PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Citation :
Je pense que la différence se situe là, justement. Je ne suis même pas sûre que les grosses ME installée en librairie comptent les ventes en ebook. Le plus gros de leur chiffre se fait en librairie (je dis peut-être une énorme connerie).
Après on parle pas de Hachette ou Gallimard, les « grosses » ME diffusées de SFFF que j’ai citées restent petites à côté des mastodontes des gros groupes. Par contre, ils ont des diffuseurs numériques en général, et je ne vois pas pourquoi ces derniers ne leur donneraient pas leurs chiffres… ils doivent bien les avoir ne serait-ce que pour payer leurs auteurs.

Citation :
Et tout dépend aussi de combien de temps après la mise en vente ont eu lieu les interviews.
Est-ce qu'ils parlent juste du démarrage, un an après?
Pour AMI c’était un mois après la sortie du Roman d’Emilie Querbalec, mais il parle des autres titres et des mois précédents aussi.
Pour Leha les chiffres ce sont pour l’ensemble de la vie de la ME, notamment la série Malazan qu’ils ont commencé à publier il y a quelques années. C’est pour ça que, puisqu’ils semblaient tout compter, je suis partie du principe que les ventes numériques sont incluses.

Citation :
Les petites ME vendent avant tout en ebook, et se destinent à un public qui lit énormément (et en grande quantité, certains sont presque à un livre par jour ne serait qu'en UF), l'air de rien, les ventes montent vite, mais pour autant, ça part assez peu en papier.
Aucune idée de la proportion librairie/ebook qu’elles ont… idem pour les ME plus petites et non diffusées. Même si oui j’imagine qu’une ME diffusée va plus vendre en librairie qu’une ME non diffusée, mais quoique… Tiphs il me semble avait épuisé son premier tirage à 500 exemplaires papier en précommande, donc quand même une bonne proportion de papier.
Il y a aussi peut-être une proportion différente en SFFF qu’en Romance (très numérique) ou en Blanche (très papier) par ex. Aussi les réseaux bookstagram et booktok adorent les belles versions papier, donc ça peut jouer en faveur du papier pour les ME non diffusées.

Enfin là on rentre dans le domaine de la pure spéculation. Razz

J’espère qu’on aura un jour des données plus précises. Merci d’avoir regardé le SNE Enir mais ouais ça paraît très large et pas super précis ?


Dernière édition par Page de Bâtons le Lun 14 Nov 2022 - 19:50, édité 1 fois
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Nan c'est effectivement pas précis...

Après je vais poser la question con qui m'est venue mais en quoi c'est vraiment important de séparer numérique et papier, finalement ? Ça va être important pour les ME, connaître le comportement de leur public etc. Mais en vrai on s'en fiche, non ? À l'autre bout, papier ou numérique il y a un lecteur qui a fait la démarche d'acquérir le livre.
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Oui, je suis d'accord, on s'en fout si le livre a été acheté en papier ou numérique, ça reste une vente. C'est pour ça que je pense que les chiffres annoncées sont tous canaux confondus.

(Mais pour nous c'est important de savoir, car si une ME ne parlait que des chiffres papier, il faudrait ajouter un certain pourcentage - inconnu - avant de comparer aux chiffres annoncés par les autres ME.)
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
KathyCat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  19/09/2022
    
                         
KathyCat  /  Barge de Radetzky


Enirtourenef a écrit:
Nan c'est effectivement pas précis...

Après je vais poser la question con qui m'est venue mais en quoi c'est vraiment important de séparer numérique et papier, finalement ? Ça va être important pour les ME, connaître le comportement de leur public etc. Mais en vrai on s'en fiche, non ? À l'autre bout, papier ou numérique il y a un lecteur qui a fait la démarche d'acquérir le livre.

Totalement d'accord et en même temps, va savoir pourquoi, j'ai plus de plaisir à me dire qu'un lecteur a mon livre en papier entre les mains plutôt qu'en ebook. Même si les échanges avec le lecteur restent les mêmes (via les réseau, en salon c'est légèrement différent vu qu'ils viennent faire signer le papier (et sinon il y a les marque-pages). D'ailleurs pour le lecteur il doit y avoir une légère différence aussi puisque certains commencent par l'ebook et prolongent en prenant le papier quand ils ont vraiment aimé.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7099
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Mon expérience chez Rebelle m'a appris que les ventes au sein d'une même maison sont extrêmement inégales.

Une de leurs séries apparaît sur 10 000 comptes de Babelio (et j'ai vu passer un bandeau évoquant "100 000 lecteurs"), a été publiée dans plusieurs formats, a eu droit à une version illustrée, a été exportée à l'étranger... Je pense qu'on est très loin de tout ça pour la majorité des autres livres de la maison. En tout cas, moi, je n'ai même pas eu les miettes Wink


Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ? - Page 2 60011Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ? - Page 2 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Wow c’est fou…

Ouais c’est ce que j’ai entendu dire, que 90% des ventes proviennent de 10% des titres… mais donc que 90% du catalogue se dispute les 10% restant clown

Mais du coup ça continue de rentrer dans l’idée qu’une « grosse » ME diffusée ne garantie pas les ventes, et qu’on peut avoir un gros succès dans une « petite » ME non diffusée. Mais que globalement on a 90% de chance de pas beaucoup vendre quelle que soit la ME Laughing
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
KathyCat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  19/09/2022
    
                         
KathyCat  /  Barge de Radetzky


Page de Bâtons a écrit:
Wow c’est fou…

Ouais c’est ce que j’ai entendu dire, que 90% des ventes proviennent de 10% des titres… mais donc que 90% du catalogue se dispute les 10% restant clown

Mais du coup ça continue de rentrer dans l’idée qu’une « grosse » ME diffusée ne garantie pas les ventes, et qu’on peut avoir un gros succès dans une « petite » ME non diffusée. Mais que globalement on a 90% de chance de pas beaucoup vendre quelle que soit la ME Laughing

J'ai même entendu parler d'un auteur publié chez J'ai lu qui a vendu moins de 20 exemplaires... C'est dire!
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  576
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Gloire de son pair


J'ai eu la chance de rencontrer Frédéric Weil (directeur éditorial de Mnémos) dans ma classe y a quelques semaines, et il expliquait que même les ventes avaient beaucoup baissé depuis des années. Il expliquait que les bonnes ventes se faisaient aux alentours de 10.000 exemplaires dans les années 2000, et maintenant c'est plutôt aux alentours de 5.000 exemplaires.

Et pour causes : la crise du papier, le nombre de lecteur qui diminue et surtout un marché de plus en plus concurrentiel dans le domaine de l'imaginaire. En effet, Mnémos avec Atalante et Bragelonne étaient les principales ME d'imaginaire dans les années 90-2000, mais depuis l'émergence des nouvelles ME ou collections comme Pygmalion, Albin Michel Imaginaire, Plume Blanche et toute la flopée de ME qu'il y a actuellement, ils vendent moins.
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Merci beaucoup Camusso du partage, c’est vraiment super intéressant.

C’est marrant car je n’ai pas du tout l’impression que les gens lisent moins. Mais oui, le secteur est devenu ultra concurrentiel entre les nouvelles ME et les auto-édités. C’est probablement plus difficile de sortir du lot maintenant.

En tout cas ce 5000 = bonnes ventes reste dans les eaux du reste, un peu plus peut-être que ce que j’avais l’impression de lire entre les lignes. Bref merci !
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3789
   Âge  :  47
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Je déplace dans la section plus générale.
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  819
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Coucou, je découvre ce topic.

J'espère ne pas tomber complètement à côté de la plaque avec mon intervention, mais les chiffres me paraissent intéressants, alors je les partage ici : je vous conseille la lecture de ce thread sur twitter : https://twitter.com/aprilhenrybooks/status/1566230658766503937

Quelques éléments, que vous jugerez pertinents ou non, je ne suis pas du tout une pro du secteur ou de l'analyse marketing, donc c'est un avis tout personnel :
- il s'agit du marché américain, donc pas vraiment comparable au marché français, le nombre de lecteurs potentiels là-bas est quand même autrement plus important qu'en France. Et pourtant, vous allez voir...
- les chiffres partagés ici concernent les 10 acteurs majeurs du secteur de l'édition US, vraiment de très grosses ME.
- ces chiffres ne sont pas limités au genre SFFF, mais bien plus généraux, donc pour un genre dit "de niche", le nombre de lecteurs potentiels étant plus restreint, on peut supposer que les chiffres sont encore moins bons.

Ceci étant dit, les deux éléments clés de ce thread c'est que sur un an :
- 88% des titres publiés font moins de 5000 ventes
- 66% des titres publiés font moins de 1000 ventes
- 15% des titres publiés font moins de 12 ventes. Oui. 12.

Donc quand on entend, et c'est souvent le cas en France, qu'un titre qui se vend à 2000 exemplaires ou plus est considéré comme un best-seller, et que la moyenne des ventes tourne autour de 100 ou 200 exemplaires, on est moins surpris.

Pour ce qui est grosses ME / petites ME, je pense de toute façon que ce qui va faire la différence entre le titre qui se vend à 12 exemplaires et celui qui atteint les 200, c'est vraiment la communication. Et qu'à moins de beaucoup de chance et d'une ME en or, ou de l'obtention d'un prix ou titre important, si l'auteur ou l'autrice ne s'investit pas du tout dans la comm, ses ventes seront plutôt de l'ordre des 12 exemplaires que des 200, et en tout cas bien loin des 2000. En tout cas, c'est la conclusion fortement dépitée à laquelle je suis arrivée depuis que j'ai commencé à m'intéresser à ces chiffres... Parce que bon, perso, écrire, j'adore ça, mais la comm, comment dire... Rolling Eyes

Edit parce que je viens de relire le thread en question et qu'il y a eu des corrections depuis que je l'avais lu initialement. Donc une mise au point claire est faite ici : https://countercraft.substack.com/p/no-most-books-dont-sell-only-a-dozen et les chiffres complets sont dans ce commentaire : https://countercraft.substack.com/p/no-most-books-dont-sell-only-a-dozen/comment/8883524
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Auteure d'Epos
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  26
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  19/11/2022
    
                         
Auteure d'Epos  /  Magicien d'Oz


Bonjour, merci pour ces chiffres passionnants et parfois étonnants!
Je songe que les ventes, de surcroît sur un secteur non pas de niche mais avec un lectorat peut-être plus spécifique de la littérature dite blanche ou encore la romance, sont aussi fonction de l'antériorité du livre.

C'est-à-dire est-ce sa première parution en langue française, dans le cas qui nous occupe, ou bien est-ce un titre de l'imaginaire ou de la SFFF de langue anglais ou autre, qui parvient dans le catalogue en traduction?
Car la notoriété antérieure d'un écrivain étranger peut jouer favorablement pour ses ventes en traduction dans un nouveau pays!
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Cath a écrit:


Ceci étant dit, les deux éléments clés de ce thread c'est que sur un an :
- 88% des titres publiés font moins de 5000 ventes
- 66% des titres publiés font moins de 1000 ventes
- 15% des titres publiés font moins de 12 ventes. Oui. 12.

Ce n'est pas 15%. C'est 50%.

Aux États-Unis, et ce sont des chiffres officiels, la plupart des livres publiés par les grandes maisons d'édition se vendent moins de 12 exemplaires.
https://fabiendelorme.fr
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7099
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Comment c'est possible ?
Franchement, en vendant à ta mère, à ton frère, à ta meilleure copine ou à ton meilleur copain, à d'autres petits auteurs qui espèrent que tu vas leur rendre la pareille... bref, avec son cercle proche, tu les as, tes 12 exemplaires !

Vous devez tous connaître le baromètre de Stoni et lui place la barre des 50% à 300 exemplaires. Pour le coup, ça me semble beaucoup, mais 12, pour moi, c'est beaucoup trop peu !


Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ? - Page 2 60011Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ? - Page 2 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  819
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Double assassiné dans la rue Morgue


fabiend a écrit:
Cath a écrit:


Ceci étant dit, les deux éléments clés de ce thread c'est que sur un an :
- 88% des titres publiés font moins de 5000 ventes
- 66% des titres publiés font moins de 1000 ventes
- 15% des titres publiés font moins de 12 ventes. Oui. 12.

Ce n'est pas 15%. C'est 50%.

Aux États-Unis, et ce sont des chiffres officiels, la plupart des livres publiés par les grandes maisons d'édition se vendent moins de 12 exemplaires.

Non j'avais cru aussi que c'était 50% mais il s'agissait d'une erreur. Les seuls chiffres actualisés que j'ai trouvés sont ceux fournis dans le dernier lien de mon post précédent :
Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ? - Page 2 Books_10
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Chiffres de vente en SFFF, difference grosses et petites ME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-