PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Avis croisés sur les descriptions et les images qu'elles génèrent (ou pas).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Je vous propose un petit topic d'échange au sujet des descriptions.

Voici l'origine de mon questionnement : Je me suis rendu compte, en tant que lecteur, que très souvent, les images mentales (le film qui se déroule dans ma tête quand je lis) ne correspond que d'assez loin avec ce que l'auteur a pris la peine de décrire. Les héros blonds deviennent bruns, petits ou grands, minces ou gros, en fonction de mes lubies plutôt que de la "fiche descriptive" fournie par l'auteur.
Spoiler:

Du coup, en tant qu'auteur, j'ai tendance à zapper les descriptions, ou les réduire au minimum syndical. Histoire de ne pas encombrer les lecteurs qui me ressemblent de détails dont ils ne tiendront finalement pas compte.

Et vous ? Votre expérience de lecteur influe-t-elle sur votre manière de décrire ? Quelles conclusions/impressions/habitudes avez-vous ?
http://romainmikam.free.fr/
 
dunca-ju
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  Alea jacta est !
   Date d'inscription  :  26/06/2014
    
                         
dunca-ju  /  Barge de Radetzky


Pour moi trop de descriptions tue la description. Ca ne fais même plus envie. En tant que lecteur et même auteur j'ai toujours préféré rester vague.

Pour la lecture: cela te permet de te concentrer sur l'action certains auteurs font l'erreur de trop décrire (on leur en veut pas c'est par conscience professionnelle souvent). Le héros arrive dans les montagnes, un fusil de chasse à la main, on est au bord du gouffre en tant que lecteur parce qu'on s'inquiète pour lui (forcément on s'y attaché au bout de 200 pages) et puis la il explique tranquillement qu'il voit une maison bleue aquarelle à dégradé marin avec trois poutres 4 mètres sur 9, des tulipes et des roses plantées devant dans un espace ovale mais pas trop et des fenêtres à doubles battants rectangulaire élevé à 1,5 mètres du sol avec du double vitrage pour l'hiver et des volets qui... rooohhh.
Bon après question de goût également, certains aiment être vraiment bien guidés dans tout mais la description en plus de tuer l'action tue aussi l'imaginaire. Si on lie pas un livre pour rêver ou du moins imposer notre propre décor ça perd de son charme non ? Puis le lecteur oublie de tout de façon. Prenons Une vie de Maupassant. Il y a tellement de description tu en perds la tête, tu les oublies et elles ne t'intéresses même plus.

Et puis en tant qu'auteur ce que j'aime beaucoup c'est que malgré le fait qu'on est imposé des personnages de base on reste libre de les faire parler et agir plus amplement. Si dès le début on impose une description même seulement physique trop importante on doit sans arrêt y repenser pour éviter de faire une gaffe et donc je trouve ça moins.. trépidant si on peut dire ça comme ça.

Voila. Ce n'est que mon avis, bisous.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Assez souvent, je décris peu... Une habitude prise voilà longtemps, pour laisser place à l'imagination du lecteur. Avec Howahkan j'y suis revenue quand même, mais plus parce les passages descriptifs ont un rôle dans l'ambiance et les sensations que pour obliger à voir tel ou tel personnage brun ou blond.
Les détails anatomique peuvent se glisser ici et là dans des passages d'action... Pour moi, une description ne doit pas avoir pour seule utilité d'être une "fiche personnage"
http://scriptorium2.canalblog.com
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Moi j'aime bien.

Ce que je n'aime pas, c'est lire la même description encore et encore, comme si l'auteur avait appris son schéma et s'y tenait.

Chapitre 1 : Description de la météo. Couleur du ciel, forme des nuages. Type de terrain. Bâtiment présent dans le paysage. Physique du personnage dans une pièce du bâtiment. Meubles autour du personnage important. Décoration sur les murs de la pièce. Physique du visiteur du personnage important.
Chapitre 2 : Changement total d'endroit et de situation ! Météo. Ciel, nuages. Terrain. Bâtiment. Personnage. Meubles. Décoration. Antagoniste.
Chapitre 3 : Météocielnuagesterrainbâtimentpersonnagemeublesdécorationantagoniste.

Avouons que ça, c'est l'enfer. Et c'est fractal à l'infini : personnage ? cheveux-taille-yeux-vêtements. Cheveux ? couleur-longueur-coupe-coiffure. Coupe ? front-oreilles-nuque.

Ne faites pas ça.
http://anowan.blogspot.com/
 
SGJason
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  20/08/2014
    
                         
SGJason  /  Magicien d'Oz


Personnellement, je pense qu'il faut juste décrire un minimum les personnages, et laisser aux lecteurs leurs imaginations compléter l'auteur. Après pour les lieux, j’essaie quand même de décrire du mieux possible l'endroit ou il se situe, sans aller jusqu'aux détails extrêmes qui seraient inutiles et ennuyeux.

Par contre, il y a un point sur lequel je me suis toujours posé la question: doit-on préciser la couleur de peau du personnage dans la description? Perso, je ne le fais jamais, mais travaillant sur un roman se déroulant en partie sur Paris et sa région, tous mes personnages ne peuvent être blanc. Dans le doute, je ne le précise pas, laissant, encore une fois, l'imagination du lecteur faire le travail, mais après tout, serait-ce mal vu de le faire quand même?
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3566
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


Les descriptions ça sert à rien.
https://debordements.wordpress.com/
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Je ne suis pas fan des descriptions également. Par contre, il me faut quand même un minimum syndical, sinon je suis un peu perdue ^^ Par exemple, pour les personnages, couleur et longueur des cheveux, couleur des yeux, petit ou grand, et signe distinctif genre cicatrice s'il y en a et ça me suffit.

Après, on peut donner plus de détail si c'est justifié. Dans mon roman, je prends le point de vue de mon héroïne. Alors pour les personnages qu'elle rencontre, je ne parle de leurs caractéristiques physiques seulement si elle s'y attarde dessus. Si son interlocuteur se frotte le nez, je rajoute un petit adjectif histoire de. Ça permet également de singulariser mes personnages. Tous ne se ressemblent pas, il n'y a pas un seul type de nez, un seul type de silhouette... On doit aussi le prendre en compte.
Il faut prendre exemple dans la vraie vie : quand on rencontre quelqu'un pour la première fois, on ne l'analyse pas de la tête aux pieds ! Par contre on peut remarquer quelques détails, au fur et à mesure, et ainsi distiller petit à petit, mais sans non plus exagérer. Il faut simplement parler de ce qui nous semble "important" pour nous, ce qu'on aimerait que le lecteur voit. Après, libre à lui de s'imaginer le reste !

Bon, peut-être mon point de vue vient également du fait que je suis nulle en description ^^ Décrire quelqu'un ça va, mais dès qu'il s'agit du reste, je peux rester bloquée des heures Shocked Forcément, ça ne donne pas très envie ! Mais pour les décors comme pour les personnages, il y a un minimum, ne serait-ce que le climat général (niveau météorologique, faut préciser si on est en pleine canicule ou en pleine tempête, quand même ^^), le type d'architecture, le type de végétation... Le rôle de l'auteur est non pas de tout détailler histoire qu'on ait une vision de la scène aussi précise que dans un film. Pour moi, son rôle est de créer une ambiance, dans laquelle le lecteur se plongera facilement et peindra le reste selon ses envies.

Après, ça dépend aussi beaucoup du contexte. Si tu prends le point de vue d'un personnage en train de visiter un endroit inconnu, forcément les descriptions sont indispensables, peut-être plus que ce qu'on a l'habitude de faire, mais cela ne doit pas prendre plusieurs pages. Quand ça devient trop long, la plupart du temps, je saute les passages descriptifs pour revenir sur l'action. Ils me frustrent grandement et je m'ennuie assez vite. Mais après, il n'y a pas une seule méthode, chacun fait comme bon lui semble !


Dernière édition par Esmé le Mer 10 Sep 2014 - 12:09, édité 2 fois
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


pour moi une description sert soit un personnage qui a un aspect bien particulier, soit un décor dans lequel évolue le personnage et que l'on doit un minimum visualiser, etc...
mais jamais la description ne doit venir comme un cheveu sur la soupe. elle doit être intégrée de manière naturelle au récit. on évitera donc les paragraphes spécifiques "description", mais les fondre avec le reste.
 
dunca-ju
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  Alea jacta est !
   Date d'inscription  :  26/06/2014
    
                         
dunca-ju  /  Barge de Radetzky


ouais voilà comme dit bob les persos particuliers ou alors les situations et le temps (médiéval, dans un château). Et pour les mondes magiques forcément mais pour le reste voilà quoi...
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Vous ne croyez pas que la description peut avoir un intérêt en elle-même ? Qu'elle ne nous apprend pas quelque chose sur le narrateur ou son environnement ? Décrire la façon dont s'entortillent et s'affrontent les brins d'une ficelle, la fraîcheur de la peinture d'un graffiti ?
On ne peut pas rejeter "la description" d'un bloc. On peut seulement ne pas la trouver idoine pour son propre récit.

Laissez-moi décrire des trucs-euh.
http://anowan.blogspot.com/
 
dunca-ju
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  Alea jacta est !
   Date d'inscription  :  26/06/2014
    
                         
dunca-ju  /  Barge de Radetzky


Elle a intérêt c'est vrai mais il ne faut pas confondre "décrire" et "meubler".
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Les descriptions du type "fiches persos", j'aime moyen. Ce que j'aime par contre ce sont les descriptions qui te baignent dans l'histoire. Tu sens presque les odeurs. Les descriptions qui font vivre des émotions aussi. Et la variété surtout : c'est la poésie de la description. Si tout un roman se passe sur l'eau.. comment innover? Smile
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


@now@n a écrit:
Vous ne croyez pas que la description peut avoir un intérêt en elle-même ? Qu'elle ne nous apprend pas quelque chose sur le narrateur ou son environnement ? Décrire la façon dont s'entortillent et s'affrontent les brins d'une ficelle, la fraîcheur de la peinture d'un graffiti ?
On ne peut pas rejeter "la description" d'un bloc. On peut seulement ne pas la trouver idoine pour son propre récit.

Laissez-moi décrire des trucs-euh.
ah oui, mais moi j'appelle pas ça de la description, j'appelle ça de la littérature! Laughing
et je préfère largement la littérature à la description.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Avis croisés sur les descriptions et les images qu'elles génèrent (ou pas). 140829021030980369

Edit : Ah mais non, d'accord, j'avais lu que la première phrase.

... Je ne retire pas mon gif.
http://anowan.blogspot.com/
 
L'Elfe
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1329
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


J'aime les descriptions. J'en mets plein mais je m'attache à tous les sens. Un perso voit mais aussi touche, sent, entend, goûte. Et il me semble que c'est ça qui est intéressant. Smile

*c'était une intervention inutile de l'Elfe* :flower:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Avis croisés sur les descriptions et les images qu'elles génèrent (ou pas).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-