PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 déterminer son public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1472
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Roland curieux


Hodobema a écrit:
On n'a pas du tout le même mode de vie à 13 ans et 30 ans. [...] 13/16 ans ça n'a rien à voir.
Oui bien sûr ! Et c'est pour ça que des ados se reconnaissent plus facilement dans Harry Potter qui est à l'école (et eux au collège/lycée) que si l'histoire avait raconté des adultes. Et du coup, dans le cas des mangas, t'as des ados de 12-13 ans mais auxquels vue le comportement et la maturité tu donnerais facile deux, trois ans de plus voire plus, et du coup ça brasse aussi plus large.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  596
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


Je viens apporter ma petite pierre à l'édifice !  Cool

Déterminer son public, quand on a pour ambition de partager son texte (peu importe le moyen) c'est non seulement préférable, mais essentiel pour éviter un flop.

Le public cible va déterminer la manière dont ton texte va "circuler" parmi le panel de lecteurs disponibles. Il est important que l'auteur soit lucide sur la frange de la population que ses thématiques vont toucher, parce que la communication autour du texte reposera dessus.

Il est très important de prendre l'âge pour ce qu'il est : un indicateur avant tout marketing. A titre personnel, je n'enferme jamais mes textes dans des tranches d'âge, mais il est important de pouvoir évaluer, a priori, quel type de public se tournera vers ton texte.

On peut dégager quatre types de public :

La jeunesse au sens strict (moins de 10 ans)
Le "junior" (10 à 15 ans)
Le jeune adulte / Young Adult (15-25 ans)
L'adulte (25+)

Très grossièrement, c'est à ce genre de découpe qu'on peut s'attendre. Même si, évidemment, des lecteurs de 26 ans pourront dévorer des textes étiquetés "junior" ou "YA" et des lecteurs de 12 ans un brin précoces dévorer du YA.

En jeunesse, il y a un effet un gradient de style à respecter pour s'adapter à l'éveil et aux compétences de lecteurs du public. On ne parle pas tout à fait pareil à un enfant de 8 ans qu'à un ado de 12. Encore que, des fois, on a des surprises !


En revanche, pour le YA/adulte je dirais qu'on peut parler de la même façon (d'un point de vue complexité du style) à un ado de 15 ans qu'à un adulte de 40. Ce n'est pas là que ça se joue.

Même si ces catégories ont leurs limites, il est très important de les étudier quand on veut publier car l'esthétique du roman, son style et ses thématiques doivent être cohérentes avec ce public.

Je vais m'arrêter deux secondes sur le YA, qui est un genre souvent mal compris et mal jugé par le monde du livre.

https://twitter.com/Bleue_nn/status/1333455927681413121

Ici vous trouverez un thread de mon éditrice concernant le YA (désolée s'il a déjà été posté j'ai survolé les réponses du topic :p ).

On y repère l'essentiel : ce qui caractérise un public, c'est moins le style (à moins de s'adresser à un public VRAIMENT jeune qui a besoin d'une plume claire et sans galipettes) que les enjeux.

Déterminer son public passe donc par déterminer les enjeux du texte. Des thématiques comme l'identité, l'affirmation de soi, le rapport au corps seront plutôt des sujets appréciés d'un lectorat YA. D'autres thèmes comme la maternité, le divorce (d'un point de vue adulte), le rapport à la vieillesses et aux limites de son corps, la politique, ce genre de chose séduiront plutôt un public adulte.

Il y a aussi quelques "tabous" tacites. Normalement, on ne parle pas de sexualité dans un texte jeunesse et rarement dans un texte YA (sauf pour ce qui est des premières fois ou de la sexualité "soft"). Encore qu'on peut se jouer un peu de ces tabous, perso j'ai déjà parlé (métaphoriquement, mais tout de même) de pédocriminalité dans un roman ado, avec un style très proche de ce que je proposerais en adulte. Il n'y a aucune règle gravée dans le marbre.


Le public-cible n'est pas un enclos dans lequel tu t'enfermes, c'est une boussole qui t'indiquera à qui ton texte a le plus de chances de parler.

Il n'y a pas à chercher à orienter son texte par rapport à ce public, en revanche, une fois le premier jet entre les pattes, c'est là que doivent se poser les questions de "à qui mon texte parle ?" "comment peaufiner pour que mon récit atteigne encore mieux le public auquel j'estime qu'il se destine ?".

C'est là, seulement, que tu peux essayer d'affûter ton texte pour qu'il touche tel ou tel public. C'est parfois difficile de déterminer franchement à qui s'adresse le texte. Surtout si tu hésites entre du jeunesse et du junior. Je dirais que la scission adulte / young adult est relativement simple à faire.

Bref. Je pense qu'on aurait tort de te dire de "ne pas te soucier" du public, car c'est ton public qui fera vivre ton texte. Que ce soit en maison ou (encore plus !!) en AE car toute la promotion t'incombera. Mais il ne faut pas non plus te forcer à correspondre à un public donné pour des raisons marketing.

La relation entre l'écrivain et son lectorat est un brin plus subtile que ça, et ça demande parfois un peu de bouteille pour sentir quelles oreilles sont les mieux taillées pour écouter tes histoires...  Laughing
 
Melon Jaune
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  J'ai bien réfléchi. Au fond, je crois qu'elle ne m'aime que pour ton argent.
   Date d'inscription  :  10/07/2012
    
                         
Melon Jaune  /  Petit chose


Hello,

Tout à fait d'accord avec la réponse très complète d'Azaby Smile

C'est important d'avoir une idée de son public pour se mettre à son niveau, aborder les thèmes qui le préoccupent et qu'Azaby a très bien résumés.
De plus, au moment de la soumission, cela fait plus pro de savoir directement quelle collection ou tranche d'âge viser chez l'éditeur : 9-12, 13+ etc... je crois que Sarbacane notamment a des adresses mail différentes pour les soumissions aux colletions junior et ado.

Pour savoir quel public viser @Fulgrimander, pourquoi ne pas essayer de rapprocher ton écrit de livres que tu as lus ? En feuilletant en librairie ou sur les sites des maisons, tu pourras sûrement comprendre si tu vises la même tranche d'âge ou non Smile
Bonnes recherches !
 
Fulgrimander
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  18/08/2021
    
                         
Fulgrimander  /  Petit chose


Hello à tout le monde.
Diantre, honte sur moi, je n'avais guère vu vos réponses !
Je me penche là-dessus en finissant le travail, merci d'avance pour tout vos avis, vos messages. I love you I love you I love you

EDIT.


j'ai enfin un peu de temps.
Tout d'abord un ENORME merci à vous tous pour vos remarques pertinentes, vos avis et vos messages. Ca m'aide énormément à me projeter et à prendre les choses, à visualiser. Je comprends maintenant la pertinence d'avoir une idée de son public.
Vous avez tous amené de l'eau au moulin, mais en dernière date, Azaby, ton analyse est géniale. I love you
Notamment ta remarque que le public cible, loin d'être une prison, sert plutôt de guide. Ca m'a ouvert les yeux, parce que j'avais plutôt tendance à y voir une contrainte. Mais tu as raison. Very Happy

Il me faut à présent me questionner sur le style, la forme du roman que je désire, le public que je souhaite toucher ; je n'avais pas une idée claire d'un public "jeunesse" mais je pense tenter de lire plus de livres de cette tranche et essayer de me faire un avis sur quel public viser. Je pensais, grossièrement, que la jeunesse, c'était globalement tout le monde moins de 18 ans Rolling Eyes Razz Mais maintenant, avec vos supers messages, je prends la réalité des choses.
Je vais essayer d'être un peu moins "tête baissée" sur l'écriture (je suis une émotionnelle, j'écris dans la passion du moment sans trop réfléchir au public ou à ce qui peut se viser, mais à tête refroidie, j'y réfléchirai.)

Merci énormément à tous encore, pour toutes vos participations. I love you
Vous avez d'ailleurs beaucoup participé haha, je n'avais pas vu vos messages, honte sur moi, mais merci du fond du coeur. I love you (je ne vous cite pas tous, ça serait trop long, mais coeur sur vous, bonnes ondes sur vos frimousses :flower: )
 

 déterminer son public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-