PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Se mettre au chômage pour écrire son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14272
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


*


Dernière édition par Séléné.C le Ven 8 Sep 2017 - 13:25, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Liam Daläa
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  461
   Âge  :  30
   Localisation  :  République Anarchiste Occitane
   Pensée du jour  :  Libérons-nous du libre arbitre.
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Pour qui sonne Lestat


Je suis impressionné par la quantité de rappels à l'ordre (sous entendus parfois) et de messages culpabilisants parmi les réponses.

(Ignorer royalement l'injustice des incommensurables milliards qui sont perdus chaque année dans l'évasion fiscale, c'est une chose, mais il faut au moins avoir la décence de tranquillement laisser les artistes utiliser le chômage, s'ils y parviennent, pour la réalisation de leur œuvre.)

https://linktr.ee/guilhemdedesencerclement
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14272
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


*


Dernière édition par Séléné.C le Ven 8 Sep 2017 - 13:22, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2073
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Le chômage n'est pas une bourse au mérite pour le meilleur chercheur d'emploi. C'est un revenu de remplacement pour un emploi perdu, versé sur une certaine durée qui dépend entièrement des cotisations versées par la personne. Les sans emplois sont encouragés à trouver un emploi parce que ce revenu de remplacement ne dure pas toujours.

Par ailleurs, si j'utilise mon absence d'emploi traditionnel pour écrire un manuscrit, je peux argüer auprès de mon conseiller que je cherche à le vendre à un éditeur, ce qui place ma démarche dans le cadre d'une reconversion. :mrgreen:


Je tiens un blog d'écriture
http://anowan.blogspot.com/
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2194
   Âge  :  38
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


Séléné.C a écrit:
Liam = dis-toi qu'il y a peut-être des sans-emplois, parmi les réponses

Et ça justifierait qu'ils éprouvent du ressentiment envers la démarche de DragonRouge ? scratch
http://silenceecrit.wordpress.com
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  47
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Je suis assez largue sur ces questions, mais il me semblait qu'on ne touchait pas le chômage après avoir donné sa dem'. Je le plante, je confonds avec autre chose? confused

En tout cas, ce n'est pas une possibilité offerte à tout le monde! Laughing
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Liam Daläa
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  461
   Âge  :  30
   Localisation  :  République Anarchiste Occitane
   Pensée du jour  :  Libérons-nous du libre arbitre.
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Pour qui sonne Lestat


Pardon, j'ai cru un instant que j'étais sur le forum "Jeunes Ecrivains".
https://linktr.ee/guilhemdedesencerclement
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14272
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Silence écrit a écrit:
Séléné.C a écrit:
Liam = dis-toi qu'il y a peut-être des sans-emplois, parmi les réponses

Et ça justifierait qu'ils éprouvent du ressentiment envers la démarche de DragonRouge ? scratch


AH ? il y a du ressentiment dans mon post ?

OK... je vire.


Citation :
Par ailleurs, si j'utilise mon absence d'emploi traditionnel pour écrire un manuscrit, je peux argüer auprès de mon conseiller que je cherche à le vendre à un éditeur, ce qui place ma démarche dans le cadre d'une reconversio
Quand j'étais à Pole Emploi, mon projet professionnel d'illustratrice (inscrit à la CCI) ne m'évitait pas les propositions pour faire du démarchage téléphonique (pas plus que mon asthme d'ailleurs)
raison pour laquelle j'ai renoncé à passer par eux




je >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1159
   Âge  :  35
   Localisation  :  J'ai tout rangé la maison
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


Bohr a écrit:
Je suis assez largue sur ces questions, mais il me semblait qu'on ne touchait pas le chômage après avoir donné sa dem'. Je le plante, je confonds avec autre chose? confused :

Aujourd'hui, non, on ne touche pas le chômage pour une démission. En revanche on le touche pour un licenciement ou une rupture conventionnelle.

Mais demain la démission devrait permettre de toucher le chômage puisqu'il me semble que c'est ce que le nouveau président de la République souhaite mettre en place.
https://www.instagram.com/extrasystolemadame/
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  47
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Donc, en l'état actuel des choses, sauf si le boss accepte une rupture conventionnelle, vivre des indemnités pour se consacrer à l'écriture reste un choix opportuniste et non une démarche volontaire. Et ça devrait le rester, si la réforme n'est pas mise en oeuvre. Reconnaissons que ça restreint les possibilités.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2745
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Après, pour préciser mon propos et comme Dragon Rouge a précisé le sien entre-temps : je fais une différence entre la personne qui a un vrai projet de roman et qui a réfléchi sur sa démarche avec une vraie volonté d'aller jusqu'au bout comme c'est le cas ici (et ce qui n'était pas évident au premier post) et la personne qui finalement non n'a pas envie de bosser et s'imagine une "fibre artistique" pour justifier de vivre aux crochets de ses parents en pondant une page tous les 6 mois (et j'en connais). Donc désolée si mon propos en a choqué certains.
 
Liam Daläa
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  461
   Âge  :  30
   Localisation  :  République Anarchiste Occitane
   Pensée du jour  :  Libérons-nous du libre arbitre.
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Pour qui sonne Lestat


Sourire dans la rue, c'est bosser.
Tenir compagnie aux gens, c'est bosser.
Arroser les plantes de la voisine, c'est bosser.
Écrire un livre, ou même juste un poème, c'est bosser.
Voler de la nourriture dans un grand magasin, c'est bosser.
Éduquer son enfant, faire en sorte qu'il soit heureux, c'est bosser.
Vivre, c'est bosser.

Je ne connais pas un seul chômeur qui ne bosse pas.
Un chômeur bosse ironiquement plus que quelqu'un qui use ses journées entières, son temps, et sa joie de vivre à faire du démarchage téléphonique pour une misère.


(On dit parfois que le capitalisme est un système qui nomme ses victimes "des loosers", mais en fait non, pire, c'est un système qui réussi faire passer ses victimes pour des coupables !)
https://linktr.ee/guilhemdedesencerclement
 
Jimpol
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  J'en avais une bonne, pis je l'ai oubliée
   Date d'inscription  :  25/05/2015
    
                         
Jimpol  /  Barge de Radetzky


@NOW@N a écrit:
Alors, je connais une personne qui était nourrice, qui venait de sortir d'un contrat très très houleux avec des particuliers, et qui avait dit "avant de reprendre un contrat ou des études, je me remets de cette fin de contrat de merde, je touche mon chômage et je vis des indemnités prud'hommales pour écrire mon roman".

Je connais aussi un pote qui songeait à toucher son chômage pour pouvoir se consacrer à ses activités bénévoles artistiques, voire à en tirer une sorte d'auto-entreprise. Ledit pote est à moitié en burn-out depuis qu'il a seize ans et travaille comme support technique par téléphone, ce qu'il déteste.

Je pense à ma petite personne qui, lors d'une période de chômage involontaire au sortir d'un contrat moyennement sympa, m'étais autoproclamée "écrivain à plein temps" et avais collé mes fesses devant mon clavier pour écrire.

C'est quand je lis ça que l'idée d'un revenu de base me convainc de plus en plus...

Pourquoi quelqu'un irait s'emmerder à faire 8/9/10/11 heures par jour quelque chose qui ne lui plaît pas, rémunéré juste ce qu'il faut pour payer les factures, et dont le seul objectif est, en gros, d'enrichir quelqu'un d'autre ?
Réponse =>  Parce qu'il faut bien vivre, ma bonne dame

Visiblement cette réponse ne s'applique pas à toi :
DragonRouge a écrit:

J'ai des sous de côté, c'est pourquoi ça ne me fait pas peur de ne pas re-travailler tout de suite.

Alors fonce, essaye ! Du moment que c'est  un objectif réfléchi et organisé, tu ne prends pas beaucoup de risques ; et tu t'évites de possibles regrets dans le futur...

Une autre solution c'est de trouver un travail qui te permette d'adapter ton emploi du temps pour pouvoir écrire. Aujourd'hui  avec internet tout est possible. Si t'es un minimum autodidacte, tu peux te former en quelques mois à un métier du web pour peanuts et trouver du taff en tant que freelance. Même si "ce n'est pas aussi simple que ça", j'en conviens...
 
Hel
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  564
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  27/05/2017
    
                         
Hel  /  Gloire de son pair


Citation :
Voler de la nourriture dans un grand magasin, c'est bosser.
Rolling Eyes J'aimerais bien voir comment tu soutiens ça devant un commerçant. Y'a du level quand même.
Bref.

Sinon je rejoins le discours tu es grand c'est ton choix.
Je dirais si tu ressens le besoin profond d'écrire ton roman, d'écrire tout court, d'y passer plus de temps et que ça te rend heureux...en gardant à l'esprit, aussi, que tu l'écris pour toi d'abord, que ce n'est pas parce que tu te sens dans ton élément, que c'est que tu veux faire, que ça te permettra d'en vivre. Mais si matériellement tu peux tenter l'expérience, que vraiment tu veux la tenter, alors...
 
Ethan Spes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  12/02/2015
    
                         
Ethan Spes  /  Homme invisible


Personnellement j'ai un contrat de 30h par semaine dans une entreprise. En plus de la prime d'activité ça me revient quasiment à un salaire de 35h et je travail une semaine sur deux matin/aprèm.

Mon but était d'avoir de l'argent pour quand je devrais imprimer des exemplaires etc. Le bon compromis pour avoir de l'argent et une certaine liberté tout en ayant le temps d'écrire plusieurs heures par jour que cela soit le matin ou l'après-midi.
De toute façon, je pense que même si je n'avais pas de boulot, je ne pourrais pas écrire tous les jours pendant toute l'année.

Et puis avoir un boulot ça permet de voir des gens et de se construire un cercle social.

Après chacun doit faire ses choix en fonction de ses objectif et de ce qui est mieux pour soit.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Se mettre au chômage pour écrire son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-