PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 29  Suivant
 

 AT - Fyctia : Comme dans un film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Tant qu'on est là à papoter, j'ai mis des liens vers mes personnages sur le forum.

Hermine est incarnée par Alice Hammer :
AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 Hermine-montage01

Bocar est incarné par Rachad Little :
AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 Bocar-montage01

Elisa est incarnée par Mai Dong Kieu :
AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 Elisa-montage01

Simon est incarné par Josh Bennett :
AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 Simon-montage01
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  988
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Bile au trésor


elopez7228 a écrit:
Mince, vous avez deux avis tout à fait opposés.
Le classique du retour des BL. :mrgreen:
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  408
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Pour qui sonne Lestat


Alors je viens donner mon propre avis !

D'abord, je dois préciser que j'ai moi-même vécu plusieurs fausses couches et que je ne me suis pas retrouvée dans les sentiments d'Hermine qui semble bien plus affectée par la perte de son mari que de son bébé de manière générale (certes on réagit tous de façon différente, mais c'est du coup mon propre ressenti à la lecture). Du coup, c'est un point qui me chagrine depuis le début, je ne la trouve pas spécialement attachée à cet enfants. Et comme je suis team "je n'aime pas trop le mélo", je ferai d'une pierre deux coups : j'enleverai la grossesse. Je pense que ça allégerait vachement ton début et ça pourrait donner un peu de légèreté au roman, car du moment qu'il est revenu vivant, on n'a plus ce gros sentiment de perte, notamment de mort du bébé qui n'a rien demandé, mais plutôt des situations compliquées et qui peuvent générer des qui pro quos avec le fait que le passé a été réécrit et qui peuvent être plus relativisées.

Après, ce n'est que mon avis avec ma propre sensibilité, tu restes maître de ton roman et de ce que tu veux en faire, j'espère juste que nos opinions peuvent t"éclairer.
http://www.marine-gautier.com En ligne
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Citation :
c'est un point qui me chagrine depuis le début, je ne la trouve pas spécialement attachée à cet enfants.
Depuis le début... ? La fausse couche c'est au chapitre 13, elle n'a pas eu besoin de paniquer à ce sujet, avant. Elle avait un deuil à gérer. AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 1f62d

Mais en effet, une fois le bébé perdu, si je remets 13 chapitres de deuil du bébé je pense que je perds mes dernières lectrices ! Puis surtout que Bocar est re-vivant, ça a pu détourner son attention. Donc j'avoue, ce deuil-là elle le fait plus vite.

Perso j'ai fait deux fausses couches (avant 3 mois) et je les ai vécues...un peu comme Hermine. Malheureuse un moment... mais pas effondrée. Ça aurait sans doute été différent si le foetus était beaucoup plus âgé, je ne sais pas.

Je prends note de ton avis ! Quel suspense !
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  408
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Pour qui sonne Lestat


Je trouve ses sentiments pour Bocar très bien écrits, vivants, on les ressent à pleine balle et ça prend aux tripes dans certains chapitres, mais je n'ai pas eu ça pour le bébé que ce soit avant la FC ou après, même si on sent quad même qu'elle est touchée, hein, mais en comparaison de ses sentiments pour Bocar, ça n'a rien à voir, pour ça que pour moi il est un peu dispensable dans l'histoire.
http://www.marine-gautier.com En ligne
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Je comprends.
AT - Fyctia : Comme dans un film - Page 6 200.gif?cid=a9c9a183mb85zi68293vxlfbf42xabg321a9lbm9jv3n4zvo&rid=200
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  988
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Bile au trésor


elopez7228 a écrit:
Mais en effet, une fois le bébé perdu, si je remets 13 chapitres de deuil du bébé je pense que je perds mes dernières lectrices !
Je me demande un peu si ce n'est pas ça, au final, le fond de la question. Tu vises quel genre de lectrices ? Si tu penses qu'elles vont lire ce roman surtout pour le côté romance, effectivement, c'est peut-être mieux de dégager le bébé dès le début. Je t'ai donné mon ressenti personnel sur ce qu'apporte cet arc de ton récit, mais la romance n'est pas mon genre de prédilection, même s'il m'arrive d'en lire. En revanche, du contemporain un peu dramatique, je ne dis pas non... Laughing Bref, si je ne suis pas dans ton cœur de cible, mon avis présente peu d'intérêt pour toi. Wink
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Emma Sages
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1489
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  13/02/2018
    
                         
Emma Sages  /  Roland curieux


Comme je te l'ai dit, ce qui m'a le plus dérangée, c'est que je ne comprends pas la logique : pour moi, les souvenirs d'Hermine sont intacts, mais les évènements à l'origine de ces souvenirs ont été effacés par magie. Par conséquent, elle n'a jamais couché avec Bocar, donc n'a jamais pu être enceinte, donc n'a pas pu faire de fausse couche. Du reste, je trouve que la fausse couche apporte du "gore" pas forcément utile.
Du coup, au minimum, je supprimerais la fausse couche.

Pour la grossesse, je ne sais pas (j'entends par-là, garder le souvenir de la grossesse, mais le bébé aurait disparu de son ventre comme le reste de sa vie avec Bocar). D'un côté,  j'aime bien le "mantra" du marabout, "une vie pour une vie" (enfin quand je dis que j'aime, c'est une façon de parler, hein).
Ça n'empêche que tu pourrais rajouter un moment de respiration sympa aussi. Ça éviterait cette accumulation  de malheurs dès le début du roman. A voir si cette règle "une vie pour une vie" est importante et a une incidence sur la suite ?
D'un autre côté, est ce que cette grossesse apporte vraiment quelque chose ? Elle ne semble s'y intéresser que parce que c'est un "morceau" de Bocar, la dernière chose qu'il lui reste de lui. Elle ne le considère pas vraiment comme un futur être humain, et encore moins comme son enfant, j'ai l'impression. Du coup, l'aspect "perte de Bocar", on l'a déjà. Ça fait peut-être un peu redondant.
Donc si le bébé n'a aucun rôle à jouer dans l'histoire, peut-être vaut-il mieux supprimer ?

Voilà, je ne sais pas trop si je t'aide 😅

Édit : Ah et sinon, sympaaaaa le casting !
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  487
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Emma Sages a écrit:
Comme je te l'ai dit, ce qui m'a le plus dérangée, c'est que je ne comprends pas la logique : pour moi, les souvenirs d'Hermine sont intacts, mais les évènements à l'origine de ces souvenirs ont été effacés par magie. Par conséquent, elle n'a jamais couché avec Bocar, donc n'a jamais pu être enceinte, donc n'a pas pu faire de fausse couche. Du reste, je trouve que la fausse couche apporte du "gore" pas forcément utile.
Du coup, au minimum, je supprimerais la fausse couche.

Pour la grossesse, je ne sais pas (j'entends par-là, garder le souvenir de la grossesse, mais le bébé aurait disparu de son ventre comme le reste de sa vie avec Bocar). D'un côté,  j'aime bien le "mantra" du marabout, "une vie pour une vie" (enfin quand je dis que j'aime, c'est une façon de parler, hein).
Ça n'empêche que tu pourrais rajouter un moment de respiration sympa aussi. Ça éviterait cette accumulation  de malheurs dès le début du roman. A voir si cette règle "une vie pour une vie" est importante et a une incidence sur la suite ?
D'un autre côté, est ce que cette grossesse apporte vraiment quelque chose ? Elle ne semble s'y intéresser que parce que c'est un "morceau" de Bocar, la dernière chose qu'il lui reste de lui. Elle ne le considère pas vraiment comme un futur être humain, et encore moins comme son enfant, j'ai l'impression. Du coup, l'aspect "perte de Bocar", on l'a déjà. Ça fait peut-être un peu redondant.
Donc si le bébé n'a aucun rôle à jouer dans l'histoire, peut-être vaut-il mieux supprimer ?

Voilà, je ne sais pas trop si je t'aide 😅

Édit : Ah et sinon, sympaaaaa le casting !

Comme c'est une réalité alternative dans laquelle Hermine est plongée, ça ne me choque pas qu'elle reste telle qu'elle était dans sa réalité.
Ce n'est pas le monde qui a changé, c'est elle qui se retrouve ailleurs.

Sinon, pour revenir sur la grossesse et la fausse-couche, je trouve que ça empêche toute possibilité de légèreté après.

Si elle se remet avec Bocar, elle aura perdu leur enfant, ce qui fait que leur bonheur retrouvé sera teinté d'amertume et de tristesse.

Si elle retrouve l'amour ailleurs, on ne pourra pas s'empêcher de se dire qu'elle a vite oublié.

Dans tous les cas, je trouve que ça dessert ton histoire Wink
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


OUIN je souffre.
Il va me falloir un peu de temps pour me faire à cette idée.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  487
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Oui, c'est dur !
Après tout dépend ce que tu souhaites. SI tu tiens à cette ligne, il faut accepter d'être plus dans le mélo que la comédie romantique. Et il y a clairement un public pour ça ! Là, on juge ton texte par rapport à la problématique du concours, et c'est sûr qu'il est moins léger que d'autres propositions.
C'est peut être le concours le problème, et non ton texte ?
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Ah non mais je sais que mon texte est hors sujet, je m’en fous du concours.
Mon manuscrit ne s’adresse clairement pas au public de HUGO et encore moins de Fyctia. Mais il est passé à un poil de cul d’être validé chez Eyrolles qui l’a trouvé trop tragique, impression confirmée par vos retours, dont je vous remercie. Finalement pour moi le concours aura servi à ça : avoir 4 beta lectrices et m’aider à prendre le recul nécessaire pour retravailler mon texte de manière pertinente.
Ce n’est pas strictement une romance, même si une fois Bocar « de retour » le pitch pourrait être « c’est un 10 mais il est marié à ma meilleure amie ».  Donc oui, l’issue sera romantique et heureuse (pour tout le monde, Elisa incluse) mais le postulat de départ est mélodramatique, j’en conviens.

Édit : parce que celui qu’on oublie, au chapitre 13, c’est Simon. Il a pourtant encore un rôle à jouer.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  988
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Bile au trésor


Ah non, je ne l'ai pas oublié, Simon ! Depuis qu'il en a été effacé, je suis même impatiente de savoir quelle place il va trouver dans cette nouvelle réalité et quand il va réapparaître. Wink

Puisque ce n'est pas strictement une romance, tu l'as déjà soumis avec une note d'intention explicite à toutes les ME sérieuses dont la ligne éditoriale inclut des mélodrames romantiques ? Celui d'Eyrolles est le seul retour argumenté que tu as reçu ??
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3470
   Âge  :  43
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Je n’ai reçu que des réponses négatives « automatiques / standard » a l’exception de Eyrolles et &H (comme je suis éditée chez &H, à réception du refus standardisé je me suis permis de demander des explications, qu’ils m’ont donné).

« J’ai parcouru votre manuscrit : il est intéressant, l’intrigue est originale et prenante, et les personnages sont attachants.
Toutefois, il ne correspond pas à la ligne édito de &H Digital, que ce soit au niveau de l’âge des persos/ leur avancée dans la vie, la romance prise sous cet angle retrouvailles/ réapprendre à s’aimer, les rebondissements : ce n’est pas ce que notre lectorat cherche chez nous, et le roman en pâtirait puisque pas axé sur la bonne cible.
Il a un côté Marc Lévy (Sept jours pour une éternité/ Et si c’était toi) très agréable, mais pas publié chez &H.
Nous ne sommes pas le bon écrin pour votre roman, mais je vous souhaite de trouver ! »

Marc Lévy est édité chez Robert Laffon mais ces derniers n’ont pas daigné répondre à mon envoi. Je tourne en rond devant des portes désespérément closes.

***
Et vous, ça va ?
Quelles sont vos impressions sur fyctia et sur ce concours ?

Un des trucs que je trouve surprenant, c’est le rythme de publication des messages. Je suis de la vieille école fyctia, quand il n’y avait pas de déblocages automatiques, jamais. Le copinage et coupdepoucage était la norme pour arriver à sortir ses chapitres suivants et après trois mois de concours, seules une poignée d’autrices avaient atteint 40 chapitres en ligne, laborieusement. La plupart ne dépassaient pas 20.
Là, on est facilement a 40, 30 ou 20 chapitres à 10 jours de concours. Ça va presque trop vite, en fait. Qu’est ce qu’on va faire pendant 60 jours quand on aura mis tous nos chapitres en ligne ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  487
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


" Il y a un côté Marc Lévy"

--> Je n'aime pas ce qu'il écrit, mais j'accepterais volontiers de vendre autant que lui pour me payer un petit pied à terre à Londres Smile

Avec les vente de mon premier roman, j'espère déjà me payer un resto Smile
( Au fait, c'est vrai que les échanges et retours sont longs avec notre ME commune...)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 AT - Fyctia : Comme dans un film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Appels à texte et concours littéraires-