PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Outils] Comment créer une maison d'édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mahili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1399
   Âge  :  30
   Localisation  :  Belgique
   Date d'inscription  :  13/08/2012
    
                         
Mahili  /  Tentatrice chauve


C'est vrai que je n'y avais pas songé non plus... Finalement, je ne pense pas à grand chose, mais c'est peut-être parce que l'édition me renvoit l'image d'un monde fermé (et presque obscur mouhaha).
le problème, et tu l'as très bien soulevé, c'est que je n'ai aucune expérience dans ce domaine (à part celle de l'écriture, mais je ne pense pas que, pour le coup, ça me soit utile). Donc pour se faire embaucher...

Cela dit, ça ne peut être que bénéfique, comme tu le dis, ne serait-ce que pour se faire des contacts et observer comment ça se passe.

Merci pour ton avis !
 
Clementh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  282
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  24/08/2011
    
                         
Clementh  /  Autostoppeur galactique


Je suis ce fil avec intention car je souhaite devenir éditeur également ! Smile
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


En tout cas, c'est une bonne idée. Pour te donner un exemple de réussite , il y a cet auteur John La Galite, qui a bien réussi en créant sa propre maison d'édition.
http://www.amazon.fr/gp/product/B008LMZTGY/ref=s9_simh_gw_p351_d6_i1?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=0RETZMA881V76HK0AA87&pf_rd_t=101&pf_rd_p=312233167&pf_rd_i=405320
Il est dans le top 5 des ventes Amazon en forme Ebook. Ca peut s'apparenter à une forme d'auto édition mais c'est un autre débat.
Après si ca peut t'aider, je l'ai contacté pour lui demander de me raconter son expérience et son histoire (comment as t il crée sa maison d'édition, pourquoi , quel moyens ect...)
Dès que j'ai sa réponse, je te l'enverrais. Ou mieux, je mettrais sa réponse ici (si l'admin me l'autorise)
J'ai pensé comme toi et j'ai fait quelque recherche. Lis ca c'est intéressant:
http://www.docteur-watson.com/101202-auto-entrepreneur.html
Pour avoir cotoyer des personnes travaillant dans les maisons d'éditions (et j'en connais encore quelques uns ), j'ai retenu une chose: le plus difficile c'est la diffusion.
En effet, les grandes enseignes acceptent très difficilement des nouveaux venus et intégrer leur liste de vente est très difficile (je parle bien entendu pour le format papier, le format numérique c'est autre chose)
Reste le problème des compétences aussi. Tu comptes dessiner les couvertures tout seul? Tu va engager quelqu'un? Des manuscrits tu en trouvera à la pelle.
Mais des bons correcteurs et des bons dessinateurs... Il faudra les payer (à moins qu'ils soient partenaires dans la création de ta maison d'édition)
On voulait faire une maison d'édition spécialisé dans la BD avec un pote. Notre projet est en suspens, on est toujours en quête de partenaire motivé...
 
Mahili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1399
   Âge  :  30
   Localisation  :  Belgique
   Date d'inscription  :  13/08/2012
    
                         
Mahili  /  Tentatrice chauve


Merci pour tes informations !

Oui c'est vrai que, si tu en as l’autorisation, ce serait intéressant de poster les réponses de celui que tu as contacté ici, parce que je ne pense pas être la seule intéressée ^^

Concernant le reste, je me doute bien que le plus dur est la diffusion... No C'est justement ce point là qui reste le plus mystérieux !

Pour les couvertures... y'a moyen que je les fasse seule ou que je demande à l'un de mes camarades. Comme je suis dans un école d'art, ça aide pas mal de ce côté là !
La correction par contre... je ne sais pas. Si je me sens apte à le faire seule, pourquoi pas, mais là, franchement, ça ferait beaucoup, non ? Very Happy

Une maison d'édition spécialisée dans la BD ? c'est intéressant... par contre je ne sais pas du tout si ça diffère d'une maison d'édition "classique". Au niveau de la diffusion, sûrement, le reste, ça m'étonnerait ^^





 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pour les couvertures... y'a moyen que je les fasse seule ou que je demande à l'un de mes camarades. Comme je suis dans un école d'art, ça aide pas mal de ce côté là !

Carrément. T'a qu'à proposer tes services. Moi qui cherchait justement quelqu'un pour me faire une couverture à un coût raisonnable...

Pour ce qui est de la correction, on parle de vrai correction. L'orthographe, la syntaxe, la grammaire, les expressions la totale...

Pour la maison d'édition type BD, c'est la quantité de travail qui change. Là, t'as pas besoin d'un dessinateur à plein temps (voir un illustrateur, un type qui s'occupe des couleurs ect...)
Par contre, pour faire une page de Bd, il faut entre 3 jours et une semaine!
Quelques exemples:
"Lambil, dessinateur des Tuniques bleues, série humoristique, a longtemps produit 2 albums par an, soit environ 2 planches par semaine, et est considéré comme un auteur travaillant rapidement."
"Hal Foster, l'auteur de Prince Vaillant (série réaliste), a ainsi produit une planche par semaine durant plus de 40 ans de carrière, et passait plus de 50 heures de travail sur chaque planche, tout compris : scénario, dessin, couleurs."
Avec mon pote, c'est l'une des raisons qui nous ont bloqué. C'est énormément de travail et non payé (tu l'auras compris il faut bien manger dans la vie et payer son loyer, donc...)
Après, il y a une autre solution peut être pour toi ca serait le crowdfunding (production sous forme de dons)
Tu postes ton projet détaillé sur un site de crowdfunding et tu essaye de récolter l'argent nécessaire pour te lancer, grâce à des dons de particulier.
Il me semble bien avoir lu qu'un français a réussi à financer sa Bd comme ca (j'essayerai de retrouver le lien)
Pour un exemple de site de crowdfunding: http://www.kisskissbankbank.com/
Jette un oeil.
 
bozdodor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  983
   Âge  :  37
   Pensée du jour  :  Merci à Irkan pour mon joli logo :)
   Date d'inscription  :  29/02/2012
    
                         
bozdodor  /  Bile au trésor


jeBookine a écrit:
Concernant l'auto-entreprise, je crois qu'elle n'est pas permise pour un éditeur, je m'étais renseigné auprès d'une CCI.

Eh si, c'est autorisé ! J'en suis sûr parce que je suis justement sous ce régime. Après, pour le chiffre d'affaire à ne pas dépasser par an, il ne sera pas d'environ 81 000 euros comme le dit mitsu car tu ne vend pas le manuscrit tel quel, tu le modifie. Pour l'état, tu "fabrique" en quelque sorte le livre, tu te retrouve donc avec un chiffre d'affaire de 33 300 euros maxi par an à ne pas dépasser.
De plus, taux tôt de RSI (calculé sur le chiffre d'affaire, et non sur le bénéfice) ne sera pas de 13% (qui est pour les ventes de marchandises) mais de 23 %. Eh oui je sais, pas cool.

Pour ce qui est des distributeurs, si tu ne possèdes pas déjà 3 titres au catalogue, tu peux t'asseoir dessus. C'est système débrouille. A toi de négocier avec les libraires.

Si tu penses t'éditer aussi par ce biais, sache qu'il existe une certaine discrimination dans ce milieu pour les auto-éditeur, comme par exemple, certains concours de salon fermés.
http://www.editions-bozdodor.com
 
L'ivre-Book
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  313
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
L'ivre-Book  /  Tapage au bout de la nuit


Peut-être me suis-je trompé mais je sais qu'il y a quelque chose qui bloque le statut pour les professions relevant de la production littéraire.
http://www.ivrebook.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


La réponse est là concernant auto édition et auto entrepreneur:
http://www.docteur-watson.com/101202-auto-entrepreneur.html
 
bozdodor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  983
   Âge  :  37
   Pensée du jour  :  Merci à Irkan pour mon joli logo :)
   Date d'inscription  :  29/02/2012
    
                         
bozdodor  /  Bile au trésor


@ Narogd : sujet intéressant, seulement il comporte une erreur : le chiffre d"affaire et le pourcentage des prélèvement, comme je l'ai expliqué un peu plus haut. Oui c'est vrai, un livre est considéré comme une marchandise, mais contrairement à un vêtement que tu te contenterais de vendre, le livre tu le mets en page, lui fais une couv' (toi même ou ton dessinateur) etc... Pour les impôts, tu relève des BNC (bénéfices non commerciaux).
http://www.editions-bozdodor.com
 
Papigeo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  339
   Âge  :  73
   Localisation  :  Basse Normandie
   Pensée du jour  :  C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,que les gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !
   Date d'inscription  :  02/07/2011
    
                         
Papigeo  /  Tapage au bout de la nuit


Une autre possibilité serait de créer une coopérative d'édition avec un nombre de part délivré à chaque coopérateur. ainsi tu pourrait trouver un ou des correcteurs, photographe , dessinateurs...
Pour un comité de lecture, tu pourrais faire appel à des lecteurs bénévoles, de nombreuses entreprises d'édition débutante le pratique souvent avec succès.
http://www.georges-hubel.com/
 
Láska
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  34
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Date d'inscription  :  10/04/2012
    
                         
Láska  /  Barge de Radetzky


J'ai créé une maison d'édition sous le statut d'auto-entrepreneur, mais encore une fois, je suis au Québec, donc voir si c'est généralisable...

Pour avoir franchi le pas, je dirais que c'est difficile, très difficile. Quelqu'un m'a demandé un jour : qu'est-ce qui a été le plus difficile ? Et j'avais envie de répondre : tout ! Même quand on a un plan assez précis de tout ce qu'il faut faire, c'est encore une autre paire de manche d'arriver à le réaliser, surtout quand on est seul, très seul.

Il ne faut pas minimiser l'épreuve psychologique que représente la création d'entreprise ; tu deviens stressé en permanence, insomniaque, asocial... Ta vie entière se mue en temps de travail. Et j'ai la chance d'avoir un conjoint ultra-"supportive", sans lequel je ne sais pas comment je ferais.

Il ne faut pas non plus minimiser l'importance d'avoir un capital de départ. Pour le coup, j'ai complètement omis cet aspect-là, voulant justement expérimenter s'il était possible de réaliser quoi que ce soit sans être riche ni se vendre à quelqu'un qui le serait. Le verdict n'a pas encore été prononcé, mais je vous tiens au courant. Wink

Parce qu'il faut quand même aborder la question des salaires. On pense toujours qu'on pourra tout faire bénévolement soi-même, mais en attendant il faut payer les bills, le loyer, la bouffe, et ce n'est pas ta maison d'édition qui te fournira de quoi le faire (surtout pas dans un premier temps). Du coup, tu dois travailler à côté, donc tu as moins de temps, donc tu dois embaucher du personnel, donc tu dois les payer. C'est la loi du capitalisme que plus tu es pauvre, plus tu dois payer. Very Happy

Bien sûr, d'un autre côté, c'est une super école, ce qui est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je me suis lancée envers et contre tout... J'ai dû apprendre le HTML et le CSS alors que j'étais une handicapée de l'informatique, c'est toujours ça de pris ! :mrgreen:

J'avais aussi exploré la possibilité d'une coopérative, car je n'avais pas au départ l'intention de porter tout le projet seule (j'avais eu énormément de soutiens et d'intérêt au moment où je lançais l'idée et tâtais le terrain). Ce qui devait arriver est néanmoins arrivé : si tu as un peu d'expérience dans l'associatif, le militantisme, etc., tu sais que les vraies bonnes volontés sont très rares, qu'il y aura toujours plein de monde pour te dire que tu as de super bonnes idées et un super projet, mais du monde pour le faire avec toi... On se retrouve tout à coup dans le désert. Ou avec du monde pas pro, pas fiable, dont il faut se débarrasser avec le plus de délicatesse possible (le monde de l'entreprise peut briser beaucoup d'amitiés si tu mêles professionnel et personnel).

J'ajoute que le web, c'est certes génial, mais vu la facilité avec laquelle on peut littéralement disparaître du web sans rendre aucun compte (surtout à des gens que l'on n'a jamais rencontré), j'y songerais à deux fois avant de me commettre financièrement avec des "amis" du web...

Je voudrais aussi démentir l'idée selon laquelle tous les éditeurs reçoivent des tas de manuscrits. Si tu es prête à publier absolument de tout (ce qui n'est pas forcément un bon choix stratégique, ça s'apparente à du compte d'auteur), alors oui, peut-être... éventuellement. Mais si tu as la moindre exigence objective, tu te rendras vite compte que très peu de personnes sont capables d'écrire ce que tu demandes. Elles seront évidemment intéressés à écrire pour toi, mais entre cela et terminer un manuscrit qu'elles pourront t'envoyer, il y a un monde...

Au contraire, n'importe qui arrive à terminer un livre en conçoit une certaine fierté (à juste titre, sans doute), et mis à part quelques personnes proches de toi qui voudront exprès te donner une chance, la plupart des écrivains vont commencer par viser toutes les maisons d'édition qui ont plus d'expérience et plus de visibilité que toi. Chacun pense à son intérêt d'abord, c'est normal.

En gros, pour devenir petit éditeur, il faut avoir la foi. Laughing Ce n'est pas seulement une entreprise que tu vas devoir gérer, c'est avant tout une cause, une passion qui va bouffer toute ta vie jusqu'à ce que tu te demandes ce que tu es allée faire dans cette galère... Que veux-tu, d'ailleurs, faire dans cette galère ? Cool Telle est la question à laquelle il faut répondre, car tu vas te la poser tous les jours.
http://romancefr.com
 
Mahili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1399
   Âge  :  30
   Localisation  :  Belgique
   Date d'inscription  :  13/08/2012
    
                         
Mahili  /  Tentatrice chauve


Merci pour vos réponses !

C'est vrai que c'est un projet un peu...ambitieux, surtout pour l'instant où je n'ai aucune situation.

Láska, tu apportes dans ta réponses des précisions importantes sur le rythme de vie d'une maison d'édition, et tu soulèves un point important (enfin, deux) :

L'implication au quotidien, et la concurrence.

Bien sur, il faut y penser...

Après, comme je le disais, ce n'est qu'un projet. Je ne sais même pas ce que je veux faire dans cette galère, comme tu dis Very Happy
Je pense que si ce projet voit le jour, je ne le ferais pas toute seule. Je m'y lancerais uniquement si je sais que j'ai une équipe avec moi, même des potes, parce que sinon...

Une coopérative peut être une bonne alternative, comme le proposes Papigeo. Ça rejoint un peu ce que David avait proposé, bien que...

Enfin, encore merci pour vos réponses, ça m'apporte beaucoup ^^
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Salut à tous, je me permet d'intervenir car je connais un peu le sujet.

Il y a une chose à bien comprendre, et Laska en parle bien dans son post : créer une maison d'édition, c'est créer une entreprise et il faut l'aborder comme telle.

De la même manière, vous parlez de statuts du genre auto-entrepreneur ou assimilé, mais il n'est pas du tout adapté, car il faut prendre en compte la TVA. En récupérant la TVA sur tes investissements, tu crées un crédit de TVA qui va être bien utile pour amortir le déficit des premières années (je sais que pour rien au monde je ne recréerai une boite si ce n'est pas une SA, une SAS ou une SASU).

C'est un métier où il faut avoir de sérieuses compétences en marketing, négociation commerciale, gestion de personnels, délégation, relation presse, droit, graphisme, mise en page, informatique, et j'en passe.

Je crois que c'est un projet génial (et réaliste) si on passe plusieurs années à se former à tous ces métiers. Cela ne veut pas dire que ce sera toi qui fera tout, tu délégueras (c'est inévitable), mais savoir ce qui doit être fait te feras gagner plusieurs années.

J'ai eu une boite d'édition aux alentours de 2005/2006. Je vendais uniquement par correspondance sur un marché de niche ultra-spécifique auprès d'acheteurs peu nombreux mais qui étaient passionnés et qui disposaient des moyens de m'acheter ce que je produisais. Je bossais une heure par jour et je vivais bien... mais j'avais les compétences nécessaires pour cela, j'étais seul sur le marché, et j'avais bien bossé le truc avant de me lancer. J'étais alors en Entreprise Individuelle avec un régime simplifié de TVA, ce qui fonctionnait bien.

C'est un vrai métier. Il demande un investissement total. Je crois que si on est prêt à le faire, c'est une très belle aventure. Mais faire ça à côté, comme ça, les exemples montrent que c'est assez casse-gueule.

J'espère ne pas refroidir tes ardeurs. Il faut juste prendre conscience que c'est une montagne de boulots et que ça se prépare longtemps à l'avance.

Fred

PS : j'en parle d'autant mieux que je suis en train de remonter une nouvelle maison d'édition...
 
Clementh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  282
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  24/08/2011
    
                         
Clementh  /  Autostoppeur galactique


Après, je connais pas mal de personnes éditrices et qui font un boulot à côté, sans lequel elles ne pourraient pas vivre.
Il existe également des formations pour devenir éditeur (exemple : Paris Descartes). Si l'on associe les formations à des stages pratiques, cela peut à mon avis passer.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Exactement Clementh. Pour commencer.

Je me souviens qu'au Serpent à Plumes, toute l'équipe consacrait sa vie à ça.

Ils bossaient 15 heures par jour, probablement 7 jours sur 7 ou pas loin, et sortaient le soir (signatures, diners, conférences, développement des relations). Ils voyageaient tout le temps et prenaient le temps de soigner leurs auteurs (et ils en avaient pas mal...). Ce n'est pas un boulot facile. C'est en étant édité chez eux que j'ai pris conscience qu'ils se battaient vraiment dur -- en permanence -- pour se tailler une place.

Après, tout dépend si on veut en faire une activité à-côté, ou un job réel avec les revenus en conséquence...

Fred
 

 [Outils] Comment créer une maison d'édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-