PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two Legends : où la ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 Univers fantasy : tout planifier avant ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
JustRedac
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  28/08/2018
    
                         
JustRedac  /  Pippin le Bref


Merci beaucoup pour cette intervention très intéressante. Prendre suffisamment de recul sur soi et sur ce que l'on écrit pour mettre en évidence ce qui ne va pas, ce n'est pas toujours facile. Mais c'est toujours bien de pouvoir se reposer sur la multitude d'avis différents de la communauté ici. Cela permet d'avoir un regard extérieur.

Personnellement, je trouvais que le fait de tout planifier dans les moindres détails était bien plus pratique et permettait de mettre un point final plus facilement à son roman. Mais j'avais tort, car cette méthode ne fonctionne pas avec moi alors que pour d'autres personnes, elle fonctionne parfaitement !
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Avec cette manière très planifiée, ce qui me plaît, c'est de travailler les basculement de paradigme choquants et impactant. Sachant déjà d'ici plusieurs tomes que le lecteur, qui s'est attaché à tel perso, relation ou composante, ne va pas en revenir, face à une révélation qui va le laisser bouche bée. Où le lecteur prend conscience qu'il lit une histoire bien différente de ce qu'il croyait lire jusqu'ici. SNK m'a beaucoup influencé... Lol et en réalité, tous les éléments pour le voir venir se trouvaient sous le nez du lecteur tout ce temps, plus clairement qu'il ne le croyait. Je peux ainsi semer des tas d'indices, des tendances, que je sais pertinentes et utiles. Le sens caché de la résolution d'une péripétie, qui se révèle plus tard. Et lors d'une seconde lecture, le lecteur les remarquera, se disant "mais oui, c'était évident en fait" ! Voilà, j'adore ça... Lol a écrit:

BlackMamba : Je suis comme ça aussi, je sème des choses insignifiantes en apparence qui cachent bien leur jeu en réalité ! Wink Par contre je n'ai pas tout planifié en détail mais j'ai la v1 de mon roman de fantasy qui me sert de trame générale (v1 qui fut écrite un peu au feeling alors que la v2 est planifiée progressivement)
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1837
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


JustRedac

De rien ! Je pense que c'est LA voie à suivre. Je me suis rendu compte que j'abordais mon cheminement d'artiste de la même manière que certains écrits martiaux. L'idée que l'Artiste véritable doit, s'il veut progresser et s'améliorer, suivre un chemin paradoxal : se vouer à la recherche de certitudes sur son art, qui vont se muer en dogmes à un moment. Mais tout en remettant ses dogmes en question, aller chercher autre chose chez ses semblables, dans le même temps. Ça nous est tous arrivé je pense, en se posant sur la sensibilité d'un autre, de se dire "mais oui en fait, c'est tellement évident de faire comme ça !" Chaque nouvel angle peut apporter son lot de chose.

Après, on teste ce qu'on relève. On garde quand c'est intéressant, ou bien on rejette si ça ne fonctionne pas. Dans tous les cas, on tire des informations et des certitudes durant le processus. Enfin c'est ainsi que je fonctionne, et je pense que c'est pertinent au global. Bon, je prêche pour ma paroisse en soulignant que tu t'es placée sur cette voie en l'occurrence, je sais... Lol mais c'est que le typique "c'est un forgeant qu'on devient forgeron" est à mon sens incomplet. Si on s'acharne avec volonté et effort sans prendre du recul, on perd du temps. Alors c'est tout sauf évident, mais voilà...

Sarashina

Ah, d'autres planificateurs ! Lol j'avoue que j'ai rencontré beaucoup plus souvent des auteurs qui avaient certes un plan global, mais écrivaient un chapitre entier à partir de quelques lignes. Personnellement, pour un récit qui va faire 200 pages, mon résumé global en fait environ 40. Pour le "semage" d'éléments, je gage que tu as hâte d'arriver à ces moments ! Se forcer à se retenir lorsqu'on voit que nos lecteurs sont passés à côté, ne pas vendre la mèche, et imaginer l'état dans lequel ils seront le moment venu... Ça peut paraître machiavélique, j'ignore comment tu le vois... Lol
 
Cyana de Ghourt
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  29
   Localisation  :  Édimbourg
   Date d'inscription  :  29/07/2023
    
                         
Cyana de Ghourt  /  Petit chose


Un topic très intéressant, et des retours instructifs ! J'ajoute mon grain de sable à l'édifice :

J'ai écrit plusieurs nouvelles en fantastique et science-fiction, et je suis depuis trois ans sur un projet de roman de science-fantasy.

De base, j'ai tendance à faire un plan. J'aime savoir où je vais, et aussi mes persos ont leur vie propre et s'égaillent à la moindre occasion.

Mais je me suis rendue compte que comme JustRedac, avoir un plan trop détaillé retirait pas mal de mon intérêt pour l'histoire...  Maintenant je travaille avec une méthode mixte - je plante une destination, quelques étapes clés, et je me laisse de la souplesse en écrivant le premier jet. Souvent j'ai de meilleures idées qui arrivent en cours de route donc je retravaille la structure en conséquence.

A mesure que je progresse dans un récit, je fait un mini-point d'où j'en suit pour chaque chapitre. Si j'ai de meilleures idées de scénario pour le chapitre précédent, je laisse ça à la réécriture et j'avance sur la suite en considérant que je part de là. Et avant de commencer un chapitre je liste globalement ce qui dois s'y passer, pour qu'en cas de doute je m'y réfère.

En ce qui concerne l'univers, c'est un peu pareil. Quand j'écris une histoire, je centre le propos autour de thèmes, et je construit les personnages et le monde pour les mettre en valeur. De fait, les caractéristiques du monde vont émerger à mesure que le récit avance. Certaines qui me plaisent beaucoup ne seront pas évoquées du récit voire même vont disparaître pour le bien de la cohérence. De même pour les personnages.

Donc en résumé, si je planifie certaines étapes et la destination, pour moi le plus amusant ça reste le voyage ^^)
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Blackmamba a écrit:
JustRedac
Pour le "semage" d'éléments, je gage que tu as hâte d'arriver à ces moments ! Se forcer à se retenir lorsqu'on voit que nos lecteurs sont passés à côté, ne pas vendre la mèche, et imaginer l'état dans lequel ils seront le moment venu... Ça peut paraître machiavélique, j'ignore comment tu le vois... Lol

Oui très hâte, surtout qu'il y a pas mal de secrets dans ce roman ! ^^ Mais en même temps je sais que je dois finir l'ensemble (il y aura plusieurs tomes) avant de pouvoir envoyer aux maisons d'édition car comme mes idées évoluent aussi du fait de mes recherches progressives, il faudra que je révise la totalité afin de vérifier que toutes les choses semées ont bien été exploitées. Je pense que c'est plus simple pour toi qui a tout planifié en détail du début à la fin comparé à moi qui planifie en détail à mesure que j'avance! (avec ma ligne générale en tête)
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1837
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


J'ignore si une manière est plus simple que l'autre, c'est relatif je pense. Tout compartimenter dans mon cerveau puise beaucoup d'énergie, avec plusieurs projets sur lesquels je prévois loin en avance. Je ne commence jamais un tome 1 sans être certain de la fin, pour que mon propos reste lisible tout du long. Mais je reste sur cette manière de faire depuis 1 an environ. Peut-être changera-t-elle un jour ?

Je me suis déjà posé cette question : rédiger mon tome 2, ou attendre le retour d'une maison d'édition ? J'ai opté pour le deuxième choix, en me disant que si l'éditeur me demanderait d'effectuer des modifications, ça me frustrerait bien d'avoir rédigé des éléments du tome 2 reposant sur des points qui n'existent déjà plus. Après, peut-être que je présage trop à l'avance, ou me fait trop de souci. Tu vois, pas plus simple ! Lol mais du coup, tu as opté pour la première solution de ton côté si j'ai bien compris ?
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Oui c'est ça, j'attends d'avoir tout écrit car je pense que des choses seront à modifier ou rajouter au début ! Notamment j'ai un long chapitre où mes personnages vont voir des oracles qui leurs prédisent des choses et je pense que ces prédictions auront besoin d'être retravaillées à posteriori car je ne suis pas complètement sure d'où mes idées me mèneront !
Je crois que je suis à mi-chemin entre ce qu'on appelle Jardinier et architecte (ou pantser-plotter comme disent les anglais). Les anglais appellent ça "plantser" ! https://thewritepractice.com/plotters-pantsers/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Univers fantasy : tout planifier avant ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-