PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Votre premier "non"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  269
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Autostoppeur galactique


Le premier non m'avait désabusée. Parce que je l'avais reçu une semaine après envoi donc on ne se cachait même pas qu'on n'avait pas lu le manuscrit...
Après, comme vous dites, il ne faut pas pour autant se décourager. Au contraire, ça annonce une série de réponses.
En ligne
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


Jedewyn a écrit:
Le premier non m'avait désabusée. Parce que je l'avais reçu une semaine après envoi donc on ne se cachait même pas qu'on n'avait pas lu le manuscrit...
Après, comme vous dites, il ne faut pas pour autant se décourager. Au contraire, ça annonce une série de réponses.

Oh mince... SI ce n'est pas indiscret, c'était quelle ME ?

Spoiler:
 
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Je ne me souviens plus de mon 1er non, mais je ressens toujours un pincement au coeur lorsque j'en reçois un.

Et pour Fleuve, non, ils lisent si tu passes le 1er tri. Wink


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


Florence_C a écrit:


Et pour Fleuve, non, ils lisent si tu passes le 1er tri. Wink

Merci pour l'info., parce que vraiment, j'étais convaincue que Fleuve ne lisait pas ce qui arrivait "par la Poste" (par mail, chez eux), vu le nombre de personnes à qui la ME a dit : "allez vous tester chez Librinova + on vous donne un code... " scratch  :mrgreen:
 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  269
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Autostoppeur galactique


@Plumerose : En vrai, j'avais été très (désagréablement) surprise mais il s'agissait d'Albin Michel Imaginaire. Le pire étant que quelques années plus tard, je leur renvoie une version corrigée, réécrite, peaufinée (et je le précise bien dans le corps du mail). Deux jours après envoi, ils m'ont sèchement répondu qu'ils l'avaient déjà refusé (en gros : va voir ailleurs).

Fleuve m'avait répondu après un premier tri donc je pense qu'effectivement, il y a moyen qu'ils te lisent !
En ligne
 
Jean Luc Werpin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  71
   Localisation  :  Bruxelles
   Pensée du jour  :  donner du temps à l'instant
   Date d'inscription  :  01/02/2021
    
                         
Jean Luc Werpin  /  Petit chose


Libranova vend, bien cher, du rêve aux auteurs en mal d’éditeurs. C’est mon avis mais ce n’est qu’un avis. Il serait intéressant de savoir à quel conglomérat littéraire appartient cette entreprise.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Hé ! Makarénine


Jedewyn a écrit:
@Plumerose : En vrai, j'avais été très (désagréablement) surprise mais il s'agissait d'Albin Michel Imaginaire. Le pire étant que quelques années plus tard, je leur renvoie une version corrigée, réécrite, peaufinée (et je le précise bien dans le corps du mail). Deux jours après envoi, ils m'ont sèchement répondu qu'ils l'avaient déjà refusé (en gros : va voir ailleurs).

Fleuve m'avait répondu après un premier tri donc je pense qu'effectivement, il y a moyen qu'ils te lisent !

Oh mince... Il est clair qu'Albin Michel ira vers la facilité ( = publier l'auteur qui vend d'abord... et qui vend beaucoup, même... )

Bon, allez, je retenterai "Fleuve", alors ! Wink  (peut-être....  scratch  )

C'est vrai qu'il faut se blinder, se dire qu'avant tout, ce sont des grosses entreprises... et pire : que nous, à leur place, on ne ferait peut-être pas mieux !  :mrgreen:

JEAN LUC WERPIN a écrit:
Libranova vend, bien cher, du rêve aux auteurs en mal d’éditeurs

Alors oui, il y a de cela, sauf que sans les suivre attentivement, je connais pourtant déjà deux auteures qui ont eu un bon contrat après être passées par eux. Sans aucune "magouille" ou autre...

D'ailleurs, sans vouloir dévier du sujet, mais Librinova est transparent : ce sont des gens qui ont bossé dans l'édition, et ils exposent leur parcours.

Spoiler:
 
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1022
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Bonjour

Je suis étonnée d'apprendre qu'Albin Michel refuse d'office un manuscrit si l'auteur lui a déjà envoyé une première fois. Au contraire, Bernard Werber, lui-même publié par cette maison, a avoué qu'il avait proposé les Fourmis 13 fois, si ma mémoire est exacte, avant qu'on lui dise oui. Sans doute que trop de gens suivent ce conseil ? Ils en ont assez.
J'ai déjà rencontré ce cas de figure avec quelques petites maisons d'édition, ce que je comprends, la structure étant petite, ils n'ont pas le moyens de perdre leur temps avec un roman qui ne les a pas séduits. Mais une grosse ME comme Albin Michel...

Pour en revenir au sujet titre, je ne me souviens plus de mon premier "non", sauf que je m'y attendais, mais je me souviens qu'ils se sont enchainés, quelquefois un par jour durant toute une semaine, c'est déprimant.

Bonne journée.
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Je ne me souviens plus de mon premier non. C'était sûrement une grosse ME, mais laquelle…(?)
En revanche, j'étais contente. Pour moi, c'était le signe que j'y allais, que c'était réel cette fois. Je ne rêvais plus seulement d'être publiée, j'entreprenais les démarches pour. Et ce "non" symbolisait tout ça. Bon maintenant, les "non" que je reçois symbolisent surtout ma médiocrité, mes difficultés à convaincre un éditeur et ma prochaine descente de pinard, mais ça c'est un autre sujet.
De toute façon, le premier roman que j'ai envoyé était tellement immonde…
Mais je me rappellerai toujours de la fois où j'ai envoyé mon manuscrit à Denoël par mail…en oubliant d'insérer le dit manuscrit en pièce jointe.
 
ALB00
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  18/11/2020
    
                         
ALB00  /  Homme invisible


Ah ah très bonne idée de sujet car je me souviens très bien du premier "non" et de ma réaction. C'était Robert Laffont et même si je me doutais très bien que je ne serais pas LE manuscrit sur 6000 qui serait publié, j'ai eu un petit pincement au cœur. Je me suis forcée à me répéter "reste cool, tu t'y attendais", mais au fond j'ai pensé "je suis trop nulle".

Après, il y a eu les autres non et la fois où j'ai sauté de joie parce que j'ai reçu la réponse de Gallimard Jeunesse !
Moi (surexcitée) : Gallimard m'a réponduuuuu
Les autres : ah oui ?? Et c'est positif ??
Moi (toujours surexcitée) : non, bah non, mais c'est trop cool ils m'ont réponduuuu

Voilà... comme quoi à force on s'y fait et on est déjà content quand les maisons prennent la peine de répondre.
Il faut dédramatiser, il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus et à notre époque on peut facilement mettre à disposition nos écrits pour qu'ils soient lus sans passer par une maison d'édition. Je trouve ça moins bien même si je suis dans ce cas (auteure autoéditée) mais j'ai atteint mon objectif qui était de proposer et faire lire mon livre à des inconnus Smile
https://annelaurebailey.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1886
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


À 17 ans, Gallimard. Je leur avais envoyé trois pages écrites à la main en leur disant que je n'avais pas de machine à écrire... ils m'ont répondu que c'était trop court pour juger. Laughing Dépitée, je n'ai plus rien envoyé avant... mes 34 ans. Rolling Eyes


Dernière édition par MaddyForeigner le Lun 15 Mar 2021 - 17:31, édité 1 fois
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Je viens de me souvenir qu'une jeune moi avait fait des envois en 2014. Quelques refus type, rien de plus. J'avais pas tellement d'espoir, en l'état ce roman (mon premier) n'était pas publiable, donc ça ne m'avait pas plus touché que ça. Les prochains non vont faire un peu plus mal, je pense !
En ligne
 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  37
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Barge de Radetzky


nuit2chine a écrit:
Bonjour

Je suis étonnée d'apprendre qu'Albin Michel refuse d'office un manuscrit si l'auteur lui a déjà envoyé une première fois. Au contraire, Bernard Werber, lui-même publié par cette maison, a avoué qu'il avait proposé les Fourmis 13 fois, si ma mémoire est exacte, avant qu'on lui dise oui.

Peut-être qu'il voulait dire qu'il avait été obligé de reprendre le manuscrit 13 fois avant d'avoir la réponse définitive ? Parfois, pour les besoins de l'hagiographie, ils refont un peu l'histoire à leur sauce...

Avaha-Brume : Je suis d'accord. Le premier non, c'est le début du vrai travail qui commence. Comme la ceinture noire de judo.

Alb00 : C'est vrai qu'on peut s'estimer heureux d'avoir des lecteurs sans être édité ! Entre l'AE et internet, les opportunités de partager ses textes ne manquent pas. Comparé à nos grands-parents qui écrivaient à la main un petit cahier lu par deux cousins généreux, on est vraiment chanceux !
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  516
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Gloire de son pair


Mon premier non, c'était une lettre type d'Albin Michel il me semble. J'étais jeune et je voulais tenter ma chance. Mais je ne connaissais pas du tout le monde de l'édition, j'avais choisi cette maison car je n'en connaissais pas beaucoup d'autres. J'étais pleine d'espoir en envoyant mon texte, cependant je ne me souviens plus trop de ce que j'avais ressenti en recevant la réponse. Sûrement de la déception.

Maintenant, c'est simple, je m'attends à un non à chaque envoi (c'est bien ce qui est arrivé jusqu'à présent, à part pour des maisons à compte d'auteur auxquelles je n'ai pas donné suite… ou Edilivre, mais ça c'est une autre histoire). Comme ça, si un jour j'ai un oui, ce sera une belle surprise.
 
Julianne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  417
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/08/2014
    
                         
Julianne  /  Pour qui sonne Lestat


Je me souviens bien de mon premier non. C'était de la part de Gallimard jeunesse sur ma duologie : La légende de Crélyas.
J'avais 16 ans, c'était en 2014. Je me rappelle que ce non m'avait bien bouleversée, parce que naïvement, j'espérais que ça fonctionnerait. Si je m'en souviens, c'est parce que j'avais reçu un refus argumenté de leur part, m'indiquant que le fond était très intéressant, mais que la forme ne suivait pas,  que c'était normal à cause de mon manque d'expérience dû à mon âge. Ils m'encourageaient à continuer d'écrire et à persévérer.


Aujourd'hui, je me dis que j'ai eu de la chance d'obtenir de leur part un refus personnalisé, c'est le seul d'ailleurs. Mais à l'époque, je ne l'avais encore jamais vécu et j'étais vraiment mal après. Depuis, j'en ai reçu des dizaines, de réponses négatives, mais ça me fait toujours un pincement au cœur, voir plus quand c'est une ME pour laquelle j'avais énormément d'attentes.
 

 Votre premier "non"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-