PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Que dites-vous à un écrivain qui pense devenir célèbre ?
Je le laisse rêver par gentillesse
Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_lcap24%Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_rcap
 24% [ 12 ]
Je lui dis la vérité par gentillesse
Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_lcap41%Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_rcap
 41% [ 21 ]
N'importe quoi ! Il y a au moins 10 J.E. qui deviendront célèbres et moi en tête!
Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_lcap35%Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ? - Page 5 Vote_rcap
 35% [ 18 ]
Total des votes : 51
 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


.


Dernière édition par Milmilliardsdequestions le Lun 23 Oct 2023 - 15:10, édité 1 fois
 
Héléna Snow
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  15
   Localisation  :  Ardèche
   Date d'inscription  :  21/06/2022
    
                         
Héléna Snow  /  Barge de Radetzky


Moi, même en lisant deux fois à l'horizontale, je comprends pas tout, alors en diagonale^^

Pour la vitesse, ben je sais pas trop, c'est comme ça. Ma génération fait tout très vite et puis dans quelques années, j'aurais des études plus prenantes et moins de temps libre et plus le côté super jeune qui aide. Clairement le même bouquin si j'avais eu 24 ans, ben il aurait pas fait venir les autres auteurs par curiosité. En fait, tout le monde s'en ficherait^^.

Tu dis des choses gentilles Épineuse. Tes épines, elles sont toutes douces au bout, en fait^^



https://helenasnow.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Héléna Snow a écrit:
Pour la vitesse, ben je sais pas trop, c'est comme ça. Ma génération fait tout très vite

C'est surtout parce que tu travailles beaucoup. Si tout les écrivains écrivaient une heure par jour, rien qu'une heure, ils produiraient pas mal de textes au bout d'un an ou deux.

Je lis le débat depuis plusieurs jours, c'est marrant. D'un côté il y a les partisans du "c'est parce qu'on travaille qu'on réussit", de l'autre les partisans du "la réussite c'est juste une question de chance et de milieu social". Mais il faut un peu des deux.

Mais quoi qu'il en soit, une chose est certaine : la seule chose sur laquelle on a du contrôle, c'est le travail que l'on fournit. Et plus on passe de temps devant son manuscrit, plus on écrit. Plus on écrit, plus ou a de romans / de nouvelles terminés. Plus on a de romans / de nouvelles terminés, plus on fait de ventes. Toutes choses égales par ailleurs, évidemment. Et le reste (la chance, le milieu social) on ne peut pas le contrôler.
https://fabiendelorme.fr
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4954
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  L'ivre de la jungle


J'aurais tendance à penser que le travail et le talent, ne sont ni nécessaire ni suffisant pour devenir célèbre ou réussir. Je pense même que ça n'a même pas grand chose à voir. Du moins quand on voit ce qu'il y a en tête de gondole, on se dit qu'on ne voit pas forcément la corrélation. (en tout cas, ça me saute pas aux yeux à moi).
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Après, tout dépend de ce qu'on appelle "le travail et le talent".

Je lis actuellement une série de bit-lit. Il y a une trentaine de livres et objectivement, c'est une utilisation de tropes, il y a des facilités scénaristiques, une écriture simple etc et néanmoins ces livres fonctionnent parce qu'ils sont hautement commerciaux.

Ecrire des livres commerciaux est un talent en soi qui demande au moins autant de travail que d'écrire de "bons" livres (selon l'échelle de valeur donnée par "le juge suprême du bon goût et de la qualité" d'internet).

Et oui, le milieu social compte beaucoup : ne serait-ce que parce que les personnes ayant un bon milieu social (ou du moins un milieu social avec accès à de nombreux livres) savent mieux former leurs phrases, ont plus de vocabulaire que les autres et donc partent de moins loin pour écrire quelque chose d'éditable. Parce qu'il ne faut pas se leurrer, même si on dit que "ce qui compte c'est le fond", un manuscrit avec 3 fautes par ligne ne sera jamais édité.
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4954
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  L'ivre de la jungle


c'est vrai que la notion de talent et de travail, ce sont des concepts plutôt gazeux.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Uraeus Zahato
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  195
   Âge  :  30
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Écrire est un travail
   Date d'inscription  :  01/12/2020
    
                         
Uraeus Zahato  /  Tycho l'homoncule


D’habitude, quel que soit le forum ou le sujet, quand y a des pages et des pages de messages sous forme de pavés, je ne lis pas.
Cette fois, j’ai tout lu (relativement vite, mais tout lu quand même) et c’était fichtrement intéressant =)
Je voudrais seulement rebondir sur deux points.
Le premier, le retour au sujet initial de la discussion : je crois que cerner le sujet de cette discussion est un débat en soi, haha ! Mais je me dis que finalement, de deux choses l’une : ou bien lae jeune écrivain·e me demande explicitement si son rêve est réalisable, dans ce cas, je vois pas pourquoi je lui mentirais, je lui répondrais plutôt qu’on ne peut pas savoir, mais que ce sera très dur ; ou bien lae jeune écrivain·e ne m’a pas demandé mon avis, auquel cas je ferme ma gueule et ne lui donne pas de conseil non sollicité, peu importe mon avis sur son rêve.
Le deuxième point, c’est les effets des discours, en tous cas sur moi. Quand j’étais jeune, j’ai été nourrie par deux sources : d’un côté, la fiction et ses histoires incroyables d’outsiders ; de l’autre, ma famille qui me disait qu’écrivaine n’était pas un métier et que j’écrirai à côté d’un métier qui gagne bien. Outre le fait qu’un métier qui gagne bien prend, bien souvent, beaucoup trop de temps pour pouvoir écrire à côté, ce double discours relativement mensonger car tronqué des deux côtés a eu un effet désastreux sur moi : je me suis retrouvée à rêver de casser la baraque tout en écrivant bien trop peu, me concentrant sur mes études et la recherche dudit métier bien payé (auquel je n’ai pas accédé en fin de compte), bloquée par cette injonction inconsciente d’écrire à côté et pas à plein temps, tout en croyant que ça marchera quand même par le pouvoir des outsiders. Quand j’ai enfin réussi à me libérer de ce cauchemar, j’ai éprouvé une culpabilité monstrueuse (qui me suit encore aujourd’hui) de n’avoir pas écrit plus, de ne pas m’y être consacrée en dépit des discours familiaux. J’étais en colère, m’étant dit que si on m’avait tenu les deux discours contraires à ceux qu’on m’avait tenus, à savoir la réalité du métier tout en me poussant à me donner à fond pour tout faire pour réussir tout en sachant dans quoi je m’engage, j’aurais bien mieux écrit qu’en m’ayant dit de ne pas m’y consacrer mais que les miracles existent !
Donc, par mon expérience très personnelle et subjective, je pense qu’on devrait arrêter de dire aux gens qu’écrire (et par écrire j’entends être écrivain·e et en vivre) est impossible tout en leur disant qu’on peut réussir par l’intervention du Saint Esprit, qu’on devrait plutôt leur exposer les réalités du métier (en restant sur des faits) et les encourager à y aller à fond quand même si les obstacles ne les découragent pas. En fin de compte, ni mentir ni briser.
Ceci dit, pour moi, la réalité du métier actuelle n’est pas intrinsèque et immuable mais un concours de circonstances absurde que nous devrions changer.
https://st-romans.fr/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Enfin, il y a aussi la réalité du "je dois me payer le toit au dessus de ma tête et manger".
Parce que écrire en attendant de pouvoir dégager assez d'argent pour en vivre, ça ne fonctionne que si vous pouvez avoir quelqu'un qui paye votre subsistance en attendant.
 
mettre_ioda
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/12/2022
    
                         
mettre_ioda  /  Clochard céleste


si tu laisses les gens rêver, comment veux-tu qu'ils s'améliorent ? (je réponds à la question initiale)
 
Punk à chien
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  20/12/2022
    
                         
Punk à chien  /  Magicien d'Oz


mettre_ioda a écrit:
si tu laisses les gens rêver, comment veux-tu qu'ils s'améliorent ? (je réponds à la question initiale)

Machinalement, j'aurais écrit l'inverse : "si tu ne laisses pas les gens rêver, comment veux-tu qu'ils s'améliorent ?"

En tout cas, pour ma part, j'essaye de lire un peu tout ce qu'on trouve sur ce forum car je ne connais pas du tout le monde de l'écriture. Je serais donc bien en peine face à la question initiale !?
 
mettre_ioda
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/12/2022
    
                         
mettre_ioda  /  Clochard céleste


on peut encore modifier l'ordonnance, comme avec la phrase du billet de monsieur jourdain :
"si tu ne laisses pas les gens s'améliorer, comment veux-tu qu'ils rêvent ?"
ou bien : "si tu ne rêves pas les gens qui laissent, comment veux-tu qu'ils s'améliorent ?"
ou bien : "si tu n'améliores pas les gens qui rêvent, comment veux-tu qu'ils laissent ?"
ou bien : "si tu ne veux pas les gens rêveurs, comment améliores-tu les gens qui laissent ?" Very Happy Very Happy
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Punk à chien a écrit:
Machinalement, j'aurais écrit l'inverse : "si tu ne laisses pas les gens rêver, comment veux-tu qu'ils s'améliorent ?"

Si tu passes ton temps à dire à ta meilleure amie que son bouquin est génial parce que évidemment tout le monde ne peut qu'être intéressé par l'autobiographie d'une instagrammeuse de 16 ans dont le plus gros problème dans la vie est de surmonter le départ de Kevyn aux Etats-Unis, le tout écrit écrit avec une faute par ligne, elle va le croire et 1 être super relou quand toutes les ME vont la refuser et 2. tu vas être obligé d'acheter son bouquin naze en autoédition avec une couv immonde et le mettre dans ta belle bibliothèque.

PS : je n'ai pas d'ami Laughing
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14267
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Briser les rêves ? Je ne comprends pas bien ce que ça veut dire... ou plutôt, je fais un peu exprès de ne pas le comprendre.
Briser les rêves, c'est une vue un peu "basique" de quelque chose qui peut aussi se concevoir comme une façon d'améliorer le travail et trouver petit à petit le chemin vers leur réalisation.
C'est comme les mangas ! Quel héros atteint son objectif dès le premier chapitre de sa série ? Bon... il est facile de me rétorquer que justement, il y a des auteurs qui, dès leur premier roman, trouvent un éditeur. C'est tout de même une minorité, et eux aussi ont un chemin à parcourir, lequel n'est pas moins flippant, car une fois en haut, le danger est de retomber.

.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1392
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour Helena, je reviens longtemps après la tempête, manque de temps désolée.

Je vois que ton salon s'est bien déroulé, j'en suis ravie pour toi. C'est chouette que tes parents aient été là pour te venir en aide, et puis je sais par expérience que les dédicaces "dessins" ont plus de chances d'attirer les ventes, alors bravo au coup de crayon de ton papa.

Je connais ce problème de rentrer Fanny (= 0 ventes) ça m'est arrivé deux fois cette année. Difficile à vivre, mais je persiste à croire que ce n'est pas l'absence de vente qui dévalorise un livre, c'est juste que le public qui aime ce genre de littérature n'est pas au rendez-vous.

Dernier point, tu connais Nathalie Bagadey ? C'est une de mes amies, alors je suppose que tu vis près de chez elle, quoiqu'elle soit très mobile géographiquement pour les salons. Elle organise un salon à Livron sur Drôme les 14 et 15 janvier et je suis de la partie. Si tu veux, tu passes me voir, on discutera de vive voix. Surtout du moment où tu as demandé un exemplaire de nuitdeuch à ton libraire. J'espère que tu as pris sa tête en photo !

Bonne journée
 
mettre_ioda
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/12/2022
    
                         
mettre_ioda  /  Clochard céleste


Séléné.C a écrit:
Briser les rêves ? Je ne comprends pas bien ce que ça veut dire... ou plutôt, je fais un peu exprès de ne pas le comprendre.
Briser les rêves, c'est une vue un peu "basique" de quelque chose qui peut aussi se concevoir comme une façon d'améliorer le travail et trouver petit à petit le chemin vers leur réalisation.
C'est comme les mangas ! Quel héros atteint son objectif dès le premier chapitre de sa série ? Bon... il est facile de me rétorquer que justement, il y a des auteurs qui, dès leur premier roman, trouvent un éditeur. C'est tout de même une minorité, et eux aussi ont un chemin à parcourir, lequel n'est pas moins flippant, car une fois en haut, le danger est de retomber.

.

il y a aussi des gens qui s'échinent toute leur vie et qui meurent sans être publiés. le réel est sans loi
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Mentir ou briser les rêves d'un Jeune écrivain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-