PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-39%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur portable ASUS Chromebook Vibe CX34 Flip
399 € 649 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 orthographe et traumatisme ( ou plutôt aurtograf et tromatism en ce qui me concerne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Ahava-brumes a écrit:
Si. Ils misent sur la littérature étrangère. Et ils font de bons scores avec leurs biographies de célébrités (même si ce sont souvent des biographies médiocres) et leurs témoignages.

Les auteurs français en revanche…je suis d'accord, ils s'en cognent un peu et mise sur le succès miracle sans investir un denier.
Ils signent beaucoup de primo-romanciers et je pense que leur politique tend davantage vers le volume que la qualité. Non que les textes sélectionnés soient nuls ou impubliables, mais comme dit plus haut, ils ne proposent pas de corrections éditoriales, or une ME digne de ce nom, aura à coeur d'apporter des modifications pour améliorer le manuscrit qui n'est jamais parfait en l'état.
Je pense que leur but est de s'assurer une présence en rayon en mettant des nouveautés coûte que coûte, mais que c'est avant tout les traductions, et donc les best-sellers qui ont déjà fait leurs preuves dans les marchés voisins, qu'ils vont pousser (sans trop se fouler non plus car ce sont justement des textes qui ont déjà fonctionné).

Exactement. La politique du " sur un coup de bol, on ne sait jamais"

Les traductions des succès étrangers sont affligeantes pour certaines...
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  476
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Pour qui sonne Lestat


Moi ce qui me fait marrer, c'est que quand ils ont une traduction qui marche, ils publient ensuite à profusion des romans sur le même thème, en variant à peine les titres et les couvertures.... Parfois je ne sais même pas comment les lecteurs s'y retrouvent, tant les visuels et les titres sont proches.

Mais je dérive. Pour revenir aux fautes d'orthographe, je ne pense pas que ça handicape tant que ça les ventes et la réputation de l'auteur. Certes, c'est pénible et j'avoue, ça m'agace qu'il reste des fautes dans mes romans (et encore plus qu'on me le fasse remarquer, ça me fout la honte). Mais sur le volume de lectrices, l'immense majorité ne verra pas les fautes, ou juste une ou deux par ci, par là. Parce que, sans être méchante, il faut quand même être réaliste : beaucoup de gens ont un niveau loin d'être parfait en orthographe. Et à part quelques puristes, qui dorment avec le Bescherelle sur leur table de chevet et n'ont rien de mieux à faire que lister les fautes des romans, le commun des mortels s'intéresse avant tout à l'histoire.

Bon et sinon, dans un autre genre, on a aussi la lectrice qui croit être excellente en orthographe et t'envoie un message privé (ou pire, laisse un commentaire amazon) pour t'expliquer que ton roman comporte de lourdes fautes de grammaire, parce qu'il faut écrire "demandais-je" et pas "demandé-je". Je précise que les romans en question étaient écrits au présent... Rolling Eyes
https://www.juliettesachs.fr/
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Oui ! Les couvertures sont toutes les mêmes, c'est fou. Mais ça marche apparemment !
Oui tu as raison, la plupart en repère quelques unes, mais pas toutes. Mais j'avoue que c'est surtout ma fierté qui en prend un petit coup et le " c'est normal " m'a laissée sans voix.

Mais je pense qu'on ne pourra jamais faire mieux que la faute en couverture. Franchement, on peut pas faire pire je pense.

Après, autre truc vraiment chiant, c'est quand ils font des quatrièmes de couv qui en dévoilent trop. Hier je lisais des critiques d'un roman sorti chez eux le même jour que moi, et souvent la même chose revient : la quatrième dévoile trop l'histoire.

j'ai insisté pour changer la mienne, elle révélait le twist du milieu du roman Neutral
 
chevalierrr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  65
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Si vous me voyez sur le forum, c'est que je procrastine l'écriture !
   Date d'inscription  :  08/03/2024
    
                         
chevalierrr  /  Clochard céleste


Haha, je ne peux pas te conseiller sur ton cas, n'y connaissant pas grand chose en édition/correction/publication, mais si ça peut te rassurer, ça arrive même aux meilleurs écrivains !

J'ai une édition du Seigneur des Anneaux du fameux JRR Tolkien chez Presses Pocket, qui date de 1991 (soit 20 ans après la première publication du livre traduit en français) et qui est **bourrée** de fautes ! TOUT y passe : les virgules et les points mal placés, les mots mal orthographiés, les verbes mal conjugués, les phrases qui ne font pas sens voire où un mot manque et PIRE DU PIRE, les noms des personnages qui eux-même changent ! A tel point que j'ai eu plusieurs coups de pression en croyant que j'avais zappé l'existence de Fredon le cousin caché de Frodon, ou Eomir le frère de Eomer, ou Billon de jumeau de Bilbon, avant de réaliser que c'était juste des typos.

Moi, ça me fait rire quand je tombe sur des grosses fautes évidentes du type Gondalf le Gris, mais c'est vraiment triste de se dire que si un tel livre d'un tel auteur qui avaient tous les deux déjà fait leurs preuves sont baclés, alors pour les petits auteurs inconnus aux bataillons ça doit être pire ! J'espère que la maison s'est au moins améliorée là-dessus depuis le temps ???

En tout cas, force à toi et j'espère que cette mauvaise expérience ne se reproduira plus pour toi !
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Ah oui, Tolkien ! Ça rend humble lol
Je ne sais pas si la ME va s'améliorer, mais une chose est sûre, je ne ferai plus confiance. J'en ai un autre qui sort bientôt, il va passer devant les yeux de 10 personnes avant que je ne le rende !
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Citation :
(Un roman qui m'a vraiment choquée, par exemple, c'est "Nos plus belles années", de Clara Héraut, bourré de fautes, avec certaines phrases dont je me suis demandé si c'était vraiment du français, et un travail éditorial (??) qui m'a laissée largement perplexe... publié par Hachette, qui a pourtant les moyens de se payer les services d'un correcteur compétent, d'autant plus que c'était le roman gagnant de la 2e édition du concours "Nos futurs" et qu'il allait donc être mis très en avant !!!)

J'ai récemment lu un Hachette avec une grosse erreur de typo en 4e de couverture (avec lettrage doré, histoire que ça ressorte bien Sad ). Et j'ai entendu de la part d'auteurs/ices chez eux que les corrections étaient souvent un peu légères.


MBG je comprends parfaitement ton désarroi et je suis désolée que ton livre soit paru en l'état. Il n'y a malheureusement rien à faire : c'est le lot de beaucoup d'auteurs publiés, y compris chez de gros éditeurs. De mon côté ce n'était pas l'orthographe, mais la couverture qui était repoussante et a empêché le livre de marcher.

C'est naze, mais ça doit être une source d'apprentissage. Cela fera à l'avenir partie des choses qu'il faudra absolument clarifier avec tes futurs éditeurs, et négocier si tu n'obtiens pas de réponse satisfaisante. Ce n'est pas à toi de gérer l'aspect correction de ton manuscrit.

Si ça peut te rassurer, l'écrasante majorité des gens ne jetteront pas la responsabilité sur ton dos mais sur celui de l'éditeur. Ça n'enlève rien à ta déception, mais il ne faut pas que tu le prennes comme quelque chose de personnel.

À combien s'élève ton tirage ? S'il est relativement faible on peut plus facilement espérer un retirage à court terme qui imprimerait une version améliorée...
 
Ackerman
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  131
   Âge  :  30
   Localisation  :  4ème dimension
   Date d'inscription  :  24/05/2022
    
                         
Ackerman  /  Barge de Radetzky


Tous les autres ont raison. Cela n'a rien à voir avec toi. Et comme tu le dis, pour les suivants, assure toi de les faire lire avant de publier. C'est tout ce que tu peux faire en tant qu'auteurice.
 
Dorianne
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  17/12/2021
    
                         
Dorianne  /  Petit chose


Je trouve ça incroyable que ça arrive dans des ME "connues et reconnues" ! (Et je trouve ça encore plus incroyable qu'ils te répondent "Désolé, c'est normal" ! NON, ce n'est PAS normal, c'est LEUR travail de corriger les fautes !!)
Enfin, ça ne devrait pas non plus se produire dans de petites ME, mais je me dis que dans les ME plus importantes, ils ont quand même les moyens pour embaucher de véritables correcteurs...

J'ai également appris au fil de mes expériences qu'il faut relire le BAT mot à mot et ne pas faire confiance aveuglément au correcteur (je pensais que vérifier uniquement les passages à corriger / modifier suffisait...).
Mais quand on a la tête dans son texte, on ne voit plus les erreurs, donc exercice difficile :/

J'avais lu ou entendu quelque part un auteur dire que pour la dernière relecture il lisait son livre à l'envers, en commençant de la dernière page vers la première page, pour se concentrer uniquement sur le texte et pas sur l'histoire. À tester peut-être !
https://www.instagram.com/elise.sardan.auteure/
 
Correction by Gwen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  19/04/2024
    
                         
Correction by Gwen  /  Magicien d'Oz


Bonjour,
Je pense qu'avoir une confiance aveugle en la ME et son correcteur est une petite erreur. Les correcteurs des ME ont un rendement, ils voient défilé beaucoup de manuscrits.
Idéalement, il faudrait faire appel à un correcteur en dehors de la ME car moins sous pression, il sera plus attentif.
https://www.correctionbygwen.com/
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  476
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Pour qui sonne Lestat


Si c'est pour payer soi-même un correcteur, autant s'auto-éditer. L'intérêt d'avoir une maison d'édition, c'est justement de ne pas avoir à avancer ces frais. Comme le disent très bien d'autres JE dans ce post : c'est le travail de l'éditeur de corriger le texte. Je comprends bien que tu es correctrice et que tu cherches à promouvoir ton business, mais conseiller aux auteurs de payer un correcteur à leurs frais, alors que c'est à leur éditeur de le faire ne me semble pas la solution (déjà qu'on ne touche pas grand chose...).

https://www.juliettesachs.fr/
 
Correction by Gwen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  19/04/2024
    
                         
Correction by Gwen  /  Magicien d'Oz


Imoen a écrit:
Si c'est pour payer soi-même un correcteur, autant s'auto-éditer. L'intérêt d'avoir une maison d'édition, c'est justement de ne pas avoir à avancer ces frais. Comme le disent très bien d'autres JE dans ce post : c'est le travail de l'éditeur de corriger le texte. Je comprends bien que tu es correctrice et que tu cherches à promouvoir ton business, mais conseiller aux auteurs de payer un correcteur à leurs frais, alors que c'est à leur éditeur de le faire ne me semble pas la solution (déjà qu'on ne touche pas grand chose...).


Bonjour,
Je ne prétends pas le contraire, mais pour connaître un peu le milieu, un manuscrit bourré de fautes, c'est rédhibitoire malgré un potentiel présent.
J'ai été amenée à corriger des manuscrits avant qu'ils ne soient transmis à des ME, ça donne une meilleure image quand même si le texte est "parfait".
https://www.correctionbygwen.com/
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  476
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Pour qui sonne Lestat


Ah oui, ça on est d'accord, envoyer un manuscrit aux maisons d'édition bourré de fautes, c'est rédhibitoire. Mais là on ne parlait pas de l'envoi du manuscrit aux ME, mais de la publication par l'éditeur d'un roman mal corrigé.
https://www.juliettesachs.fr/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 orthographe et traumatisme ( ou plutôt aurtograf et tromatism en ce qui me concerne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-