PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Que pensez-vous de cette présentation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  469
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Pour qui sonne Lestat


BoiséeNoire a écrit:
Que ça ait rapport ou pas, ce n'est juste pas très professionnel : on garde les envolées lyriques pour le manuscrit ! Razz

D'accord, je comprends.

BoiséeNoire a écrit:

Pour ton titre, je conserverais L'Ombre de l'Émeraude.
Je trouve que "smaragdine" est un mot BEAUCOUP trop compliqué pour un roman qui s'adresse à la jeunesse (et difficile à prononcer de surcroit !). Je pense que très peu de personnes savent ce que "smaragdine" veut dire et que ça ne ferait que te desservir.

C'est ce que je pensais aussi mais j'ai demandé par acquis de conscience. Je garde donc L'Ombre de l'Emeraude.

BoiséeNoire a écrit:

Mais enfin... une étape à la fois : commençons par faire éditer le premier tome Razz

Oui c'est sûr !  Razz

BoiséeNoire a écrit:

Il se peut que ton éditeur te fasse changer tes titres de toute façon.

Ah ? Bon...

Merci, BoiséeNoire.  Smile
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  526
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Oui, l'éditeur a toujours le dernier mot hahah

Ça m'est arrivé de devoir changer un titre parce que "pas assez vendeur" selon l'équipe marketing de la ME.

Ce sont des choses qui arrivent Wink

De rien !


Dernière édition par BoiséeNoire le Mar 29 Déc 2020 - 19:29, édité 1 fois
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


ça arrive même souvent, à tel point que désormais, je soumets mes romans avec comme titre le prénom du héros, et je réfléchis à un titre en duo avec l'éditeur... (pas la peine de se prendre la tête deux fois, hein) Laughing

et je plussoie les autres pour le reste!
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  469
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Pour qui sonne Lestat


Si l'éditeur veut changer le titre, ça se fait donc avec lui : chacun donne son idée et on choisit ensemble ? Ce n'est pas l'auteur qui doit se creuser la tête tout seul ? Non parce que je crois que je préfère la première option.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  526
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Normalement... non.
C'est l'éditeur ET l'auteur ou l'éditeur tout seul.
 
sabrine.D
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  29/12/2020
    
                         
sabrine.D  /  Homme invisible


Bonsoir, en lisant ta lettre ainsi que les corrections apportées, je suis totalement d’accord avec vous tous. Cependant je me permet de te conseiller de mettre une seconde page, dans laquelle tu parleras d’avantage de toi, tu pourrais de la sorte attiser la curiosité peut-être. Moi je me met à la place de l’éditeur justement, c’est son métier il doit donc recevoir énormément de lettre. Il faut de la diversité donc. Garde cette lettre, mais rien de t’empêche de prendre un bic ainsi qu’une feuille, et d’écrire une lettre AVEC TON COEUR. Qui reflète qui tu es, au travers de ton écriture. C’est ma manière de percevoir les choses. J’espère de tout coeur que tu atteindras ton but ! Excellente soirée à vous tous ! Sabrine. Wink))
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je pense que ça dépend de ta relation avec ton éditeur et de vos tempéraments...
mais en règle générale, je dirais "l'auteur propose, l'éditeur dispose" ^^

EDIT après le post de Sabrine D: pour ma part (je crois que je l'ai déjà dit ici, mais je ne suis plus sûre), je prône la sobriété et la brièveté dans les lettres de présentation, qui sont pour moi gage de professionnalisme. un éditeur cherche un manuscrit, il en a 50 par jours à écrémer, il s'en carre des petites fleurs sur les I de ton prénom, il veut juste savoir si ton texte lui convient. Le texte doit se charger seul de lui montrer qui est l'auteur, ce qu'il a dans le ventre et ce qu'il a voulu faire passer.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  526
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Absolument d'accord Oryctérope.
La sobriété prône. L'éditeur veut juste savoir si le manuscrit colle dans sa ligne éditoriale et il s'en ballek de savoir quel âge tu as, dans quoi tu travailles, si tu habites dans le Loire et si tu as une passion pour le bricolage...
Quand l'éditeur demande de parler de soi, une minibio de genre 4-5 lignes suffit amplement, mais très certainement pas une autre page complète. C'est juste saoulant, chiant et inutile.

Et en plus, 80% des envoies doivent être numériques maintenant (moi-même je n'ai jamais fait d'envoies papier : ça n'en vaut pas la peine et ça me reviendrait à beaucoup trop cher d'envoyer des manuscrits en France hahah), donc... la lettre manuscrite avec une petite fleur sur le I... on oublie ça !

Quel est ton expérience avec l'édition Sabrine ? Je serais curieuse parce que là... Dans les grosses (parce que ce sont que les très grosses qui peuvent se permettre encore ça) ME qui exigent encore un envoi papier... le service des manuscrits... ce sont des stagiaires, le comité de lecture est souvent bénévole... les mecs qui font le trie, le font vite. De la part d'une copine auteure qui a travaillé pour le comité chez Bragelonne : 1/3 des manuscrits sont vraiment lus. Donc, vraiment, la personnalisation au stylo BIC... c'est ciao ! En plus, y'a le risque que l'écriture manuscrite ne soit pas lisible.
 
sabrine.D
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  29/12/2020
    
                         
sabrine.D  /  Homme invisible


La sobriété et la brièveté n’empêche pas de se livrer à un éditeur, la spontanéité de nos paroles, l’émotion des mots est très important, je pars du principe qu’il reçoit en effet comme je l’ai dis énormément de lettre, raison de plus pour qu’il accroche à la sienne. Qu’il perçoit un sentiment, une volonté, une motivation à faire entendre son histoire aux yeux du monde. Mais je suis d’accord avec toi dans tes corrections, pour une première page. L’éditeur fera son choix de lui même d’aller oui ou non à la deuxième. C’est mon ressenti excellente soirée à toi.
 
sabrine.D
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  29/12/2020
    
                         
sabrine.D  /  Homme invisible


Qui à parler de livrer des informations à titre personnel ? Du style « âge, ville, travail) Ça on s’en moque, mais oui écrire le pourquoi, à quel degré l’histoire doit être livrée aux yeux du monde, pourquoi elle et pas une autre, comme dans un casting d’acting par exemple, la question fréquente qui est posée « pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ». Un ancien ami était éditeur, et c’est exactement sa perception qu’il a.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  526
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Eh bien... en fait... si. On a fait ôter à Scarlet le poème qu'elle avait inséré dans sa lettre de présentation parce que ça n'avait rien à voir là. Une lettre de présentation ne doit pas refléter "l'émotion des mots"... Écrire une lettre de présentation trop littéraire donne un aspect présomptueux à celle-ci et moins professionnel.

Plus vite tu en viendras aux essentiels que veut réellement connaître l'éditeur (genre, public cible, nombre de mots, court résumé), plus ton manuscrit a de chance de franchir la première étape du comité de lecture.

Comme je l'ai dit dans mon message précédent... les comités de lecture sont souvent portés par des bénévoles ou des stagiaires... ils sont là pour faire le trie et vite, alors ils n'ont pas le temps de se farcir des envolées lyriques.

Plus c'est concis, sobre et clair, plus le manuscrit a ses chances, car l'auteur n'intéresse que très peu l'éditeur au final... tout ce qui importe, c'est le manuscrit.

PS : n'oublie pas d'aller faire ta présentation dans la section d'Accueil du forum, car elle est obligatoire ! Wink
Et les doubles-posts sont interdits, donc pense à éditeur tes messages plutôt :3
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  469
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Pour qui sonne Lestat


sabrine.D, merci beaucoup pour ton avis.

BoiséeNoire a écrit:
Quand l'éditeur demande de parler de soi, une minibio de genre 4-5 lignes suffit amplement

Ben justement, je ne sais pas quoi dire sur moi. Là dans ma lettre, je dis dans quoi je travaille, mais si l'éditeur s'en fiche, je mets quoi ? Je vois pas trop quoi dire d'autre sur moi.  Neutral

Pour le "pourquoi mon texte devrait être retenu et pas un autre", ce ne serait pas aussi de la fioriture ? Ou alors non ? scratch
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  487
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Pour qui sonne Lestat


Scarlet Dream a écrit:
sabrine.D, merci beaucoup pour ton avis.

BoiséeNoire a écrit:
Quand l'éditeur demande de parler de soi, une minibio de genre 4-5 lignes suffit amplement

Ben justement, je ne sais pas quoi dire sur moi. Là dans ma lettre, je dis dans quoi je travaille, mais si l'éditeur s'en fiche, je mets quoi ? Je vois pas trop quoi dire d'autre sur moi.  Neutral

Pour le "pourquoi mon texte devrait être retenu et pas un autre", ce ne serait pas aussi de la fioriture ? Ou alors non ? scratch


A titre personnel, pour avoir rédigé quelques dizaines de lettres de motivation, je pense sincèrement que ce qui est important - au-delà même de qui tu es - c'est en quoi ton manuscrit s'insère dans la ligne éditoriale que tu vises. En quoi tu as cerné LA fantasy, LE thriller, LA bit-lit, LA romance que propose cette maison dans son catalogue. Montrer que tu es lucide sur les enjeux de la maison, sur ses attentes, sur ce qu'elle cherche. Tu peux détailler ça dans ta lettre ou dans le synopsis que tu joins à ton manuscrit.

Ta bio, elle est secondaire. Personnellement, je mentionne à peine mon âge et mes études parce que j'estime qu'elles impactent la manière dont je rédige mes textes (étant une jeune adulte écrivant pour les jeunes adultes, une littérature marquée par ma formation médicale...) et les enjeux narratifs/la portée de mon récit. C'est tout. Mes lettres, y compris celles qui ont abouti sur des oui et de beaux échanges, dépassaient rarement les cinq ou dix lignes.

Non pas que je sois une référence en matière de lettres, mais la simplicité suffit. Si la maison veut te connaître en tant qu'individu, elle te posera directement des questions. En attendant, c'est ton texte qui parle pour toi.
En ligne
 
sabrine.D
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  29/12/2020
    
                         
sabrine.D  /  Homme invisible


Boisée noire j’ai oublier de te préciser une chose avant que l’incompréhension soit à son comble, « stylo bic et une feuille » en guise de BROUILLON , c’est plus direct, et ensuite retaper en numérique. Je ne suis pas stupide 😂😂
 
sabrine.D
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  29/12/2020
    
                         
sabrine.D  /  Homme invisible


Azaby a écrit:
Scarlet Dream a écrit:
sabrine.D, merci beaucoup pour ton avis.

BoiséeNoire a écrit:
Quand l'éditeur demande de parler de soi, une minibio de genre 4-5 lignes suffit amplement

Ben justement, je ne sais pas quoi dire sur moi. Là dans ma lettre, je dis dans quoi je travaille, mais si l'éditeur s'en fiche, je mets quoi ? Je vois pas trop quoi dire d'autre sur moi.  Neutral

Pour le "pourquoi mon texte devrait être retenu et pas un autre", ce ne serait pas aussi de la fioriture ? Ou alors non ? scratch


A titre personnel, pour avoir rédigé quelques dizaines de lettres de motivation, je pense sincèrement que ce qui est important - au-delà même de qui tu es - c'est en quoi ton manuscrit s'insère dans la ligne éditoriale que tu vises. En quoi tu as cerné LA fantasy, LE thriller, LA bit-lit, LA romance que propose cette maison dans son catalogue. Montrer que tu es lucide sur les enjeux de la maison, sur ses attentes, sur ce qu'elle cherche. Tu peux détailler ça dans ta lettre ou dans le synopsis que tu joins à ton manuscrit.

Ta bio, elle est secondaire. Personnellement, je mentionne à peine mon âge et mes études parce que j'estime qu'elles impactent la manière dont je rédige mes textes (étant une jeune adulte écrivant pour les jeunes adultes, une littérature marquée par ma formation médicale...) et les enjeux narratifs/la portée de mon récit. C'est tout. Mes lettres, y compris celles qui ont abouti sur des oui et de beaux échanges, dépassaient rarement les cinq ou dix lignes.

Non pas que je sois une référence en matière de lettres, mais la simplicité suffit. Si la maison veut te connaître en tant qu'individu, elle te posera directement des questions. En attendant, c'est ton texte qui parle pour toi.







EXACTEMENT, je suis totalement d’accord avec toi, cela reflète le fond de ma pensée.
 

 Que pensez-vous de cette présentation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-