PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 pseudo ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


pseudo ou pas ?
garder mon nom d'épouse
pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_lcap11%pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_rcap
 11% [ 2 ]
conserver mon nom de jeune fille
pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_lcap37%pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_rcap
 37% [ 7 ]
prendre un nom de plume
pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_lcap52%pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_rcap
 52% [ 10 ]
autre idée, merci de développer
pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_lcap0%pseudo ou pas ? - Page 6 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 19
 
Sondage clos

 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Effectivement, c'est une vraie question de sensibilité. Ça dépend également de la confiance qu'on a envers son travail.
Je suis assez d'accord avec Chimère sur le sens derrière le nom. Quand je lis une histoire contemporaine, qui aborde des questions de société qui me concernent, je me tape qu'elle s'appelle Christelle Dupont.
Par contre, pour de la fantasy, je trouve que le voyage commence lors du choix du livre : la couverture, le nom de l'auteur...
Ma fille n'acheterait pas un bouquin dont l'autrice se nommerait Yvette, elle considérerait que le livre n'est forcement pas de son temps. On lui a pris un prof de maths, imaginez sa tête quand on lui a dit qu'il s'appelait Bernard 🤣

Perso je suis partagée entre l'envie de dire a tout le monde que j'ai publié un bouquin et celle de ne le dire à personne.
Peur de l'échec dans doute...
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  576
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Gloire de son pair


En fait, je pense qu'il y a toute une histoire de "culture", de représentation derrière les prénoms/noms. Je prends par exemple les Kevin, dans l'imaginaire collectif, ce sont les cancres, un peu beaufs tandis que les Jean-Eudes incarnent les bourges aristocratiques qui ont fait l'ENA ou Science-po, etc.

De même pour les noms, ils reflètent en quelque sorte une personnalité. L'exemple de Dupont (ou de Martin), ça incarne un peu la banalité, quelqu'un qui porte ce nom risque d'apparaître aux yeux des lecteurs comme un monsieur ou une madame tout le monde qui n'a aucune originalité, et en l'occurrence, son livre reflètera sa personnalité sans saveur. Ou encore, si un auteur porte un nom a consonance américaine pour un roman polar ou SF, les lecteurs seront plus attirés car dans l'imaginaire collectif, les américains sont bons pour ce qui est polar/SF. Tandis qu'un nom asiatique ou arabe sur un roman SFFF peut rebuter les gens (ou au contraire intriguer).

Donc pour les gens, le nom reflète la personnalité et la personnalité reflète le contenu du livre. Les lecteurs ont parfois hélas des préjugés et jugent trop hâtivement.
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Camusso a écrit:
En fait, je pense qu'il y a toute une histoire de "culture", de représentation derrière les prénoms/noms. Je prends par exemple les Kevin, dans l'imaginaire collectif, ce sont les cancres, un peu beaufs tandis que les Jean-Eudes incarnent les bourges aristocratiques qui ont fait l'ENA ou Science-po, etc.

De même pour les noms, ils reflètent en quelque sorte une personnalité. L'exemple de Dupont (ou de Martin), ça incarne un peu la banalité, quelqu'un qui porte ce nom risque d'apparaître aux yeux des lecteurs comme un monsieur ou une madame tout le monde qui n'a aucune originalité, et en l'occurrence, son livre reflètera sa personnalité sans saveur. Ou encore, si un auteur porte un nom a consonance américaine pour un roman polar ou SF, les lecteurs seront plus attirés car dans l'imaginaire collectif, les américains sont bons pour ce qui est polar/SF. Tandis qu'un nom asiatique ou arabe sur un roman SFFF peut rebuter les gens (ou au contraire intriguer).

Donc pour les gens, le nom reflète la personnalité et la personnalité reflète le contenu du livre. Les lecteurs ont parfois hélas des préjugés et jugent trop hâtivement.

Oui, c'est tout à fait ça. Nos livres sont des produits à vendre, tout n'est qu'une question de communication.

Après par rapport aux préjugés sur les prénoms, malheureusement ça se vérifie quand même... J'ai rarement eu en classe des Britney ou des Djiovanni issus de catégories CSP+... Un copain utilise son deuxième prénom car il n'assumait pas l'image véhiculé par le premier ( Steve).
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Camusso a écrit:
En fait, je pense qu'il y a toute une histoire de "culture", de représentation derrière les prénoms/noms. Je prends par exemple les Kevin, dans l'imaginaire collectif, ce sont les cancres, un peu beaufs tandis que les Jean-Eudes incarnent les bourges aristocratiques qui ont fait l'ENA ou Science-po, etc.

De même pour les noms, ils reflètent en quelque sorte une personnalité. L'exemple de Dupont (ou de Martin), ça incarne un peu la banalité, quelqu'un qui porte ce nom risque d'apparaître aux yeux des lecteurs comme un monsieur ou une madame tout le monde qui n'a aucune originalité, et en l'occurrence, son livre reflètera sa personnalité sans saveur. Ou encore, si un auteur porte un nom a consonance américaine pour un roman polar ou SF, les lecteurs seront plus attirés car dans l'imaginaire collectif, les américains sont bons pour ce qui est polar/SF. Tandis qu'un nom asiatique ou arabe sur un roman SFFF peut rebuter les gens (ou au contraire intriguer).

Donc pour les gens, le nom reflète la personnalité et la personnalité reflète le contenu du livre. Les lecteurs ont parfois hélas des préjugés et jugent trop hâtivement.

Ce n'est pas le nom en lui-même qui est en cause (on ne le choisit pas, si c'est celui de naissance), mais la capacité à s'adapter à l'univers du livre, à percevoir les attentes du lectorat et à jouer le jeu.
J'ai un nom de merde, et je t'assure que ça aurait fait tache sur mon bouquin. Or, ce nom pourri ne m'empêche pas d'être un tant soit peu imaginative et créative, pas du tout, pas plus qu'il ne m'empêche de comprendre certains codes et de jouer avec.
C'est plus ça, que je vais "reprocher" à Jeanne Dupont ou Michel Normal, qui veulent me vendre leur SFFF prétendument trop cool, originale et unique ; d'être incapables de jouer le jeu et de se rendre uniques sur le marché, ce qui laisse présumer que leur plume n'est pas franchement atypique, et ne m'occasionnera qu'une déception attendue.
C'est très rude, ce que je vais dire, mais faire le choix de demeurer "banal" n'est pas du tout attirant à mes yeux.

Un de mes proverbes préférés demeure "la fortune sourit aux audacieux".
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Je vous trouve bien insultantes... je sais que c'est pas le but, je commence à vous connaître un peu, mais je pourrais retourner vos arguments en mode :

Spoiler:

En vrai, j'le pense pas vraiment.
Mais j'avais envie de retourner les vacheries à l'envoyeur.

Garder mon nom, ça a été une démarche naturelle. J'écris des trucs, je les assume, je ne me cache pas derrière des masques, et j'ai pas honte de qui je suis ni de ce que je crée. C'est mon identité et je la porte tête haute. Et j'ai un prénom extrèmement banal combiné avec un nom de famille hideux. Deal with it.

J'ai pas honte de ce que je suis, de mon parcours, de ce que je représente, et je trouve stylé au contraire de se construire un nom. De la même manière que SIMONE est le prénom des meufs badass car plusieurs meufs l'ont rendu badass ; rendez badass vos noms par vos actes et vos bouquins.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1128
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


elopez7228 a écrit:
Je vous trouve bien insultantes... je sais que c'est pas le but, je commence à vous connaître un peu, mais je pourrais retourner vos arguments en mode :

Spoiler:

En vrai, j'le pense pas vraiment.
Mais j'avais envie de retourner les vacheries à l'envoyeur.

Garder mon nom, ça a été une démarche naturelle. J'écris des trucs, je les assume, je ne me cache pas derrière des masques, et j'ai pas honte de qui je suis ni de ce que je crée. C'est mon identité et je la porte tête haute. Et j'ai un prénom extrèmement banal combiné avec un nom de famille hideux. Deal with it.

J'ai pas honte de ce que je suis, de mon parcours, de ce que je représente, et je trouve stylé au contraire de se construire un nom. De la même manière que SIMONE est le prénom des meufs badass car plusieurs meufs l'ont rendu badass ; rendez badass vos noms par vos actes et vos bouquins.


Je ne suis pas certaine que la majorité (ou même une portion représentative) des auteurs qui travaillent sous pseudo le fassent par honte ou par refus d'assumer.

Plutôt qu'un masque, j'ai toujours vu ça comme une casquette ou un uniforme différent. Et l'opportunité de se choisir un nom n'est pas courante, personnellement c'est un exercice que j'ai adoré mener Laughing
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Et celles et ceux qui publient sous leur vrai nom ne le font pas non plus par banalité ou manque de caractère.

C'est ce que j'ai voulu démontrer. Si on veut forcer le trait pour insulter les gens, on peut, dans un sens ou dans l'autre.
Mais est-ce que c'est pertinent... ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2745
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je prends un pseudo parce que si on me cherche sur internet, on tombe sur des pléthores d'homonyme.

Mais je suis d'accord avec toi, j'ai vu des noms de plume en fantasy qui voulaient faire tellement fantasy que ça m'a dissuadé d'acheter Laughing

(Bon par contre, j'avoue j'avais trouvé un roman Harlequin où l'héroine s'appelait Germaine ... j'ai eu du mal à trouver ça moderne et sexy Laughing (oui le roman se passait en France, la fille se baladait sur une plage moche vers Perpignan et tombait sur un millionnaire comme ça hop hop))
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Ah mais, si on se lance sur une discussion au sujet des noms de plume jugés "corrects" et de ceux perçus comme "pourris", c'est encore un autre débat 8D

Faut pas trop prendre à cœur les arguments de chacun.e ici, c'est pour ça que j'ai spécifié dans l'un de mes posts que je ne cherche à convaincre personne, juste à défendre mon point de vue.
En l'occurrence, je réponds encore parce que je trouve que les pseudos tels que Kevlar Sombrevent sont effectivement la marque d'un amateurisme un peu crade, mais ça ne concerne que moi (+ Elopez, pour le coup).

Elopez, tu défends ton choix ne pas te servir d'un nom de plume, c'est ton droit le plus strict et il ne me semble pas que quelqu'un te l'ait reproché - les propos exprimés ici sont très généraux et ne visent personne en particulier. Même si, d'un autre côté, tu t'opposes assez farouchement aux gens qui ne peuvent pas concevoir de s'en passer °w°
Tant qu'on ne finit pas par s'envoyer des fions, tout va bien.

Toutefois, on est plusieurs ici à être un peu plus sensibles à cette problématique pour les genres exclusivement SFFF, de toute façon ; ce qui est un segment de la littérature à part entière, avec ses propres codes.
Reprocher l'absence d'un nom de plume pour de la Romance, de la Jeunesse, ou encore de la littérature Blanche / Contemporaine serait complètement absurde, amha.

Edit Tengaar : Depuis que j'ai croisé un vampire "sexy" qui s'appelle Jean-Paul (par une française), je crois plus rien rien de toute façon.


Dernière édition par Chimère le Mar 25 Avr 2023 - 16:49, édité 1 fois
 
Drama_girl
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  25/04/2023
    
                         
Drama_girl  /  Début de partie


.


Dernière édition par Drama_girl le Mar 25 Avr 2023 - 16:55, édité 1 fois
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Mauvais pseudo, mon chat.

Citation :
les propos exprimés ici sont très généraux et ne visent personne en particulier
je me suis sentie visée : Emilie GOUDIN LOPEZ

C'est classique (le prénom le plus donné en France l'année de ma naissance), franchouillard, très laid (gourdin, boudin, gouda, j'ai tout vu), pas du tout sexy... tout ce que vous reprochez aux noms des gens.

(et je me sens visée par Marie-Thérèse aussi parce que c'est le prénom de ma grand mère et elle mérite mieux que ces tâcles gratuits).

Alors si je dois lire que les nazes qui gardent leurs noms pourris sont des idiots, je me permets de répondre que les nazes qui n'assument pas leurs noms sont des idiots aussi. Balle au centre.

En vrai j'ai pas une opinion si forte sur la question... Mais oui, j'me suis sentie visée et j'ai été vexée.

Et avec tout ça, je ne sais pas si on a fait avancer le schmilblick de Laurieantoine, même si je pense qu'elle va prendre un pseudo, ça avait l'air dêtre son intuition première.

Suis tes intuitions.
Il s'agit de ton identité, donc fais ce qui te semble bien pour toi. Comme un vêtement. Choisis le confortable, tu dois êtes à l'aise avec, parce que tu vas le porter un moment. Smile


Dernière édition par elopez7228 le Mar 25 Avr 2023 - 16:59, édité 1 fois
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1128
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


elopez7228 a écrit:
Et celles et ceux qui publient sous leur vrai nom ne le font pas non plus par banalité ou manque de caractère.

C'est ce que j'ai voulu démontrer. Si on veut forcer le trait pour insulter les gens, on peut, dans un sens ou dans l'autre.
Mais est-ce que c'est pertinent... ?

J'avoue que j'ai suivi les échanges précédents d'un oeil un peu léger, je n'ai pas cherché à mesurer les intentions/les maladresses study

Pour raccrocher un peu au sujet initial, c'est vrai qu'il y a des enjeux marketing (qui cachent d'ailleurs parfois des travers racistes ou sexistes : il n'est pas si rare qu'un nom féminin rebute un lecteur de hard SF, par exemple, je l'ai déjà vu en salon). Ce qui est particulier avec le choix d'un pseudo, c'est qu'on a la possibilité, sans forcément avoir le recul nécessaire à l'instant t, de créer un nom qui reflète quelque chose.

Ce "quelque chose" peu importe ce qu'il est (un caractère onirique en préférant des consonnances elfiques, un appel à des origines, un clin d'oeil, un brouillage identité en ce qui concerne la nationalité ou le sexe) peut être un atout dans un genre littéraire, et un écueil dans un autre. C'est quelque chose qui se réfléchit en amont. Dans le cas d'un pseudo à connotation trop marquée, il sera nécessaire de faire un changement de pseudo si à l'avenir il nous prend l'envie d'écrire une littérature plus générale ou de la jeunesse (il est à peu près clair par exemple pour Chimère que "Sanguine" est un pseudo qui intrigue en SFFF/Bit lit/litté gothique mais qui poserait des soucis en jeunesse ou en litté blanche, par exemple).

Avoir plusieurs pseudos implique forcément de scinder sa communauté ou en tout cas de la segmenter avec plus ou moins de perméabilité. C'est un choix que je trouverais éprouvant, à titre personnel !
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Je vous trouve bien insultantes... je sais que c'est pas le but, je commence à vous connaître un peu, mais je pourrais retourner vos arguments

C'est de bonne guerre.

Après ma question n'était pas " faut-il prendre un pseudo " mais " en prendre plusieurs pour coller au genre ".

Je suis très fière du livre que je vais publier, il le sera avec mon vrai nom ( et je m'appelle Mélanie, en Terminale, 1/4 de ma classe s'appelait comme ça). C'est le projet dans lequel je veux vraiment m'investir, celui qui, à mes yeux, me représente le plus. Ce qui ne veut pas dire que c'est le meilleur de mes trucs.
Mais j'aime l'idée d'avoir une identité ( ou plusieurs !) avec laquelle je peux m'amuser à coller au genre. Alors c'est sûr que je ne vais pas prendre un pseudo type " Storm Ofzewind", et des filles comme Christelle Dabos ont très bien réussi sans nom elfique, donc c'est vraiment une histoire de sensibilité.

Je ne trouve pas ton nom " banal", le côté nom accolé fait assez chic ( et tu vois, on retombe pour finir dans le jugement de valeur, je n'aurais peut-être pas dit ça pour " Durand-Martin...")
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Storm Ofzewind y'aurait un côté parodique assumé. Faut écrire de la fantasy décalée façon Pratchett !
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Storm Ofzewind y'aurait un côté parodique assumé. Faut écrire de la fantasy décalée façon Pratchett !

Ah oui mais moi je ne suis vraiment pas assez déglingo dans ma tête pour assumer ça Smile Je préfère regarder les Monty Pythons qu'en être une Smile

Ps : Désolée Pour Marie-Thé, j'aurais dû prendre ma propre grand-mère en exemple ( Renée !)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 pseudo ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-