PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en édition Collector ?
26.90 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Comment Amazon coule les autopubliés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Faucon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  460
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  23/10/2016
    
                         
Faucon  /  Pour qui sonne Lestat


Ed.n a écrit:
La loi aurait dû prévoir une exception pour les auto-édités, pas si compliqué à mettre en place.

Le macronisme n'est pas un humanisme.

Même pas sûre qu'ils aient pensé à nous. Je ne sais même pas s'ils savent qu'on existe en fait, premier degré.
https://www.instagram.com/lelkitaii/
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1091
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


C'est en effet une mesure injuste pour les auto édités.

Citation :
Je crois que cette loi est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Surtout que cela impact fortement les auto-édités et petites maisons d'édition qui sont, d'ailleurs, pris la plupart du temps avec condescendance par les libraires. Les libraires se plaignent du rapport de force déloyal entre eux et Amazon, mais ils creusent sans cesse celui entre eux et les maison d'éditions/auto-édités.

Le problème c'est que la sur-saturation du marché et l'abondance aberrante de parutions déséquilibrent déjà complètement ce marché.

Au-delà même du problème Amazon, qui est ce qu'il est (et qui n'est pas vraiment à notre portée, ne pouvant être réglementé que par des ajustements du genre...).

M'est avis que ce qui assainirait le marché du livre, c'est avant tout une franche diminution du nombre de parutions et d'auteurs publiés. Ce qui rendrait plus difficiles d'accès les maisons d'édition, mais renforcerait d'une part l'intérêt de l'auto-édition (qui se poserait alors face à un marché moins foisonnant, et pourrait revêtir un intérêt qu'elle n'a que trop peu aujourd'hui) et améliorerait la qualité de vie des auteurs édités en maison.

J'ai l'air de m'éloigner du sujet mais à mon sens, ces problématiques sont intriquées drunken


Dernière édition par Azaby le Jeu 5 Oct 2023 - 10:38, édité 1 fois
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  989
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Jimilie Croquette a écrit:
J'ai lu ça aussi mais j'y crois pas vraiment.
Je commande sur amazon parce que j'ai sa mère la flemme de lever le cul de ma chaise pour aller en librairie.
Alors recevoir des livres, faire une réclamation, imprimer un bordereau, faire un emballage, se rendre à rapid'market déposer le colis... tout ça pour économiser 3€ ?

Le retour de livres est un peu plus simple (si ça n'a pas changé. Il faut juste imprimer le bordereau, et laisser le colis dans sa propre boîte aux lettres, et le facteur vient le récupérer.

Ceci étant dit, j'y crois pas trop non plus.

Vous dites que ça défavorise les autoédités, mais il y a aussi de petits éditeurs qui sont frappés par cette décision. Ceux qui vendent directement sur leur site et offraient les frais de port. Ça leur permettait de vendre leurs bouquins en direct, et garder une plus grosse marge bénéficiaire (la part libraire, 40% du prix quand même). Ils proposent très peu de choix (logique, ils ne vendent que leurs propres livres) donc personne ne commande pour 35 € ou plus de livres chez eux. Pour eux (qui ne roulent en général déjà pas sur l'or) c'est un véritable coup dur.

Pour comprendre cette loi, il faut se mettre dans la tête des députés. Ce sont des gens qui vivent à Paris une bonne partie de l'année, et pour qui les gens qui commandent en ligne sont des fainéants qui ont la flemme d'aller à leur librairie de quartier, à 200 m de chez eux. Ils ne pensent pas aux millions de gens qui vivent à 10 km ou plus de la librairie la plus proche, ils ne pensent pas non plus aux petits éditeurs (j'inclus les autoédités dedans, nous sommes des microéditeurs ne l'oublions pas).
https://fabiendelorme.fr
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2723
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


L'idée de cette loi est de faire en sorte que vous ayez les mêmes frais de port que vous commandiez à Amazon ou à votre libraire. Parce que le libraire ne pouvait pas se permettre de faire des frais de port à 0,01 cts lui. C'était déjà l'idée de la précédente loi qui avait mis des frais de port obligatoire.

Alors en vrai, la solution serait plutôt que La Poste fasse des tarifs colis raisonnables mais bon comme plus personne n'envoie de lettres, ils se rattrapent comme ils peuvent.
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  375
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Tengaar a écrit:
L'idée de cette loi est de faire en sorte que vous ayez les mêmes frais de port que vous commandiez à Amazon ou à votre libraire. Parce que le libraire ne pouvait pas se permettre de faire des frais de port à 0,01 cts lui. C'était déjà l'idée de la précédente loi qui avait mis des frais de port obligatoire.

Ça, c'est le discours du syndicat des libraires. Le hic, c'est que le boulot des libraires n'est pas d'envoyer des livres par la poste, vu qu'ils ont des boutiques physiques et qu'ils ont tous refusé, avec un bel ensemble, tout comme les éditeurs, de considérer dans les années 90 que l'internet allait changer les choses : "vendre des livres sur internet ? Ça ne marchera jamais !". On connait la suite...
Cette loi scélérate nous vient tout droit du confinement où les libraires se sont subitement découverts une vocation à envoyer des livres par la poste...
Sauf que le confinement est terminé, que les librairies sont ouvertes... mais que leur syndicat, qui se moque pas mal des auteurs, n'en a rien à faire de nous mettre des batons dans les roues.

Des "auto-édités" ? Des petites maisons ? Des gens de peu, que l'on n'accepte pas, ou du bout des rayonnages, dans nos belles boutiquse où n'entrent que les piliers de la littérature validés par les grands, comme les starlettes, les influenceurs, les fils & filles de, les descendant d'ambassadeurs, de barons ou rejetons d'anciens présidents, toutes personnes subitement frappées d'un "indéniable" talent littéraire à la mesure de leurs relations dans l'entre-soi germanopratin.

Mais se préoccuper de Germaine Trochu, qui vend ses romances sur amazon à 0€ 99 le kindle et 5€ le roman broché ? Qu'elle disparaisse, cette "abomination" ! D'ailleurs, elle ne sera pas admise dans "nos" salons littéraires. En plus, elle habite au diable, au delà du périphérique, là où, comme sur les anciennes cartes de géographie ramenées par nos missionnaires de la vraie culture, "il doit y avoir des tygres..."

Bref, qu'importe si leurs opuscules méprisables subissent derechef une inflation de 60 à 30 % par le biais de frais de ports iniques ! L'essentiel est de couper court à l'élan de cette plèbe littérateuse, de la renvoyer au néant d'où elle n'aurait jamais dû sortir ! Quoi ? des gens oseraient commercialiser leurs "oeuvres" en dehors du réseau de ce que nous désirons comme notre monopole ? Nous qui savons ce qui est le beau, le bien et le vrai, on ne peut l'accepter, ni se préoccuper de leur sort. Victimes collatérales.

Très bien, messieurs les libraires.

Les faibles périront.
http://www.exobiologie.info
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3006
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Eh bien, que de sel...

C'était joliment tourné, néanmoins.

Mais dans cette agréable prose assertive, on oublie un peu vite que les libraires, comme les autres, ont un business à faire tourner... Ils ne sont pas là pour faire la charité. Si mon beurre dépendait des chiffres de vente de ma boutique, je mettrai certainement plus de bouquins de Sarkozy que de Germaine Trochu sur mes étagères.
(note que la romance est un des genres les plus vendus en France et ça, les libraires sont en train d'en prendre conscience donc que Germaine Trochu ne perde pas espoir : elle sera peut-être bientôt en librairie. Sous réserve que son éditeur fasse le taff... et ça, c'est pas non plus la faute des libraires.)
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  375
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Je ne vois pas en quoi renchérir les prix des livres auto-édités va améliorer les affaires des libraires... qui apr ailleurs refusent les auto-édités et font des tailles et des mines pour commander les livres des petites maisons.
Le business des libraires, c'est de pousser des cartons...
http://www.exobiologie.info
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  841
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Hello,

Je vais m'attirer les foudres mais voilà mon avis quand même.
Je pense que cette loi est une bonne chose (et devrait s'appliquer d'ailleurs à tous les objets et pas que les livres) car en tant qu'AE je fais payer la livraison 5€.
Donc Amazon est en concurrence avec moi-même. Je n'ai pas fait le choix de faire de l'AE papier sur amazon car la qualité est bof et les cartons pour envoyer les livres n'en parlons pas. J'utilise une autre impression à la demande qui fait aussi payer la livraison.
Bref tout le monde paye la livraison maintenant. Dire que ça va faire couler les AE... C'est un peu fort sérieusement. Les lecteurs qui n'allait pas en librairie, n'iront toujours pas en librairie. Ils vont juste acheter trois bouquins d'un coup xD

Bref je trouve que tout cette histoire est juste une occasion de se plaindre, comme à chaque fois en AE, et j'en ai marre de me placer toujours du côté de la pauvre victime. L'AE est un choix, assumons le jusqu'au bon. Et puis bon il y a d'autres sujets à ce soucier pour l'AE (comme la protection sociale et le statut dérisoire).

Voilà, vous pouvez me brûlez sur la place publique mais il fallait que mon avis sorte quelque part xD
https://paigeeligia.com/
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  375
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Paige_eligia a écrit:

Je pense que cette loi est une bonne chose (et devrait s'appliquer d'ailleurs à tous les objets et pas que les livres) car en tant qu'AE je fais payer la livraison 5€.  

Ben tiens. Sauf que certains font d'autres choix. 5€, c'est le prix de mes recueils de nouvelles papier. Mon choix, c'est justement de passer pour Amazon pour qu'éditer ne me coute rien, étant donner que cela ne me rapporte rien (ou presque). Donc 5 + 3 = 66 % d'inflation... Merci !

Paige_eligia a écrit:
Donc Amazon est en concurrence avec moi-même. Je n'ai pas fait le choix...
Et j'ai fait d'autres choix : vous "assumez" les votres, j'assume les miens, sauf que là, nos "amis" libraires me plantent un couteau dans le dos. Les quatre lecteurs qui se disputent mes ouvrages ne vont pas payer autant de frais que de livre, ou presque. J'ai fais le choix de vendre peu cher, je peut le faire grace à Amazon, et là les libraires me tordent le bras pour augmenter mes prix. C'est un peu fort

Paige_eligia a écrit:
Dire que ça va faire couler les AE... C'est un peu fort sérieusement.
Ben non, ça va même les aider : plus les livres sont chers, plus ils se vendent, non ?

Paige_eligia a écrit:
Bref je trouve que tout cette histoire est juste une occasion de se plaindre, comme à chaque fois en AE, et j'en ai marre de me placer toujours du côté de la pauvre victime.  
Ben tiens. On ne demande rien et on vous force à augmenter vos tarifs, et il faut sourire et s'incliner bien bas ?

Paige_eligia a écrit:
Il  y a d'autres sujets à ce soucier pour l'AE (comme la protection sociale et le statut dérisoire).

Parce que vous voulez vraiment vivre de votre plume ?  :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen:
Il est certain que vendre moins, ça va aider pour tout cela. Croire que "les lecteurs vont faire des achats groupés", c'est se f... du monde : nos livres sont souvent, je crois, achetés lors de leur sortie, par des fidèles. Ces derniers, du moins pour ceux que je connais, ne font pas d'achats groupés. Ils n'en ont pas les moyens, et hantent le plus souvent les foires aux livres et les bouquineries d'occasion, pas les officines de M. les libraires (ces gens qui, dans les salons, se prennent 30 % de bénéfice sur les livres que vous avez apporté de votre propre stock - pratique qui va disparaitre, ces apports étant "verboten", ce qui élimine aussi de ces réunions des petits éditeurs en P.O.D.)

Paige_eligia a écrit:
Voilà, vous pouvez me brûlez sur la place publique mais il fallait que mon avis sorte quelque part xD
On ne brûle pas les masochistes. On leur cherche juste une nouvelle occasion de souffrir.
http://www.exobiologie.info
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3006
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Peut être pas nécessaire d’être odieux. Ça ne donne pas de poids à tes arguments.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2142
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


JIMILIE CROQUETTE a écrit:
  (...) Germaine Trochu sur mes étagères.
(note que la romance est un des genres les plus vendus en France et ça, les libraires sont en train d'en prendre conscience donc que Germaine Trochu ne perde pas espoir : elle sera peut-être bientôt en librairie. Sous réserve que son éditeur fasse le taff... et ça, c'est pas non plus la faute des libraires.)  

Déjà, rien qu''en lisant le nom "Germaine Trochu", j'ai eu bon gros fou rire... mais la suite donne espoir, en effet !!!  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f605  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f605  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f605  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f606  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f606  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f606  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f606


Donc, voilà : je vais désormais proposer aux ME mes romances sous le pseudo de "Germaine Trochu" (je ne perds pas espoir de les caser un jour...  Comment Amazon coule les autopubliés... - Page 2 1f606 )
 
ceciletreboute
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  59
   Date d'inscription  :  05/08/2023
    
                         
ceciletreboute  /  Magicien d'Oz


Cette loi sur les frais de port prouve au moins une chose : que le monde de l'autoédition se situe dans un angle plus que décédé de la chaîne du livre. J'ai expliqué autour de moi à quelques lecteurs en quoi consistait l'autoédition (et en quoi elle diffère de l'édition à compte d'auteur), et j'ai récolté des moues dubitatives et vaguement dégoûtées. Je n'ai même pas essayé de proposer un dépôt de mon livre à la libraire de mon quartier, parce que mes dernières visites ne m'avaient pas totalement convaincue de son enthousiasme sur les "péquenauds" qui écrivent des livres en dehors du circuit légitime et patenté (livres d'un auteur local balancés sans ménagement au fond d'une étagère obscure et peu accessible, par exemple). En même temps, l'autoédition souffre d'un paradoxe profond : les auteurs autoédités qui rencontrent le succès semblent souvent tentés de regagner une maison d'édition reconnue afin d'obtenir crédit et légitimité. Bref, pas simple.
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  841
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ça dépend des libraires. Certains n'ont même pas voulu lire mon résumé car en AE, d'autres m'ont carrément invité à leur salon car mon livre a plu.
Par contre les librairies sont carrément contre Amazon, ce que je peux comprendre, et préfèrent si on passe par un autre imprimeur.
https://paigeeligia.com/
 
khermelias
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  34
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  01/11/2023
    
                         
khermelias  /  Petit chose


"Et Amazon, qui n'est pas Français, ne peut pas envoyer le gouvernement se faire voir ?"

C'est mal connaître le droit international.
 
Faucon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  460
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  23/10/2016
    
                         
Faucon  /  Pour qui sonne Lestat


En attendant, pour ceux qui disent que "non, ça ne touche pas les autoédités, ça force soit disant juste les gens à acheter plus de livre d'un coup", sachez que depuis que ce système a été mis en place je ne fais plus aucune vente. Zéro.

Avant je tournais à 2/3 dans le mois (certes pas énorme mais en AE je trouve ça bien) et bah là, zé-ro la tête à toto.

Et je les comprends, même moi j'achète BEAUCOUP sur Amazon et pas que j'ai la flemme de sortir, c'est juste pour deux raisons :
1- Le catalogue d'Amazon est beaucoup plus fourni (j'ai fait 2 librairies hier pour un livre en particulier et ils ne l'avaient pas...)
2- La librairie la plus proche de chez moi se trouve à 30km.

Alors que tu vas sur Amazon et paf dans 99,9% des cas tu as ce que tu veux, rapidement et sans frais de livraison.

Alors oui j'ai mis mon livre en vente à la commande privée aussi, mais les gens préfèrent la facilité et passer par Amazon, acheter le livre en deux clics et on en parle plus. Par moi il faut envoyer un mail, faire un paiement par Paypal via une facture qu'on reçoit... Les gens doivent se dire "franchement flemme", du coup, personnellement, cette nouvelle application des 3 euros a tué ""mon business"".
https://www.instagram.com/lelkitaii/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Comment Amazon coule les autopubliés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-