PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Quand GALLIMARD n'en peut plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Menerva
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  453
   Âge  :  39
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
La soumission "papier" c'est un peu le suffrage censitaire... Quelque part, ça élimine celleux qui n'ont pas le budget. C'est un peu mesquin.

D'un autre coté, c'est le tri "facile" pour les éditeurs... finalement ils s'en foutent que l'auteur·ice soit riche ou pauvre, ils veulent juste un manuscrit qui se vendra bien.
Je me souviens de quelqu'un qui avait envoyé son manuscrit par mail à plusieurs ME, n'avait pas eu de réponse positive, et finalement avait décidé de faire des envois papiers... mais pour les envois papiers, cette personne voulait que les exemplaires soient parfaits, parce que bon, on va pas s'embêter à imprimer un truc plein de défauts, du coup cette personne avait fait l'effort de la réécriture... et était content du résultat, ça valait le coup de faire le boulot...
Moralité : le papier, c'est cher, mais au moins ça oblige un minimum les gens à être sûr de ne pas payer pour envoyer un truc illisible... ^^
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  142
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Barge de Radetzky


menerva a écrit:

Moralité : le papier, c'est cher, mais au moins ça oblige un minimum les gens à être sûr de ne pas payer pour envoyer un truc illisible... ^^

Sans doute, sans doute, mais à ce qu'on peut constater dans les articles ou interviews d'éditeurs, cela ne semble pas avoir une répercussion sur la qualité des manuscrits. La preuve : les maisons reçoivent toujours autant de manuscrits illisibles, tordus, sans queue ni tête... Laughing

Et puis, comme dit ci-dessus, Gallimard Jeunesse accepte les manuscrits numériques, notamment lors des concours de 1er roman, ce qui semble sous-entendre qu'au final, la qualité ne diffère pas vraiment entre le numérique et le papier.
En ligne
 
Menerva
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  453
   Âge  :  39
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Pour qui sonne Lestat


Camusso a écrit:
Sans doute, sans doute, mais à ce qu'on peut constater dans les articles ou interviews d'éditeurs, cela ne semble pas avoir une répercussion sur la qualité des manuscrits. La preuve : les maisons reçoivent toujours autant de manuscrits illisibles, tordus, sans queue ni tête... Laughing
Wink Je parlais de cet exemple aussi parce que ça m'avait marquée à l'époque, parce que cette personne se vantait de ne pas vouloir réécrire son chef d'oeuvre quand c'était pour des envois numériques, mais finalement quand il a fallu passer aux envois papiers, le ton a changé... ^^ bref Wink
Mais, oui, sans doute que beaucoup de gens inexpérimentés envoient des manuscrits en pensant que ce sont des chefs d'oeuvre, sans savoir que cela demanderait bcp + de boulot qu'un premier jet (hors exception)...

Citation :
Et puis, comme dit ci-dessus, Gallimard Jeunesse accepte les manuscrits numériques, notamment lors des concours de 1er roman, ce qui semble sous-entendre qu'au final, la qualité ne diffère pas vraiment entre le numérique et le papier.
Comme disait quelqu'un, il y a le fait que les écrits Jeunesse sont plus courts... Et puis peut-être qu'en Jeunesse il y a moins de gens qui envoient n'importe quoi, parce que là les gens doivent savoir instinctivement qu'il faut suivre certaines règles pour savoir écrire un livre Jeunesse...
Alors qu'en littérature générale, les gens peuvent penser pouvoir écrire n'importe quoi (dans tous les sens du terme)... Wink
 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  269
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Autostoppeur galactique


J'ai un pote qui a tenté au culot de balancer son manuscrit chez Gallimard par mail (section polar).
Ca a marché. Laughing
Bon, il avait aussi un projet très atypique alors le synopsis a dû percuter d'emblée. Mais quand même, c'est pas mal de le souligner. Ca ne veut pas dire que tout le monde doit opter pour l'option mail mais plutôt que la ME n'est pas du genre à dévaloriser la qualité d'un manuscrit selon le type d'envoi.

Sinon, j'ai eu chaud parce que j'ai envoyé mon manuscrit papier juste avant leur décision. J'espère que, cachet de la Poste faisant foi, ils ne l'ont pas condamné à un froid dédain...
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  142
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Barge de Radetzky


Menerva a écrit:

Comme disait quelqu'un, il y a le fait que les écrits Jeunesse sont plus courts... Et puis peut-être qu'en Jeunesse il y a moins de gens qui envoient n'importe quoi, parce que là les gens doivent savoir instinctivement qu'il faut suivre certaines règles pour savoir écrire un livre Jeunesse...
Alors qu'en littérature générale, les gens peuvent penser pouvoir écrire n'importe quoi (dans tous les sens du terme)... Wink

Pas forcément, j'ai plutôt tendance à croire le contraire, que la jeunesse attire plus les mauvais manuscrits qu'en littérature générale, je me trompe peut-être. En fait, je me dis que les gens partent du principe que :

- En jeunesse, les romans sont plus courts, donc plus rapide à écrire ;

- Les enfants sont moins exigeants que les adultes donc pas besoin s'il y a des coquilles, des tournures un peu étranges, ce n'est pas grave, tant qu'on les amuse ;

- Les enfants ont une imagination plus débordante donc font moins attention à la logique des péripéties, donc ce n'est pas grave si l'histoire est un peu tirée par les cheveux.

Alors que ce n'est pas du tout le cas, les enfants sont un public très exigeant.

En ligne
 
A.J.B
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  192
   Âge  :  23
   Localisation  :  Cité Lerévienne ( Royaume de Féerie, sur le Vieux Continent )
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Tycho l'homoncule


Les maisons devraient laisser la possibilité de leur envoyer son manuscrit aux deux formats, papier et numérique.
Pour la gestion des flux, il leur suffit de fermer les soumissions à certains moments : suppression des coordonnées du site Internet ( adresses mail et postale ).

Elles le font exprès, c'est tout. Pour plusieurs raisons, sans doute...
https://ajbminimejr.fr
 
CDR33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CDR33  /  Homme invisible


Après, ils reçoivent 50 manuscrits par jour, j'aimerais bien savoir quelle est la part de romans, essais, documentaires, jeunesses etc... J'imagine que le type de manuscrit qui a dû faire un bond depuis les confinements est le roman.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13234
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Les manuscrits "jeunesse" ne concernent pas Gallimard "manuscrit papier" et ont donc toutes les chances de se faire expédier illico sur les refus. De même que les manuscrits SFFF qui, je crois, relèvent (à tort ou à raison) de la maison jeunesse.
Sauf que... combien d'auteurs débutants ignorent-ils qu'il y a une différence ? Ceux-là envoient probablement à la maison principale (voie postale)...

Au niveau de a réception des manuscrits, matériellement parlant, que les auteurs se plantent d'adresse ou pas : ça ne change pas lourd. La cinquantaine est là et il faut en effectuer le tri, même si c'est pour en refuser la moitié après simple coup d'oeil sur la lettre.
50 manuscrits au lieu de 30, ça fait tout de même plus de 160% de la quantité habituelle !

Or, comme cela a déjà été dit sur ce topic par Molly et par moi sur "manuscrits et confinement" (ainsi que sûrement par d'autres encore) : le manuscrit papier exige un traitement matériel et une présence humaine directe. Contrairement au manuscrit numérique, il ne peut pas se traiter en télétravail.
Par conséquent, il faut non seulement trier plus de textes mais le faire avec des précautions jusqu'ici inusitées et sans doute pas encore bien définies.

J'ignore quelles mesures anti-covid peuvent s'organiser dans un service manuscrits, mais s'il faut laisser les manuscrits perdre ses microbes pendant une semaine avant de passer du stagiaire-trieur à un lecteur plus expérimenté et encore reposer avant le lecteur suivant... ça doit cocasse !
Sans compter qu'il peut y avoir des employés malades et que la maison ayant accumulé une grosse pile-à-lire peut choisir entre ( 1 ) virer directo la quasi-intégralité pour ne pas laisser accumuler ( 2 ) examiner attentivement ceux qui n'ont pas été éliminé dès lecture de la lettre, et pour s'en donner le temps, fermer les soumissions afin de se concentrer sur ladite pile-à-lire.

Comme c'est une situation nouvelle, les services manuscrits doivent repenser toute la procédure d'accueil des manuscrits.
Très franchement : à mon avis, fermer les soumissions est le mieux qu'ils puissent faire, le temps de s'organiser (evidemment, ça ne fait pas l'affaire des auteurs voulant envoyer).

Certaines petites maisons pratiquent un rythme d'alternance entre périodes ouvertes et phases d'examen des textes. Un tel procédé ne s'est sans doute pas pratiqué chez Gallimard depuis longtemps, mais ce serait une solution. Je pense tout de même qu'ils se contenteront de rouvrir quand ils se seront matériellement organisés et sans mettre un planning sur les envois.

Concernant les manuscrits qui ont fait un bond : c'est une bonne question, ça !!!

Et je me demande si parmi les genres en hausse, on ne trouve pas de la SF "adultes et jeunes adultes", voire des textes carrément jeunesse. Autrement dit : des tas de trucs qui seront évacué comme relevant de la maison jeunesse et hors-ligne pour la pile-à-lire débordée de la maison principale (ça fait déjà ça de moins à parcourir).
Je soupçonne aussi la romance et les "récits de vie".
N'excluons pas non plus d'éventuels livres de recettes ou de bricolage.

Du côté des "récits de vie", il y a sûrement des témoignages du type "mon printemps 2020" (il y a eu beaucoup de parutions sur le thème, à l'automne dernier", et ce type de manuscrit sera sans doute intéressant par son thème mais soumis à lecture d'autant plus féroce que personne n'a envie de lire des banalités sur quelque chose qui assomme tout le mode.

Et toujours : en tenant compte que les néophytes ne savent pas encore où envoyer ceci ou cela, et que la hausse de manuscrits comporte une bonne part d'auteurs n'ayant aucune expérience dans ce domaine.
Sur le thème des "débutants qui savent pas", on peut aussi se dire qu'il doit y avoir beaucoup de textes mal peaufinés et/ou mal corrigés.
S'ils ont une lettre intéressante, ils seront peut-être examinés en détail quand même, car nous vivons une période propice à faire apparaître des inspirations qu'il serait dommage de louper. Mais la sélection devra prendre le compte le travail à effectuer sur le texte, ce qui n'accélère pas les décisions (et participe à l'engorgement)

Bref... je parle en en fait n'apporte pas beaucoup d'eau au moulin
http://scriptorium2.canalblog.com
 
CDR33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CDR33  /  Homme invisible


Quand ils disent "50 manuscrits" par jour, c'est hors Gallimard jeunesse vous pensez ?
Moi je comprends que c'est pour l'ensemble, mais, en fait, j'en sais rien...
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  238
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Pas forcément, j'ai plutôt tendance à croire le contraire, que la jeunesse attire plus les mauvais manuscrits qu'en littérature générale, je me trompe peut-être. En fait, je me dis que les gens partent du principe que :

- En jeunesse, les romans sont plus courts, donc plus rapide à écrire ;

- Les enfants sont moins exigeants que les adultes donc pas besoin s'il y a des coquilles, des tournures un peu étranges, ce n'est pas grave, tant qu'on les amuse ;

- Les enfants ont une imagination plus débordante donc font moins attention à la logique des péripéties, donc ce n'est pas grave si l'histoire est un peu tirée par les cheveux.

Alors que ce n'est pas du tout le cas, les enfants sont un public très exigeant.

Aaaah mon Dieu, si "ces gens" savaient comme Bayard presse est POINTU avec ses publications, olé !
Je peux assurer que coquilles, tournures étranges et histoires mal foutues vont direct à la corbeille.
En vrai, en jeunesse, on déconne pas avec ça. silent
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13234
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


CDR33 a écrit:
Quand ils disent "50 manuscrits" par jour, c'est hors Gallimard jeunesse vous pensez ?
Moi je comprends que c'est pour l'ensemble, mais, en fait, j'en sais rien...
Pour moi, c'est juste pour la maison mère / manuscrit papier
Mais je peux me tromper aussi


elopez7228 a écrit:
Citation :
Pas forcément, j'ai plutôt tendance à croire le contraire, que la jeunesse attire plus les mauvais manuscrits qu'en littérature générale, je me trompe peut-être. En fait, je me dis que les gens partent du principe que
Citation :
Alors que ce n'est pas du tout le cas, les enfants sont un public très exigeant.
Aaaah mon Dieu, si "ces gens" savaient comme Bayard presse est POINTU avec ses publications
Mais ceux qui envoient leur premier manuscrit ne le savent peut-être pas encore... et hop, plein de coquilles sur la pile-a-lire


Dernière édition par Séléné.C le Ven 9 Avr 2021 - 14:40, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Tycho l'homoncule


SELENE.C a écrit:
on peut aussi se dire qu'il doit y avoir beaucoup de textes mal peaufinés et/ou mal corrigés.

Par ailleurs, j'avais aussi lu que beaucoup d'auteurs amateurs qui s'étaient lancés dans l'écriture pendant le premier confinement avaient bouclé leur roman en 1 à 2 mois. Ca me parait franchement énormément court donc je me demande s'ils l'ont relu et corrigé. Je pense qu'il y a eu de la précipitation de leur part puisqu'ils devaient reprendre le travail à la fin du confinement et le manque de connaissances qui fait qu'on ne sait pas comment corriger un manuscrit en 1 semaine.

Donc je pense que les manuscrits qui se sont rajoutés suite aux confinements par des auteurs débutants ne doivent pas être très qualitatifs (à quelques exceptions bien évidemment).

Après je juge je juge mais qu'est-ce que qualitatif veut dire ? Quand je vois vos messages sur la probabilité qu'un auteur soit accepté en envoyant son manuscrit par email ou la poste me laisse penser que je me surestime et que mes manuscrits sont tout aussi nuls que ceux que je juge. Donc finalement, je laisse la parole aux éditeurs pour juger le travail des auteurs parce que c'est difficile pour un auteur de juger son propre travail et celui des autres puisque nous sommes envahis de biais cognitifs

Fun fact : Une étude a montré qu'une grande majorité d'individus se considère plus intelligente que ce qu'ils sont vraiment. Quand on sait ça, c'est la remise en question assurée.
Je pense que c'est pareil pour les romans : Beaucoup d'auteurs (dont sûrement moi) surcotent ses écrits.
En ligne
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Autostoppeur galactique


Les ME ont forcément reçu des tonnes de manuscrits bâclés d'histoires sans intérêt (c'est-à-dire que même retravaillées jusqu'à l'acharnement et la quasi-perfection, les mémoires de confinement de Gérard, 52 ans, et ses péripéties entre difficultés à acheter du papier-toilette et frustrations de devoir annuler les réservations de vacances à la Baule, ne seront jamais publiées). Le nombre d'envois qualitatifs n'a pas dû augmenter tant que ça, même s'il a forcément augmenté aussi. Tout ça ce n'est pas tellement grave, pour les auteurs, si ce n'est qu'il faut prendre son mal en patience.

Mais le vrai problème, c'est que, au moment où les ME vont publier les manuscrits qui, acceptés ces derniers mois, sont en attente d'une période plus favorable commercialement parlant (genre la rentrée de septembre ou les fêtes de fin d'année), le marché va arriver à saturation. Il y a des primo-auteurs qui vont en faire les frais.
http://fabiendelorme.fr
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


fabiend a écrit:
Les ME ont forcément reçu des tonnes de manuscrits bâclés d'histoires sans intérêt (c'est-à-dire que même retravaillées jusqu'à l'acharnement et la quasi-perfection, les mémoires de confinement de Gérard, 52 ans, et ses péripéties entre difficultés à acheter du papier-toilette et frustrations de devoir annuler les réservations de vacances à la Baule, ne seront jamais publiées). Le nombre d'envois qualitatifs n'a pas dû augmenter tant que ça, même s'il a forcément augmenté aussi. Tout ça ce n'est pas tellement grave, pour les auteurs, si ce n'est qu'il faut prendre son mal en patience.


Hé bien, tu vois, ça, c'est quelque chose qui lance le débat : qu'est-ce qui compte ? L'histoire ultra-originale ou bien la façon dont elle est racontée ??!!

Et puis : justement, on peut se dire que, bien racontée, l'histoire "basique" de Gérard peut intéresser plein de gens qui se reconnaîtront en Gérard... qui pourront s'identifier... Si c'est raconté sous un certain angle, bien amené... 

C'est comme le polar, si on veut : toujours un peu la même chose, mais tout dépend de la façon dont c'est raconté, tout dépend de la plume...
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Tycho l'homoncule


Je ne sais plus quelle ME disait dans la page des soumissions un truc du style "Nous n'acceptons pas les biographies d'inconnus qui n'intéressent personne à part papa et maman" j'avais été choquée de la violence ! Laughing
En ligne
 

 Quand GALLIMARD n'en peut plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-