PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
One Piece TCG: où précommander la display [OP-02] Paramount War en ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Services presse pour des journalistes : vous avez des astuces pour trouver des coordonnées (mail pour commencer) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1479
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Emsi a écrit:
Elopez ton éditeur fait rêver !!!!!!!!!!!!!!! :love: :love: :love:  (euh, c'est qui ?... Question absolument pas intéressée)

Tu parles
Lis mon parcours éditorial sur Les amants int*rdits 1 & 2, tu vas moins rêver...
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  606
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Emsi a écrit:
Quel dommage que ces limites ne s'appliquent pas à tous les annonceurs qui récupèrent nos données pourtant très nominatives pour nous envoyer leurs promos en tout genre !!! Je n'ai jamais compris comment les Français, si parano en ce qui concerne leur vie privée, ne descendent pas dans la rue pour protester contre non seulement la récupération (ce qu'à la limite on pourrait encore comprendre) mais la VENTE de leur adresse (mail ou postale) C'est exactement comme si quelqu'un encaissait un droit de passage devant MA maison. Je n'ai jamais compris ça...

Ça s'applique, c'est juste que, en acceptant d'utiliser des services tels que google, facebook ou autres, les internautes déclarent accepter que leurs données soient vendues à des tiers. Tu sais, le truc qu'on ne lit jamais avant de cliquer sur "j'accepte" ? Dedans, il est dit "l'utilisateur accepte que ses données personnelles soient cédées à des tiers". Pour faire cesser le scandale, c'est donc encore plus simple que de descendre dans la rue : il suffit de ne pas cliquer sur "j'accepte" !
https://fabiendelorme.fr
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


fabiend a écrit:
Ça s'applique, c'est juste que, en acceptant d'utiliser des services tels que google, facebook ou autres, les internautes déclarent accepter que leurs données soient vendues à des tiers. Tu sais, le truc qu'on ne lit jamais avant de cliquer sur "j'accepte" ? Dedans, il est dit "l'utilisateur accepte que ses données personnelles soient cédées à des tiers". Pour faire cesser le scandale, c'est donc encore plus simple que de descendre dans la rue : il suffit de ne pas cliquer sur "j'accepte" !

Si si, moi je lis,  Very Happy  pour avoir bossé dans le marketing direct et trrrrrès bien connaître ces petites lignes, pour lesquelles il fallait toujours laisser de la place en bas de page (donc raccourcir le texte Mad ). Moi je n'accuse pas Google mais tout simplement les annonceurs bien d'cheu nous, qui, pour que tu puisses consulter leur site ou passer commande de leur produit, t'obligent à D'ABORD valider leurs conditions. Et si tu râles, ils te disent que "mais vous êtes libre, Madame : en vertu de la loi informatique et libertés, vous trouverez un lien en bas de nos mails et vos coordonnées ne sont plus utilisées"
Tu parles d'une liberté !!!  Dans le laps de temps où tu les a fournies, tes coordonnées, et le temps où tu auras agi auprès d'Informatique et liberté, l'annonceur les aura déjà vendues.
Je trouve totalement inadmissible ce procédé qui ne nous donne pas le choix, et pour en revenir à nos journalistes et à leur adresse mail "protégée", je redis qu'ils ont bien de la chance.

Bon, mais j'en reviens à notre discussion et pour contacter les journalistes, je crois vraiment, au pouvoir de la "vraie" lettre, celle sur papier, voire manuscrite (en soignant l'écriture  !) : par ces temps d'emails, ça peut faire une vraie différence. J'y mets ma trombine, discrètement dans un coin (comme sur un CV) de façon à être moins anonyme et parce que je pense qu'il est plus agréable de "converser" avec quelqu'un dont on voit le visage (enfin bon, ici on ne se voit pas et on converse bien quand même, je sais, mais ce n'est pas le même contexte).
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Emsi a écrit:
Elopez ton éditeur fait rêver !!!!!!!!!!!!!!! :love: :love: :love:  (euh, c'est qui ?... Question absolument pas intéressée)

Tu parles
Lis mon parcours éditorial sur Les amants int*rdits 1 & 2, tu vas moins rêver...


Ha ha ha (rire jaune) : je reviens de lire ces 4 pages désopilantes (excuse-moi c'est un rire nerveux) qui m'ont rappelé mes rocambolesques z'aventures avec mon éditeur car il y a pas mal de points communs, même si, honnêtement, mon éditeur a fait plus fort !!! (parfois je regrette d'avoir ôté l récit de mon "itinéraire éditorial" parce qu'il pouvait être formateur pour d'autres. Maintenant que je suis calmée, je pourrais re-raconter les faits de façon plus posée, ce qui à la limite leur donnerait encore plus de poids.

Cette lecture modère donc mon enthousiasme, et... merci de m'y avoir envoyée ! Very Happy

Et plus que tout : bravo.

Je retiens aussi de cette lecture que quelqu'un ici connaît quelqu'un dont le boulot (ou le service dans lequel il bosse) est de contacter les éditeurs pour faire leur promo...
Il connaîtrait pas des journalistes, des fois ? (ceci pour revenir au sujet du fil, mais pas que !). Smile
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


Merci EMSI de revenir au sujet du fil ! :mrgreen: c'est gentil !
De mon côté pour débroussailler le terrain, j'ai tenté d'appliquer les méthodes "démerde" pour récupérer des adresses mail et... c'est pas gagné !
Est-ce qu'un JE connaîtrait la structure générique d'un mail pour le magazine "Lire" ? J'ai essayé prénom.nom@lire.fr, initialeduprenom.nom@lire.fr, nom@lire.fr, deuxpremiereslettresduprénom.nom@lire.fr et rien ne marche... Des idées ? (vous pouvez me répondre en mp bien sûr !)
Même question pour Le matricule des anges : lmda.net n'a pas l'air de fonctionner... Rolling Eyes
Je veux bien faire du troc de mails génériques si quelqu'un est intéressé :mrgreen:
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Ça m'étonne pas que @lire.fr ça marche pas puisque dans les mentions légales le proprio des droits intellectuels etc. est EMC2 ! Et le patron, c'est Jean-Jacques Augier, autant dire que ça doit faire partie d'un groupe, donc le mail à chercher est celui du groupe (peut-être EMC2, mais peut-être encore au-dessus).

Après, y a une technique de sioux : tu trouves le compte Twitter du mec que tu veux, tu fais comme si tu voulais te connecter mais tu fais "mot de passe oublié" et là ils vont te mettre (c'était encore le cas y a deux ans en tout cas) "envoyer un mail à : *******@blablabla.fr et bim !

Le groupe c'est Altice Media.
@alticefrance.com
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oh la la les roublardes... Very Happy Very Happy Very Happy
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


C'est pas un peu intrusif toutes ces méthodes ? 🤔😅

Je me dis... si la personne met pas son mail à la vue de tous dans la section "contact" du site web ou du média pour lequel elle travaille, c'est peut-être parce qu'elle a pas envie que n'importe qui lui envoie des livres d'illustres inconnus (je le dis avec humour, hein) dans sa boîte mail. Je sais pas... moi, recevoir un mail de quelqu'un que je ne connais pas du tout et dont je suis incapable de retracer la provenance (genre que c'est pas quelqu'un qu'on m'a présenté dans une soirée, que c'est pas mon éditrice qui lui a donné mon mail, etc.)... je vais me sentir un peu "envahie" et beaucoup moins réceptive à sa demande.

"Comment vous avez trouvé mon adresse e-mail ?"
"Via les mots de passe oubliés sur Twitter"
*bloquer cet utilisateur, bloquer cet utilisateur, bloquer cet...* 😂

Je sais que personne ne va révéler sa méthode comme ça, c'était pour rire, mais quand même... je trouve que c'est un peu creepy.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Ben disons que bien sûr le truc de Twitter c'est à ne pas faire si on se rend compte que le mail utilisé est le mail perso-privé (gmail, hotmail, et compagnie) parce que là effectivement… Mais si c'est le mail pro ben… ça se tente. En fait cette technique à la base je l'ai apprise d'un journaliste : ça leur sert à vérifier à qui appartient le compte (par exemple dans le cas des politiques qui parfois créent des comptes pour envahir la toile de leurs idées ou faire des polémiques et disent après "non non c'est pas moi" alors que le mail prouve que… ben si). Puis ça marche pas avec tout le monde. Par exemple moi dans mon adresse perso, j'ai deux points et deux chiffres, donc le modèle prénomnom ne fonctionne pas, et, si les chiffres sont trouvables (département) avant de trouver qu'il y a deux points, de l'eau va couler sous les ponts, je pense.

Après c'est si jamais t'as vraiment besoin de contacter UN type. Je veux dire, dans le cas de Lire j'ai trouvé l'édito du magazine avec les noms des gens qui bossent là-bas donc à ce moment-là tu reprends le contact@lire.fr et tu mets en objet "à l'attention de madame machin" et puis voilà… juste pour un dossier de presse c'est clair que t'as pas besoin du contact du mec.

Après l'autre truc c'est qu'en cherchant bien t'as des adresses qui traînent… par exemple j'ai trouvé l'adresse du directeur éditorial de Fleuve dans la marge d'un PDF parce qu'il avait fait une intervention dans un Salon, genre conférence je crois ou un truc comme ça, et c'est genre le seul endroit où j'ai trouvé son mail. Donc bah là j'ai envie de dire, c'est lui qui l'a donnée…

Edit : je viens de vérifier pour voir : maintenant Twitter demande de rentrer l'adresse mail complète. À mon avis ils ont appris que certains utilisaient ça comme ça.
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


Oooooh merci beaucoup ENIRTOURENEF c'était très rusé ta technique via twitter Cool , dommage que ça ne marche plus... Si jamais tu en connais d'autres... je suis hyper preneuse !

Et alors, BOISEENOIRE, moi il me semble que c'est pas du tout la même chose de recevoir un mail d'un inconnu sur son mail perso ou bien, quand on est journaliste, de recevoir un mail d'une attachée de presse sur son mail professionnel. C'est un peu le taf des attachés de presse d'écrire aux journalistes, et c'est un peu le taf des journalistes de recevoir des mails d'attachés de presse, non ?
Je ne suis pas journaliste, mais il m'est arrivé de recevoir des mails à mon adresse pro, de gens qui voulaient me proposer des trucs, bon, ça tombait pas toujours pile poil, mais en tout cas je ne me suis jamais sentie mal à cause de ça. Alors qu'un mail sur mon adresse perso de quelqu'un que je ne connais pas et à qui je n'ai rien demandé, ça me plaît pas non plus affraid
En tout cas, le fait de trouver des mails professionnels, j'ai découvert que c'était un vrai business, y a des boites spécialisées là-dedans, des machins automatiques qui te génèrent toutes les adresses possibles et qui ensuite avec des nettoyeurs de mails te font le tri... C'est fou ! What a Face Alors dans cet univers, une petite ruse pour gagner du temps, franchement, ça casse pas trois pattes à un canard !

Et sinon je suis d'accord, ENIRTOURENEF, on peut toujours utiliser l'adresse de "contact", mais le mail sera-t-il transféré à la bonne personne ? Il est difficile d'en être sûr. C'est comme quand on envoie un manuscrit à "service des manuscrits" au lieu d'avoir un interlocuteur précis : on ne sait vraiment pas ce qui va se passer.
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Vu que c'est leur boulot, je pense que le mail est transféré, ne serait-ce que par automatisme pour trier plus vite ce qu'il y a dans la boîte.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Bactérie a écrit:
Et sinon je suis d'accord, ENIRTOURENEF, on peut toujours utiliser l'adresse de "contact", mais le mail sera-t-il transféré à la bonne personne ? Il est difficile d'en être sûr. C'est comme quand on envoie un manuscrit à "service des manuscrits" au lieu d'avoir un interlocuteur précis : on ne sait vraiment pas ce qui va se passer.

Je pense comme Enirtourenef que les mails sont faits suivre à qui de droit, parce que comme elle le dit dans sa réponse juste au-dessus, ça se fait sûrement par consigne automatique gérée par la boîte mail générique de l'entreprise.
Quant à savoir si la personne à qui s'est destiné lira le truc, ça c'est autre chose. Je te trouve d'ailleurs bien confiante quant aux envois nominatifs aux éditeurs Smile  : certes ton exemple concerne les manuscrits et pas le "produit fini à promouvoir", et c'est juste une comparaison que tu fais, pour dire qu'un envoi nominatif est mieux qu'un envoi à un service, mais bon je te trouve optimiste. Pour moi,  envoyer un manuscrit nommément à un directeur de collection, c'est sans doute une garantie pour quelqu'un d'un peu "pistonné" (le mot n'est pas négatif ici), qui bénéficie d'un contact ami auprès de ce directeur de collection, avec éventuellement un mot d'accompagnement de la part de l'ami pistonneur, mais sinon, je pense que le manuscrit de l'inconnu lambda, adressé nommément au directeur de collection est redirigé vers le comité de lecture adéquat (SF si c'est de la SF, polar si c'est du polar. Etc), en tout cas pour les boîtes déjà un peu grandes, parce que sinon, dans les petites boîtes, le directeur de collection est le directeur tout court, et il y a une secrétaire, et c'est elle qui lit ou fait lire autour d'elle (c'est le cas par exemple chez l'éditeur de polars Palémon).
Donc pour moi, s'agissant de petites boîtes (ou de grandes mais sans être pistonné), il n'y pas plus de "risque" à envoyer le manuscrit au "service des manuscrits".

Il n va de même je pense pour la promo du produit fini, le livre imprimé qu'il s'agit de promouvoir ou au moins de critiquer.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Je ne voulais pas dire ça par automatisme, mais plus que quand une personne voit un mail "à l'attention de" à moins que ça soit la secrétaire du gars ou l'assistante de direction, elle l'ouvre pas pour savoir : elle transfert direct et elle passe au mail suivant.

Par contre effectivement, envoyer direct à l'éditeur amène pas forcément quelque chose parce qu'il passe aux personnes du dessous. En tout cas, quand j'avais fait une demande de stage à l'INSEP, j'avais envoyé direct à la RH, qui m'a répondu qu'elle transférait à sa chargée de recrutement (qui me dit au téléphone "c'est pas moi qui recrute", mais ça, c'est une autre histoire xD (et c'était ma palme d'or 2019 de l'absurdité)).
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1331
   Âge  :  50
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Pas sûre, Enir. J'ai été secrétaire dans un tas de boites différentes (qui n'ont rien à voir avec le monde de l'édition, mais je pense que ce principe s'y applique), pour chacune d'elles la consigne était différente : soit je dispatchais le courrier en fonction du nom de la personne écrit dessus sans l'avoir ouvert,
soit j'ouvrais le courrier, même s'il était indiqué le nom de la personne afin de vérifier que l'expéditeur envoyait au bon service.
Bien évidemment, le tout avec la plus grande discrétion, c'est à cela que l'on reconnait le bon personnel.

Je suppose que dans les maisons d'édition, à fortiori si elles sont grosses, la secrétaire obéit à ce type de consignes.


Rhoo, c'est gonflé le truc où on cherche à connaitre l'adresse e-mail avec un mauvais mot de passe ! Franchement, je n'oserais pas !


Bonne journée.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


BACTÉRIE, Je pense, en réalité, que j'ai peut-être calqué mes propres incertitudes et doutes sur ma vision de la chose. J'ai mis la main (de manière pas hasardeuse du tout (elle était en discussion avec une de mes éditrices pour une cessation de droits) en plus et pas sur la marge d'un document ou un truc du genre) sur l'adresse mail pro d'une directrice éditoriale haute placée dans une grosse maison d'édition et j'ai mis des semaines à tergiverser en me demandant si j'avais le droit de l'utiliser... ! Je n'étais pas du tout à l'aise de le faire au début... pas du tout à l'aise, comme si je n'avais pas obtenu l'adresse de manière légitime... qu'on ne m'avait rien demandé.

Du coup, j'ai les mêmes doutes quand il s'agit de "trouver" les adresses de journalistes et de les utiliser, alors qu'ils n'ont pas affiché ces adresses partout et qu'ils ne m'ont rien demandé non plus !

Mais ce sentiment découle assurément de mes insécurités personnelles.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Services presse pour des journalistes : vous avez des astuces pour trouver des coordonnées (mail pour commencer) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-