PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Comment vous motivez vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Acer Saccharum
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  30
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/12/2019
    
                         
Acer Saccharum  /  Petit chose


Je suis un paresseux depuis toujours, alors s'il fallait que j'attende l'inspiration Rolling Eyes

Avant l'écriture

La prep'! Plus jeune j'ai énormément écrit sans savoir où j'allais, ce qui donnait des textes à la qualité douteuse: ça partait dans tous les sens et mon dieu, la quantité de plotholes. Pour le texte que je suis en train d'écrire par exemple, je dois avoir pas loin de 50 pages de notes et c'est sans compter les documentaires regardés et les articles lus sur une myriade de sujets afin de m'assurer que tous les morceaux du casse-tête s'emboîtent bien les uns dans les autres.

Pendant l'écriture

À chaque fois que j'ai du temps libre ou que j'en ai l'énergie (en revenant du boulot c'est rarement productif plus de 30 mins) je m'assois et j'écris. Et la page blanche? Pour moi c'est un symptôme de la paresse, tout simplement. Alors j'écris, c'est en écrivant que les mots viennent. Et si je bloque? J'écris - d'une autre couleur -  en mots clés et en émotions ce que je veux exprimer et je passe au segment suivant.
Au niveau des conditions d'écriture, la musique est essentielle car sinon les bruits ambiants deviennent des sources de distraction.  Pour moi c'est du rock instrumental ou du post-rock principalement (Nick Johnston <3<3<3) Enfin, lorsque je réfléchis, j'ai pour habitude d'avoir les mains actives donc j'ai toujours avec moi une balle anti-stress à l'effigie de Gudetama.


En espérant que ça aidera quelqu'un! :mrgreen:
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  33
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  30/05/2019
    
                         
Jadsée  /  Petit chose


J'ai trouvé une astuce intéressante dans le livre "Pré-suasion" de Robert Cialdini, qui explique que pour se motiver à écrire, une autrice exploite volontairement un certain détail de la psychologie humaine. Le fait est que nous avons horreur de tout ce qui reste inachevé ; par exemple, lorsque nous racontons une histoire à un ami et que nous sommes interrompus par quelque chose, nous avons besoin de la reprendre et de la terminer pour passer à autre chose, sinon, eh bien, nous n'avons que ça à l'esprit.
Alors, pour se motiver à écrire ses histoires, cette autrice s'arrange pour finir chaque session d'écriture de la sorte : elle n'écrit pas les dernières lignes. Elle sait ce qu'elle devrait écrire, mais volontairement, elle n'écrit pas ces quelques lignes, ce qui la pousse d'avance à revenir sur son travail lors de la prochaine session.
En somme, il s'agit d'être interrompu dans son travail par soi-même.
Je trouve ça psychologiquement très malin.
 
Bergam
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  351
   Âge  :  53
   Localisation  :  Giromagny
   Pensée du jour  :  Je préfère être un bon numéro deux qu'un mauvais numéro un !
   Date d'inscription  :  22/11/2019
    
                         
Bergam  /  Tapage au bout de la nuit


En effet !

Et tout ça me fait penser que je suis pressé de finir mon roman actuel pour passer au livre suivant !
 
uyuni
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/10/2015
    
                         
uyuni  /  Barge de Radetzky


Plus jeune je m'imposais un nombre de pages par jour, par mois. Ou je m'imposais un temps "ok ce mercredi je vais à la bibliothèque". Maintenant je ne m'impose plus rien, mes meilleurs écrits sont sur la pulsion et peuvent avoir lieu au milieu de nulle part : dans le métro, en marchant etc...J'ai des tas de notes partout sur mon téléphone et mes cahiers. Quand je me disais ok maintenant il faudrait que je finisse ce chapitre je vais prendre une heure, je produisais quelque chose de mauvais. Je préfère donc prendre 10 mn d'excellentes notes sur mon portable que de végéter deux heures sur un bureau.
Je connais aussi mes heures. Je sais que je suis très efficace mais sur une courte période de temps et qu'en général je travaille beaucoup mieux de 7h à 9h du matin et que je suis totalement inefficace après le déjeuner.
 
Nemuyoake
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  304
   Âge  :  41
   Localisation  :  Préfecture d'Iwate, Japon
   Date d'inscription  :  05/06/2016
    
                         
Nemuyoake  /  Tapage au bout de la nuit


C'est quoi la motivation ? C'est le truc qui permet de pas ecrire du caca ?

Des fois, j'en ai. Des fois, j'en ai pas.

J'en ai quand je suis bien reposee (physiquement et mentalement).

Autant dire que j'ecris pas beaucoup. XD

Pas envie d'ecrire du caca impossible a corriger.
https://nemuyoake.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  18/07/2014
    
                         
olknox  /  Barge de Radetzky


La motivation vient avec l'écriture chez moi.

J'alterne entre des périodes de 6 mois où J'écris 6 jours/7, avec des périodes sans écriture (mais beaucoup de lecture).

Si je n'écris pas en permanence, je finis par tout lâcher. Je n'arrive pas à écrire "par-ci par-là". Soit j'y vais à fond, sur des sessions de 2h à 4h, soit je ne fais rien.

Tout de même, je suis conscient qu'il faut que je change mon mode d'écriture, parce qu'un jour je risque de tout arrêter. Ces longues périodes d'arrêt sont fatigantes. Et lorsqu'on reprend l'écriture, on n'a plus la même plume, il faut tout recommencer, accepter d'écrire moins et moins bien...

Pour la petite anecdote, Marc Lévy a admis (dans une interview) écrire ainsi: 6 mois dans l'année à fond (pour écrire sa livraison annuelle), et 6 mois où il ne touche pas le stylo.  :mrgreen:

Jean-Paul Dubois (prix goncourt) est encore plus "hardcore": 1 mois à coup de 15h par jour d'écriture, et 11 mois sans écriture. Il dit qu'il "pleure" à la fin de ses romans, tellement c'est un soulagement pour lui. Mais bon, je pense qu'il peut se le permettre car il a beaucoup de bouteille. Sur la durée, c'est intenable.
 
Suturiae
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Suturiae  /  Début de partie


A titre personnel, lorsque je veux écrire, mais que je sens que je n'ai pas l'imagination nécessaire pour en faire des pages entières, je n'écris alors qu'un morceau ou passage de l'histoire sur lequel je me concentre afin d'y fournir le plus de détails possibles. Ce moment peut-être la suite directe de mon récit ou bien après, voire même à la fin, que je glisserai ensuite une fois le livre avancé.

Cela permet de débloquer des situations, d'écrire autre chose, mais toujours dans son propre univers, et ça m'aide beaucoup.
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Alors tout dépend de comment je me sens déjà XD. Hier soir, je suis allée sur le discord du forum pour demander qu'on m'infuse de la motivation et j'ai fini de réécrire la 1ère page de mon chapitre 7. Parfois, j'ai juste besoin d'une musique, d'autres d'avoir l'esprit tranquille. Je n'ai que peu avancer sur mon chapitre 7 pour l'instant, car j'avais beaucoup de choses administrativement parlant à régler et donc, ça m'empêcher de me concentrer totalement sur mon texte. 

Là, c'est bon, tout est réglé, du coup, je sais que d'ici la fin de semaine, je pourrai clôturer ce fameux chapitre sans souci Smile
http://airyscine.forumgratuit.org
 
LJRE_auteur
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  16/09/2020
    
                         
LJRE_auteur  /  Début de partie


Pour me motiver, je cherche à structurer mon boulot au maximum, pour qu'écrire ne soit que du remplissage.

Je m'explique: lorsque je commence un roman (ou une histoire, bref), je connais déjà les actes principaux et les événements que je compte décrire. Je sais donc quel chapitre développe quel morceau de l'histoire. Lorsque je dois écrire un chapitre, si je n'ai pas la motivation, j'en fais un résumé, en "bullet points". Du genre:

Chapitre 1: Jean-Charles va à la ferme.
. Il démarre sa voiture. Le démarrage est galère parce que la voiture est vieille.
. Péripéties sur la route. Embouteillages, travaux, il s'arrête ailleurs, puis appel important.
. Arrivée à la ferme. Détail des lieux, mettre l'accent sur les animaux, discussion avec les paysans.
. Cliffhanger: incendie dans la forêt à proximité de la ferme.

À partir de là, je sais donc comment démarre le chapitre, comment il se termine, et ce qu'il se passe entre les deux. J'ai juste à prendre les événements un par un, et je détaille plus ou moins selon l'importance de la scène.
Après ça, écrire est vraiment du remplissage, ça se fait tout seul donc ça passe comme crème!

En fin de compte, la méthodologie est aussi une façon de se bouger les fesses Wink . En gros: je me motive en me formant un cadre.
 
natoli69
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  33
   Âge  :  36
   Localisation  :  Villeurbanne
   Date d'inscription  :  09/09/2020
    
                         
natoli69  /  Petit chose


A la lecture des messages, j'ai l'impression que la question de la structure revient beaucoup : plus le récit est structuré et plus il est facile d'écrire de manière cohérente et productif, ce qui préserve la motivation. Je ne peux que me joindre à l'avis général. Difficile de ne pas perdre le fil de son histoire en ignorant le début et la fin de son chapitre ou les interactions attendues.

Pour ma part, néanmoins, je n'aime pas prendre (beaucoup) de notes. J'ai le sentiment de geler mon écriture comme si je m'interdisais de développer autre chose. J'ai essayé d'écrire avec un logiciel et je n'ai pas eu le sentiment que cela m'aidait beaucoup non plus, mais je pense que les méthodes d'écriture sont vraiment propres à chacun.
A titre personnel, j'apprécie de conserver une part de spontanéité importante même si cela se traduit par des réécritures complètes de certains chapitres parce que finalement  "non, ce personnage ne peut pas agir ainsi, ce n'est pas crédible...". J'essaie malgré tout de me fixer des règles dont : n'écris pas sans savoir ce que tu veux exprimer.
Avant d'écrire (que ce soit des nouvelles ou des romans), j'ai souvent plusieurs idées en tête et j'essaie de les laisser mûrir, en les développant intérieurement pour saisir celle qui résonne le plus en moi. Lorsque j'étais jeune, je commençais des tas de projets sans jamais en finir un seul car je partais bille en tête, en espérant que l'histoire allait s'imposer à moi (autant dire que cela ne s'est jamais produit...)
Désormais, j'essaie de ne pas commencer un chapitre si je n'ai pas une idée de sa structure. Si je sens que la narration est mauvaise, je préfère m'arrêter et réfléchir intérieurement à différents développements pour voir ce qui me paraît le plus pertinent. Pour résumer, je dirais que je privilégie la qualité à la quantité, désormais (du moins, j'espère!). Enfin, pour moi il est difficile d'abandonner un projet; l'histoire et les personnages me restent en tête et m'obsèdent jusqu'à ce que j'ai fini :-)
 
JeanYanaudel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  71
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  "Les clefs sont toujours sur la porte."
   Date d'inscription  :  31/10/2020
    
                         
JeanYanaudel  /  Clochard céleste


Je marche, je cours (mais je ne vole pas). Me mettre en mouvement met mes pensées en mouvement et tout s'écrit dans ma tête. Après, il faut franchir le pas (lourd) de coucher sur le papier ses idées. J'attends d'avoir le moins de temps possible (oui, oui) pour m'y mettre, au moment où ce n'est pas opportun. Comme cela, pas le temps de tergiverser, je ne peux pas trainasser et tout se met en branle à une telle vitesse que les premiers jets sont (souvent) les bons. Evidemment, par rapport aux objectifs fixés, sans grande prétention...
 
Fiction
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  385
   Âge  :  28
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Déterminé
   Date d'inscription  :  15/05/2020
    
                         
Fiction  /  Tapage au bout de la nuit


La musique sans parole est géniale pour rendre l'écriture plus agréable. J'écoute des BO de film, de la musique classique ou de la psytrance/psycore. L'inspiration vient d'elle-même et c'est ultra-motivant. Pour me faciliter la tâche, j'essaye d'esquisser un brouillon très concis du passage que je souhaite écrire. C'est plus facile d'avoir un support que rien du tout Smile
Avant mes sessions d'écritures (qui sont toujours la matin car l'esprit frais), je bois un énorme café. Et je danse en écrivant, aussi :mrgreen: :head: Je fais régulièrement des pauses pour ne pas me démotiver. Bref, je fais en sorte de passe run bon moment tout en étant productif, ça m'aide à tenir le coup ! Smile
 
page-blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  22/01/2021
    
                         
page-blanche  /  Homme invisible


Bonjour !
Je tiens une sorte de rituel, déjà mon bureau est loin de toute tentation, et esnsuite j'aime allumer une bougie quand je cmmence à écrire, cela m'inspire et m'apaise. Je me fais aussi beaucoup de thé, un peu comme Amélie Nothomb. Ça aide, je trouve Wink
 
mysata
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  105
   Âge  :  22
   Localisation  :  En train d'hiberner
   Date d'inscription  :  06/11/2019
    
                         
mysata  /  Barge de Radetzky


Bonjour (:

Je me souviens qu'avant (lorsque je ne terminais pas mes romans jusqu'au bout), j'avais du mal à écrire souvent. Plus par flemme qu'autre chose. J'en avais envie, mais je n'y arrivais pas trop. Ce n'est que lorsque je me suis décidé à terminer mes romans que j'ai compris. Pour moi, pour que j'écrive plus souvent, j'ai besoin de me donner des objectifs. Par exemple, pour mon tout premier roman, je me fixais l'objectif de 15 000 mots par mois (500 mots par jour), puis lorsque j'ai été à l'aise avec, j'ai décidé d'écrire 30 000 mots par mois (1 000 mots par jour) pour mon troisième roman. La plupart du temps je n'arrivais pas à atteindre cet objectif, mais j'y étais presque (28 000 mots dans le mois par ex). C'est pas une question d'y arriver ou pas, c'est juste de se donner des buts pour écrire davantage. Et j'ai vite compris que pour écrire +, je devais écrire tous les jours. Au fur et à mesure, c'est devenu une habitude. Je n'arrivais pas à ne pas écrire dans la journée, je trouvais ça bizarre haha (à part les moments où je ne pouvais vraiment pas).
Ça ne veux pas dire que j'écris tous les jours, non. J'écris tous les jours seulement quand je travaille sur un roman. Quand il est terminé et que je fais autre chose (que je laisse un roman reposer 1 mois, ou je le corrige, ect), je n'écris pas.
Tout ce que je viens de dire ne s'applique qu'à moi, tout le monde à sa méthode et ses habitudes. Je ne pense pas qu'il faut se mettre la pression pour écrire, ou qu'il faut culpabiliser (même si c'est dur de ne pas le faire je sais haha). C'est important d'écrire, oui, tant que ça reste quelque chose qu'on aime faire. Il ne faut pas se forcer. Il y a des moments où c'est impossible d'écrire (à cause de notre humeur ou des choses qu'on doit faire), et c'est normal (:

Woww désolée pour ce pavé.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1916
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Je me dis "quand il faut y aller, il faut y aller" et voilà Laughing
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Comment vous motivez vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-