PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Si c'est ça, tu te prends pas le choux, balance trois/quatre mots clés qui trainent partout et une petite description bien lisse, et ça devrait faire l'affaire. C'est à priori effectivement plus facile de faire dans le conformisme que dans l'original.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


jdoo a écrit:
Oui alors ça me parait difficile de prédire la réaction de l'éditeur sur le sujet. A moins d'être dans sa tête. Et est-ce que d'être dans l'attendu, c'est vraiment un gage de se faire remarquer et de se démarquer ?  

On parle d'écrivains qui viennent de mettre un point final à leur dernier bébé et qui ont à cœur et à stress de procéder de la façon la plus adéquate vis à vis d'un éditeur potentiel. C'est ça qui est foncièrement humain d'ailleurs ... tu remarquera que même sur ce forum les écrivains se plient aux différentes règles édictées pour pouvoir partager leurs écrits et échanger sur eux.

Le genre et souvent le sous genre sont demandés dans les pré requis de soumissions des ME, certaines ont par exemple des collections anticipation mais pas fantasy bref en général il me semble que l'auteur fait attention aux demandes formulées clairement.

Clair que si j'envoie ma romance à une ME spécialiste polar, mon manuscrit sortira du lot (pour finir à la poubelle).
J'ajoute que même en auto édition, tu dois coller des étiquettes de genre à ton oeuvre pour qu'il ressorte dans les moteurs de recherche ...

Bref quand je veux m'acheter du pain je ne vais pas chez mon fleuriste ( quoique en ce moment covid cet exemple n'est peut être pas tout à fait pertinent Laughing )
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Oui, je comprend bien le coté purement marketing de l'affaire. Si c'est ça effectivement le sujet. Je ne suis pas sûr par contre que ce soit nécessaire de trop se casser la tête. Si c'est pour faire la différence entre une romance et une enquête policière, ça va, je dirais que le problème n'est pas trop épineux. Et si ta romance se passe sur fond d'enquête policière, et bien ça te fait une option d’envoi de plus à une ME de genre.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


DIANE SLG a écrit:
Question piège qui n'a rien à voir [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 Affraid [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 Icon_lol [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 Icon_lol : les romans d'anticipation dystopiques publiés par exemple dans les années 80 se déroulant dans les années 90/00 sont ils devenus des uchronies de fait ?

Alors, je ne pense pas, puisqu'il n'y a pas eu de volonté de la part de l'auteur de réécrire l'Histoire... 

Je suppose donc qu'on se contente de replacer l'oeuvre dans son contexte (contemporaine à son époque, donc... ) et que l'anticipation dystopique reste alors une anticipation dystopique... 

PAR CONTRE : imaginons une personne ayant écrit un roman de ce type dans les années 80 et ne l'ayant jamais publié : en la ressortant de son tiroir en 2021, en vue de le publier, il pourrait alors entrer dans la catégorie "uchronie", (enfin, je le suppose...  scratch )

 ______________________________

EDIT : 11:15

Je prends connaissance des messages ajoutés au fur et à mesure : 

JDOO : bon, en ce qui me concerne, j'ai d'abord écrit, et ensuite, me suis posé la question du "classement", notamment parce que les ME publient ceci et pas cela, etc... 

Et justement, le cas de cette ME qui m'intéresse vraiment, peut publier quelque chose de dystopique mais "pas de dystopie assumée comme telle"...  [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 1f62f  [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 1f605  [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie - Page 3 1f606

(Ah, je vois que c'est pareil pour HODOBEMA !) Wink
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


jdoo a écrit:
Oui, je comprend bien le coté purement marketing de l'affaire. Si c'est ça effectivement le sujet. Je ne suis pas sûr par contre que ce soit nécessaire de trop se casser la tête. Si c'est pour faire la différence entre une romance et une enquête policière, ça va, je dirais que le problème n'est pas trop épineux. Et si ta romance se passe sur fond d'enquête policière, et bien ça te fait une option d’envoi de plus à une ME de genre.

Sincèrement cela ne m'empêche pas de dormir non plus, et puis de toute façon mon projet n'est pas terminé ( à tout moment des aliens peuvent encore débarquer et changer la donne Surprised Laughing ) .

En vrai je comprends aussi parfaitement ton point de vue, j'ai l'impression qu'il y a des genres où c'est vraiment parti dans l'hyper classification inutile à outrance ... et oui le fait d'y réfléchir participe au fait.

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


jdoo a écrit:
J'imagine que cette obsession de mettre dans des cases est assez humaine et donc incontournable, et  que donc elle doit effectivement avoir un rôle et une utilité, mais à votre avis qu'elle est-t-elle exactement ?

C'est ce qui permet de mettre le lecteur et l'auteur en relation plus facilement.

Imagine qu'on renonce complètement à la notion de genre littéraire. Mais alors, complètement. Tous les livres, sans exception, se retrouvent avec le même type de couverture (parce que les couvertures révèlent le genre d'une oeuvre, en général en voyant une couverture, du premier coup d'oeil on sait de quel genre il s'agit). Donc, mettons, les couvertures à la Gallimard, blanche, titre en rouge, nom de l'auteur en noir, typographie identique dans tous les cas. Et chez le libraire ils sont classés par ordre alphabétique d'auteur.

Imaginons que moi, j'aime bien les histoires du type de celles de Tolkien, qui se passent dans un Moyen-Âge fantasmé, avec des créatures merveilleuses et un peu de magie. Et j'ai lu tout Tolkien. Et puis, j'ai aussi lu Harry Potter. C'est un peu le même genre, univers contemporain cette fois fantasmé, mais avec un fond un peu médiéval quand même, avec des histoires d'alchimie, des vieux grimoires, etc. et des créatures merveilleuses et de la magie. Comment je fais pour trouver un nouvel auteur qui pourrait me plaire ? Je dois ouvrir tous les mille et quelques bouquins qui sont là chez mon libraire, en lire les premières pages et voir si ça correspond à ce que je cherche ?

Ou imaginons que je cherche un livre qui contient des recettes de cuisine. Ou un livre pour apprendre à programmer. Ou un livre pour préparer mon voyage en Écosse. Eh oui, la non-fiction aussi se découpe en genres et en sous-genres. Mais là, tout est mélangé, fiction, non-fiction, tout. Je dois faire pareil, tout ouvrir, et espérer tomber sur un ouvrage qui parle de l'Écosse et s'adresse aux voyageurs ?

Non, c'est quand même plus pratique de mettre les livres de voyage d'un côté, les livres de cuisine d'un autre, les livres de fantasy encore ailleurs, etc.
https://fabiendelorme.fr
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Plumerose a écrit:


Alors, je ne pense pas, puisqu'il n'y a pas eu de volonté de la part de l'auteur de réécrire l'Histoire... 

Je suppose donc qu'on se contente de replacer l'oeuvre dans son contexte (contemporaine à son époque, donc... ) et que l'anticipation dystopique reste alors une anticipation dystopique... 

PAR CONTRE : imaginons une personne ayant écrit un roman de ce type dans les années 80 et ne l'ayant jamais publié : en la ressortant de son tiroir en 2021, en vue de le publier, il pourrait alors entrer dans la catégorie "uchronie", (enfin, je le suppose...  scratch )

Ou alors tu prends "la servante écarlate" de Margaret Atwood paru en 85 censé se dérouler début des années 90 (en gros) , roman d'anticipation dystopie par excellence. Mais sa suite Les testaments paru en 2019 qui se situe 15 ans après la servante écarlate ... dystopie ou uchronie du coup ? scratch Laughing Laughing Laughing

Bref en conclusion : il est inutile de vouloir à tout prix être très précis dans sa classification, il ne s'agit que d'une donnée forcément subjective.

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Oui, tout à fait !

Se pose la question au moment de chercher les ME qui pourraient publier nos textes... 

Spoiler:

RIEN A VOIR, MAIS BON : à ce stade, mon NOMBRE DE MESSAGES = 666 !!!  pale pale pale
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Plumerose a écrit:
Oui, tout à fait !

Se pose la question au moment de chercher les ME qui pourraient publier nos textes... 

Spoiler:

RIEN A VOIR, MAIS BON : à ce stade, mon NOMBRE DE MESSAGES = 666 !!!  pale pale pale

Moi ce que je comprends dans pas de "dystopie assumée comme telle" c'est :
si ME publiant majoritairement de la grosse SF pas de dystopie du genre "la servante écarlate" par exemple où l'univers n'est pas vraiment futuriste.
Bon ça peut être aussi pas de dystopie post apocalyptique ( ils en ont assez des romans type Hunger Games et autres qui ont dû affluer ces dernières années ) .
Bref voir ce qu'ils publient ces derniers temps.

Pour toi la fin d'une dystopie doit toujours être "décevante" ?

666 respect Twisted Evil
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Mais comment peux-tu savoir ce que veut une ME ? au delà des grandes classifications par genre : littérature blanche, policier, SF-Fantasy, romance, littérature de jeune etc... ? j'ai vraiment du mal à me dire que l'exigence soit aussi fine de leur part.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1010
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Effleure du mal


Diane : Justement, cette ME n'accepte pas de SF. Elle le disait en mode "Nous ne publions pas de Science Fiction (dystopie assumée en tant que telle)". Donc elle accepte que des dystopies qui ne sont pas liées à la SF

Jdoo : Y a des ME qui sont hyper précises dans leur demande. Y a un topic qui a ouvert y a pas longtemps sur une ME qui ne veut que de la fantastique qui contient des vampires. A l'inverse, j'étais tombée sur une ME qui acceptait du fantastique sauf si y avait des vampires, loups-garous ou zombis.
Il y a aussi La Volte qui n'accepte que de l'imaginaire qui a un approfondissement sociologique ou philosophique.
etc etc
Donc parfois, il faut être super précis dans le genre du roman
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Si tu as le cahier des charges précis, en plus fourni par la ME,  de ce que tu dois écrire, alors il n'y a pas de question à se poser. Tu écris,  tu coches ce qui doit y avoir et voilà. Je dirais que là le problème est encore plus simple à régler. (mais là dans ce cas de figure ça ressemblerait plus à une commande, ça inverse un peu le processus de création).


Dernière édition par jdoo le Ven 16 Avr 2021 - 3:05, édité 1 fois
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


jdoo a écrit:
Mais comment peux-tu savoir ce que veut une ME ? au delà des grandes classification par genre : littérature blanche, policier, SF-Fantasy, romance, littérature de jeune etc... ? j'ai vraiment du mal à me dire que l'exigence soit aussi fine de leur part.  

Des fois ils te demandent de préciser le sous genre ( je pense que c'est pour dispatcher selon leurs différentes collections, les lecteurs de manuscrits ne doivent pas être les mêmes confused ) .

par exemple en romance dans une ME bien connue tu indique si :
Romance contemporaine
New Adult
Comédie romantique
Romantic suspense
Romance historique
Romance sexy
Sentimental

Et là sérieux je serais bien incapable de mettre mon texte dans une seule case Suspect Suspect .

Après je ne suis pas certaine qu'ils t'en tiennent totalement rigueur mais tout de même quand tu veux bien faire ....
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Dans ce cas là tu colles le truc grosse maille. Tu regardes grosso merdo ce qui match et advienne que pourra. Mais il ne faut pas vous figer à mon avis, si votre roman s'écarte plus ou moins d'une définition de genre/sous genre. Et encore moins se dire "ha merde, je suis pas assez new adult, alors je vais rajouter un truc pour faire New Adult". je veux dire ça serait peut être dommage de se dire "je vais écrire du New Adult".  Enfin il y a un coté calibrage de pomme de terre pour savoir dans quel sac il faut la coller, ça laisse un peu songeur. Cela dit encore une fois je comprends l'exigence marketing. A mon avis ce sont des ME qui vendent plus un produit markété que des livres. Mais je ne critique pas, il faut bien vivre, et il n'y a pas de bête métier.


Dernière édition par jdoo le Ven 16 Avr 2021 - 3:15, édité 2 fois
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


hodobema a écrit:
Diane : Justement, cette ME n'accepte pas de SF. Elle le disait en mode "Nous ne publions pas de Science Fiction (dystopie assumée en tant que telle)". Donc elle accepte que des dystopies qui ne sont pas liées à la SF

Et ils publient de la fantasy en fait?

Parce que si non leur dystopie ce serait plus du genre un pays imaginaire mais dans notre monde actuel style un wakanda sous dictature ou la Sokovie ( ref Marvel Laughing ) .
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Les limites entre la fantasy et la dystopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-