PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
-29% Ecran PC 32″ LED AOC (Dalle VA – 75 Hz – 1 ms – FreeSync)
189.91 € 268.76 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Problème de genre, besoin d'avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
paulantoine
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  16/11/2020
    
                         
paulantoine  /  Début de partie


Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de terminer l'écriture de mon premier livre et je suis confronté à une terrible situation.

Dans mon ouvrage qui traite de notre condition humaine, j'emploie environ 300 fois le terme "Homme" avec une majuscule pour parler de l'entier du genre humain. Je doute aujourd'hui : est-ce là une relique du passé ? Je suis << attaché>> à ce terme uniquement en raison de son, selon moi, esthétisme, mais je ne voudrais, à travers mes écrits, véhiculer des idées qui sont aux antipodes des miennes.

Qu'en pensez-vous ?

Merci !

Paul
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je pense que les idées ne dépendent pas autant des mots. Ce que veux dire c'est que, même si tu utilises "Hommes" pour toute l'humanité, ça ne heurtera pas les lecteurs si le reste du livre ne suinte pas de misogynie. Je pense qu'il faut compter sur l'intelligence des lecteurs... ça, c'est pour le plan "perso".
Pour le plan "message du livre", si ton écrit se veut beaucoup teinté de féminisme, que c'est le sujet ou l'un des sujets principaux, il me paraîtrait plus logique d'utiliser "genre humain" (encore que je suis féministe et dire "les Hommes" pour dire l'Humanité ne me dérange pas plus que ça). En gros, ça dépend de toi, de ce que tu veux, de ce avoir quoi tu te sens à l'aise, mais aussi du contenu de ce que tu dis et du message que tu veux faire passer.

Par contre, tu devrais vite aller faire ta présentation avant qu'un modérateur ne passe par ici ! Wink
 
Suram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  11/10/2020
    
                         
Suram  /  Clochard céleste


Cela me rend songeur de voir des hommes craindre des mots. Triste époque...
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14264
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


300 fois ce mot...
L'emploi ne me dérange pas, mais à ta place, j'essayerais de mettre "Humanité" ou "êtres humains" ici et là, pour changer un peu. Voire "espèce humaine" ou même "homo sapiens", si le texte s'y prête.

Pour ce qui est de l'aspect inclusif : comme Enirtournef, ça ne me gêne pas.
Ce ne sont pas les mots, le problème, mais le fond du récit qu'ils forment.
Par contre, s'il est possible de varier les formes, c'est mieux !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Moi le mot « Homme(s) » pour désigner l’humanité me gêne, et je tique toujours quand je le vois employé.

Mais je suis aussi assez avancée dans mon rapport à l’inclusivité et à ma manière d’aborder le langage et la littérature pour lui servir.

Si TU trouves ça gênant, c’est que ça te titille quelque part, c’est forcément le fruit d’une réflexion interne, parfois même inconsciente. Donc ça peut être une bonne idée de tenter de diversifier ce terme pour être en accord avec tes valeurs, non ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


leasaurusrex a écrit:
Mais je suis aussi assez avancée dans mon rapport à l’inclusivité et à ma manière d’aborder le langage et la littérature pour lui servir.
Ravie de savoir qu'il y a des gens "avancés" comme si la manière de voir le monde devait être une autoroute toute droite et unique, ou comme un fleuve, qui n'amène qu'à une seule destination et que ceux qui n'atteignent pas l'embouchure sont des ariérés... Ce n'est sans doute pas ce que tu voulais dire, mais c'est ce que ça me fait ressentir... Crying or Very sad

leasaurusrex a écrit:
Si TU trouves ça gênant, c’est que ça te titille quelque part, c’est forcément le fruit d’une réflexion interne, parfois même inconsciente. Donc ça peut être une bonne idée de tenter de diversifier ce terme pour être en accord avec tes valeurs, non ?
Ce n'est pas forcément le fruit d'une réflexion (il est le seul à pouvoir nous dire donc je parle sur un plan plus général) : ça peut aussi être la peur de se retrouver avec une polémique au cul en ces temps difficiles pour le Débat et la Discussion...

Pour arrêter de flooder, j'appuierais le conseil de Séléné : un peu de variété ne fait jamais de mal et c'est toujours biens d'utiliser des synonymes pour diversifier un peu la lecture Smile
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Enirtourenef a écrit:
Ce n'est sans doute pas ce que tu voulais dire, mais c'est ce que ça me fait ressentir... Crying or Very sad
Y a que la vérité qui blesse, il paraît.

Enirtourenef a écrit:
Ce n'est pas forcément le fruit d'une réflexion (il est le seul à pouvoir nous dire donc je parle sur un plan plus général) : ça peut aussi être la peur de se retrouver avec une polémique au cul en ces temps difficiles pour le Débat et la Discussion...
Ma question ne t’était pas adressée.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14264
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


leasaurusrex a écrit:
Enirtourenef a écrit:
Ce n'est sans doute pas ce que tu voulais dire, mais c'est ce que ça me fait ressentir... Crying or Very sad
Y a que la vérité qui blesse, il paraît.
Je t'apprécie beaucoup, Léa, mais c'est exactement le genre de propos qui me donne envie de rebrousser chemin à toute vitesse pour m'éloigner le plus possible de ce vers quoi on essaye de m'envoyer.
Pour moi, comme pour Enirtournef, se poser la question, de nos jours, est bien plus signe qu'on ne veut pas s'attirer des procès d'intention, que preuve qu'on s'est questionné sur le sujet.
Si le courant épicène ne met pas un peu d'eau dans son vin, je finirai par employer la forme "une homme" pour dire "une femme"...

Sur mon roman en cours d'écriture, j'ai cherché des tas de façon de décrire un humain, lors du premier chapitre. Par chance, je n'en avais qu'un seul sur la scène (un mâle)
Deux-pattes, sans-aile, vaste-pensées...
Et quand je parle du corbeau apprivoisé avec lequel mon trappeur se balade, je dis toujours "un" alors que dans ma tête c'est une femelle (détail qui ne servira sûrement nulle part dans le roman mais sur lequel j'ai été décidée dès la création de ce personnage, avant même qu'il se pose sur les lignes)


Dernière édition par Séléné.C le Lun 16 Nov 2020 - 18:57, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4158
   Âge  :  27
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Pour recentrer le débat :

Je tique aussi sur l'utilisation unique d'Hommes pour parler de l'humanité, même si c'est pas quelque chose qui me ferait fuir un bouquin forcément. D'accord avec Léa, si tu te poses la question, peut-être que ce serait bien de tenter un autre terme. Et je vais dans le sens de Séléné : mélanger un peu les termes, trouver des synonymes, ça peut être pas mal.
A part peut-être si l'utilisation du mot à une vocation clanique, un terme de faction, dans ce cas, ça passerait pour moi. A toi de voir, mais si t'y trouve pas d'inconvénient, pourquoi ne pas tenter autre chose qu'Hommes ?
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5575
   Âge  :  124
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Suram a écrit:
Cela me rend songeur de voir des hommes craindre des mots. Triste époque...

Même réflexion. Aujourd'hui, on accorde de sacrés pouvoirs magiques aux mots, alors que ces derniers ne sont en définitive que des assortiments de lettres.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


En l’occurrence, merci de ne pas inverser les rôles : j’ai fait part de ma sensibilité sur le sujet, en disant que ma réflexion avait beaucoup avancé sur le phénomène de l’inclusivité, et que pour le coup, MOI le terme « Homme » me dérange quand on parle d’humanité.

Je n’ai attaqué personne, je ne vois pas l’intérêt de venir me titiller sur ce point. Et je n’ai pas envie non plus de me laisser faire. D’autant que je ne suis pas LA représentante du mouvement épicène et inclusif. D’ailleurs, on remarquera que je me tiens éloignée du débat autant que faire se peut parce que je ne vois pas l’intérêt d’ajouter de l’huile sur le feu, surtout en ce moment.

Si ma réaction, motivée par des propos que je trouve disproportionnés et injustes, vous fait fuir le principe d’inclusivité, honnêtement, je n’ai pas l’intention d’en porter le blâme et encore plus : je m’en fiche.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14264
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mokkimy a écrit:
Suram a écrit:
Cela me rend songeur de voir des hommes craindre des mots. Triste époque...

Même réflexion. Aujourd'hui, on accorde de sacrés pouvoirs magiques aux mots, alors que ces derniers ne sont en définitive que des assortiments de lettres.
J'aurais plutôt dit : de sonorités
Mais à part ça : un gros + 1

LeasaurusRex a écrit:
Si ma réaction, motivée par des propos que je trouve disproportionnés et injustes, vous fait fuir le principe d’inclusivité, honnêtement, je n’ai pas l’intention d’en porter le blâme et encore plus : je m’en fiche.
Le concept d'inclusivité me parle...
... mais pas forcément toutes les manières dont on essaye de l'exprimer !
Pour moi, c'est dans le scénario et la syntaxe, que cela doit ressortir, et il ne sert à rien de traquer les mots de l'un ou l'autre genre. C'est du comptage de queues de cerises.

PS : je suis tout à fait sincère en disant que je t'apprécie. N'imagine surtout pas que c'est une manière de me défausser.
Nous avons simplement des sensibilités différentes vis à vis du vocabulaire. Par exemple : tu aurais pu dire "engagée" plutôt que "avancée"... 
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4158
   Âge  :  27
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Pour revenir au sujet encore une fois : il ne s'agit pas de peur de mots. Il s'agit ici, de faire preuve de considération et d'essayer de comprendre comment certains mots et certaines formulations peuvent affecter les autres, l'interprétation et la compréhension de nos propos. Et je trouve ça très bien que Paulantoine se pose la question.

Donc, pour réitérer : Hommes, pourquoi pas, mais quitte à parler de notre condition d'humains, pourquoi pas ne pas être global et parler d'humains et d'humanité ; vraiment, je trouve que ça va dans le sens de ton oeuvre.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


leasaurusrex a écrit:
Je n’ai attaqué personne, je ne vois pas l’intérêt de venir me titiller sur ce point.
Si tu t'es sentie attaquée par la réponse que je t'ai faite j'en suis sincèrement navrée, c'était très loin d'être mon intention. Je voulais simplement exprimer ma gêne face à ce que je ressens comme du mépris... tu vois, du coup, c'est difficile avec les ressentis de chacun de savoir qui a agressé qui en premier... donc encore une fois, je suis vraiment désolée si tu t'es sentie attaquée, je n'avais pas l'impression d'être agressive dans la réponse que je t'ai faite.
(Je floode encore mais ça me paraît important de mettre les choses à plat et de ne pas laisser gonfler les conflits/ressentiments potentiels, etc.).

Pour revenir au sujet, je pense effectivement que le choix (quel qu'il soit) doit se faire au service de l'œuvre. Quel que soit la volonté, le propos de fond, dans cette œuvre.
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


À se demander ce qu’on trafique sur un forum d’écriture si les mots ne sont qu’un assemblage de lettres... scratch
Jamek malabr alanpéc. Après tout, pourquoi ne pas parler comme ça, désormais. drunken

Séléné : Bah pour le coup, l’inclusivité pour moi passe aussi par autant de facteurs qu’il est possible. Que ce soit dans le scénario, la construction de mes phrases, le choix de mes assemblages de lettres...

Et pour en revenir au sujet qui nous intéresse, on peut me vendre n’importe quel scénario ultra inclusif, si on me parle uniquement d’ « Hommes » pour évoquer la population, je vais considérer que l’inclusivité n’est pas. Ça n’engage que moi, je ne demande rien à personne.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Problème de genre, besoin d'avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-