin, A Dance With Dragons; 2,3 millions de signes, espaces compris.

Histoire d'O, de Pauline Réage: 430.000 caractères en français.

Cinq semaines en ballon, de Jules Verne: quasi 500.000 caractères.

Le Tour du Monde en 80 jours, toujours Jules Verne: 425.000 caractères.


Il me semble que de façon générale, les éditeurs français ne sont pas du tout intéressés par les nouvelles (moins de 100.000 caractères, en gros) et commencent à considérer un roman comme sérieux quand il dépasse les 300.000 caractères.

Trop gros, ça peut faire peur à certains éditeurs de littérature "blanche", mais pas à ceux qui font dans les "littératures de l'imaginaire", qui ont l'habitude de ces volumes. J'ai même récemment visionné une vidéo d'un débat dans lequel une éditrice française s'étonnait de ne pas recevoir de "gros" romans, citant comme exemple GRR Martin et ses 2 millions de signes.

Après, si vous faites de la littérature pour enfant, c'est évidement complètement différent... On pourra trouver d'autres paramètres, genre le style. Certains romans au style superbe sont souvent assez court. Même en littérature de l'imaginaire. Une auteur comme Justine Niogret, qui se fait remarquer pour son style, n'a pas besoin d'1 million de signes pour captiver son lecteur.

Et a contrario, plein de manuscrits dépassant les 1 million de signes ne seront jamais lus par les éditeurs au-delà des trois premières pages, parce que ces trois premières pages seront mauvaises...


Dernière édition par DNDM le Sam 19 Oct 2013 - 5:49, édité 2 fois
 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Merci de ta réponse, DNDM.

Pour ma part, Open Office compte 710 995 sec tandis que Word Counter en compte 715 460... C'est vrai que c'est négligeable. Est-ce que ça vient du fait que certains logiciels comptent les mots composés (avec tiret) comme un seul mot tandis que d'autre non ?
 

 [Outils] Nombre de caractères requis pour un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-