PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

 Envoi d'un manuscrit, questions pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
VictoryRoma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  199
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  19/12/2018
    
                         
VictoryRoma  /  Tycho l'homoncule


Bonjour Parisad,
merci pour ces informations!
Le manuscrit dont tu parles est-il un livre d'histoire ou un livre de fiction?
 
Parisad
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  44
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  26/06/2018
    
                         
Parisad  /  Petit chose


Livre d'histoire.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13235
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Par "livre d'histoire" tu veux dire "récit de vie" ?
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Parisad
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  44
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  26/06/2018
    
                         
Parisad  /  Petit chose


Non, c'est la biographie d'un personnage historique.
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  380
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Merci pour tous vos messages.
Encore une petite question, qu'écrivez-vous (en tant que femme) : auteur, auteure, autrice ?
Et qu'en pensent les éditeurs ? (si vous le savez).
http://marie-meyel.fr/
 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  697
   Âge  :  30
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


Guanaco, en réalité, autrice est le "vrai" terme : http://www.audreyalwett.com/auteur-auteure-ou-autrice/

De mon expérience, les éditeurs le savent et commencent à l'employer. Les communautés du livre aussi (Bookstagram, libraires etc). Reste le grand public. Qui... ne s'y habituera pas si on n'emploie pas le terme ^^
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/ En ligne
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13235
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Parisad a écrit:
Non, c'est la biographie d'un personnage historique.
Donc, une biographie, qui est une forme de récit de vie...

Guanaco a écrit:
Merci pour tous vos messages.
Encore une petite question, qu'écrivez-vous (en tant que femme) : auteur, auteure, autrice ?
Et qu'en pensent les éditeurs ? (si vous le savez).
J'aime mieux "auteure", qui se prononçant pareil, met moins l'accent sur la différence et permet à la personne ignorant si elle a affaire à un homme ou une femme de ne pas se sentir en faute d'avoir dit "auteur". A l'écrit, l'erreur reste, mais au moins, à l'oral, ça se masque.
De plus, comme je n'identifie pas ma plume comme masculine ou féminine, et n'ai pas envie qu'elle le soit, il me semblerait absurde d'insister sur la différence. Je suis une plume et point barre.
Le E à la fin du mot est, pour moi, un détail. La personne qui se trouve en face de moi sait ce que le suis. Celle qui me lit m'imagine ou ne m'imagine pas, et je me fous qu'elle pense sans E quand elle réfléchit à mon sujet. D'ailleurs, j'ai rencontré en septembre dernier un auteur (sans E) dont le prénom m'avait donné à penser qu'il s'agissait d'une auteure/autrice. Ah mince alors ! Oups...

L'ami assis près de moi dit  "auteuse"  (oups) mais en général ne se pose pas la question.

Pour ce qui est des éditeurs, je ne sais pas du tout.

wannakillromeo a écrit:
Guanaco, en réalité, autrice est le "vrai" terme : http://www.audreyalwett.com/auteur-auteure-ou-autrice/

De mon expérience, les éditeurs le savent et commencent à l'employer. Les communautés du livre aussi (Bookstagram, libraires etc). Reste le grand public. Qui... ne s'y habituera pas si on n'emploie pas le terme ^^
L'académie française a choisi de ne pas trancher, et les deux se pratiquent.
Se référer au XVII° siècle pour défendre "autrice" n'a pour moi pas plus de sens que se référer au XV° pour défendre "l'yere" (féminin) plutôt que "le lierre" (masculin).
Le français a été décrété langue nationale par François 1°, mais les patois sont restés langues dominantes jusqu'au XIX° siècle, et la grammaire de Vaugelas date de 1647, date à laquelle ce félon de Richelieu à cause de qui on ne peut dire "autrice" était déjà mort depuis 5 ans.
A l'époque où on disait "autrice", ce mot appartenait à ce qui était, pour ainsi dire, le patois des gens de la bonne société et des salons. Un cercle certes étendu, mais comparativement à la population globale, restreint. N'oublions pas non plus que ce petit cercle était composé de gens fréquentant plus ou moins tous les mêmes cercles de connaissance, et que c'était à une époque où certains de ces cercles se piquaient de mettre les femmes à l'honneur (ce qui n'est pas forcément signe de leur accorder une réelle importance, car "être vu" ne correspond pas forcément à "pouvoir agir")

La langue française évolue sans cesse.
Il y a des tas de mots qui mutent en forme ou en sens.
"clope" était masculin, il y a 40 ans. A présent, oublier le E semblerait une faute d'orthographe. Exemple parmi plein d'autres. On ne s'habitue pas à un mot qu'on n'emploie pas, mais insister pour qu'on emploie un mot ne le rend pas forcément plus naturel.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Parisad
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  44
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  26/06/2018
    
                         
Parisad  /  Petit chose


Séléné.C a écrit:
Parisad a écrit:
Non, c'est la biographie d'un personnage historique.
Donc, une biographie, qui est une forme de récit de vie...

Par "récit de vie" j'entends moins une biographie qu'un témoignage autobiographique; en tout cas oui, la biographie c'est le récit d'une vie en effet.
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  380
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Merci pour ces éléments historiques.
C'est vrai que je n'aime pas non plus le terme autrice, je ne le trouve pas beau, ça m'écorche les oreilles mais si le terme est correct.
J'aime mieux auteure même si à l'oral, on n'entend pas le féminin.
Je vais demander ce soir à mon fils (collégien) ce qu'il en pense, comment en parle son professeur (sa professeure) de français.
Les nouvelles générations s'habitueront à utiliser autrice ou auteure, sans doute. Oui, la langue française évolue et doit évoluer.
http://marie-meyel.fr/
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13235
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pas beau... je ne sais pas.
La sonorité ne me semble pas plus moche qu'une autre... mais je ne sais pourquoi, chaque fois que je l'entends, je pense à une vitrine de bijouterie. Mon subconscient le trouverait-il clinquant ? Ou est-ce mon "allergie" aux chichiteries des jolies fringues à la mode qui se manifeste ?   (juré-craché, je ne dis pas ça pour faire de la provoc')
Il y a des moments où ce que j'écris sur mes blogs a un rapport avec le fait que je suis une femme, mais dans mes textes, j'aime assez l'idée de n'être à travers mes mots qu'une entité avec des pensées et des ressentis, et non un homme ou une femme. Et ne prendre forme humaine (féminine, en l'occurrence) que si on me regarde moi et non eux. Du coup, pour moi, c'est "auteure".
Quant aux générations à venir... j'ai envie de penser qu'elles continueront à employer les deux. Peut-être même qu'on verra peut-être aussi naître un mot insistant sur l'état masculin d'un auteur ?


Je me rends compte qu'hier, j'ai oublié de préciser que le E est à placer sur un/une et non sur clope
(encore que comme c'est un terme argot, son orthographe n'a sûrement pas été définie dès le début et que si ça tombe, en cherchant bien, on le trouve sans E )
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Shinigami
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  245
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  There is no planet B
   Date d'inscription  :  08/05/2019
    
                         
Shinigami  /  Autostoppeur galactique


J'ai une question (ok plus d'une) qui est hors contexte personnel, mais nommez-vous à chaque fois toute votre bibliographie s'il y en a, quelque soit le nouveau texte que vous envoyez?
Par exemple, est-ce pertinent/intéressant de dire que vous avez publié des poèmes ou des nouvelles alors que vous proposez à la maison d'édition un roman de fantasy en trois tomes?

Et aussi, si c'est de l'auto-édition, ou une mini-maison qui n'a pas fait beaucoup de promo, ou que malgré l'édition votre livre n'a pas eu beaucoup de succès (mettons un gros flop), allez-vous mentionner ce ou ces titres en accompagnement, dans votre cv ou lettre?
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3425
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Je mentionne juste que j'ai déjà été publiée et j'indique la maison la plus "renommée" (si le genre correspond).


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
AWW
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  152
   Âge  :  52
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  03/09/2019
    
                         
AWW  /  Tycho l'homoncule


Personnellement, je préfère auteure.

J'ai relevé dans tous ces posts, une idée intéressante qui concerne la bibliographie (étant en train de faire la mienne, de manière exhaustive). Je ne comptais mettre que les livres édités chez un éditeur à compte d'éditeur. Je ne comptais pas mentionner les livres auto-édités qui ne "comptent pas vraiment".
http://alexandrerogerauteur.wordpress.com
 
j.gtknt
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  110
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  11/10/2019
    
                         
j.gtknt  /  Barge de Radetzky


Pour les auto édités, je suppose que tout dépend du nombre d'exemplaires vendus. A partir d'un certain seuil, ça peut être interessant.
 
Shinigami
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  245
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  There is no planet B
   Date d'inscription  :  08/05/2019
    
                         
Shinigami  /  Autostoppeur galactique


Merci pour vos réponses variées Smile
 

 Envoi d'un manuscrit, questions pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-