PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Disque dur SSD CRUCIAL P3 1 To (3D NAND NVMe PCIe M.2)
65.91 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

 Dépasser l'ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2205
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Crime et boniment


Si l'ego n'est que du vent, cf. Nietzsche, vouloir le dépasser, ça, c'est épatant.
 
SuperAlice
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1585
   Âge  :  39
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
SuperAlice  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Je pense que jdoo parlait des règles métriques en poésie pas d’autre chose.

Étant donné que je suis pro vers libre, j’ai trouvé l’intervention belle.
Plus que la vôtre sur la transgression.
C’est un jugement personnel comme il s’agit d’un choix personnel et d’un amour que j’ai pour le vers libre.

La métrique enferme tout pour moi et elle n’est pas forcément à connaître absolument pour faire de beaux vers libres.

Pour moi, votre intervention n’est pas celle d’une personne prenant la mouche, simplement celle d’une personne ne lisant pas les posts des gens et celle d’une personne aimant critiquer les autres.
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5041
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


Hello !

Pas de panique !
On va pas commencer à se foutre des coups de triques

je parlais vraiment de toutes les règles en général que l'on enseigne ou que l'on décrète et cela dans toutes les formes artistiques. Donc pas que la  poésie.

Je pense que l'on peut faire "sans", "avec" ou "contre" les règles.
Mais j'ai cru comprendre que Pehache pensait qu'il faille toujours  faire "avec", faire "sans" n'a pas de sens, et faire "contre" est condamné à l'échec.  Ou en tout cas que si l'on fait "contre" cela implique forcement une maîtrise de ses règles et que c'est sans maîtrise que faire "contre" est voué à l'échec.

Moi je respecte cette position (si je l'ai bien comprise), mais je ne la partage pas (mais on s'en fout :mrgreen: )

J
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
SuperAlice
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1585
   Âge  :  39
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
SuperAlice  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Perso, la question ne m’intéresse même pas.

Ce que je vois c’est qu’il m’en veut et continue à critiquer mon intellect et mon réseau social...

C’est vrai que jdoo et moi sommes les meilleurs amis du monde ! Hihi, je ne te connais pas vraiment en fait mais ai relevé la phrase qui me plaisait !
Imiter les vers anciens c’est marrant, mais eux qui imitaient-ils?
Franchement est-ce qu’ils imitaient vraiment quelqu’un...

Et même imiter la loi pour être sage, non mais vraiment !

Et se targuer d’intelligence en targuant une autre personne de débilité, lui donner de l’importance en marquant son agacement parce que celle-ci préfère un post à un autre qui est elle targuée de brouillonnisme...


Je voulais juste soulever ça, le dire quoi ! Smile

Désolée de pas avoir capter que ça ne parlait pas que de poésie, je suis obnubilée aussi par le vers libre, j’ai tellement bataillé contre art.rhite, je pense j’ai tous les arguments maintenant ! ^^’


Pourquoi, dans la section roman, vous fonctionnez tous avec la poétique d’aristote ?
Et son mode d’emploi pour faire des histoires qui marchent ?
J’aime bien ce texte...
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5041
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


crois moi je gagne à être connu Darty :mrgreen:
Mais tu as raison, y' a pas de quoi se mettre la rate au cours bouillon sur des sujets comme ça.
Après que mes interventions soient brouillonnes oui je veux bien l'entendre. Et c'est bien de me le dire, j’essayerais de m’améliorer, par contre je pense qu'il y a des façons de le dire plus constructives que d'autre, j'ai préféré de sa part la seconde façon.

Et voilà tout. Et j'arrête avec ça.
tchuss.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2205
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Crime et boniment


Je ne sais si l'incapacité à me lire correctement (j'évoque le "cas"D.) relève: de la haine (cf. ses dérapages hystériques répétés sur mon compte, poubellisés pour certains d'entre eux), du joug idéologique ou de la simple déficience cognitive.

C'est sympa, Jdoo, de parler de moi avec qqun qui m'a, plusieurs fois, agressé ici. C'est sûr qu'elle doit être totalement impartiale.
Revenons au fond: faire sans (les règles) ? Tout au plus une oeuvre "naïve" (qui peut avoir son intérêt), mais, la plupart du temps, du vide.
Faire "avec" ? Si c'est de la copie, une pure mimesis, ça limite, là aussi, d'emblée, l'intérêt (autre que personnel, car on peut y trouver son compte et je ne jette pas la pierre).
Faire "contre" ? Ben, oui, en partie, être qque part entre le "avec" et le "contre".
Est-ce si difficile à entendre ?
Bonne journée, Jdoo.
 
SuperAlice
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1585
   Âge  :  39
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
SuperAlice  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Du joug idéologique.

Bien sûr que c’en est !

Penser les œuvres qui ont lâché les modèles esthétiques des précédents comme des œuvres naïves et vides et ajouter « la plupart du temps » ; c’est dire qu’il y a du génie chez certains qui innovent !
Bravo !

J’ai envie de soutenir qu’il y a du génie en chacun, et qu’un « bébé poème » qui traite de l’amie laissée lors d’un déménagement est plus touchant que celui d’une personne qui laisse aller sa grandeur poétique en suivant des règles. Le pire pour moi je pense ce sont les textes Napoléoniens en alexandrins... horreur.

Et jouer des règles pour aller contre, ça a été dit plus haut il me semble.

Pour moi, il me faut du vers libre... il en a été tellement fait du normé, y’a Corneille ; ça peut vite devenir ridicule de laisser aller ainsi ses mots, franchement j’ai l’impression c’est du mâché mouillé... je vous épargne des termes plus explicites.

Le vers libre est plus vrai, plus vivant, moderne !
La pensée est toujours là, on peut le voir avec Cendras !
Il n’est tout de même pas juste « intéressant », il n’est pas vide, il nous parle, y’a une vraie présence, du vrai amour !
Nan pulp l’AMOUR N’EST PAS MORT.
Dis pas ça, ou alors bin c’est que vous n’avez pas d’utérus, pas d’enfants, bon vous êtes mes seuls ados pour le moment... mais un enfant, c’est beau ça vous aime !

Bon c’était pas dur à entendre alors, on se rejoint là on dirait, dans nos cas si on aime la poésie, on est au moins dans la même direction.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2205
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Crime et boniment


"Le vers libre est plus vrai, plus vivant, moderne !"
Face à autant d'idéologie et de stupidité auto-satisfaite (cf. l'exclamation), qu'aurais-je à ajouter ?
 
SuperAlice
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1585
   Âge  :  39
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
SuperAlice  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Une hystérie, du délire et peut-être une petite propension à la parano...

Puis au moins dix balles !

Mince quoi, y’en a marre de pas être payé en chiffre, le nature ça va un moment, merci quoi.

Surprised
 
Beebop
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  681
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2019
    
                         
Beebop  /  Hé ! Makarénine


jdoo a écrit:

Mais tout de même je pense, un peu comme toi que quelque part l'artiste n'est que le découvreur plutôt que le créateur de ce qu'il produit. quelque part quand un sculpteur fait une statue elle est déjà présente dans le marbre. Est ce la même chose pour un texte ?

J'aime beaucoup l'idée ci-dessus. Plusieurs grands cinéastes du début du XXème siècle, désormais passés à la postérité, ont eu des réponses déconcertantes quand ils étaient interrogés sur leur "génie créatif" à la fin de leur vie. Ils rappelaient simplement que le cinéma était alors un art nouveau, qu'ils se l'étaient appropriés librement, d'une façon exaltée et (heureux hasard) sans le "poids" de références cinématographiques passées.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2205
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Crime et boniment


Beebop, dakodak, mais tu ne nieras pas non plus leurs compétences en matière de montage, découpage, etc. [Je pense à la nouvelle vague, par ex.).
Donc, et j'y reviens, une base sapientiale, pas le néant décérébré de l'ignorance.
Les enfants de la téléréalité, s'ils ont lu, ont lu des textes simplifiés, tout est fait pour enconner le monde.
(Collection verte, rééditions: 40 pour cent de lexique en moins!).


Dernière édition par pehache le Dim 22 Sep 2019 - 18:03, édité 1 fois
 
Beebop
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  681
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2019
    
                         
Beebop  /  Hé ! Makarénine


pehache a écrit:
Beebop, dakodak, mais tu ne nieras pas non plus leurs compétences en matière de montage, découpage, etc. [Je pense à la nouvelle vague, par ex.).
Donc, et j'y reviens, une base sapientiale, pas le néant décérébré de l'ignorance.
Les enfants de la téléréalité, s'ils ont lu, ont lu des textes simplifiés, tout est fait pour enconner le monde.
(Collection verte, rééditions: 40 pour cent le lexique en moins!).  

Je te rejoins. Je pensais plutôt aux pionniers du cinéma (Griffith, Melies, Lang, Eisenstein) qui se sont appropriés la technique et ont acquis des compétences (montage, cadrage, scénario) sans véritable référence cinématographique passée.

Mais effectivement, aucun d'eux n'a fondé sa démarche ex nihilo. Ils étaient nourris par le théâtre, la littérature ou le music-hall. Pour aller dans ce sens, un autre exemple me vient : Jacques Tati, dont les films sont si originaux (au point qu'il avait fini par être rejeté par ses pairs), n'a cessé de dire que ses maîtres à penser étaient Keaton, Chaplin et Lloyd.
 
Beebop
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  681
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2019
    
                         
Beebop  /  Hé ! Makarénine


Un beau poème sur la création de J. Prévert :

Promenade de Picasso

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau fruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.

 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Dépasser l'ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-