PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom SuperRep 3 – chaussures de HIIT pour Femme
71.47 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Avez vous un compte Instagram en tant qu'auteur/e ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2351
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Chimère a écrit:
à condition de bien le gérer (les lecteur.ice.s se foutent de la tête de votre chien ou de votre repas de midi)
Assez d’accord avec tout le reste sauf avec ça.

Les lecteurices aiment justement en connaître un peu plus sur les auteurices qu’iels suivent. Il y a un vrai regain d’intérêt quand on parle d’une passion hors lecture/écriture, d’animaux, de cuisine… Alors je suis d’accord que ce n’est pas très pertinent de spammer avec ces sujets, ni même d’en faire des posts, mais la story du « quotidien » ça marche bien, parce que c’est là qu’on a l’impression de se connecter à l’autre. Ensuite, tout est question d’équilibre, effectivement.


Avez vous un compte Instagram en tant qu'auteur/e ? - Page 5 Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Il y a une différence avec story et post.

Quand je tombe sur un compte pro quelque chose, où l’art / le produit est mélangé avec le chien, les chaussettes et l’anniv de mamie Huguette, je fuis. C’est chiant et non professionnel.

De plus, il faut garder à l’esprit que les lecteur.ices ne sont pas des ami.es ; abattre toutes les barrières intimes (et ça va plus vite qu’on ne le croit), ça n’est pas non plus la meilleure stratégie. Vous ne savez jamais qui est derrière l’écran, et sans parler de trucs sordides, personne n’a envie de récolter une glue qui pense que vous êtes trop des potes parce que vous aimez toustes les deux les cornichons (true story, mais pour autre chose que des cornichons. Mais j’aime les cornichons.) Ou bien quelqu’un qui estimera que vous « lui devez bien un truc gratuit », ou encore, qui ne vous respectera plus en tant que professionnel.le.

Le compte doit être pensé et géré comme une vitrine, de surcroît de qualité ; il faut être accessible sans trop l’être, être avenant.e sans être pote. C’est vraiment un fil continu.
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1832
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


J'ai un compte Instagram où je partage des avis sur mes lectures, des paysages et ma vie d'autrice. Comme ça, les lecteurs qui aiment les mêmes livres que moi, verront la sortie de mes livres
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  680
   Âge  :  58
   Pensée du jour  :  720 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Hé ! Makarénine


Pour moi, Anne Gaelle Hugon est un modèle du genre avec son Insta, que ce soit en story ou en post. Elle fait participer à la genèse de ses romans et forcément, il y a des rencontres, des enfants, des cornichons et des paysages, des angoisses et des joies, des cuites et des gueules de bois. Après tout, les personnes qui écrivent, qu'elles soient connues ou inconnues sont des gens comme les autres.
https://linktr.ee/fdoillon
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Tout dépend du public-cible et du style, de la personnalité de l’auteur.e, après ; cette écrivaine dont tu parles, Rosier, c’est du feel-good il me semble, et les auteur.es de ce style sont en général plus enclin.es à partager autour de leur vie perso - c’est une constatation neutre faite sur le terrain, je n’ai pas de chiffres officiels Very Happy
Ce modèle-là, je le trouve absolument rédhibitoire, mais je n’ai aucune inclinaison pour, ni envers le style que promeut l’auteur, donc fatalement je ne fais pas partie du public-cible et n’y suis guère sensible.

Je ne pense pas qu’il faille suivre un modèle bien défini, parce que ce qui fonctionne pour quelqu’un n’est pas forcément efficace pour autrui. Je serais incapable de faire ce que fait cette auteure, ce n’est pas mon segment. Je me suis construite et me positionne autrement.
J’encourage vivement quelqu’un qui veut se lancer dans son auto-promo sur les réseaux à établir une ligne directrice, le public visé, et surtout le résultat / visuel recherché (et aussi à réfléchir sur l’esthétique de son contenu, qui est d’une importance cruciale)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


CHIMERE a écrit:
Le compte doit être pensé et géré comme une vitrine, de surcroît de qualité ; il faut être accessible sans trop l’être, être avenant.e sans être pote. C’est vraiment un fil continu.

Oui, c'est ça, et ça vaut pour tous les RS quand on est auteur.

Ceci dit (et là, je vais aller au-delà d'Insta. que je n'ai pas, mais je pense que ça vaut pour tous les RS) :

Je trouve que c'est bien pour plein de choses, dont avoir connaissance de certains AT par exemple, échanger et se liker entre auteurs, suivre le compte de sa (ou ses) ME, etc, etc...

MAIS POUR LE RESTE : c'est une grosse perte de temps et d'énergie pour quelque chose qui ne génère en général que peu à pas de ventes.

On a : les gens qui ne likent que quand on poste au sujet de son plat préféré, de son chat, des photos d'anniv ou autre (pour ceux qui les mettent) ou d'opinions plus "politiques" (et mal comprises, en général, c'est mon cas).
Et qui se contrefoutent complètement de nos livres.

POUR NOS LIVRES : on a (j'ai) quelques likes d'auteurs, de gens que je connais dans la vraie vie parfois, mais qui n'achèteront pas pour autant : c'est "un like de sympathie", c'est tout. Y compris la copine qui dit qu'elle va "quand acheter un des mes livres un de ces jours" et bien sûr, ne le fera jamais...

MA QUESTION : comment faire "une vitrine correcte" et y passer le moins de temps possible puisque ça ne fait presque aucune vente ?

Enfin : maintenir la position qu'indique CHIMERE n'est pas donné à tout le monde, et moi, j'ai du mal.
Autant j'ai horreur d'étaler ma vie privée sur les RS (c'est pourtant là que FB montre le plus les publications : naissance, mariage, décès, examens réussis, etc, etc... ), autant ne parler que de ses livres de façon commerciale, non seulement ça ne vend pas, mais de plus, c'est pas des masses mon truc...

Enfin bis : je pense que les RS, c'est surtout la ME qui doit savoir les utiliser, éventuellement payer des publicités pour que les livres soient visibles, etc, etc...

Quand on va sur Babelio, par exemple, on a en ce moment, en gros, le dernier "gros titre qui vient de paraître" : c'est sûr que ça va faire plus vendre que l'inconnu.e qui publie un petit truc sur ses livres de temps en temps, sans compter que l'auteur est mal placé pour faire la promo. des ses livres : ça fait "achetez, achetez, personne n'en veut, svp achetez !".
Même si ce n'est pas ça, c'est souvent perçu ainsi...  Rolling Eyes

CHIMERE a écrit:
J’encourage vivement quelqu’un qui veut se lancer dans son auto-promo sur les réseaux à établir une ligne directrice, le public visé, et surtout le résultat / visuel recherché (et aussi à réfléchir sur l’esthétique de son contenu, qui est d’une importance cruciale)

J'ajoute ça, que CHIMERE vient de poster. Ah bah, c'est vrai, mais c'est un réel boulot, et à moins d'être "dans la com", c'est pas évident.
Moi, je suis auteure, et je communique très mal au sujet de mes propres livres. Vraiment.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


Hello CATNOY !

J'apparais ici avec plusieurs ressources Very Happy

Alors, pour moi, le compte Instagram, c'est un must, un passage obligé. Il y a une grosse partie du marketing du livre qui se déroule sur Instagram à travers la communauté bookstagram. Maintenant, il y a aussi une grosse communauté sur TikTok (booktok), mais comme on est ici pour parler de Instagram, je vais rester sur le sujet.

C'est pratique d'avoir un compte ne serait-ce que pour les chroniqueuses puissent taguer l'auteur dans leurs publications. Quant à posséder le compte avant la sortie du livre ou avant la signature du contrat, je suis pour. Pourquoi ? Parce que quand le livre va être sorti, il va déjà être trop tard pour bâtir une communauté. Les followers, tu veux les avoir avant la sortie du livre pour que des gens voient la promo que tu fais autour et que tu puisses t'appuyer sur ces abonnés déjà présents.

Maintenant, les ressources :

Je veux parler du compte Instagram de Margot Dessenne. Bientôt 9k abonnés et elle n'a toujours pas signé de contrat d'édition, elle se décrit dans sa bio comme "⚡ Autrice de SFFF Young Adult, pas encore publiée". Elle fait suivre à ses abonnés son itinéraire éditorial et elle a également créé un podcast super intéressant autour de l'écriture et de la publication.

J'ai envie de suggérer trois épisodes en particulier qui pourrait peut-être aider :

1. Méritocratie et être auteur
2. Syndrome de l'imposteur chez l'auteur
3. Pourquoi vous devez communiquer sur votre roman avant même d'être publié ?

Ce sont trois épisodes qui s'interrogent notamment sur la question de "quand peut-on se prétendre auteur".

La question a également été abordée juste ici.

Le compte de Parole de Plume peut également vous donner un bon exemple. Elle donne plein de conseils de communication également. Elle communiquait avant de signer son premier contrat. Elle continue de communiquer sur plein de projets qui n'ont pas encore d'éditeur.

Et sinon, pour répondre à la question du titre du topic, oui, j'ai un compte Instagram en tant qu'autrice Smile Allez le voir, il est beau Razz

Voilà, j'espère que ces sources et exemples pourront t'aider à te positionner !


Dernière édition par BoiséeNoire le Dim 13 Mar 2022 - 17:04, édité 2 fois
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Plumerose a écrit:
QUESTION : comment faire "une vitrine correcte" et y passer le moins de temps possible puisque ça ne fait presque aucune vente ?

C’est un peu ça, le souci ; tu ne peux pas investir 10min de temps et espérer que ça fonctionne.

J’ai l’impression que beaucoup pensent qu’il faut un temps considérable et quotidien alloué à la gestion de ses réseaux… Ce n’est pas le cas, pas à une échelle modeste en tout cas.

Il faut s’y investir avec sérieux dans les premiers temps et, une fois que le modèle est établi et mis sur les rails, ce temps s’allège puisqu’il s’agit principalement d’entretien et d’alimentation, émaillé de quelques coups de pub ou événements ponctuels. Sans parler des outils qui permettent de planifier des publications à l’avance, par exemple.

Une vitrine, c’est quelque chose qui doit faire envie. Il faut bosser sur :

- L’aspect visuel (pas de photos approximatives ou de mauvaise qualité, les RS jouent beaucoup sur l’image. J’ai fait un tuto photo pour niveau débutant il y a peu, il doit y avoir moyen de le partager ici. Surtout pour photographier des livres, avec très peu on peut faire de belles choses)

- La communication ; inutile de raconter sa vie, il faut distiller l’essentiel de l’info en restant attrayant.e. La capacité d’attention des gens sur les RS étant moindre, une ou deux phrases accrocheuses maxi - évidemment, on peut se permettre de longs textes pour des buts spécifiques.

- Gérer les hashtag ; c’est vital. Repérer les plus suivis qui correspondent à notre segment et bombarder. Viser aussi les # similaires.

- Repérer les « heures de grande audience » ; selon l’heure où vous postez, vous n’aurez pas le même résultat.

- S’appuyer sur des événements dynamiques ; organiser des conversations, questions-réponses autour du sujet, voire des LIVE pour les plus à l’aise ; exploiter les petites loteries (giveaway), qui permettent de se faire faire de la pub et de fédérer de nouveaux abonnés avec un investissement extrêmement minime (et je ne parle pas d’argent) ; c’est fou à quel point les gens sont motivés pour ça.

- Trouver et imposer sa patte, quelque chose que les autres comptes n’ont pas. Ça peut être plus d’humour que les autres, ou une thématique hebdomadaire / mensuelle, ect.

- Et encore d’autres trucs simples mais utiles qu’il faudrait que je liste.

Là comme ça, ça fait beaucoup, mais pensez que votre compte est comme une maison ; les fondations c’est beaucoup de boulot, mais une fois que la maison est construite, l’entretien est minime en comparaison de la construction.

« plumerose » a écrit:
CHIMERE a écrit:
J’encourage vivement quelqu’un qui veut se lancer dans son auto-promo sur les réseaux à établir une ligne directrice, le public visé, et surtout le résultat / visuel recherché (et aussi à réfléchir sur l’esthétique de son contenu, qui est d’une importance cruciale)

J'ajoute ça, que CHIMERE vient de poster. Ah bah, c'est vrai, mais c'est un réel boulot, et à moins d'être "dans la com", c'est pas évident.
Moi, je suis auteure, et je communique très mal au sujet de mes propres livres. Vraiment.

J’ai jamais étudié la comm’. Je me suis contentée d’observer ce qui marchait pour mon segment, et de le reprendre en l’améliorant à ma sauce. Sur les RS, il y a plein d’autres autodidactes Smile

Tu peux éventuellement me transmettre tes comptes, je peux toujours regarder et te donner un avis extérieur, si tu veux.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Merci, BOISEE et CHIMERE pour ces excellents conseils !

Qui vont être durs à suivre pour quelqu'un comme moi, qui suis du genre à "communiquer de façon spontanée", beaucoup plus que la moyenne des gens... Genre : je pense un truc, alors je le dis. Sans réfléchir aux conséquences possibles, ce qui m'a souvent joué des tours...

Hé bien, pour les RS, c'est pareil : je peux m'adapter pour que l'autre reçoive mieux mon message, mais communiquer avec toujours l'arrière-pensée que c'est pour vendre mes livres, c'est très très dur...

Et pourtant, "faire une vitrine", c'est ça.

Alors, pour mon FB, le fond d'écran, je me suis inspirée de la façon de faire d'une auteure, que j'ai trouvée pas mal.

Je sais que des auteurs ont des sites (comme Marie Vareille, par exemple) avec plein d'articles en tous genres, mais est-ce que ça amène forcément un lectorat ? Pas sûr...  Rolling Eyes

Et puis, gérer tout ça, c'est énorme !

Mais je vais bien relire vos deux posts à tête reposée, et essayer d'en faire la synthèse, mais après, peut-être faut-il "un certain profil" pour y arriver... ?  
Spoiler:


Dernière édition par Plumerose le Lun 14 Mar 2022 - 23:30, édité 1 fois
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Avant de "faire pour vendre", commence par "faire pour plaire". Pour vendre, il faut plaire ; et quand tu plaît, les gens veulent acheter. Cet enchaînement est bateau à souhait, mais il est véridique.

Ensuite, par rapport à tes craintes quant à ton ancienne "copine" ; vouloir vendre n'est pas être hypocrite, c'est utiliser les gens qui l'est.
D'où ma réflexion plus haut qu'il faut avant tout se présenter et agir en tant qu'auteur.e, et on sait que tu es là avant tout pour ta promotion et pour vendre, c'est le concept et il n'y a rien d'hypocrite là-dedans.

Je suis aussi quelqu'un de spontané, mais justement, communiquer via un écran permet de l'être moins si on le désire, surtout dans un espace d'auto-promotion où on pense à ce qu'on va dire et présenter avant de le poster.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Merci, CHIMERE.

Oui, je pense que ça s'apprend, mais il vaut mieux que je le fasse uniquement sur des comptes sur lesquels c'est clair, pas comme "le vrai Facebook" où on est supposé avoir un compte pour échanger de tout et de rien.
Là, je suis gênée (un peu) de parler de mon livre l'air de rien, alors qu'au fond, c'est "pour vendre".

Tandis que quand c'est une page dédiée, là, ça va. Wink

Je n'ai pas Insta., faudra que je m'y mette... Very Happy
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


Instagram, c'est un must (j'insiste) pour les livres, tu devrais vraiment !
 
CatNoy
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  50
   Localisation  :  Nord Gironde
   Pensée du jour  :  Choisir, c'est renoncer.
   Date d'inscription  :  14/10/2021
    
                         
CatNoy  /  Petit chose


J'ai envie de suggérer trois épisodes en particulier qui pourrait peut-être aider :

1. Méritocratie et être auteur
2. Syndrome de l'imposteur chez l'auteur
3. Pourquoi vous devez communiquer sur votre roman avant même d'être publié ?

Ce sont trois épisodes qui s'interrogent notamment sur la question de "quand peut-on se prétendre auteur".

BoiséeNoire merci beaucoup pour cette réponse ! Je vais y réfléchir très sérieusement.
Maus il faut d'abord que je réponde à cette question... est-ce que je me considère comme un auteur ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Je pense qu'il y a quand même deux postures :

- celle de l'auto-édité : qui passe une grosse partie de son temps à l'aspect "commercial".

- celle de l'auteur qui est en ME et relaye les posts de sa ME.


Maintenant, oui, il y a un minimum à faire, donc autant le faire bien, mais quand je vois déjà le temps que je passe rien qu'à rédiger un article et à le partager dans des groupes... !

Donc, si en plus, il faut gérer un site, après l'avoir créé, et s'être renseigné à fond sur les meilleures façons de le créer, etc... mais encore une fois : on n'est presque plus auteur, on n'est alors, de plus en plus, que commercial.

Bref, quelques comptes, oui, et c'est vrai qu'Insta., je vais m'y mettre.


Les conseils sont bons, mais justement, je suis dans des ME pour ne pas avoir à m'occuper de ça. Pas trop, disons.

Faire des mini-vidéos, communiquer autour de "l'univers du livre", raconter sa vie sans que ce soit vraiment "du vrai", etc, etc... : très peu pour moi, ou alors, j'arrête d'écrire et je fais "commerciale de moi-même et de mes livres"...

Mais merci pour les conseils, CATNOY !
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


CatNoy a écrit:
BoiséeNoire a écrit:
J'ai envie de suggérer trois épisodes en particulier qui pourrait peut-être aider :

1. Méritocratie et être auteur
2. Syndrome de l'imposteur chez l'auteur
3. Pourquoi vous devez communiquer sur votre roman avant même d'être publié ?

Ce sont trois épisodes qui s'interrogent notamment sur la question de "quand peut-on se prétendre auteur".

BoiséeNoire merci beaucoup pour cette réponse ! Je vais y réfléchir très sérieusement.
Maus il faut d'abord que je réponde à cette question... est-ce que je me considère comme un auteur ?

Je vais rétablir les balises "quote" qui t'ont fait défaut Razz

Plaisir d'avoir pu t'être utile !

Quant à se considérer comme auteur... les épisodes de podcasts t'aideront peut-être à te situer Smile

Plumerose, j'ai l'impression que tu vois vraiment ça comme un GROS mammouth, le site internet les réseaux sociaux, alors que... franchement... c'est pas si compliqué que ça, il faut juste s'y mettre. Ça a l'air d'une grosse montagne quand on débute, qu'on a jamais fait ça et qu'on y connait rien, mais je te jure qu'on finit par prendre la main et que c'est pas si pire que ça. Je pensais aussi que ça allait être ultra chronophage et j'ai pas mal rouspété avant de céder à la pression d'une copine autrice et de créer mon compte Instagram d'auteure en mars 2020 (environ). Mais j'ai bien fait de l'écouter et je me suis rendue compte que... franchement, ça allait x)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Avez vous un compte Instagram en tant qu'auteur/e ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-