PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 

 IA et auto édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Kavanaugh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  30/03/2020
    
                         
Kavanaugh  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Sur Tiktok, je vois de plus en plus d'illustrations d'IA passer, notamment pour réaliser des edits. Si quelqu'un a adoré un univers (livres, notamment), il fait des illustrations d'IA dessus. Les tiktoks font parfois des millions de vues, donc génèrent de l'argent pour la personne qui les a postés.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je comprends que ce soit très tentant de les utiliser pour sa com sur les réseaux.

Quand tu t'échines à poster tes propres photos ou des images libres de droit bidouillées comme tu peux, et que tu vois les autres comptes utiliser des images bien plus tape-à-l’œil générées par IA (et que ça ne dérange pas grand-monde), tu te demandes pourquoi tu te fatigues. Je sais que moi-même, je vais juger moins durement un créateur (auteur / éditeur) qui utilise des images d'IA pour illustrer ses posts tout en payant des artistes pour ses livres / goodies qu'un créateur qui va utiliser l'IA pour ses produits payants.


IA et auto édition - Page 6 60011IA et auto édition - Page 6 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Flora a écrit:
.../...Je sais que moi-même, je vais juger moins durement un créateur (auteur / éditeur) qui utilise des images d'IA pour illustrer ses posts tout en payant des artistes pour ses livres / goodies qu'un créateur qui va utiliser l'IA pour ses produits payants.

Pourquoi ? Shocked

Si le "créateur qui va utiliser l'IA pour ses produits payants" réajuste ses prix en fonction du fait que son travail s'en trouve facilité, mais reste de qualité de l'avis de ses clients ?

Son métier change. Il utilise les outils à sa disposition.

De la même manière qu'avant l'informatique graphique, il faisait tout au crayon et au pinceau.
Photoshop a juste modifié sa manière de travailler.
Personne ne s'en est offusqué.  
Le "Boomer réac", qualificatif dont on m'affuble sans rien savoir, a vécu cette époque.
Qui, aujourd’hui reproche à un illustrateur d'utiliser Photoshop (ou autre outil graphique) ?

Dans peu de temps, pour les nouvelles générations, l'IA comme outil de création sera aussi banale et entrée dans les mœurs que Photoshop à l'époque.

Bon nombre de métiers vont considérablement changer.

Nous n'en sommes qu'aux balbutiements de l'IA (née dans les années 60 au MIT, USA, soit dit en passant) et comme pour toute nouvelle technologie, il y aura une phase d'emballement, puis une bulle qui explosera en vol, puis une phase de réajustement, puis enfin la phase de rythme de croisière, jusqu'à ce qu'une nouvelle technologie vienne la détrôner.

Qu'on aime ou qu'on déteste, on n'arrête pas le "progrès" (je ne porte pas de jugement de valeur sur le mot "progrès").
Les choses avancent, avec ou sans ses partisans ou ses opposants.
Et ce, depuis la plus haute antiquité.

Ne serait-il pas plus sage de s'adapter et d'en tirer parti ?

TW : Encore une fois, je dis et je redis que ne ne cherche à convaincre personne et n'ai que faire qu'on me donne raison ou pas.

En toute amitié, Philippe.
En ligne
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Beeeen... pour toutes les raisons que j'ai déjà exposées Laughing Entre autres parce que ça pille le travail d'artistes qui, eux, ne toucheront pas un centime sur ces ventes. C'est ça, mon principal reproche. Car sinon, que les gens utilisent une tablette, photoshop, les pinceaux de leur grand-mère, une application de smartphone, c'est leur problème... tant que ça ne spoile personne, et ce n'est pas le cas actuellement avec l'IA. Je ne trouve pas normal de se faire de l'argent avec le travail de quelqu'un d'autre, sans que ce quelqu'un d'autre soit rémunéré.


IA et auto édition - Page 6 60011IA et auto édition - Page 6 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Hely
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  07/09/2022
    
                         
Hely  /  Petit chose


L'IA est un outil certes mais un outil qui pose de gros problèmes de droit d'auteur pour le moment et profite d'une période de jurisprudence et de flou réglementaire...

Ce n'est absolument pas comparable à Photoshop vs le pinceau ou la photographie vs la peinture.

L'appareil photo ne s'est jamais nourri des travaux des peintres pour fonctionner. Photoshop non plus. l'IA, oui.

Les dirigeants de ces sociétés l'avouent eux-même : sans contenus  protégés par droit d'auteur, impossible de concevoir des IA génératives. Des listes d'artistes dont les styles ont été utilisés pour entrainer le logiciel ont circulées, avec dedans des illustrateurs encore bien vivants, et qui ont besoin de travailler pour se nourrir. Les FAQ des IA regorgeaient de conseils pour les prompt où ils incitaient les utilisateurs à utiliser les noms d'artistes connus pour obtenir de meilleurs résultats.

Penser que l'IA s'améliore à la mention du nom d'un artiste "magiquement" c'est se voiler la face: les résultats sont meilleurs parce que les oeuvres de cet artiste ont servie à l'entrainer et que lorsqu'on appelle son nom dans le prompt, l'IA se "rappelle" de tout le beau portfolio qu'elle a mâchonné et qu'elle peut ensuite recracher...

Des conversations d'ingénieurs midjourney ont aussi fuitées expliquant comment ils comptaient évacuer le problème des droits d'auteurs vite fait bien fait...

A terme, bien sûr l'IA deviendra un outils lorsqu'il ne sera plus une concurrence déloyale envers les artistes (et attention on parles d'artiste en sens très très large ici, les illustrateurs sont loin d'être les seuls impactés, on parle de photographes, d'acteurs, de musiciens, d'écrivains, de réalisateurs...)

Si vous lisez l'angais je vous recommande cet excellent article qui parle justement des problèmes posés par l'IA, des risques qu'elle fait courir à ses utilisateurs et de la manière dont midjourney tente d'étouffer et de cacher tout ça sous un coin du tapis.

L'article en question
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Flora a écrit:
… /... tant que ça ne spoile personne, et ce n’est pas le cas actuellement avec l’IA. Je ne trouve pas normal de se faire de l’argent avec le travail de quelqu’un d’autre, sans que ce quelqu’un d’autre soit rémunéré.

Tu as raison. Je n’ai rien à dire contre cet argument.
Personne ne mérite d’être lésé.
C’est aux lois de s’adapter. On ne changera pas les "humains".

Pour la philosophie de la chose, sans polémique, et le plaisir de l’argumentation, uniquement :

 l’IA "réarrange" en fonction de ce qu’elle "sait" par l’exploration de ce qui existe déjà. Plusieurs modes d’apprentissages existent en la matière.

De ce que nous en savons, c’est à dire rien, est-ce réellement très différent du processus de "l’imagination créative" de l’être humain ?

Je veux dire :
Sans n’avoir jamais vu aucune affiche, publicité, couverture de livre, goodies, ni fait d’étude ou formation à l’illustration, quelqu’un pourrait-il avec une certaine qualité de production, "créer" une nouvelle illustration totalement originale et inédite ?

Je répète que tout ça, c’est de la philo pour le plaisir, sans prétention à plus.
Cette question revient souvent en amphi, et je dis toujours qu’à ma connaissance, personne n’a de réponse scientifiquement prouvée.
L’IA ne fait que "singer" d’une manière bien dérisoire les processus mentaux des humains qui l’ont créé.

En toute amitié, Philippe.

EDIT

@Hely

Je ne parle absolument pas anglais, mais Google Traduction, même approximatif, est mon ami. (rire)

Cet article fait l’objet, avec d’autres sur le même sujet, encore plus approfondi, de plusieurs de mes transparents dans mes cours sur l’IA.
Note que je suis complètement (à titre personnel) d’accord avec tout ça.
J’insiste même avec, peut-être, plus de fougue que ça ne devrait sur cet aspect de l’IA et bien d’autres encore, beaucoup plus dérangeant et infiniment plus dangereux.

En toute amitié, Philippe.

P.S.
Ce que je veux dire, c'est que ça n'est pas l'IA qui est dangereuse.
C'est l'usage qu'on en fait.
Comme les armes.
On ne peut incriminer "Colt" qu'une de ses armes ait servi à un meurtre.
En ligne
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  989
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


On voit souvent l'argument "l'IA générative n'est qu'un outil, comme le pinceau ou le traitement de texte ou même le correcteur automatique", mais je pense que l'analogie ne tient pas.

Prenons le cas des humains. Si j'écris un roman, je vais faire appel (potentiellement) à un imprimeur, un typographe (pour la mise en page), un correcteur. Ces derniers ont contribué à la production de l'oeuvre, mais pas pour l'aspect artistique. Aucun d'entre eux ne verra son nom sur la couverture, et aucun d'entre eux ne prétendra être auteur / coauteur de l'oeuvre.

Si maintenant je fais appel à un prête-plume pour écrire le livre à ma place, les gens diront "ouais mais c'est pas vraiment Fabien qui l'a écrit, il a fait appel à quelqu'un d'autre". Et si je fais appel à un coauteur identifié comme tel, nous aurons nos deux noms sur la couverture (ou un nom de plume qui cache nos deux noms, comme Boileau-Narcejac par exemple). Dans les deux cas, on considèrera que je n'ai pas écrit ce livre seul.

Un imprimeur, un correcteur, un typographe, un libraire, un livreur, personne ne les identifiera comme étant à l'origine de l'oeuvre en tant que telle, même s'ils contribuent tous à la mettre dans les mains du lecteur. Un coauteur, si.

C'est pareil avec les outils. Si j'utilise Word ou Antidote ou une encyclopédie pour rechercher des infos, personne ne va dire "ouais mais c'est pas vraiment lui qui l'a écrit". Si je dis "ChatGPT donne moi une liste de 10 maladies tropicales rares avec leurs symptômes" et que je m'en sers pour m'inspirer et trouver celle qui va coller avec ce que je veux faire dans mon roman, c'est pareil. Par contre si je dis "ChatGPT écris-moi une intro pour mon roman" et que je copie-colle cette intro, alors ce n'est plus la même chose.

Et ensuite, il y a ce problème de droits d'auteurs en amont. Ces modèles ont été entraînés avec des données qui, potentiellement, ne pouvaient pas être utilisées légalement à ces fins.

Donc on ne peut pas balayer tous ces questionnements éthiques d'un revers de la main en disant "ça va c'est juste des outils au même titre que la machine à écrire".
https://fabiendelorme.fr
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3006
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Citation :
Ce que je veux dire, c'est que ça n'est pas l'IA qui est dangereuse.
C'est l'usage qu'on en fait.
Comme les armes.
On ne peut incriminer "Colt" qu'une de ses armes ait servi à un meurtre.

Je rebondis là dessus :
Déjà pour COLT je trouve ça discutable (moi je pense que quand on fabrique des armes dont le seul usage est de tuer des gens (c'est l'usage d'un flingue, ça sert pas à chasser la tourterelle), si, on pourrait se retrouver incriminé, mais admettons que c'est un autre débat).

Et ici, l'IA, Midjourney, ses ingénieurs et ses developpeurs, ils déclarent que leur but est de piller des artistes et recracher des copies sans leur payer des copyrights. Ils publient mêmes des tutos et des méthodes pour mieux plagier tel ou telle artiste. Leur IA SERT à piller les artistes sans rien leur payer. C'est l'usage revendiqué.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
K.Holmes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  212
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
K.Holmes  /  Autostoppeur galactique


REDORNAN > Et apparemment cela se vend bien, donc comme quoi, le public en a strictement rien à foutre comme je le pensais.

Flora > Pareil, moi j'ai juste plus de soucis qu'un éditeur, qui représente donc une structure, et qui en a en plus les moyens, décide d'utiliser l'IA...

Profsamedi > C'est une bonne vision de penser que le prix du produit fini baisserait en faisant baisser les coûts de productions. Mais ça ne va pas arriver j'en suis sûr. Le but même de baisser leur coût de production ici est de faire plus de profit. En tout cas, c'est ce que je pense.
https://www.amazon.fr/L-E-Metan/e/B07NCKV7J2/
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


K.Holmes a écrit:
.../...
Profsamedi > C'est une bonne vision de penser que le prix du produit fini baisserait en faisant baisser les coûts de productions. Mais ça ne va pas arriver j'en suis sûr. Le but même de baisser leur coût de production ici est de faire plus de profit. En tout cas, c'est ce que je pense.

Et tu as parfaitement raison :mrgreen:
Et pas seulement pour l'IA  Very Happy



Dernière édition par Profsamedi le Mar 30 Jan 2024 - 23:28, édité 1 fois (Raison : Suppression)
En ligne
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  817
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je suis tombée sur un article intéressant (https://www.zdnet.fr/actualites/vos-documents-sur-google-sont-ils-a-l-abri-de-l-ia-de-google-39960312.htm) au sujet de l'IA. Un peu en marge de l'interrogation première levée sur ce topic, mais en lien tout de même avec les questions soulevées au fil des échanges.

En gros, la question, c'est : les textes que l'on écrit sur Google Docs ou que l'on dépose sur Google Drive peuvent-ils être utilisés pour entraîner l'IA développée par Google ? Et la réponse semble être non, mais pour avoir des certitudes, cela nécessite peut-être de creuser un peu...
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  266
   Âge  :  39
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Jimilie Croquette a écrit:
Citation :
Ce que je veux dire, c'est que ça n'est pas l'IA qui est dangereuse.
C'est l'usage qu'on en fait.
Comme les armes.
On ne peut incriminer "Colt" qu'une de ses armes ait servi à un meurtre.

Je rebondis là dessus :
Déjà pour COLT je trouve ça discutable (moi je pense que quand on fabrique des armes dont le seul usage est de tuer des gens (c'est l'usage d'un flingue, ça sert pas à chasser la tourterelle), si, on pourrait se retrouver incriminé, mais admettons que c'est un autre débat).

Tu as raison, d'ailleurs un fabriquant d'arme a été condamné dans ce sens, en 2022, suite à un massacre perpétré en 2012.
https://www.lemonde.fr/international/article/2022/02/16/etats-unis-remington-va-verser-73-millions-de-dollars-aux-familles-de-victimes-de-sandy-hook_6113857_3210.html
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Sarashina a écrit:
Jimilie Croquette a écrit:
Citation :
Ce que je veux dire, c'est que ça n'est pas l'IA qui est dangereuse.
C'est l'usage qu'on en fait.
Comme les armes.
On ne peut incriminer "Colt" qu'une de ses armes ait servi à un meurtre.

Je rebondis là dessus :
Déjà pour COLT je trouve ça discutable (moi je pense que quand on fabrique des armes dont le seul usage est de tuer des gens (c'est l'usage d'un flingue, ça sert pas à chasser la tourterelle), si, on pourrait se retrouver incriminé, mais admettons que c'est un autre débat).

Tu as raison, d'ailleurs un fabriquant d'arme a été condamné dans ce sens, en 2022, suite à un massacre perpétré en 2012.
https://www.lemonde.fr/international/article/2022/02/16/etats-unis-remington-va-verser-73-millions-de-dollars-aux-familles-de-victimes-de-sandy-hook_6113857_3210.html

Je pense qu'il ne faut pas confondre les choses et tout amalgamer.
Le fabricant Remington n'a pas été condamné pour l'usage qui a été fait de son arme, mais pour négligence du vendeur :

"Une loi protège, depuis 2005, les fabricants d’armes de la plupart des actions en justice visant à engager leur responsabilité dans un acte violent commis avec l’une de leurs armes. Mais il existe des exceptions, notamment pour négligence du vendeur, sur lesquelles entendaient jouer les familles. En mars 2019, la cour suprême du Connecticut avait statué que Remington pouvait être jugé pour déterminer si les publicités pour son fusil semi-automatique avaient une responsabilité dans les tueries faisant un grand nombre de victimes."

Il faut lire l'article jusqu'au bout.
Autrement, tous les fabricants d'armes qui ont servi à commettre des meurtres seraient depuis longtemps en faillite.

Je ne dis pas que c'est bien ou mal, je constate.

C'est un parallèle avec l'IA.

Où il est probable qu'en plus des lois en restreignant l'usage, on en arrive à l'accessibilité de tels outils à tout le monde et n'importe qui.
Comme pour les armes. Et bien d'autres outils professionnels dans beaucoup de domaines.
En ligne
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  989
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Cath a écrit:
En gros, la question, c'est : les textes que l'on écrit sur Google Docs ou que l'on dépose sur Google Drive peuvent-ils être utilisés pour entraîner l'IA développée par Google ? Et la réponse semble être non, mais pour avoir des certitudes, cela nécessite peut-être de creuser un peu...

Il est bizarre ton article, il a l'air de confondre deux choses, les conditions d'utilisation du moteur d'indexation de google (le moteur de recherche quoi), et google docs. Les conditions d'utilisation qui ont été mises à jour, ce sont celles du moteur d'indexation si j'ai tout compris. Elle disent grosso modo que tout ce qui est public sur internet (y compris donc nos discussions sur ce forum qui sont visibles même quand on n'est pas connecté) peut être utilisé pour entraîner les modèles d'IA de google. Mais ça ne concerne pas les documents google docs (sauf s'ils sont publics mais je ne sais pas si ça existe).

La question demeure : faut-il faire confiance à google et utiliser google docs ? Ben... La question se posait déjà il y a 20 ans, en fait. IA ou pas IA. Tout ce que vous mettez en ligne est accessible par l'entreprise qui met le service à disposition. C'est vrai pour google docs, c'est vrai pour les réseaux sociaux, c'est vrai pour les mails (coucou gmail)... c'est vrai pour tout.

Et d'ailleurs, même si vous refusez d'utiliser google docs, si à un moment vous (ou votre éditeur si vous faites appel à un éditeur externe) publie un de vos livres sous forme électronique, la plateforme de vente (donc amazon s'il est disponible sur amazon, kobo s'il est disponible sur la FNAC / Kobo, ou... google s'il est disponible sur google play books) a accès au contenu intégral de l'ouvrage, exactement de la même manière que google avec google docs.
https://fabiendelorme.fr
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Trouvé dans "Le journal du Net IA News"

Deux prompts touts faits  pour s'en sortir au mieux :

Pour reproduire une image avec Dall-E 3

Regarde attentivement l'image ci-jointe. Analyse ses éléments clés, tels que le style, la palette de couleurs, les objets principaux, et l'ambiance générale. Utilise ces observations pour guider la création d'une nouvelle image avec Dall-E 3, qui capture l'essence de l'image originale sans la copier directement. Fais attention à reproduire les aspects les plus saillants tout en apportant ta propre touche créative. N'hésite pas à me poser des questions pour clarifier certains détails ou pour obtenir des précisions sur des éléments spécifiques que tu souhaiterais incorporer ou modifier dans la nouvelle création

Encore plus proche de l'écrivain :

Pour cloner un style d'écriture et le reproduire avec un LLM

le prompt : (ce qu'il faut demander à CHAT GPT)

Entreprends une analyse méticuleuse et approfondie du texte que je vais te présenter, visant à identifier et à comprendre les éléments distinctifs qui forment son genre littéraire unique. Porte une attention particulière à divers aspects critiques tels que le choix des mots, reflétant la richesse et la spécificité du vocabulaire; la syntaxe, observant la structure et la complexité des phrases; le ton, déterminant s'il est formel, informel, sérieux ou humoristique; la voix narrative, évaluant si elle est active ou passive et comment elle reflète la personnalité de l'auteur ou du narrateur; le rythme, analysant l'effet de l'agencement des mots et des phrases sur la lecture; les figures de style, identifiant l'usage de métaphores, comparaisons, hyperboles; la perspective, examinant le point de vue adopté; la cohérence, vérifiant comment les différentes parties s'intègrent; et l’originalité, jaugeant la créativité et les aspects uniques du texte. Cette analyse détaillée vise à définir précisément le style d'écriture du texte, afin de pouvoir le reproduire avec un modèle de langage à grande échelle (LLM). Voici le texte :

Source :
https://www.journaldunet.com/ia-generative/

On peut même écrire un livre avec votre style au besoin.
Ou celui de n'importe quel grand classique.
On ressuscite Victor Hugo et consort !

Je ne dis pas que c'est bien ou que c'est moral, mais ça existe et on donne même les clés du savoir au grand public.
Les prompts sont juste à copier / coller .

C'est au niveau de l'accès à ce genre d'utilisation de tels outils qu'il faut œuvrer.
Car, sans mise à disposition des puissances de calcul des ordinateurs qui supportent les IA génératives, ça n'est accessible à personne.  Qu'aux personnes autorisées.

Comme pour les armes, sans autorisation de détention, on ne peut en avoir (sauf marché noir) mais là, pas de marché noir accessible, sauf à une élite de Hackers, et encore...

Maintenant, il y aura toujours des pays qui ne suivront pas les règles déontologiques concoctées par les autres.
C'est donc un "combat" difficile qui s'engage.

À l'heure actuelle, on ne voit pas très bien la solution.

EDIT le 20240203

Une bêta lecture de style par IA :

Creative Writing Coach : un avis constructif sur vos écrits

Développé par la team OpenAI, Creative Writing Coach, offre un retour rapide et objectif sur vos productions écrites. L'assistant ne se contente pas de donner son avis mais formule également des conseils pour améliorer significativement votre texte.

A regarder de près pour plus d'informations :

https://www.journaldunet.com/intelligence-artificielle/1527911-chatgpt-10-assistants-gpts-a-tester-absolument/

A quand une relecture style Sensitivity Readers ? :mrgreen:

.../... A suivre, ça bouge tous les jours... Wink

Je pense que je vais être obligé d’ajouter un volet important sur "les apports de l’IA dans l’écriture et l’édition" dans mes cours et conférences sur l’IA.

Il y a aussi un énorme paquet de nouveautés pour les journalistes et les documentalistes.

Ça devient tentaculaire, et ça n’est as fini…  
L’inconvénient, c’est qu’à peine j’ai terminé de crées une série de transparents sur un thème, que c’est déjà obsolète avant même que je donne ma conf...  Crying or Very sad
En ligne
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 IA et auto édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-