PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 [Style et catégorie] Le Young adult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Héléna Snow
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  119
   Âge  :  15
   Localisation  :  Ardèche
   Date d'inscription  :  21/06/2022
    
                         
Héléna Snow  /  Barge de Radetzky


C'était une boutade, la vieille de trente ans. (J'ai fait ^^ avec mon clavier). Je ne voulais fâcher personne.
Vous connaissez mieux le sujet que moi. Je ne savais pas qu'on disait déjà ça dans les années 80. Peut-être que le livre ne suivra pas la même voie que le cinéma et les séries télé, après tout.
Et peut-être que je changerai de goût à 30 ans (ouais sûrement en fait, déjà que j'ai changé d'avis en 1 jour).
https://helenasnow.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1021
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


La littérature évolue déjà constamment, bien plus qu'on ne le pense en général. L'autoédition a bouleversé le secteur dans les années 2000 de la même manière que le livre de poche dans les années 50, ou que les pulps dans les années 20. Beaucoup de genres évoluent, certains apparaissent (young adult justement) tandis que d'autres disparaissent. On n'écrit plus les histoires de la même manière qu'il y a 50 ou 100 ans, et ça continuera d'évoluer. Et en général c'est la littérature qui influence le cinéma et la télé, et pas l'inverse.

Mais je pense que là où tu te trompes justement, c'est quand tu sous-entends qu'il y aura un "avant" et un "après" ta génération, plus marqué qu'avec les autres générations.
https://fabiendelorme.fr
 
Mizi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  50
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  27/05/2022
    
                         
Mizi  /  Clochard céleste


Merci beaucoup pour ce bel article. Ca donne à réfléchir. J'aime beaucoup le Young-Adult même si j'ai 19 ans. Il n'y a pas d'âge !
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  652
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


J'ai l'impression que plus on essaie de définir le YA plus la définition nous échappe. Bien sûr il y a le parcours initiatique qui est presque la composante essentielle et dans ce cas, on peut dire qu'on a inventé une catégorie juste pour remplacer celle du "récit initiatique" qui existait déjà depuis des siècles. Donc juste une étiquette pour faire plus "djeuns", plus contemporain. Après il y a l'âge des personnages, donc ce n'est pas qu'un simple récit d'apprentissage de la vie (qui peut survenir à tout âge), il concerne plus les 15- 25 ans, et ça peut encore déborder dans certains cas, selon la vision qu'en ont les ME ou les lecteurs (on peut chercher du YA à 40 ans et donc apprécier les aventures d'un personnage qui n'a plus l'âge d'avoir la carte jeune à la SNCF).
Perso, on m'a fait la remarque que le roman que j'essaie de placer en ce moment irait bien en YA, ce qui ne m'était vraiment pas venu à l'idée. Mes personnages principaux sont plus "jeunes parents" que "jeunes adultes" et je ne me disais pas que ça collerait avec les intérêts du lectorat YA. Peut-être est-ce parce que j'ai des parties qui traitent de l'enfance... Peut-être est-ce parce que je fais du fantastique et que le YA, c'est souvent de la SFFF.
Mais du coup, ça m'a fait réfléchir sur ce qui coince chez les ME, quand je me prends un refus. Peut-être que je dois alléger le style en conséquence. Et là on revient au sujet d'une écriture "light".
Je ne crois pas que les lecteurs YA soient du genre à préférer des récits courts. Au contraire : combien de sagas de 8 x 500 pages dans ces rayons ? Et je ne crois pas qu'ils soient incapables de supporter un mot ou une tournure compliquée de temps en temps.
Mais clairement, ça me fait dire que je ne ciblais pas bien. Je m'adresse presque à des thésards en histoire ou littérature dans certaines pages et je sais que je peux rendre les choses plus simples. Et ce n'est pas un gros mot.
En YA (comme ailleurs), il faut aussi savoir toucher à l'essentiel, qui se passe souvent de grands discours, pour toucher au cœur d'une situation et bien transmettre une émotion. Car le lectorat YA veut de l'émotion, veut qu'on touche à la jeune corde sensible en lui. Et ça peut être un gros boulot de parvenir à ce résultat. Donc, on a de quoi se défendre sur l'accusation d'écriture "au rabais", non ?
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Style et catégorie] Le Young adult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-