PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Envoi d'un manuscrit, questions pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  382
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour, je suis nouvelle sur le forum (oui, j'ai bien fait ma présentation dans la rubrique dédiée !). Enfin, nouvelle pour ce qui est de la prise de parole, car je navigue en sous-marin depuis un bon moment !

J'ai quasiment achevé mon manuscrit (un roman contemporain), je l'ai relu et relu et encore relu. Je l'ai laissé posé pendant près de 2 mois. jJe l'ai fait relire par un ami qui m'a conseillé de l'envoyer à un éditeur. Je dois encore le relire et le mettre correctement en page.
En fouillant sur ce forum et ailleurs sur le net, chez les éditeurs, j'ai vu qu'il était important de respecter les critères de présentation comme la police classique en 12 ou 14, l'interlignage, les marges conséquentes, le recto simple... bref à bien vérifier chez chaque éditeur.

Mais je pose des questions concernant la reliure. J'aurai environ 300 pages, soit 4 cm de hauteur.
Utiliser une reliure à spirale est-il convenable ? Faut-il mettre une page plastique devant et un carton derrière ?
Par ailleurs, je ne pourrais pas l'envoyer en lettre car il dépassera les 3 cm acceptés. Donc, il me reste le colissimo. En carton ou sous enveloppe ? En carton, ça risque de faire un sacré envoi pour l'éditeur !
Et faut-il envoyer en recommandé simple ou avec A/R.

Mes questions peuvent vous paraître dérisoires et terre à terre...

Merci pour vos réponses, en particulier ceux qui ont déjà envoyé des manuscrits papier.
http://marie-meyel.fr/
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3441
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Pour mes 2 derniers envois, j'ai renoncé au recto simple interligne 1.5, parce que je voulais que ça passe au format lettre. (Depuis la Suisse, ça coûte TRES cher.)
Cela n'a posé aucun problème de lecture pour les maisons.
Donc, au final, si le manuscrit est bien paginé, avec des marges suffisantes, et que tu n'as pas d'indications précises sur le site de la maison, n'hésite pas à faire en sorte que ça passe au format lettre...


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  382
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Merci pour ta réponse. Effectivement, je viens de regarder 2 maisons (pas forcément celles où j'enverrai mon manuscrit), par ordre alphabétique : Actes Sud ne donne aucune précision, donc un recto/verso est possible. Par contre Albin Michel demande des rectos simples.
http://marie-meyel.fr/
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3441
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


En recto simple, Times 12, interligne 1.15, ça devrait faire moins de 300 pages, non ?


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13267
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Tous mes envois papier ont été effectués en R/V. Aucun en recto simple.
Il y a des critères de mise en page communs à beaucoup d'éditeurs, ce qui réduit le nombre de versions à préparer !

Pour l'épaisseur du manuscrit : j'ai fait un post là-dessus sur mon blog
http://scriptorium2.canalblog.com/archives/2018/02/03/35997503.html
Pas très intellectuel, comme thème, je l'admets ! Mais ça simplifie les calculs de nombre de pages et de centimètres.

Quoi qu'il en soit : privilégie les envois numérique autant que possible
En roman réaliste et littérature blanche, il y a malheureusement plus d'éditeurs exigeant du papier que dans les domaines de l'imaginaire
Pour établir ta liste d'envois, tu peux chercher les JdB-itinéraires voisin du tien et visiter les ME qui y sont citées.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  382
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Merci
http://marie-meyel.fr/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui, non. Alors de mémoire: recto, interligne double, surtout pas de scroutch scroutch, les spirales, parce que c'est très désagréable à la lecture. Relié, collé.

Recto aussi pour le confort de lecture, l'interligne pour les notes de lecture sur le manuscrit. Collé pour éviter les pertes(un bureau d'éditeur c'est le boxon).

De même, coordonnées complètes sur la page de garde, en-dessous du titre. Et pages numérotées.

SURTOUT PAS de recommandé, ça oblige les éditeurs à venir les chercher exprès. C'est chiant.

Pour la lettre d'accompagnement, ça change à mort d'un éditeur à l'autre. Pour la littérature type Actes Sud, surtout pas de résumé (ils détestent, et c'est même une éditrice d'Actes Sud qui me l'a dit...), rester sobre et faire court, parce que de toi ils s'en foutent, ils veulent surtout un texte.

Si tu viens de trop loin de Paris, c'est bien de trichouiller un peu, dire que tu y passes de temps à autre parce que tu bosses là parce que XYZ. La distance erffraie (comment on va faire pour la promo, il/elle est loin ça va couter cher en frais etc.)

C'est ce que m'a confié une éditrice et mon éditeur actuel. Après c'est pour la littérature générale adulte.

Si tu es française, calcule le prix d'un jour à Paris à donner les textes sur place par rapport à la poste. Belge, j'ai traversé la frontière pour envoyer de France à France(beaucoup moins cher).

Essaie aussi d'aller chez des reprographistes en milieu étudiant, moins chers et plus compétitifs; ou imprime au boulot.

A titre indicatif, pour 13 manuscrits reliés dos collés de 230 pages chacun, poste compris de France à France, j'en ai eu pour 400€. En deux fois, sur 8 mois. Et je n'ai pas de taff, vis chez mes vieux. Ya pas de raccourci, c'est comme ça.
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  382
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Merci pour tes infos Fabre.
Je suis bien loin de Paris (800 km),
Pour la reliure chez les boites pour étudiants, c'est raté, j'habite à la campagne à 80 km d'une ville digne de ce nom, avec quelques étudiants. Imprimer au boulot, non, je bosse chez moi et je n'ai pas de photocopieuse !Mais j'ai vu chez Bureau Vallée, on peut relier et photocopier (c'est seulement à 30 km).

Je viens de retrouver un post de février 2017 qui parle des reliures, dont les reliures à spirale... dans la rubrique (boite à outils) : Reliure - A lire et à parcourir.
Je cherche et je farfouille.
http://marie-meyel.fr/
 
VictoryRoma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  199
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  19/12/2018
    
                         
VictoryRoma  /  Tycho l'homoncule


Fabre, merci pour ces infos que je crois sur parole car je sais ton expérience...

Quelques questions:
Citation :
surtout pas de scroutch scroutch, les spirales, parce que c'est très désagréable à la lecture. Relié, collé.

Relié, collé, vraiment? Les spirales c'est rédibitoire ?! Ouh lala... J'ai tout faux alors, zut zut zut. (Moi qui étais habituée à lire des scénarios de films où les spirales en France sont la norme, je suis super étonnée)...

Citation :
Pour la littérature type Actes Sud, surtout pas de résumé (ils détestent, et c'est même une éditrice d'Actes Sud qui me l'a dit...), rester sobre et faire court,
Oui moi aussi j'ai souvent entendu dire cela de la bouche de certains éditeurs. Mais décris-tu quand même un peu le projet en deux lignes? Le genre, le thème?




 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3441
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


La lettre présente le texte.
Les spirales, ce n'est pas pratique dans les piles.
Mais quoi que tu envoies, les 1res pages de ton manuscrit seront lues, ou en tout cas parcourues.
Donc ne vous mettez pas la rate au court bouillon.
Si la maison précise, respectez les instructions.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
VictoryRoma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  199
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  19/12/2018
    
                         
VictoryRoma  /  Tycho l'homoncule


Florence—C a écrit:
Mais quoi que tu envoies, les 1res pages de ton manuscrit seront lues, ou en tout cas parcourues.
Tu ne peux pas savoir à quel point ça me déprime, cet écrémage éclair ;-)
Bon, jusqu'à présent je crois avoir été souvent lue en entier (à cause des lettres personnalisées reçues qui me le prouvent) ouf ;-)


 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13267
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


VictoryRoma a écrit:
Citation :
surtout pas de scroutch scroutch, les spirales, parce que c'est très désagréable à la lecture. Relié, collé.

Relié, collé, vraiment?  Les spirales c'est rédibitoire ?! Ouh lala... J'ai tout faux alors, zut zut zut. (Moi qui étais habituée à lire des scénarios de films où les spirales en France sont la norme, je suis super étonnée)...

Tous mes envois ont été faits en reliure à peigne (pas vraiment spirale même si j'ai tendance chaque fois à dire spirale)
J'ai une fois vu une page manuscrit où il était indiqué qu'ils ne voulaient pas de pages collées afin de pouvoir, au besoin, démonter et scanner.
Une paire de fois, au téléphone, me renseignant sur la présentation, j'ai demandé s'il fallait des pages collées et on m'a répondu de mettre une spirale

Ceci étant, je sais avoir été lue en entier plusieurs fois mais je suis également sûre de ne pas l'avoir été à chaque fois.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Mais décris-tu quand même un peu le projet en deux lignes? Le genre, le thème?

Non, en principe si tu cibles bien la maison et si tes premières pages donnent le ton, pas besoin. Ce n'est pas un dossier de présentation de projet comme au ciné, où il faut faire un pitch et toute une présentation je crois. Enfin là je me rappelle juste une amie qui bosse dans le ciné, les manuscrits c'est pas pareil.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13267
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si.
Il faut un pitch, et certaines maisons réclament une page de synopsis sur un document séparé
C'est même un exercice très dur, le pitch !
Pour la plupart des maisons, le pitch + quelques mots d'introduction, ça suffit. Mais j'en ai vu qui réclament non seulement un synopsis mais une biographie d'auteur.

Je suis curieuse, Fabre... qu'est-ce que tu mets dans ta lettre, s'il n'y a même pas une présentation du projet en deux lignes ?


Dernière édition par Séléné.C le Lun 4 Mar 2019 - 23:36, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Si.
Il faut un pitch, et certaines maisons réclament une page de synopsis sur un document séparé

Non. Je parle pour la littérature générale correctement distribuée. Les autres je ne sais pas.

EDIT

Citation :
Je suis curieuse, Fabre... qu'est-ce que tu mets dans ta lettre, s'il n'y a même pas une présentation du projet en deux lignes ?

Nom, âge, expérience littéraire ( textes en revue, diplôme de Master, avec qui on a bossé le texte, éventuellement qui nous a conseillé la maison...) surtout pourquoi cette maison là et pas une autre, en trois lignes ("Fan de X que vous publiez, je caresse l'espoir de figurer dans votre catalogue(par exemple)") formule de politesse et signature.


Dernière édition par Fabre le Lun 4 Mar 2019 - 23:41, édité 1 fois
 

 Envoi d'un manuscrit, questions pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-