PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Quand GALLIMARD n'en peut plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  725
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Blanchisseur de campagnes


Juste une petite info. au passage : Gallimard est saturé, je cite et place le lien vers l'article sous la citation Wink ! 

"Les quelque trente manuscrits par jour ouvré reçus rue Gaston-Gallimard sont devenus cinquante, depuis près d’un an. «Nous tenons à accorder la même attention à tous les manuscrits que nous recevons et nous répondons à tous les envois. C’est un travail considérable qui demande de la minutie et de la disponibilité d’esprit. C’est pour toutes ces raisons que nous avons demandé de suspendre, tout à fait momentanément, l’envoi des manuscrits», a expliqué Gabrielle Lécrivain, éditrice."


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/culture/les-fran%C3%A7ais-%C3%A9crivent-trop-gallimard-dit-stop/ar-BB1frkm2?ocid=msedgntp
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  162
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Tycho l'homoncule


On en parle ICI, l'article vient compléter celui que j'ai évoqué dans l'autre post. Very Happy
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  725
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Blanchisseur de campagnes


Camusso a écrit:
On en parle ICI, l'article vient compléter celui que j'ai évoqué dans l'autre post. Very Happy
Ah, je ne sais pas, du coup, s'il faut déplacer le sujet... 

Je veux dire qu'il s'agit d'une saturation liée au fait que, suite aux "confinements", hé bien, les Français écrivent plus et les ME saturent... 

Au passage, certains concours ont eu le double de participants l'an dernier par rapport aux autres années, donc bon, finalement, c'est que les gens ont eu le temps d'écrire, quoi !  Parchemin :mrgreen:
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1576
   Âge  :  30
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Elle s'appelle Gabrielle LÉCRIVAIN ? Un romancier n'aurait pas osé.
http://anowan.blogspot.com/
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  725
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Blanchisseur de campagnes


@now@n a écrit:
Elle s'appelle Gabrielle LÉCRIVAIN ? Un romancier n'aurait pas osé.
:mrgreen: 
Spoiler:
 
 
Mickael13
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/01/2021
    
                         
Mickael13  /  Barge de Radetzky


Le sujet de la saturation des maisons d'édition, on en parle depuis presque une année, quand à la fin du premier confinement, les éditeurs ont reçus tout un paquet de journaux de confinement plus ou moins inspirés.

J'imagine que les maisons d'éditions vont mettre quelques mois à absorber le surplus de manuscrits.
Reste à savoir si tous ces nouveaux écrivains vont trouver leur lectorat.
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3710
   Âge  :  108
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Les grandes ME, c'est comme les urgences, c'est saturé en permanence. Un peu plus, un peu moins... :mrgreen:

J'en entendais une à la radio, du Seuil, qui se plaignait de ce qu'elle était obligée de retourner au boulot en présentiel tous les jours pour la réception et le tri de ces manuscrits trop nombreux qui, sinon, s'accumulent et s'entassent depuis un an que dure le confinement. Et là, j'ai eu envie de lui souffler : si ta ME acceptait le format numérique, tu n'aurais pas besoin de bosser en présentiel, ma cocotte Wink


La bande-annonce
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  162
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Tycho l'homoncule


Molly a écrit:
Et là, j'ai eu envie de lui souffler : si ta ME acceptait le format numérique, tu n'aurais pas besoin de bosser en présentiel, ma cocotte Wink

Bien sûr :mrgreen: mais d'un autre côté, les soumissions exploseront vu qu'il n'y a aucune limite d'envois en numérique Twisted Evil
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  219
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Autostoppeur galactique


C'est vrai que je ne comprends pas les ME qui ne sont pas passées aux soumissions via internet franchement. Mais comme dit par Camusso, je pense que la soumission papier dissuade donc ça élimine direct ceux qui écrivent pour le fun.

J'avoue que même moi je préfère ne rien envoyer que payer pour l'envoi papier, parce que le coût que ça a pour à 99% se taper un refus non merci !
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  725
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Blanchisseur de campagnes


Pour le numérique, c'est juste...  j'ai soumis à "XO éditions" (le thriller, mais bon... ce n'est pas leur spécialité, bref... ) : ils ont répondu et annoncé environ 6 mois de délai, sans pour autant fermer leurs soumissions, alors que ce n'est pas en version papier... 

D'autres ME aussi annoncent 6 mois, donc en effet oui, la soumission par voie électronique engendre un envoi massif. 

HODOBEMA a écrit:
J'avoue que même moi je préfère ne rien envoyer que payer pour l'envoi papier, parce que le coût que ça a pour à 99% se taper un refus non merci !
Je dirais même à 99,99 %  Sad  ; du coup, par exemple, "Fleuve", je n'envoie plus : je sais d'avance que la réponse sera : "Allez chez Librinova" avec un petit numéro donné par "Fleuve".

Heu, non...  ça, je peux le faire sans eux, et surtout, si je vais en AE chez Librinova et que par extraordinaire, je vends plein de ce livre que j'ai proposé à Fleuve et que Fleuve a refusé, ce n'est pas pour signer chez Fleuve après, donc : à la ME de croire en tel ou tel manuscrit avant un gros nombre de ventes, ou pas.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  219
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Autostoppeur galactique


Mais 6 mois vous considérez ça vraiment comme un long délais ? 🤔 pour moi ca me paraît la moyenne. Je dirais que globalement les ME mettent entre 4 et 6 mois pour répondre donc... Ce qui me paraît exagérément long c'est celles qui mettent un an ou plus !

Et celles qui mettent un a deux mois pour répondre un refus, je me dis que généralement ils n'ont tout simplement pas lu le manuscrit ou que le début donc bon

Oui ça me dérange aussi cette publicité pour librinova, il y a un topic dessus d'ailleurs. Et j'ai déjà donné mon avis sur cette plateforme d'auto édition (je la trouve malhonnête perso)

C'est vrai que ce qui est relou avec l'AE c'est l'administratif et la promo alors si le roman perce en AE c'est que le plus dur et relou a déjà été fait et avec succès donc ca n'a plus d'intérêt d'aller en ME surtout pour baisser de 80% à 10% des bénéfices sur la vente qui te sont adressées. Puis ça fait rapace genre on te veut que pour l'argent et non pour toi, fallait prendre le risque écoutez
(Après je pense que ça dépend des ME y en a qui peuvent être avantageuses)
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  725
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Blanchisseur de campagnes


hodobema a écrit:

C'est vrai que ce qui est relou avec l'AE c'est l'administratif et la promo alors si le roman perce en AE c'est que le plus dur et relou a déjà été fait et avec succès donc ca n'a plus d'intérêt d'aller en ME surtout pour baisser de 80% à 10% des bénéfices sur la vente qui te sont adressées. Puis ça fait rapace genre on te veut que pour l'argent et non pour toi, fallait prendre le risque écoutez
(Après je pense que ça dépend des ME y en a qui peuvent être avantageuses)

Effectivement, je vois les choses ainsi aussi... (mais j'imagine bien que si l'auteur vend pas mal en AE, du coup, quand la ME se la ramène, elle propose forcément plus que si elle avait tenté le manuscrit sans aucune garantie de ventes... )

Mais c'est ce que j'ai souligné qui est mon avis à 100% aussi... 
Spoiler:
 

Sinon, six mois, ça semble effectivement être la norme, et ça va encore... ce n'est pas si excessif que ça, même si deux à trois mois, ce serait le mieux ! Wink
 
CDR33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CDR33  /  Petit chose


Pour info la soumission de manuscrits à Gallimard Jeunesse reste ouverte (elle est numérique).
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  252
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Autostoppeur galactique


La soumission "papier" c'est un peu le suffrage censitaire... Quelque part, ça élimine celleux qui n'ont pas le budget. C'est un peu mesquin.

D'un autre coté, c'est le tri "facile" pour les éditeurs... finalement ils s'en foutent que l'auteur·ice soit riche ou pauvre, ils veulent juste un manuscrit qui se vendra bien. Et à part quelques Jean-Eude de la Tarte aux Fraises qui ont les moyens d'envoyer leurs torchons en version papier imprimée à la feuille d'or et qui demeurent (je suppose) l'exception, la plupart des manuscrits papier qui leur arrivent sont le projet soigné de quelqu'un qui a tout donné dans son projet, y compris investir de l'argent. Ça permet sans doute d'avoir moins de manuscrits-poubelle.

En ce qui me concerne, j'ai imprimé 10 ex de mon roman "ne résiste pas" (saga suspense+romance pendant la seconde guerre –je vous ai déjà dit combien j'adore mon titre ? Meilleur titre.–), ça m'a coûté 16€ par exemplaire : 160€ donc.
Ensuite, et là c'est un peu mon avantage perso, je travaille à Paris. Donc j'ai empilé mes 10 ex dans un caddie et j'ai fait le tour de Paris en métro pour déposer les manuscrits directement au siège des ME, et économisé ainsi les frais postaux (prévoir 10€ par ex, soit 100€ de plus).
Parce que j'avais le budget pour 10, j'ai soigneusement trié les ME, en épluchant leurs lignes éditoriales, collections, et directives pour les manuscrits.

Finalement, j'ai reçu 8 réponses neg et 2 qui n'ont jamais répondu.
Mon manuscrit sortira chez une ME qui acceptait les envois numériques. ^__^

Il n'empêche que je ne regrette pas cette démarche. Si j'avais jamais soumis mon manuscrit à Gallimard, j'aurais vécu avec le doute "et s'ils avaient accepté".
Le loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance.

Donc un budget pour moi de 160€, et pour les non-parisien·nes, de 260€. C'est important, c'est pas la mort non plus. Par contre, multiplié par moultes manuscrits, ça fait vite cher. Mais à priori, si on en a UN qui fonctionne, ensuite on reste fidèle à sa ME (soit par contrat, soit par choix) ? Donc les envois papiers, j'ai le sentiment que ça ne se fait pas en série non plus ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  162
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Tycho l'homoncule


L'envoi des manuscrits papier est en fait un processus doublement discriminatoire : ceux qui n'ont pas les moyens d'imprimer au minimum les manuscrits et ceux qui ne sont pas franciliens. Crying or Very sad
 

 Quand GALLIMARD n'en peut plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-