PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 découragement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
marie-do
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/07/2020
    
                         
marie-do  /  Pippin le Bref


La petite histoire dans la grande est en effet un grand classique ! Et je suis d'accord avec toi que l'auto-fiction et/ou la fiction inspirée de faits réels a pris ces dernières années de plus en plus de place dans les romans publiés. Après si un roman est vraiment très bon et la voix singulière, je pense qu'il finit tôt ou tard par trouver preneur (ou recevoir un retour) quelque soit la catégorie dans laquelle il entre car c'est bien d'abord la manière dont l'histoire (purement sortie de l'imagination ou inspirée par un fait réel) est racontée qui fait tout le potentiel narratif et émotionnel d'un texte. Un auteur peut raconter un truc très banal ou déjà entendu mille fois mais avec un souffle et un style tout à fait singulier. Il me semble que c'est cela qui accroche l'attention d'un éditeur avant même l'histoire de ligne (souvent assez floue et relativement large en littérature générale) ou de paysage éditorial. La très grande majorité des manuscrits sont lus au moins dans leurs premières pages donc il faut faire en sorte que le sien ne soit pas lâché au bout de 3 minutes de lecture ! C'est tout le défi car un éditeur qui lit réellement ton manuscrit même s'il ne le retient pas au final te fera peut-être un retour sympathique et encourageant.
En tous cas, il ne faut pas lâcher l'affaire et commencer par envoyer ton texte à beaucoup d'éditeurs. L'envoyer à quelques uns et en tirer des conclusions au bout de 6 semaines ou même de 2 mois est insuffisant.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1122
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Juste à propos des éditions des équateurs Marie-do, ils n’indiquent pas où leur envoyer de manuscrits, j’avais trouvé une adresse sur un site qui n'est pas le leur et recense les adresses d’envoi de manuscrits de certaines ME. Je leur ai envoyé il y a 5 mois un mail en leur demandant si c’était toujours une adresse d’actualité pour leur envoyer un manuscrit, ils ne m’ont jamais répondu. Je leur ai quand même envoyé mon manuscrit papier à cette adresse au cas où comme une bouteille à la mer 😄😄
 
marie-do
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/07/2020
    
                         
marie-do  /  Pippin le Bref


CalédoniaRob a écrit:
Juste à propos des éditions des équateurs Marie-do, ils n’indiquent pas où leur envoyer de manuscrits, j’avais trouvé une adresse sur un site qui n'est pas le leur et recense les adresses d’envoi de manuscrits de certaines ME. Je leur ai envoyé il y a 5 mois un mail en leur demandant si c’était toujours une adresse d’actualité pour leur envoyer un manuscrit, ils ne m’ont jamais répondu. Je leur ai quand même envoyé mon manuscrit papier à cette adresse au cas où comme une bouteille à la mer 😄😄


Pour l'adresse mail où adresser un manuscrit c'est en bas de cette page 😉:
https://editionsdesequateurs.fr/lamaison
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1122
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


marie-do a écrit:



Pour l'adresse mail où adresser un manuscrit c'est en bas de cette page 😉:  
https://editionsdesequateurs.fr/lamaison

Merci 🙂 Apparemment c’était la bonne adresse mais ils demandent envoi par mail maintenant 😄 Je vais les appeler
 
Le Baguenaudeur
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  43
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  05/02/2023
    
                         
Le Baguenaudeur  /  Petit chose


aucega a écrit:
Bonjour,

J’ai  finalisé mon premier  roman et je me suis lancée dans l’envoi de mon manuscrit par mail uniquement pour limiter les coûts ayant déjà utilisé un budget pour des relectures professionnelles.

Six semaines plus tard, je n’ai eu absolument aucun retour, hormis un mail pour me dire que je n’avais pas été sélectionnée parmi les finalistes du prix Anglade. J’ai tenté la plateforme edithetnous  pendant un mois avec un résultat  nul : à part une consultation d’Edithetnous qui m’a dit que l’intrigue était prometteuse et le style clair (surement pour me donner espoir et que je maintienne l’abonnement), rien ne s’est passé et j’ai résilié l’abonnement ce jour.

Mon dernier beta lecteur professionnel était très positif sur l’avenir de ce manuscrit mais j’en viens à douter et à  craindre qu’il ne soit aussi enthousiaste avec tous les apprentis écrivains afin de maintenir son business - ce n'est pas une critique mais la crainte d'un éventuel écueil.

J’en suis au stade où j’espère avoir la chance d’être lue un jour par un éditeur  et de savoir ce que vaut vraiment ce texte à travers un refus argumenté ou un retour positif.

Est il arrivé à certains d’entre vous de n’avoir aucun retour ou que des refus type pour l’intégralité des envois effectués aux maisons d’éditions ?


Bonjour,
Je pense en effet qu'il ne faut pas se décourager. C'est un parcours du combattant.
Mon premier bouquin, un roman pour enfant, m'avait valut trois refus complimenté et de nombreux silences...
Le second, pour adulte, viens d'être refuser tout comme le tien au concours Anglade. Edith et nous je les ai utilisé pour joindre quelques éditeurs mais je n'ai pas payé, je ne sais donc pas s'ils le recevront...
XO et l'observatoire m'ont envoyés un code promo pour Librinova. Très / trop rapidement. Quid ?!
Une maison m'a fait savoir qu'ils l'ont passés en commission le 03.02.23, et qu'ils ne répondraient que si c'est positif...
Quant aux autres pour l'instant, silence...
Courage !
 
Joanna
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  16/05/2022
    
                         
Joanna  /  Clochard céleste


Comme d'autres l'ont exprimé, l'attente peut être longue et décourageante... Ce qui m'aide à persévérer, c'est de réaliser que les refus m'ont poussée à reconsidérer mon texte et à considérablement l'améliorer ( et c'est toujours en cours). Les refus argumentés et encourageants sont aussi bien sûr précieux pour le moral. Bon courage en tout cas à ceux qui sont aussi dans cette attente.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité




Comme le disent d’autres forumeurs, c’est normal. Ce n’est pas inquiétant, nous gardons le moral.

aucega a écrit:

Est il arrivé à certains d’entre vous de n’avoir aucun retour ou que des refus type pour l’intégralité des envois effectués aux maisons d’éditions ?

Oui, cela m’est souvent arrivé. Entre nous, c’est normal.

Fred Dee a écrit:

A ce propos, je suis passé par là pour mon premier roman. Tant que je ne recevais pas un retour positif, je n'arrivais pas à tourner la page.

C’était quoi, une page à retravailler ?

 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 découragement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-