PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Quel rythme d'écriture peut être considéré comme rapide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Et puis même dans la préparation y a des trucs difficiles à comptabiliser. Roman 2 je l'ai repris d'un premier brouillon écrit il y a 4 ans. Pendant 4 ans, j'y ai pensé régulièrement, comme je pense régulièrement à mes différents projets. Donc je ne peux pas compter 4 ans de prépa, car je n'ai pas travaillé vraiment dessus, mais je ne peux pas comptabiliser non plus, car je n'ai aucune idée de combien de fois je me suis dit "ah ! ce truc serait super dans Roman 2 !".
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Kim Galé
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  180
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  25/04/2022
    
                         
Kim Galé  /  Tycho l'homoncule


Code:
Boiseenoir « Je dois écrire dans les 4-5-6 romans par an environ. »
(j'allais justement te posé la question ) Sont-ils pour toi assez aboutit pour les envoyer à des ME du coup ? Car je pense que Chimère espérait une idée en projet fini. Dit moi si je me trompe.

Pour ma part je compte une moyenne de un par an. Fourchette: 80 000 à 140 000 mot par ouvrage. Normalement, j'en invente un et j'en corrige un autre dans le même temps.
Après ils ont besoin de décanté.

Et en lisant le topique je dirais je suis un auteur "normal" :bummies: :bummies: :bummies:
 
Kim Galé
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  180
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  25/04/2022
    
                         
Kim Galé  /  Tycho l'homoncule


Code:
Hortense
On a tous une vie à côté, parfois une famille, parfois un travail, parfois des problèmes de santé ou psychologiques ou des difficultés diverses.

=> et comble parfois l'auteur à tout cela en même temps Smile

Code:
Hortense
Là, on parle d'un produit fini, pas du premier jet (encore une fois, la vitesse d'écriture d'un premier jet ne veut absolument rien dire). Donc préparation + écriture + corrections + affinages = 1 année à temps plein. Ce qui reste une bonne moyenne, puisqu'il est estimé qu'un roman demande environ 1000 à 2000 heures de travail (la fourchette est large mais un temps plein fait 1607 heures donc on y est)... mais encore une fois, ça va dépendre de la longueur, du genre, du style, de la narration, de tout un tas de paramètres internes et externes au livre lui-même...
Merci pour ces informations Hortense, du coup ce soir j'avais pas trop le moral et maintenant je me trouve géniale Smile :flower:
Cf ma moyenne un par an...


Dernière édition par Kim Galé le Dim 15 Mai 2022 - 19:17, édité 1 fois
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  528
   Âge  :  30
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Kim Galé a écrit:
Car je pense que Chimère espérait une idée en projet fini. Dit moi si je me trompe.

Non, je ne parle pas exclusivement de projets finis, plutôt d'un rythme d'écriture pur.
Afin de pouvoir répondre (et justifier) que je peux tenir une deadline X, par exemple. (Je ne compte pas les corrections et relecture, tout le reste du travail en dehors du matériau brut)
 
Kim Galé
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  180
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  25/04/2022
    
                         
Kim Galé  /  Tycho l'homoncule


Chimère a écrit:
Kim Galé a écrit:
Car je pense que Chimère espérait une idée en projet fini. Dit moi si je me trompe.

Non, je ne parle pas exclusivement de projets finis, plutôt d'un rythme d'écriture pur.
Afin de pouvoir répondre (et justifier) que je peux tenir une deadline X, par exemple. (Je ne compte pas les corrections et relecture, tout le reste du travail en dehors du matériau brut)

Comme il y a toujours des impondérables dans la vie...
Après pour ma part écrire est et doit demeurer un pure plaisir et non une contrainte. Car même si tu as un rythme (aller ce que j'ai produit hier en rentrant du travail 1250 mots fini en 1h30) tu n'es pas à l'abri du syndrome de la page blanche.

Je pense qu'il faut lisser le tout parce que écrire vite c'est bien. écrire bien c'est mieux.
Le Harlequin des année 60 tu peux en écrire beaucoup cf le rythme de parution par rapport aux auteurs le plus important je dirais.
Tu prend Tolkien... ou Pullman... c'est pas le même rythme.

PS: pourquoi veux tu te justifier par rapport à cela? Une ME t'as proposé des commandes?
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  792
   Âge  :  27
   Localisation  :  Tours
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Blanchisseur de campagnes



Pour mes 5 premiers romans, j'ai charbonné à +/- mille mots par jour pendant un an. Actuellement, sur un texte différent, je compte plus en centaines de mots sur une session de 2-3 heures.

Le rythme "classique", sans recherche particulière, est d'environ mille mots par heure, de ce que j'ai pu déduire de mes échanges avec d'autres JE, si c'est cette information que tu recherchais.


 
tokidoki
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  41
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  05/04/2022
    
                         
tokidoki  /  Petit chose


Kim Galé a écrit:

Tu prend Tolkien... ou Pullman... c'est pas le même rythme.

Justement, pour apporter ma petite contribution à la discussion, je me souviens que Pullman disait se contraindre à écrire une page par jour. Ça peut donner une idée du rythme d'un écrivain reconnu (un peu vague cela dit, tout dépend de la mise en page de cette dite page).
 
Lynkha
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  36
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  21/11/2021
    
                         
Lynkha  /  Petit chose


Discussion intéressante.

Comme le montre les divers réponses, ça va beaucoup dépendre de la manière de travailler de chacun, du temps préparatoire, du temps de relecture nécessaire derrière, etc.

Quand je regarde mon rythme de mots par heure (entre 400 et 500), je me dis que je suis une grosse tortue par rapport aux chiffres cités ici.  Mais dans la phase de rédaction, j'ai tendance à vouloir trouver le mot juste. Je passe du temps, à faire des recherches à côté pour vérifier la crédibilité de telle scène, et je considère que ce que j'obtiens à la fin est un produit quasi fini, sur lequel il ne manque qu'une relecture pour lissage du style.

Je pourrais sans doute écrire bien plus vite en vitesse de frappe au clavier, mais il faudrait prendre en compte tout le temps de ré-écriture nécessaire derrière.

Au final, peut-être que ce qui a vraiment du sens, c'est de regarder en nombre de mots des "projets finis" (ie suffisamment aboutis pour envisager de le montrer à un éditeur) sur un temps plus long (de l'ordre de l'année, par exemple). De ce point de vue là, j'en suis en moyenne à 400k mots par an sur les années 2018-2021, ce qui doit s'approcher des 5-6 romans par an de BoiséeNore.
https://www.wattpad.com/user/Lynkha3
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2024
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Crime et boniment


1000 mots par heure, ça me semble énorme affraid (dites pas ça, les gens vont se décourager Laughing)

Et je crois qu'on parle plutôt en nombre de mots par jour (c'est ce que j'ai entendu jusque-là) parce qu'on peut écrire 1000 mots par heure, mais être exténué après 3h, ou écrire 500 mots par heure mais pouvoir le faire sur 10h Smile
Par exemple, Stephen King dit écrire 2000 mots par jour (et ça lui prend entre quelques heures les bons jours à toute la journée les mauvais).
Quand j'ai lu ça à l'époque, ça me semblait beaucoup, mais j'écris plus vite maintenant, et ça me semble à peu près faisable avec un style déjà bien travaillé (si le WB est clair).

Mais en sachant qu'on peut toujours avoir un blocage, devoir prendre une journée pour revoir le WB/l'intrigue et pouvoir avancer sur de meilleures bases, j'ai du mal à voir l'intérêt de l'estimation Suspect
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2415
   Âge  :  74
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Guère épais


Bonjour Chimère.

Pour ma part, je suis sur une production qui si situe entre 800 et 1 000 mots à l’heure pour un premier jet assez soigné quand les idées sont claires dans ma tête et que je sais où je vais et je peux écrire une journée entière à ce rythme, mais pas tous les jours pendant une longue période.

Cependant : et c’est IMPORTANT , je passe deux fois plus de temps (deux heures pour corriger 800 à 1 000 mots) à la relecture globalement pour en faire un texte que j’appelle "potable et présentable", c’est à dire, sans faute d’orthographe, amaigri de 30 %, sans répétitions trop lourdes ou trop visibles, sans tournures "poisseuses" (rire), dans un style lisible à haute voix qui ne présente plus de "lourdeurs".

Si bien que si tu fais le bilan, ça revient en moyenne, lorsque tout est clair dans ma tête, à une production acceptable sans rougir et présentable à l’édition, qui va de 800 à 1 000 mots en trois heures. Je t’évite le calcul, ça fait entre 250 et 350 mots à l’heure. Attention, c’est une moyenne. Ca peut parfois, prendre (beaucoup) plus de temps ou au contraire moins de temps.

À titre d’exemples, tous les textes du jeu des 10 Mots, ici sur JE, qui font tous 800 mots, je les ai tous écrits en trois ou quatre heures chacun.

Il faut noter que je n’écris pas forcément toute la journée en continu ni tous les jours de la semaine non plus et pas toutes les semaines du mois. Si bien que si tu songes à des délais pour ta production en fonction d’une demande précise, il faut en tenir compte. Si on parle d’endurance, chacun est différent en fonction des contraintes d’IRL aussi.

En espérant avoir répondu à ta question et t’avoir apporté quelques éléments de comparaison,

En toute amitié, Philippe.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Mavis Gary a écrit:
Et je crois qu'on parle plutôt en nombre de mots par jour (c'est ce que j'ai entendu jusque-là) parce qu'on peut écrire 1000 mots par heure, mais être exténué après 3h, ou écrire 500 mots par heure mais pouvoir le faire sur 10h Smile
Pour le coup, moi, je suis toujours dans les fourchettes que j'ai donnée. Pour les trucs à la con, si j'écris toute la journée (donc 9-10h) je termine à 9 000 mots à la louche. Pour un vrai projet sérieux ça me demande tellement d'énergie que de toute façon je suis incapable de l'avancer toute la journée, je vais plus être sur des séances entre 1 et 3h. Les mauvais jours je vais bien galérer, mais d'une manière générale je reste quand même dans mes fourchettes de mots à l'heure (fourchette basse quand je m'arrête beaucoup pour faire des recherches).
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Chimère, c'est difficile de te donner une vitesse "standard", ça n'existe pas. Ça dépend énormément des auteurs. L'exemple le plus extrême que je connaisse, c'est l'Américain Dean Wesley Smith dont je suis le travail et qui écrit un roman (court) par mois plus une nouvelle tous les jours. Dans les 30 000 mots toutes les semaines. Trente mille mots *finis*, édités et prêts à être publiés, je ne parle pas de premier jet.

Douze mille mots, qui plus est si c'est un premier jet, c'est plutôt plus rapide que la moyenne je pense, sans être hors norme.
https://fabiendelorme.fr
 
Kim Galé
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  180
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  25/04/2022
    
                         
Kim Galé  /  Tycho l'homoncule


Enirtourenef a écrit:

Pour le coup, moi, je suis toujours dans les fourchettes que j'ai données. Pour les trucs à la con, si j'écris toute la journée (donc 9-10h) je termine à 9 000 mots à la louche. Pour un vrai projet sérieux ça me demande tellement d'énergie que de toute façon je suis incapable de l'avancer toute la journée, je vais plus être sur des séances entre 1 et 3h. Les mauvais jours je vais bien galérer, mais d'une manière générale je reste quand même dans mes fourchettes de mots à l'heure (fourchette basse quand je m'arrête beaucoup pour faire des recherches).

D'où je pense Chimère que ce qui est intéressant à savoir c'est la vitesse de production d'un produit fini. Un éditeur n'aura, je pense, rien à faire que tu tapes X mots à la minute ( sauf si ton but est d'être sténographe ou sa secrétaire), ou de produire 5-6 romans par an si aucun d'entre eux n'est assez bon pour l'intéresser. :write:

D'où par exemple justifier d'un: " j'ai mis un an pour écrire ce roman qui vous intéresse..."

Après comme dit en écrivant ou en retranscrivant je peux aller super vite , je pianote avec mes dix doigts, mais je ne garantis pas l'exactitude de l'orthographe et la grammaire du coup... scratch
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Parfaitement d'accord avec ça ! Mes deux romans de 160 000 finis prêts à l'envoi (donc passage en bêta-lecture, etc.) je suis autour des 12 mois (un peu plus pour le premier, un peu moins pour le second).
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Par curiosité je suis allée voir le ratio sur un manuscrit fini. Pour le manuscrit final envoyé aux ME (sur Roman 1), quand je divise le nombre de mots par le nombre d'heures d'édition, je descends à une moyenne en-dessous de 400 mots à l'heure et pour Roman 2 ça remonte un peu, au-dessus de 500 (soit moitié moins que ma vitesse de frappe pure).
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quel rythme d'écriture peut être considéré comme rapide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-