PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

 [Demi-Nuit 02 mars] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Penpen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  31/12/2011
    
                         
Penpen  /  Blanchisseur de campagnes


Réponses aux commentaires :

Foxi :

Citation :
Est-ce que tu vas développer sur les deux femmes ? Parce que ca semble etre une bonne base, dans tous les cas. Bonnes continuations !

Le but de mon roman n'est pas du tout de développer sur ces deux femmes. En fait, mon personnage, comme on peut peut-être le remarquer, s'attache au reste de son environnement pour se définir, pour bouger, etc. Lorsque j'évoque les deux femmes, c'est parce que tous les matins, il peut les voir. Je ne pense pas qu'il soit plus intéressant que ça de développer sur ces deux femmes, car elles ne servent ici que d'horloges, en quelque sorte. En les voyant, mon narrateur sait s'il est en retard, ou pas. Je ne vois pas l'intérêt de développer sur leur histoire, sauf si je veux faire un spin-off. Mais ce n'est pour l'instant pas mon intention. Si je désirai vraiment faire un héros dont la vie n'est en fait composée que de celle des autres, c'est-à-dire que toute l'intrigue du roman tourne autour des histoires des autres, ça se serait senti dès cet extrait.
Cela reste cependant une bonne remarque, et le fait que plusieurs personnes l'aient formulé mérite que j'y prête attention.

Zaou

C'est vrai que dans mon extrait, j'utilise beaucoup d'images. L'histoire avec les boules de pisse d'ânes est bien sûr inventée, mais sur le coup, je n'avais pas à l'esprit quelque chose de meilleur en tête. Je ne les ai jamais vues, en réalité, mais je les imagine bien remplies d'un liquide jaunâtre. Néanmoins, je ne pense pas que je vais retirer le terme ; ça permet à l'extrait de garder un petit zeste d'instantanéité.

Topaze

Le rapprochement entre chauffeur de bus et chauffeur de salle ne m'était pas venu à l'esprit. Néanmoins, je dois bien avouer que c'est une bonne coincidence.
C'est vrai, mon narrateur réfléchit beaucoup à ce qui l'entoure. Mais je ne pense pas qu'il soit vraiment la peine de faire le rapprochement entre cela et mon pseudo. Je ne suis pas en train de faire mon autobiographie, même si j'inclus quelques éléments que j'ai moi-même vécus. C'est comme si moi, en lisant ton extrait, je m'étais mis à faire un rapprochement entre le Topaze de Pagnol et ce que tu me décris Razz

Casendor

Merci Casdenor. Heureux de voir que l'extrait t'a plu. Si tu veux plus de précisions sur ce que ça va devenir, regarde ma réponse à Foxi, entre autres.

Flicky

Merci pour ce joli petit coeur.
Au plaisir de te revoir sillonner mes lignes, surtout dans la poursuite de ce roman.

Hel

A la fin, oui c'est un peu le bazar, mais en même temps, vers 23h, je ne devais plus être très frais Razz Alors il peut y avoir des problèmes de temps en effet. Mais ça reste un souci mineur.
Heureux en tout cas que cet extrait t'ait plu.

Nyjée :

Merci beaucoup de ce commentaire qui, avec tous ses mots, arrive largement à dépasser la longueur de tous les autres commentaires réunis Razz
Tu me donnes pas mal de messages d'espoir, ils sont bien reçus. Je vais essayer d'en tenir compte lors de ma future écriture et de mes relectures. Mais tu pointes des défauts du doigt sans pour autant vraiment les désigner, comme si tu essayais de me faire chercher les erreurs par moi-même. C'est pas désagréable, mais disons que ce n'est pas gentil non plus Razz
Sinon, je pense que ton commentaire me sera bien utile, et je vais essayer de m'améliorer. Si c'est ça que tu veux entendre. et que j'aimerais faire, bien sûr.

Gwenouille :

Non, je ne pense pas que je me suis tant détaché de mon texte que ça. En fait, j'ai essayé de décrire une scène du bus en général parce que c'est précisément dans cet endroit, qui n'est pas si grand que ça, où il se passe quelque chose. Bon, c'est vrai, sans le reste du texte, c'est peut-être un peu compliqué de comprendre. Dans ce cas, je t'inviterai vivement à venir lire ma production lorsque je la publierai sur JE. Very Happy

Pomcassis

Oui, c'est vrai, je pense que c'est vraiment confus, peut-être un peu à la fin où je commence à fatiguer. Mais si en tout cas ce premier jet te plaît, je t'inviterai volontiers à venir découvrir le texte dans son intégralité quand je l'aurai relue quelques fois et que je le posterai sur JE.

Quia scorpio sum

Bon, j'ai souvent eu cette remarque de la concordance des temps. Il faudra que je regarde un peu ça lors de mes relectures. Mais je ne pense pas que ce changement soit justifiable, parce que je n'ai rien dans mon récit qui ne serve de prétexte à ce changement.
En tout cas, je suis content que ça t'ait plu, et j'espère que tu repassera pour venir me commenter.

Voilà, j'ai répondu à vos commentaires, merci d'avoir été aussi nombreux.
 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7093
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  Zut
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Nyjée a écrit:

En même temps, c'est mieux d'évoluer, tu ne crois pas ? Surprised
Oui, je sais, pour les passages secs. C'est un parti que j'ai choisi, en vérité. J'ai horreur des subterfuges faciles type "des souvenirs me reviennent", gnia, gnia. Il faudra sans doute que j'essaie d'adoucir, notamment avec des changements de paragraphes, mais ça, je verrais beaucoup plus tard, avec beaucoup plus de recul.
Ce que je veux dire, c'est que tout le monde n'évolue pas forcément. Wink

Changements de paragraphes... Un peu radical, mais pourquoi pas...
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Citation :
A mon gout, un personnage n'est pas seulement composé du passé. C'est le présent avant tout qui créé le passé. Et le passé qui permet au futur de devenir un présent. C'est ce qu'on a vécu qui orientera nos choix à venir, et qui fera que les possibilités deviendront des réalités.
Le présent n'influence le passé que dans la mesure où un souvenir est lié à une émotion et à une sensation précise, et que le présent rappelle cette émotion, et non pas une autre. Du reste, le présent est déterminé par le passé mais l'inverse est faux. En revanche, ça, "qui fera que les possibilités deviendront des réalités" c'est faux, il me semble. Les possibilités deviennent des réalités par les actes, pas par le passé.

Citation :
Je ne pense pas qu'un personnage ne soit composé que du passé. Il est également composé du présent dans ses réactions, dans les choix qu'il fait, dans le courage qu'il peut montrer face à une situation : un refus, venir en aide à quelqu'un, abandonner.
Oui, mais ça, c'est dans le temps de l'action. Ce dont je n'étais pas en train de parler. D'autre part, ce choix ne dépendra pas seulement du temps, mais aussi des moyens et du personnage en lui-même.

Citation :
Je pense aussi qu'il est composé du futur de par ses croyances et ses espérances. Hypothétique ou non, le futur joue bien une part dans un personnage.
Je ne vois pas trop en quoi, en fait, à part la notion de "destin" qui appartient à certains romans. Tu peux avoir la peur du futur, ou son attente, mais chronologiquement, il n'influence pas le présent sans passer par des émotions. Et les croyances, je vois peu comment elles peuvent dépendre du futur.

Citation :
Et, à mon sens, c'est la concordance des trois qui met le personnage en mouvement. Le mouvement ne vient pas du fait qu'il agit, mais du fait qu'il soit là, à l'instant présent. C'est de ça dont je parlais quand je parlais de figé. Des personnages tournés vers le passé. Comme si je pouvais juxtaposer des photos les unes à côté des autres sur un fil et que ton récit était une succession de photos (figé), plutot qu'un film qui se déroule en continue (en mouvement).
Je ne vois pas l'intérêt, encore une fois, d'un personnage qui se détourne du passé, sauf si c'est son trait de caractère. Dans les autres cas, ça me semble être une maladresse. J'utilise le principe que j'ai énoncé plus haut : "un souvenir est lié à une émotion et à une sensation précise, et le présent rappelle cette émotion". De plus, j'essaie toujours de faire cette incontinence avec le personnage, d'être exactement comme lui, et ces photos qui défilent, comme tu dis, c'est exactement notre manière de vivre, il me semble. Non ?

Un Penseur

Citation :
Tu me donnes pas mal de messages d'espoir, ils sont bien reçus. Je vais essayer d'en tenir compte lors de ma future écriture et de mes relectures. Mais tu pointes des défauts du doigt sans pour autant vraiment les désigner, comme si tu essayais de me faire chercher les erreurs par moi-même. C'est pas désagréable, mais disons que ce n'est pas gentil non plus.
Je n'aime pas mâcher le travail aux autres, par exemple en relevant une phrase sur deux. Tu n'es ni un escargot ni un chien, j'essaie de ne pas te traiter en tant que tel. Je considère que l'auteur est le plus à même de trouver et de juger.
Citation :

Sinon, je pense que ton commentaire me sera bien utile, et je vais essayer de m'améliorer. Si c'est ça que tu veux entendre. et que j'aimerais faire, bien sûr.



Quia

Citation :
Changements de paragraphes... Un peu radical, mais pourquoi pas...
Disons qu'à défaut d'éclipses... Je veux bien être inventive et signaler le passage au passé à coup de triples slaches entourés de parenthèses et souligné par un quadruple accent circonflexe, mais je ne suis pas certaine que ce soit très bien pris. :mrgreen:


Dernière édition par Nyjée le Mar 5 Mar 2013 - 22:12, édité 1 fois
 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7093
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  Zut
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Ha ha. :mrgreen:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci à tous jeunes et moins jeunes lecteurs,

M%rde, j'ai pris des claques quand même, mais c'est intéressant de se confronter aux regards extérieurs. J'ai pris plaisir à lire ces commentaires, et ce que j'aime, au fond, c'est que les gens réagissent.

Le personnage, héros looser, ne demande qu'à être gifler. C'est fait exprès, hein. Alors c'est vrai, j'enchaine les lieux communs, je plonge parfois dans la facilité...après il y a une mise en scène, je travaille le style, je le retravaillerai plus tard, ça presse pas.

J'ai bien aimé les gens qui disent "il pleure sur son sort", "pauvre petit bonhomme", "tout ça n'est que miévrerie", "c'est surjoué", ce paragraphe d'intro sera à contraster avec le reste de la nouvelle, où le héros se révèle être un homme sans pitié capable d'attaquer une brochette de rebelles lybiens à coup de grenade et de tirer sur un homme sans sourciller. Il reste indifférent très longtemps mais en même temps il semble se justifier, est-il devant un psy? doit-il rendre compte de son comportement émotionnel? Je vous laisse deviner.

Promi, juré je vais passer quelques extraits en revue ce week end.

Ah oui, j'oubliais..J'ai posté un deuxième extrait...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Shocked
Dans le genre j'abuse, pas mal, vraiment pas mal.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Demi-Nuit 02 mars] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-