PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
 

 Manuscrits et confinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  697
   Âge  :  30
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


D'après des confidences ici et là de mes éditeurs, faut pas sous-estimer le nombre de textes impubliables qu'ils reçoivent. Au-delà du style, du contenu, est-ce que ça leur plaira ou pas etc. Vraiment, 90% des manuscrits n'en sont pas, ce sont des sortes de journaux intimes, des choses illisibles, sans queue ni tête, sans construction, genre (j'exagère à peine) succession de statuts FB chelous. Je dis ça sans mépris, mais pour appuyer cette idée que leurs créateurs ne lisent pas, et n'ont donc ni les codes, ni une idée globale de ce qui fait un livre. Ils s'expriment, comme dit plus haut, et tentent leur chance.
Le tri se fait dans les 10% restants de "vrais" romans.

Alors croyez en vous  I love you
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  143
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Barge de Radetzky


wannakillromeo a écrit:
D'après des confidences ici et là de mes éditeurs, faut pas sous-estimer le nombre de textes impubliables qu'ils reçoivent. Au-delà du style, du contenu, est-ce que ça leur plaira ou pas etc. Vraiment, 90% des manuscrits n'en sont pas, ce sont des sortes de journaux intimes, des choses illisibles, sans queue ni tête, sans construction, genre (j'exagère à peine) succession de statuts FB chelous. Je dis ça sans mépris, mais pour appuyer cette idée que leurs créateurs ne lisent pas, et n'ont donc ni les codes, ni une idée globale de ce qui fait un livre. Ils s'expriment, comme dit plus haut, et tentent leur chance.
Le tri se fait dans les 10% restants de "vrais" romans.

Alors croyez en vous  I love you

C'est rassurant ce que tu dis là, au moins il y a un "pré-nettoyage" qui permet d'enlever les "non-manuscrits" des "manuscrits", ce qui permet donc, en l'occurrence, aux éditeurs de se concentrer sur les "vrais" romans.
En ligne
 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  697
   Âge  :  30
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


Ah oui, faut se rassurer là-dessus !
Après, même dans les "vrais" manuscrits, y en a un paquet où tu vois tout de suite, en quelques phrases, que ça ne tient pas. C'est bancal, insensé, bourré de clichés, de maladresses, ou encore c'est écrit dans une langue, disons, approximative.
Et ensuite dans ceux qui tiennent, (à ce stade, vraiment, c'est archi écrémé), il faut qu'il y ait une histoire pertinente, originale, ficelée. Enfin dans les textes qui réunissent ces critères, il peut manquer l'étincelle, cette fameuse "voix" qui donne un résultat personnel. En parallèle il y a les goûts de la personne qui vous lit, être au bon endroit au bon moment.
Donc ça fait beaucoup.
Mais, les textes "écrits" ou les "vrais" romans (c'est pas les bonnes expressions, on se comprend quand même) ne sont pas, statistiquement, majoritaires. Donc ils se remarquent.
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :
D'après des confidences ici et là de mes éditeurs, faut pas sous-estimer le nombre de textes impubliables qu'ils reçoivent. Au-delà du style, du contenu, est-ce que ça leur plaira ou pas etc. Vraiment, 90% des manuscrits n'en sont pas, ce sont des sortes de journaux intimes, des choses illisibles, sans queue ni tête, sans construction, genre (j'exagère à peine) succession de statuts FB chelous.

C'est clair qu'il y a des trucs qui ne ressemblent à rien, mais je dirais vraiment pas 90% (même plutôt 15-20%). Mais ça n'empêche pas qu'il y a vraiment beaucoup de choses à virer et presque tout en fait. Je crois que ça fait 10 ans que je fais des BL, j'ai eu un stage en comité de lecture, quelques jurys et là j'ai rejoint Heptalone, et sur tous les textes que j'ai vus, j'ai eu genre 4  vrais coups de cœur ! Razz Mais bon, dans les textes édités que je lis, je me demande aussi parfois ce qu'ils font là...

Beaucoup de livres sont sympas, mais pas abouti à 100%. Et puis bon, Gallimard ne publie quand même pas n'importe quoi. C'est sûr que je trouverais ça classe d'être éditée chez eux, mais je ne leur ai rien envoyé malgré tout parce que je ne cadre pas avec ce qu'ils cherchent. On ne le dira jamais assez, mais cibler la ligne éditoriale, ça a tout de même son importance!


Dernière édition par fleur-de-lyss le Jeu 8 Avr 2021 - 21:17, édité 1 fois
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  143
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Barge de Radetzky


fleur-de-lyss a écrit:
On ne le dira jamais assez, mais cibler la ligne éditoriale, ça a tout de même son importance!

Oui, j'avais justement lu une interview d'un éditeur, je ne sais plus lequel, qui expliquait qu'il recevait justement des textes qui n'avaient absolument rien à voir avec sa ligne éditoriale, par exemple de la poésie pour une maison de polars  scratch  Rolling Eyes . Parfois les gens agissent bizarrement (peut-être par ignorance mais je soupçonne quand même un peu le poil dans la main de jouer un rôle, les gens ne font pas toujours l'effort de se renseigner un minimum)
En ligne
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :
Oui, j'avais justement lu une interview d'un éditeur, je ne sais plus lequel, qui expliquait qu'il recevait justement des textes qui n'avaient absolument rien à voir avec sa ligne éditoriale, par exemple de la poésie pour une maison de polars  scratch  Rolling Eyes . Parfois les gens agissent bizarrement (peut-être par ignorance mais je soupçonne quand même un peu le poil dans la main de jouer un rôle, les gens ne font pas toujours l'effort de se renseigner un minimum)

Oui je pense que tu as raison, et je crois qu'il y a aussi parfois un tel besoin d'être lu que les gens lancent leur texte un peu partout.

Mais je peux comprendre, ça m'est arrivée aussi d'être un peu border-line sur certaines lignes éditoriales parce que j'en avais marre d'être ghoostée. Mais bon, c'est clair que les autobio et la poésie ont la mauvaise habitude d'atterrir un peu partout! :mrgreen:
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/10/2013
    
                         
Eagleye69  /  Petit chose


Je suis d'accord avec Wannakillromeo sur la proportion de textes considérés "impubliables. J'irais même un tout petit peu au-delà des 90%, et je pense aussi que ça doit donner des raisons d'espérer à tous ceux qui ont vraiment dans l'idée de travailler leur texte au maximum, et de continuer à écrire malgré les échecs. A mon avis, ces 90% sont en majorité composés de premiers ou de seconds textes, car après un certain nombre d'heures consacrées à la pratique, on se sent progresser (et on sent aussi qu'on s'approche de la sortie de ce "ventre mou").

Pour avoir vu plusieurs interviews d'éditeurs (de mémoire, 2 grands éditeurs évoquaient à la louche le chiffre de 95% de textes impubliables), et pour avoir entendu le même constat de vive voix chez deux éditrices jeunesse (l'une chez une petite maison, l'autre chez une grande : je ne sais plus laquelle me disait carrément que "tous les textes qu' [elle] reçoit chaque semaine sont affreux"), ça semble être une constante.

A propos de la ligne éditoriale, je suis un peu partagé : certains éditeurs ont une ligne vraiment marquée (des petits comme des grands) mais parmi les éditeurs de fiction jeunesse (je ne connais pas assez le secteur adulte pour en parler), j'ai l'impression que beaucoup sont ouverts sur les genres et thèmes abordés, du moment qu'il y a ce que Joanne appelle "une voix".
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


J'ai aussi entendu ce même type de chiffres de la part d'éditeurs.

Un éditeur m'avait d'ailleurs envoyé son témoignage : https://www.florence-cochet.com/point-de-vue-editeur


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


Florence_C a écrit:
J'ai aussi entendu ce même type de chiffres de la part d'éditeurs.

Un éditeur m'avait d'ailleurs envoyé son témoignage : https://www.florence-cochet.com/point-de-vue-editeur

Je viens de lire l'article, et donc, cela explique une ME qui m'avait demandé si "j'avais autre chose"... 

Pour le reste, il y aurait tant à dire, mais ce n'est pas que l'éditeur qui doit être passionné : l'auteur aussi.

Et en effet, certains auteurs refusent de retravailler leur texte. 
Spoiler:
 
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1886
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Ça doit être comme pour l'agrégation. Chaque année, je savais qu'un grand pourcentage de copies étaient écrites par des candidats qui auraient moins de 5/20, la grande majorité même puisque la moyenne est à 6/20. Mais la barre d'admissibilité est à 10/20 environ (parfois un peu au-dessus ou un peu en dessous, ça dépend des années) et mon niveau était aussi à peu près à 10/20. J'ai donc concouru longtemps, mais comme je suis têtue, j'ai fini par être agrégée.
Finalement c'est sans doute la même chose : si on considère que la moyenne générale des manuscrits reçus est environ de 6/20, la plupart obtiendraient moins de 5 , mais avec un niveau à 10/20, il faut quand même de la patience (et longueur de temps) parce qu'il y a quand même aussi les excellents auteurs, les 17/20 peu nombreux (certes mais qui existent) devant.
Et puis ce qui change par rapport à un concours, c'est que si c'est Nabila ou Loana qui obtiennent 2/20, grâce au joker "notoriété", elles peuvent être publiées et passer devant les autres candidats. Idem pour les influenceurs. Bref : dans le monde de l'écriture, les manuscrits qu'on envoie aux ME ne sont pas anonymes.
 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  697
   Âge  :  30
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


MaddyForeigner a écrit:
Bref : dans le monde de l'écriture, les manuscrits qu'on envoie aux ME ne sont pas anonymes.

Mouais, je me méfierais de cette idée.
La plupart des auteurs que je connais (tous en fait) sont des anonymes. Y a une petite minorité de "journalistes à la base", ou de personnes qui ont fait leurs armes dans l'édition, j'ignore si on peut considérer ça comme de l'entrisme.
Bref, OK ça existe, les célébrités qui publient des livres (sans les écrire d'ailleurs, puisque c'est de la commande pour des auteurs lambdas, ce genre de trucs), mais je ne donnerais pas une importance exagérée au "joker notoriété".
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/
 
A.J.B
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  192
   Âge  :  23
   Localisation  :  Cité Lerévienne ( Royaume de Féerie, sur le Vieux Continent )
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Tycho l'homoncule


Pourtant, ça fait florès... il y a même des maisons qui en font leur fonds de commerce. Puis, lorsque l'on constate le maigre pourcentage de manuscrits publiés après avoir été envoyés par mail ou courrier... Oui, il y a la question de la qualité ; mais ça ne justifie pas tout. Encore moins au regard des productions définitivement pas littéraires d'un certain nombre d'auteurs " commerciaux ", qui sont pourtant défendues à corps et âme par des maisons.
https://ajbminimejr.fr
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


MaddyForeigner a écrit:

Et puis ce qui change par rapport à un concours, c'est que si c'est Nabila ou Loana qui obtiennent 2/20, grâce au joker "notoriété", elles peuvent être publiées et passer devant les autres candidats. Idem pour les  influenceurs. Bref : dans le monde de l'écriture, les manuscrits qu'on envoie aux ME ne sont pas anonymes.

Voilà, tout est dit... (non, pas tout, mais bon... ) 

Sinon, pour le fait de persévérer, oui, je crois bien que c'est l'un des meilleurs moyens (et ne pas écrire une daube absolue, il va de soi ! Wink )
 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  697
   Âge  :  30
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


AJB, hmm, pareil, ça c'est l'idée qui peut dériver vers "les gros méchants éditeurs ne publient que du commercial, de la merde et Loana". Alors certes, y en a. Et oui, le pourcentage de manuscrits retenus est faible (y a la question de la qualité, mais aussi le fait que sur une année, un éditeur ne publie pas que des premiers romans, il y a les trads, les auteurs maisons etc). Donc les places sont chères. C'est cruel, et il est tentant de se dire que le système est pourri, la notoriété obligatoire ou que sais-je. N'empêche que parmi mes collègues auteurs, tous on débuté anonymes, en envoyant par la poste. Et moi aussi.
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Tycho l'homoncule


Un éditeur avait mentionné dans une itv que sur 8 romans publiés dans l'année, il n'y a qu'une place pour des auteurs anonymes qui ont envoyé leur manuscrit par email ou la poste.
J'avais aussi lu sur Twitter que les livres commerciaux (avec le nom d'un influenceur) permettait de renflouer les caisses et donc d'autoriser un potentiel échec avec un auteur débutant.

Donc tout n'est pas perdu et tout n'est pas gagné non plus. Je pense que les éditeurs ont besoin de tout, ce qui ne laisse pas énormément de place à des auteurs débutants anonymes mais y en a quand même une
 

 Manuscrits et confinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-