PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Promouvoir son livre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lauren
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  25/05/2021
    
                         
Lauren  /  Homme invisible


Bonjour à tous,

Je sollicite votre aide car j'aime beaucoup écrire et j'adorerais vivre (au moins un minimum) de l'écriture, seulement voilà...ça ne marche pas du tout.
J'en suis à ma 4ème publication de roman sur KDP (Amazon) et autant j'ai vendu quelques exemplaires du premier, autant le dernier...rien, même pas une vente. Malgré le fait que je ne sois pas très douée pour tout ce qui est communication et que je n'aie pas une grosse communauté, je fais des efforts, je partage sur les réseaux sociaux, j'en parle autour de moi mais...les gens s'en fichent pas mal. :mrgreen:

Avez-vous des conseils, des "tuyaux" ? redpanda
https://www.amazon.fr/Lauren-F/e/B07N1XRQGM?ref=sr_ntt_srch_lnk_
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5081
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je vais demander à un modérateur de déplacer ton topic, tu n'es pas dans la bonne section Wink La Boîte à Questions est utilisée pour les questions relatives au forum. Si tu as une question sur l'édition d'un livre, c'est dans Édition et Autopublication que ça se passe.

Le sujet a déjà été traité plein de fois sur JE, je te conseille d'utiliser le bouton RECHERCHE dans la barre en haut Smile

Quelques exemples :
https://www.jeunesecrivains.com/t57423-comment-promouvoir-un-livre-numerique
https://www.jeunesecrivains.com/t55601-autoedition-et-autopromotion
https://www.jeunesecrivains.com/t55861-autoedition-comment-organiser-la-promo-de-sortie-du-livre-et-la-suite


Promouvoir son livre Cde10210Promouvoir son livre Ftbout10Promouvoir son livre Insta11Promouvoir son livre 1539428768-d-p-boutonPromouvoir son livre 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 102 jusqu'au 16 décembre !
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2883
   Âge  :  25
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Hop, à la bonne place !
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  873
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Mon opinion perso est que l'autoédition ne peut pas marcher. y'a tellement de torchons que personne n'en veut. Il faut se faire un nom avant d'auto éditer, pas l'inverse.
Mais plein de gens ici ne seront pas d'accord, ils ne tarderont pas à se manifester, donc je te laisse te faire ton idée à l'aune de leurs arguments.
Enfin vendre un livre, en auto édition ou en édition classique, ça ne te fait pas vivre pour autant.

https://alainbron.ublog.com/alain_bron_auteur/2010/09/quels-sont-les-%C3%A9crivains-qui-vivent-de-leur-plume-.html#:~:text=Le%20foss%C3%A9%20s'est%20accru,vivre%20confortablement%20de%20leur%20plume.

Citation :
es romanciers qui dépassent les 30 000 exemplaires - seuil à partir duquel on considère que les écrivains peuvent vivre confortablement de leur plume.
Réalisé par Ipsos pour le magazine Livres Hebdo, le classement des meilleures ventes 2009 identifiait quarante auteurs français dans cette catégorie.

Vivre de sa plume = 40 auteurs français.

Y'a probablement plus de gagnants au loto.

________
Bon, des conseils, sinon.
Attention, mes propos peuvent heurter les sensibilités:

Il faut soigner tes couvertures. Celles que je vois sur Amazon ne font pas "pro". Je trouve qu'elles ne sont pas vendeuses.
Il faut aussi soigner ton orthographe. Je viens de télécharger un extrait de ta romance irlandaise : tous les passés simples sont mal conjugués. "j'attrapais d'un geste vif" --> "j'attrapai"

Ces deux points, d'entrée, peuvent dissuader les acheteurs et acheteuses qui auraient suivi tes liens. Neutral
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1254
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


Ce qui aide à vendre, ce sont "les prix"... 

Alors, cela fonctionne surtout pour les nouvelles, qui peuvent facilement être mises en concours. 
Cela permet de se faire connaître, et il peut s'agir de vrais prix, "prestigieux" ( = reconnus, quoi... Wink )

Pour des romans, c'est différent : la plupart du temps, il me semble que la sélection aux prix n'est accessible que si ton roman est déjà édité (et là, par exemple, je viens de regarder chez Babelio, en romance : le trio gagnant est quand même : Hugo (plusieurs livres en lice !!!), puis Charleston... et un peu Harlequin... )

Ceci dit, il me semble qu'il existe des prix pour les AE, non ? Ce serait à voir. 

Bref : ton livre doit être irréprochable (pas de fautes, bonne mise en page... ) en AE + se distinguer (donc, des prix).

Du coup, ça me semble plus simple de chercher une bonne ME.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  873
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Sinon y'avait déjà un topic, ici :https://www.jeunesecrivains.com/t57423-comment-promouvoir-un-livre-numerique
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2883
   Âge  :  25
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


L'auto-publication peut marcher, tu deviendras pas millionnaire et ça sera pas tout à fait rentable sûrement, mais c'est possible. Tu peux tenter, en tout cas, mais pour que ça marche, faut faire ça bien.
La clé, c'est la préparation, l'anticipation, et l'investissement. On ne peut pas auto-publier un roman sans rien dépenser, même si les plateformes d'auto-édition te répètent partout que ça ne coute pas un rond de publier chez elles. Ce qu'il faut, c'est un produit fini, vendeur, attractif, qui pourrait tout à fait sortir d'une maison. Il ne faut pas qu'on puisse voir la différence, il ne devrait pas tellement en avoir. Donc : une belle couverture, une belle mise en page professionnelle, et une présence sur les réseaux de lecture, des avis, des traces. Faut un peu faire le travail de presse. C'est le minimum.
Faut préparer son arrivée en tant qu'auteure, aussi. Une page d'auteure, un blog, de quoi attirer les gens, hors amis et famille, car le bouche à oreille ne marchera pas forcément.
C'est un peu dur ce que je dis, mais si tu veux que ça te rapporte de l'argent, que ça soit ton travail, il faut le prendre au sérieux Smile
Dernière chose : aujourd'hui, même publiés par une maison, ou des maisons, les livres mettent du beurre dans nos pâtes et ça s'arrête là, c'est rare de pouvoir payer son loyer avec ses livres, publié ou non. Faut rester réaliste et pragmatique : les auteurs qui eux vivent de ça sont soit des gens qui ont une réputation et mille choses sur le feu, soit des gens qui sont mensualisés du fait de leur rentabilité, ou des auteurs américains qui ont des avances beaucoup plus grosses que les nôtres. D'autres vivent de leur activité mais doivent faire attention quand même.
Donc profiter un peu de son auto-édition, c'est possible, mais il ne faut pas avoir peur de s'investir un peu beaucoup.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1254
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


RADISCHAT a écrit:
Dernière chose : aujourd'hui, même publiés par une maison, ou des maisons, les livres mettent du beurre dans nos pâtes et ça s'arrête là,

+1 et j'ajouterais (en tous cas, de mon point de vue... ) que vendre, c'est bien, mais écrire, c'est mieux : c'est-à-dire que le nombre de ventes ne doit pas "casser l'envie d'écrire", surtout si on a une jolie plume et qu'on aime ça ! Wink 

DONC : le mieux est de ne pas en attendre beaucoup (en termes de revenus, je veux dire... )
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  27
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Gloire de son pair


Je rebondis sur les mots de Elo pour l'AE : je suis tout à fait d'accord, et je trouve que c'est un sacré miroir aux alouettes... C'est tous le problème de l' "accessible à tous". Chacun peut se s'auto-proclamer écrivain et dans la masse de "livre" qui sortent, j'imagine qu'il y a un sacré ramassis de texte à faire retourner les grands auteurs dans leur tombe.

Dans l'art, pour que ça marche, il faut sortir du lot, ici, s'affranchir de la masse des écrivains "autoproclamés", gagner du crédit : en gagnant un prix, en forgeant une communauté sur Wattpad etc. Il faut de la légitimité, de la crédibilité... Sinon, oui, tes ventes, tu les feras à tes proches, quelques bonnes âmes et une poignée d'audacieux.

Pour ma part, je n'ai jamais acheté de livre AE, je ne dis pas que je ne le ferai pas, mais jusqu'à maintenant, aucun ne m'a véritablement tapé dans l'oeil. Et en tout cas, je n'achèterais pas à un auteur dont je n'ai aucune garantie sur la qualité de l'écrit. Car après, de la lecture "amateur", ça se trouve à la pelle ici-même, ou ailleurs.

Quant à l'idée d'en vivre, même partiellement, je pense qu'à l'inverse, en AE, tu peux peut-être un peu plus facilement joindre les deux bouts car tu gardes une part plus importante sur le livre. Après le boulot n'est pas le même non plus puisque tu as toute la com à faire...

J'ai checké ta page Amazon et moi aussi je trouve les couvertures pas très vendeuses, et certaines formulations dans les résumés m'ont fait tiqué. Dans la mise en page, quelques ennuis aussi : pas d'alinéa, pas de tirets cadratins pour les dialogues, et d'autres fautes de typos diverses et variées.

Si tu veux rester en AE, peut-être te faire accompagner par un conseiller éditorial ou une bestiole du genre ?
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1254
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


Effectivement, au niveau des couvertures... ce n'est pas très accrocheur... 

Or, c'est vraiment un des points d'entrée de la vente...
 
Lauren
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  25/05/2021
    
                         
Lauren  /  Homme invisible


Désolée de m'être trompée de section, merci d'avoir déplacé le sujet. J'irai jeter un oeil aux autres posts.

Après je reste lucide, je sais bien que je ne vais pas devenir J.K. Rowling et vendre des millions de bouquins. Mais au moins avoir un public, des rentrées d'argent correctes serait appréciable.
J'aime vraiment écrire, même si j'ai des difficultés de concentration (c'est pour cette raison que certaines tournures de phrases sont un peu étranges parfois, je ne m'en rends pas forcément compte tout de suite). Mon rêve, de base, c'était de réaliser des films et de voir mes personnages sur grand écran. Mais souffrant d'un genre de "phobie sociale" (est-ce utile de préciser que le milieu du cinéma est en plus très fermé ?), je me suis finalement retrouvée chez moi à écrire des histoires diverses et variées. Donc je ne fais pas ça pour la notoriété, je fais ça parce que j'aime raconter des trucs :mrgreen: mais bien sûr, comme n'importe qui, ça me ferait plaisir d'avoir un minimum de reconnaissance.

En ce qui concerne les couvertures des trois premiers livres, je vous l'accorde (quoique j'ai modifiée la première il y a pas si longtemps, je suis restée attachée à cette idée de simplicité) elles ne correspondent pas forcément à ce qu'attendent de voir d'éventuels lecteurs. Par contre, pour ce qui est de celle de mon dernier roman, j'ai passé du temps à travailler dessus, les couleurs sont assez flash et je trouve que ça rend quand même bien.

Citation :
tous les passés simples sont mal conjugués. "j'attrapais d'un geste vif" --> "j'attrapai"
Ah oui ça, ça m'a complètement échappé...j'ai toujours fini par "ais". Bah je vais avoir du boulot niveau corrections !

Pour les fautes typographiques, est-ce possible d'avoir plus de précisions ? Juste un ou deux exemples...
Pour les alinéas je ne vois pas...Neutral et les tirets cadratins je suis pas fan (je sais que c'est soit disant une règle fondamentale mais j'accroche pas esthétiquement parlant).

Citation :
Si tu veux rester en AE, peut-être te faire accompagner par un conseiller éditorial ou une bestiole du genre ?
Je n'ai clairement pas les moyens pour ça :mrgreen:
https://www.amazon.fr/Lauren-F/e/B07N1XRQGM?ref=sr_ntt_srch_lnk_
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1213
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Tentatrice chauve


En tant qu'infographiste freelance... je pense que si un auteur auto-édité est sérieux dans ses démarches et qu'il ne possède pas de compétences en infographie/graphisme... il devrait contacter un professionnel. On ne gère pas tous bien les visuels Smile
Et que, effectivement, la couverture peut jouer pour BEAUCOUP.

Je publie en ME et en AE (enfin, un seul bouquin sorti en AE) et j'ai fait 500 ventes (la dernière fois que j'ai regardé) pour mon livre auto-édité, mais je ne suis pas partie du néant : j'avais déjà une communauté (amassée principalement via Wattpad, Instagram...)

Donc ce que je peux dire :
- Investissement sur une couverture professionnelle
- Investissement sur une correction professionnelle
- Envoyer le livre à des chroniqueurs (le plus possible) en les contactant/ciblant personnellement (tu peux aussi mettre le livre sur SimplementPro gratuitement)
- Poster au MINIMUM une fois par semaine sur Instagram / Facebook (dépendamment quels réseaux tu affectionnes : pour ma part, c'est Instagram sans hésitation) pour garder la flamme : en publicité, on dit que le client doit voir la pub trois fois avant de songer à passer à l'achat
- Pour te faire voir, tu dois t'abonner et liker d'autres personnes qui vont être susceptibles de checker ton compte / ta page en retour par curiosité

Et... oui... si ta mise en page n'est pas aux normes, c'est pas vendeur. Tu peux pas vendre un livre sans cadratin, sans alinéa, avec des fautes juste... nope.
Ça ne te gagnera que des mauvaises reviews Amazon. N'oublie pas que tu es en compétition contre des livres professionnellement édités. Donner un contenu bâclé va simplement contribuer à noircir davantage la réputation des auto-édités... Sad

Les gens en AE ont souvent une image de "aucune ME n'a voulu de toi donc tu t'auto-édites" et c'est vraiment, vraiment, vraiment moche pour ceux qui font ce choix consciemment et qui investissent dans leur projet. Tu dois prouver que ton texte est aussi bon et travaillé que s'il avait été publié par une bonne ME.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  873
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Citation :
les tirets cadratins je suis pas fan (je sais que c'est soit disant une règle fondamentale mais j'accroche pas esthétiquement parlant).
Ok mais pour le coup c'est pas à la carte. C'est comme pour l'orthographe.
Il y a des règles, il faut les suivre.

S'affranchir de la typographie ou de l'orthographe, c'est quelque chose que des auteur·ices installé·es peuvent faire dans une démarche délibérément polémique, ou alors, s'ils s'appellent Georges Perec. Les autres, nous, doivent se plier aux règles s'ils veulent que le public dépasse la première page.

On est libre de dire "je m'en moque je ferai comme je veux" mais ça me semble incompatible avec une démarche de séduction du lectorat.

J'attrapais = imparfait. "j'attrapais facilement des rhumes quand j'étais enfant."
J'attrapai = passé simple. "j'attrapai mon sac d'un geste vif."

et aussi (au cas où)
J'attraperais = conditionnel. "si j'étais primée, j'attraperais la grosse tête"
J'attraperai = futur simple. "Je jure que je n'attraperai pas la grosse tête".
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Luxya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  74
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/08/2020
    
                         
Luxya  /  Clochard céleste


Lauren a écrit:
Pour les fautes typographiques, est-ce possible d'avoir plus de précisions ? Juste un ou deux exemples...
Pour les alinéas je ne vois pas...Neutral et les tirets cadratins je suis pas fan (je sais que c'est soit disant une règle fondamentale mais j'accroche pas esthétiquement parlant).
Je rejoins tout le monde sur le sujet, tu as reçu de super conseils. Tu ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Si tu veux faire à ta sauce et casser les codes basiques qui permettent de fluidifier un texte, le lectorat n'appréciera pas. On croit souvent que nos préférences prédominent, mais si tu souhaites vivre de l'écriture comme tu nous le dis, tu choisis ainsi d'écrire pour ceux qui achèteront ton bouquin, pour les satisfaire eux et pas seulement toi.

Un exemple tout simple comme demandé, sur la nouvelle que tu as publiée sur JE.
La princesse crapaud:
 
Une incise, qu'elle suive un point, un point d'exclamation ou d'interrogation, ne prend pas de majuscule.
"[...] pouvez disposer, insista-t-elle en essuyant ses lèvres sur un bout de tissu (sans s)."
"— Suivant ! cria l'un des serviteurs."

Peut-être étoffer tes récits avec un peu plus de descriptions et d'informations ? Tu sembles très axée sur les dialogues (et ils sont vivants, c'est cool !), mais un bon équilibre des deux permet de mieux savourer chaque partie du récit. Smile

Est-ce que tu lis ? Si ce n'est pas le cas, je ne peux que te conseiller de t'essayer à la lecture de quelques bouquins pour mieux cerner ce qui fait qu'un roman fonctionne et se fait publier. Si tu as des difficultés de concentration, lis seulement quelques pages à la fois, sous la forme de formation. Car pour écrire, il faut se former. Ça te permettra aussi de repérer les règles de typo/mises en page importantes. Aussi lire des articles sur l'écriture, écouter des podcasts, etc...

L'art permet certes de se faire plaisir, mais toujours dans un cadre. Quand tu as une feuille A4, tu dessines dedans et pas sur la table autour. En écriture, on essaye de rester dans le cadre des règles de base ; ce n'est pas signe de restriction désagréable, mais comme dans tout on pose des limites pour mieux jouir du résultat !
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  284
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Autostoppeur galactique


BoiséeNoire a écrit:
En tant qu'infographiste freelance... je pense que si un auteur auto-édité est sérieux dans ses démarches et qu'il ne possède pas de compétences en infographie/graphisme... il devrait contacter un professionnel. On ne gère pas tous bien les visuels Smile
Et que, effectivement, la couverture peut jouer pour BEAUCOUP.

Je publie en ME et en AE (enfin, un seul bouquin sorti en AE) et j'ai fait 500 ventes (la dernière fois que j'ai regardé) pour mon livre auto-édité, mais je ne suis pas partie du néant : j'avais déjà une communauté (amassée principalement via Wattpad, Instagram...)

Donc ce que je peux dire :
- Investissement sur une couverture professionnelle
- Investissement sur une correction professionnelle
- Envoyer le livre à des chroniqueurs (le plus possible) en les contactant/ciblant personnellement (tu peux aussi mettre le livre sur SimplementPro gratuitement)
- Poster au MINIMUM une fois par semaine sur Instagram / Facebook (dépendamment quels réseaux tu affectionnes : pour ma part, c'est Instagram sans hésitation) pour garder la flamme : en publicité, on dit que le client doit voir la pub trois fois avant de songer à passer à l'achat
- Pour te faire voir, tu dois t'abonner et liker d'autres personnes qui vont être susceptibles de checker ton compte / ta page en retour par curiosité

Et... oui... si ta mise en page n'est pas aux normes, c'est pas vendeur. Tu peux pas vendre un livre sans cadratin, sans alinéa, avec des fautes juste... nope.
Ça ne te gagnera que des mauvaises reviews Amazon. N'oublie pas que tu es en compétition contre des livres professionnellement édités. Donner un contenu bâclé va simplement contribuer à noircir davantage la réputation des auto-édités... Sad

Les gens en AE ont souvent une image de "aucune ME n'a voulu de toi donc tu t'auto-édites" et c'est vraiment, vraiment, vraiment moche pour ceux qui font ce choix consciemment et qui investissent dans leur projet. Tu dois prouver que ton texte est aussi bon et travaillé que s'il avait été publié par une bonne ME.

Tout à fait d'accord avec toi. Ce que je déplore au niveau de l'AE c'est que beaucoup s'auto éditent avec des textes bourrés de fautes, mais vraiment, et c'est pas juste une faute qui se trimballe dans un paragraphe, c'est une faute dans TOUTES les phrases quasiment. affraid  Ce genre d'auteurs décrédibilisent totalement les AE pour le coup car les gens ont tendance à facilement coller des étiquettes ou à mettre tout le monde dans un même panier Rolling Eyes
 

 Promouvoir son livre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-