PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 A-t-on le droit de ne pas aimer les enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Hey ! J'aime bien discutailler de sujet en tous genres et il y en à un qui m'intéresse mais que je n'arrive pas à poser en société de peur d'être traitée de folle sataniste qui crucifie des bébés sur des pentacles. L'anonymat du forum aidant, j'aimerais vous soumettre cette question qui fera peut-être débat (en tout cas autour de moi, c'est tellement tabou que je ne peux pas la poser dans m'exposer à des insultes).

A-t-on le droit de ne pas aimer les enfants ?

Je veux dire, bcp de femmes choisissent de ne pas en avoir, c'est pas tjrs facile de faire comprendre à la société que non, on en veut vraiment pas et que oui, on en est vraiment sûr mais les mentalités changent lentement et on y est de moins en moins confrontées. Y a un truc en revanche qui ne passe pas, c'est quand tu dis "je déteste les enfants". Je ne leur ferais pas de mal, je suis pas sadique pour autant, mais je les déteste, ils me stressent, ils crient tout le temps, tous les parents sont en extases devant leurs sales mômes qui braillent, hurlent, bavent, mettre leur doigts plein de morve partout et posent toujours des questions gênantes genre si tu es un peu grosse, il te touche le ventre et font "bébé ?". Je comprends pas ça. On peut plus entrer dans un magasin sans entendre un gosse hurler, faire un caprice. Dans les files d'attentes, y a toujours un gamin en poussette derrière vous pour vous coller des coups de pieds dans les tibias, ça m'est déjà arrivé de me faire pousser par un gamin alors que je regardais simplement un objet en vitrine (devant l'oeil bienveillant de son père).

Je voulais savoir si d'autres étaient comme moi. Autour de moi, c'est très dur à gérer, ça cause bcp de tensions parce que quand il y a des enfants, j'ai pas forcément (même pas du tout) envie comme tout le monde de les prendre sur les genoux (trop peur qu'ils me fassent caca dessus ou un autre cadeau du genre) ou de leur faire des bisous. En fait, j'arrive à les supporter du moment qu'ils sont loin de moi et qu'on me force pas à leur faire des risettes. Je sais pas d'où ça me vient mais c'est plus fort que moi, j'ai vraiment un dégoût viscéral des enfants (des moins de trois ans en tout cas, de trois à sept ils sont justes gonflants et après ça va. J'aime bien le contact avec les ados par contre alors que je sais que bcp ne les supportent pas). Qu'en pensez-vous ? Désolée si la question vous parait un peu conne mais je me la pose vraiment parce que j'ai l'impression que c'est très tabou de dire ça.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2075
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Elle est compliquée celle-là.
Je ne ressens pas du tout la même chose que toi face aux enfants et je suis momentanément prise d'un déficit d'empathie qui fait que je n'arrive pas à trouver les mots justes pour te dire qu'effectivement, les pensées de ta tête et tes ressentis intérieurs sont à toi, sont compris dans ta liberté d'opinion. Je me trompe peut-être mais c'est ce que tu sembles avoir besoin d'entendre tant tu sembles te sentir en danger d'être considérée comme monstrueuse pour cette déviance à la norme.
Tout ce que je pourrais dire d'autre sur la pédophobie en général déborderait du sujet que tu cadres dans ton premier post et court le risque d'être déplacé, surtout si tu l'as déjà entendu et lu.
http://anowan.blogspot.com/
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Tu es comme le personnage principal de mon roman ! cheers

Je n’y suis pas allé de main morte et j’ai pris beaucoup de plaisir à développer cet aspect de mon personnage :mrgreen:

Je regrette personnellement cette incapacité qu’ont généralement les parents à comprendre (a fortiori à respecter) ce genre d’opinion. Difficile d’ailleurs, de lancer des piques – même gentillettes - sur les gosses. Une amie de ma compagne avait posté comme ça une photo de vacances avec un superbe paysage et ses gosses, j’avais balancé un truc du genre « ça donnerait envie si y avait pas trois gosses de trop sur la photo » avec un petit smiley. Ben elle m’en a beaucoup voulu. Bref, c’est un sujet sensible.

Moi j’ai une petite fille mais ce genre de discours ne me pose aucun souci. Sans doute parce que je le partage en partie (malgré tout je te rassure, je n’ai aucun regret, elle ne finira pas au fond du congélo...)


Dernière édition par absolute le Dim 8 Nov 2020 - 20:24, édité 1 fois
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5119
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


à vos âges, je supportais pas les mômes non plus. Mais vraiment pas. J'étais plutôt bébé à la moulinette.
Et puis en vieillissant, peut être le fait d'avoir eut une fille, on finit par les supporter et devenir même un peu gaga que tu te surprends à devenir comme ça. Donc pour des gens comme moi, aimer les gamins, c'est pas inné, enfin pas totalement, mais ça s'apprend.

https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


Heureusement, on a le droit de ne pas aimer les enfants.

Ça en choque beaucoup, mais tant pis. Tout le monde sait autour de moi que je n'aime pas les mioches. Je serai plus précis : je supporte un enfant sage, je peux même avoir une forme de tendresse (ça m'écorche la gueule, mais oui, je l'admets) pour un gosse qui va se tenir à carreau, ne pas crier, ne pas pleurer, ne pas parler sans arrêt, etc. Le problème, c'est qu'aucun enfant n'est comme ça H24.

C'est pour ça que je n'aurai jamais de gosse : je n'ai aucune patience. Mon chat me va très bien. Même quand un gosse est mignon et sage, je n'ai pas l'impression de savoir communiquer avec lui. Je me refuse à lui parler comme à un demeuré (comme le font à peu près tous les adultes) : je lui parle avec une voix normale, un vocabulaire normal. Évidemment, le contact est difficile (cela dit, je n'ai quasiment jamais l'occasion d'en côtoyer : pas de famille, et mes amis s'attardent tous dans les études/n'en veulent pas).

En fait, je me retrouve complètement dans ta tirade. Ce qui m'insupporte encore davantage, ce sont évidemment les parents qui ne savent pas élever leurs gosses, ou qui croient que tout leur est dû. Mine de rien, il y en a beaucoup.

C'est peut-être dur de dire ça, mais je ne trouve pas normal de devoir supporter les enfants des autres dans des espaces qui devraient être réservés aux adultes (et au grands enfants et adolescents, à la limite). Le restaurant, par exemple. Combien de dîners gâchés par des cris et des pleurs, parce que les parents emmènent leur nourrisson ou leur gosse de moins de 8 ans, qui évidemment ne tiennent pas en place ? Il y a des restaurants familiaux pour ça, et ceux qui font des gosses devraient assumer. Ils veulent sortir ? Bien. Ils les font garder. C'est aussi simple que ça.

Je passe sur toutes les raisons qui me poussent à penser que faire des gosses dans le monde actuel est passablement irresponsable : je suis libertaire, ce n'est pas mon rôle de dire aux gens qu'ils ne doivent pas procréer. Mais pour dire que, quand bien même j'aimerais les gosses, j'y réfléchirais à deux fois.
 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


absolute a écrit:
Difficile d’ailleurs, de lancer des piques – même gentillettes - sur les gosses. Une amie de ma compagne avait posté comme ça une photo de vacances avec un superbe paysage et ses gosses, j’avais balancé un truc du genre « ça donnerait envie si y avait pas trois gosses de trop sur la photo » avec un petit smiley. Ben elle m’en a beaucoup voulu. Bref, c’est un sujet sensible.

Insupportable ce genre de parents qui croient avoir accouché de Dieu sur terre et perdent tout sens de la dérision. Je trouve ça triste, pour l'avoir observé dans mon entourage un peu plus lointain (mes amis proches n'ont pas de gosses) : des gens qui, dès lors qu'ils ont été parents, se sont résumés à ce rôle. La femme est devenue mère (je suis désolé, je l'ai surtout constaté chez des femmes) à l'exception de toute autre fonction. Et vazy que j'te balance le premier popot et compagnie sur Facebook, et vazy que je ne parle plus que de ma progéniture... D'une tristesse infinie, à mon humble avis.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10038
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


J'ai lu quelque part (chez Martin Page je crois) que si on remplaçait "enfant" par toute autre catégorie de population, on voyait mieux le problème. Et ça m'a fait tilt. Le même Martin Page déplore le fait que l'espace public soit, de plus en plus, perçu comme un espace où les enfants n'auraient pas leur place (là où iels l'ont toujours eue autrefois !) : c'est ce qui perce dans ce que tu dis, Hadrienantinoe, lorsque tu évoques les restaurants.

Alors, personnellement, j'ai aussi beaucoup de mal à supporter le bruit ; je prends le train régulièrement pour le travail, et je soupire de détresse quand des enfants sont dans mon wagon. Mais pour autant, je prends sur moi car iels sont légitimes autant que moi à être là, et à se comporter comme des enfants (donc à faire un peu plus de bruit et de gestes que moi).

Sinon, au niveau relationnel, j'ai souvent du mal à communiquer avec les enfants, encore que, ça dépende lesquel·les. J'ai adoré participer à l'éducation de ma petite sœur, qui est née quand j'avais 13 ans, ce qui me laisse penser qu'on supporte beaucoup mieux les cris et les mouvements des petits qu'on aime. Voilà, rien d'autre à ajouter.
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Edit modo : l'antiphrase ne permet pas le réemploi de clichés homophobes si l'on n'est pas soi-même concerné·e par l'homophobie.

Remplacez femme, arabe ou homo, dans vos propos,  vous comprendrez pourquoi mon aigreur et le manque d'empathie de @nowen qui fait une réponse très délicate ( tellement plus que la mienne ).

Pour l'humour sur les gosses,  j'en ai quelques uns, mes collègues aussi,  et je peux vous dire que l'on en manque pas.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10038
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Oui, voilà. C'est ce que j'essayais de dire d'une façon moins verte Wink
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi non seulement je n'aime pas les mioches mais le pire c'est que je crois qu'ils le sentent et me le rendent... (Bon je pourrais dire la même chose des jeunes et des adultes en fait donc je suis peut être juste misanthrope lol). Je me tiens même à l'écart quand il y'a un gamin parce que j'ai tendance à rager au bout d'un moment, donc comme je sais les bambins fragiles j'ai pas envie d'avoir (encooooore) le rôle du méchant en faisant pleurer la "pauvre petite chose".

Dans la famille il y a un mioche, sérieusement, il me tape sur le système : tout le monde est gaga devant lui et moi, il m'ignore TOTALEMENT ! Il ne me dit jamais bonjour, jamais aurevoir (alors qu'il le fait avec tous les autres...) Je m'approche il recule... Et sa mère voit tout ça ne réagit même pas. Un jour on était dehors, il courait vers la route, je lui dit de revenir parce que putain, y a des bagnoles quoi, mais comme il ignore totalement mon existence il en a rien à faire et continue, ça m'a tellement fait rager c'est parti tout seul "Ben vas y cours sous un camion tu me soule là !". Évidement tout le monde m'a entendu, on m'a lancé des regards de tueurs là, le MA-LAISE.

Mais bref. Les mioches ça m'insuporte au plus haut point. Je ne sais absolument pas comment leur parler, des fois j'aimerais être gaga comme les autres, savoir jouer avec. Mais dès que j'essaie de communiquer, j'ai l'impression de les trouver bêtes et j'ai un effet de sidération qui me bloque, y a toujours une voix au fond de mon esprit qui se demande "Mais c'est normal qu'il soit aussi con ? scratch ". Sûrement que c'est parce que je n'ai aucune connaissance en psychologie de l'enfant et que je veux faire avec eux des choses pas adaptées - Mais quand j'ai l'impression de proposer des choses simples et qu'ils y arrivent pas à chaque fois j'ai juste envie de me barrer directe en mode "Ok thank you next"...

Et autre truc qui me rends dingue : leur incapacité à adapter leur déplacement en extérieur... Je suis à vélo, dans un passage étroit, un enfant est à droite avec sa mère, tout ce qu'il a à faire, c'est rester là où il est, et que fait il ??? IL MARCHE VERS LE MIMIEUX DU PASSAGE ET JE DOIS M'ARRÊTER ÉVIDEMMENT. OMG. Limite ça m'énerve d'écrire ce message c'est ouf Smile

Donc bref non ne t'inquiète pas. On est nombreux à ne pas supporter les mioches. Et moi je m'en fiche de passer pour un méchant j'avoue j'affiche la couleur direct : vos bouts de viandes là, j'en veux pas, hors de ma vue Smile Smile Smile

Ou la la par contre je vois absolument pas le rapport entre le fait de ne pas supporter les gamins et être homophobes, vous avez fumé là !!!


Dernière édition par Pie Rat le Dim 8 Nov 2020 - 20:55, édité 1 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Ce qui m'insupporte encore davantage, ce sont évidemment les parents qui ne savent pas élever leurs gosses, ou qui croient que tout leur est dû. Mine de rien, il y en a beaucoup.

Euh quand on a pas d'enfants (c'est mon cas aussi) je pense pas qu'on puisse se permettre de donner des leçons à ceux qui en ont, on a sans doute pas idées de tout ce que ça implique. Si des gens s'épanouissent parfaitement en tant que mère ou père c'est bien leur droit...

En fait je ne comprends pas trop l'intérêt de la discussion : vous n'aimez pas les enfants, beh ok, du moment que tu n'as pas prévu de faire du mal, c'est ton droit, mais du coup, il suffit d'en côtoyer le moins possible ? (Et si on me sort "ils sont partout !! dans les restaurants dans les villes dans les campagnes !!" bah écoutez, l'espace public n'est pas réservé qu'aux adultes.)
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Hadrien > tout à fait d'accord avec toi. J'apprécie les enfants sages, je peux parler avec eux, m'en occuper mais ceux qui crient.... J'en deviendrais violente. Et je suis assez d'accord sur le sujet de l'espace public. Ce qui me pose réellement souci, c'est le fait qu'on ne puisse pas en démocratie dire non, je n'aime pas les enfants foutez moi la paix comme d'autres diraient j'aime pas les chats

Absolute > La blague sur le congélo m'a fait bcp rire ^^ Tu vois, quand tu me dis comme ça j'ai une fille, ça ne me fait rien, je le dis juste ah c'est cool pour lui/elle. Tu pourrais me montrer des photos que je pourrais en discuter mais l'avoir physiquement près de moi à courir et hurler...Mes nerfs seraient tres vite mis à rude épreuve.

@now@n > Oui, j'ai déjà entendu bcp de trucs. Après e que je souhaites surtout questionner, c'est la place quasi sacrée des enfants dans la société. Tout le monde est censé adorer naturellement les enfants, alors que parfois...non. On y peut rien, c'est comme ça, et si je pouvais soigner ce que tu appelles pedophobie, je le ferais sans doute parce que ça me pourrit bien les relations. Et oui, je me sens en danger d'affirmer ce genre de propos parce que je me suis déjà fait attaquer assez violemment là dessus mais j'ai beau réfléchir, je ne comprends pas pq ça ne passe pas de dire "je n'aime pas le Contact avec les enfants, désolée".

Edit > Pasi > Je n'ai pas connu ça petit frère/petite sœur née quand j'étais âgée. L'espace public est un lieu où les enfants ont leur place...Oui, mais non. Dans plein d'espaces, on essaie d'instaurer des règles d'hygiène et les gamins respectent que dalle. Genre dans une boulangerie, j'allais acheter ma baguette et elles étaient à la vue de tous, y avait une gamine qui avait la tronche collée dessus et qui arrêtais pas de tousser dessus...Pareil dans des espaces qui nécessitent du calme. On est responsable des nuisances de notre animal de compagnie (genre si ton chien aboie...Parce que c'est un chien et c'est un peu normal qu'il aboie quand mai-maitre n'est pas là, t'es responsable de la nuisance et tu dois le faire taire, quitte à t'en débarrasser) mais pas celles de nos enfants (si j'habite l'appart juste en dessous du tien et que ton gamin me réveille la nuit à hurler ou à courir comme un dingue en claquant ses jouets pas terre...Bah j'ai rien le droit de dire). Je trouve pas ça juste.

Mariolo > Ton attitude montre à elle seule à quel point la question est tabou. Si je peux le permettre, je trouve l'argument pas recevable parce que tu fais un parallèle avec les homos (avec une vision très... Stéréotypée ! J'espère que c'est voulu parce sinon je vais te présenter des potes à moi, vous allez bien rigoler 😄) mais moi ce qui le dérange chez les enfants, c'est pas leur nature, c'est pas que ce soit des enfants, c'est qu'ils causent des nuisances et qu'on ait rien le droit de dire. Un enfant sage, ca ne me dérange pas.
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Hadrienantinoe a écrit:

Insupportable ce genre de parents qui croient avoir accouché de Dieu sur terre et perdent tout sens de la dérision.

Insupportable, tu l’as dit, mais les gosses sont bien pires. On a arrêté de les inviter chez nous parce que trois garçons qui foutent le bronx et nous coupent sans cesse la parole, c’était trop pour nous. Entre celui qui s’amusait à débrancher toutes les prises et celui qui a dessiné sur la table basse… Bref, la dernière fois a été un fiasco…

Hadrienantinoe a écrit:

Je trouve ça triste, pour l'avoir observé dans mon entourage un peu plus lointain (mes amis proches n'ont pas de gosses) : des gens qui, dès lors qu'ils ont été parents, se sont résumés à ce rôle. La femme est devenue mère (je suis désolé, je l'ai surtout constaté chez des femmes) à l'exception de toute autre fonction. Et vazy que j'te balance le premier popot et compagnie sur Facebook, et vazy que je ne parle plus que de ma progéniture... D'une tristesse infinie, à mon humble avis.

Oh j’observe tout ça de très près au travail, j'ai de beaux spécimens à étudier :mrgreen:
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi une fois g lâcher mon chien au cul d'un cycliste qui comprenait pas que le chemin pouvait aussi être partagé. Qu'est ce qu'on a rit avec mes mômes.
Heureusement c'est un Cane Corso, la cardio c'est pas leur fort.
Pour défendre les trans et les vegan ya du monde, pour lutter contre l'intolérance envers les musulmans aussi, mais pour faire preuve de compréhension envers une part non négligeable de la population ya plus personne.
C'est marrant, on a tous nos contradictions. ( euh, moi aussi du coup )
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Pour ce qui est du restaurant, il faut faire la part des choses. Ok pour être entouré de gosses dans un resto familial le dimanche. Mais dans un lieu un peu plus classe, le soir, en tête-à-tête ou avec des amis, non. En tous cas, personnellement, j'appelle la baby-sitter. Bon c'est vrai, je le fais égoïstement pour profiter de ma soirée, non pour faire plaisir aux autres :mrgreen:
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 A-t-on le droit de ne pas aimer les enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-