PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 IA et auto édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Merci Cath, très intéressant, je vais regarder ça 🙂 (Personnellement il m’était arrivé bcp plus jeune d’acheter des livres uniquement parce que la couverture m’attirait, maintenant j’achète en epub vu que j’habite à l’étranger, donc je prête moins attention à la couverture, mais malgré tout, je ne crois pas que j’achète de livres dont je trouverai la couverture « moche » 🤔)
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  817
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ben tu vois, un des romans préférés que j'ai lus l'an passé, c'est celui-ci :
IA et auto édition - Page 4 1947872583

Et pourtant, je trouve la couverture quand même assez (très ?) moche ! Laughing
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


moi j’aime bien perso, ça va Very Happy J’ai vu vraiment des couvertures très moches, tu sais quand ils mettent une sorte de photo de stock avec une personne de dos dans un quart de la photo et il y a une typo horrible en plus dessus (j’ai vu ça chez des petites ME ) ou des dessins parfois totalement inesthétiques …
 
Cath
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  817
   Âge  :  47
   Date d'inscription  :  14/08/2022
    
                         
Cath  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ah oui, je vois le genre de couvertures auxquelles tu penses ! Laughing
Ceci dit, même une couverture de ce genre-là, ça ne me dérangerait pas pour acheter. De toute façon, je lis quasi exclusivement en ebook, alors la couverture, je ne vais pas la voir beaucoup. Au mieux, je vais prendre un peu de temps pour la contempler si je la trouve jolie, mais ça n'ira guère plus loin. Et pour choisir quels livres j'achète, je me fie au genre, à la ME, à ce que m'évoque le titre, au nom de l'auteur ou de l'autrice si j'ai déjà lu d'autres de ses livres, et surtout au pitch.
Mais je dérive du sujet initial, désolée... Embarassed
https://catherinephanvan.fr/liens-utiles
 
Achene
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  20/06/2021
    
                         
Achene  /  Barge de Radetzky


À vous lire tous j'ai quand même une question : comment vous repérez les couvertures faites par IA ? Je surveille un peu le contenu généré par Stable diffusion et autres Midjourney, et quand c'est bien fait (le bon nombre de doigts par exemple) c'est vraiment très dur de faire la différence avec une image créée par un artiste...
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Si tu as Instagram, je peux te linker deux comptes qui ont donné des tips. Les points d'attention sur des personnages, ce sont les mains (car même si elles ont bon nombre de doigts, elles ont souvent des doigts bizarres), les yeux et les zones de transition (ex : où s'arrêtent les cheveux, où commence le vêtement).


IA et auto édition - Page 4 60011IA et auto édition - Page 4 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1091
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Citation :
J'en parlais dans une autre discussion : pour le moment, non seulement les éditeurs n'acceptent pas les manuscrits créés par IA (même "assistés"), mais en plus, tenter quand même de le faire vaut bannissement à vie. Donc c'est pas pour demain.

C'est le cas parce qu'il y a pour l'instant une levée de boucliers face à l'IA. Sans règlementation à grande échelle, ça pourrait très bien changer. Certainement pas demain, mais dans quelques années. Tout comme il était impensable il y a quelques années d'avoir des couvertures de grandes ME se baser sur de l'IA.



Citation :
. Mais je trouve ça assez drôle de se justifier en me faisant passer indirectement pour un artiste sans coeur et ingrat qui piétinerait allègrement le travail de ses collègues lointains illustrateurs, allant même jusqu’à leur « voler » leurs créations, vous plaçant vous au passage en chevaliers de la vertue et du gon goût.


Alors ça c'est fort. Vraiment, vraiment fort. Et si c'est pas de la mauvaise foi, ça relève clairement d'une incompréhension des enjeux que soulèvent ta propre demande.

L'utilisation d'IA repose sur du vol (une définition, histoire qu'on s'accorde : Fait de s'emparer du bien d'autrui par la force ou à son insu ). Les artistes utilisés pour nourrir l'IA n'ont pas donné leur consentement. Ils ne sont pas crédités. Pas rémunérés. Encore moins considérés puisque beaucoup de leurs clients préfèreront reproduire leur style par une IA qu'à travers une commande payée à sa juste valeur.

Ce n'est pas chercher à juger ta morale que de constater que la technique que tu cherches à employer repose sur du vol et fait du mal aux artistes. Et il ne s'agit pas non plus de se sentir vertueux en rappelant que, qu'on le veuille ou non, l'IA à l'heure actuelle et dans le cadre de la règlementation en vigueur ne fonctionne qu'en subtilisant leur travail à des artistes humains.

Oui, l'IA évoluera. Non, elle ne doit pas évoluer n'importe comment et, comme d'autres technologies permettant un changement de paradigme (coucou Internet, coucou les réseaux sociaux), il est important de voir qui peut être lésé, ou qui peut disparaître, si on établit pas d'emblée un contrôle de cette technologie.

Les exemples que tu as cité, notamment dans le cinéma, ne me paraissent pas du tout faire d'écho pertinent à la situation, surtout à notre époque... même si je crois voir le parallèle que tu essaies de tracer. Si je me base sur ma maigre expérience au sein de petites réals : le cinéma a cette particularité de ne pouvoir fonctionner que grâce à une équipe, et si les supports/l'appropriation des codes ont pu changer avec les technologies, s'il y a pu y avoir une démocratisation de l'accès à la création de vidéos (de qualité ou non, c'est même pas le sujet) il n'a jamais été ici question de vol d'image ou de scénario inhérent à ces nouvelles technologies.

La question ici n'est pas que des métiers se transforment en raison d'une technologie (les artistes ont changé depuis l'avènement d'Internet, depuis celui du dessin digital, depuis la démocratisation de l'animation, de la 3D, du jeu vidéo...) : il est question de la précarisation et du mépris de toute une frange artistique de laquelle se nourrit pourtant l'IA.
 
mumtaz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  460
   Âge  :  30
   Localisation  :  quelque part, dans le blanc de l'œil rouge de Jupiter
   Pensée du jour  :  pourquoi moi ?
   Date d'inscription  :  19/10/2019
    
                         
mumtaz  /  Pour qui sonne Lestat


Je reprends le post initial.
Je ne trouve pas ça "mal" qu'un primo romancier auto-édité utilise une IA pour sa couv, parce que je suppose d'emblée qu'il ne va pas trop vendre, et donc qu'il ne va pas se faire de l'argent sur le dos des autres (les illustrateurs lésés).
Ma réponse serait différente s'il était question d'une grosse ME ou d'un auteur â succès (ou si par miracle ce petit roman innocent se transformait en best-seller, mais alors je l'excuserais en me remèmorant sa modeste origine).
Je crois que l'auto-édité, tel que je l'imagine (dans son coin, qui vend son roman à perte), ne fait de tort à personne (ou si peu que s'en est insignifiant) en utilisant une IA.
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1325
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Ne pas écouter la voix qui te dit de tout lâcher parce que tu ne vaux rien..
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Tentatrice chauve


J'ai globalement suivi ce sujet depuis le début, car je suis aussi sensible autour de l'IA, sur le plan moral, de mes principes et de mes convictions. Ça n'engage que moi, mais c'est d'ordre primordial que l'écriture soit épargnée le plus possible, car une IA ne saura, à mon sens, "jamais vraiment raconter une histoire" pour résumer. Je ne parle pas de pondre un récit capilotracté ou quoi, mais de transmettre un propos et une émotion. Bref, c'est pour ça que de base, "l'IA me fait peur". Je réduis ma position à dessein, je ne me lève pas la nuit en sueur en pensant à l'IA (ça m'arrive pour assez d'autres choses comme ça).

Je pense retirer un "bilan" intéressant ici : l'idée que pour l'auto-édition, le recours à l'IA pourrait constituer une alternative "faussement pratique". Plusieurs camarades l'ont pointé, il existe des alternatives intéressantes qui contrecarrent pour l'instant le recours à l'IA sur la base de "trop d'argent à débourser pour une couverture", l'IA étant présentée, à tort ou à raison (plus à tort du coup, ce qui est une petite bonne nouvelle à diffuser ?), comme plus abordable. Je pense que les alternatives que vous avez proposé sont vraiment à conserver en tête, car pour être honnête, moi aussi j'étais sur la position "soit faut lâcher la quichta, soit go l'IA". Mais c'est plus complexe que ça, et c'est un propos de fond positif qui ressort ici, c'est cool ! J'aurais appris des choses sous des angles interessants.

D'ailleurs, s'il existe une section/catégorie dans le forum où des liens/infos pourraient être épinglés ou faciles d'accès, qui proposent des alternatives ou des solutions pour éviter de "tomber dans la facilité de l'IA", ça pourrait être cool ? Je ne sais pas si c'est possible, mais je comptais moi-même parmi ceux qui ignoraient l'existence de solutions alternatives en cas de recours à l'IA tout en restant abordables et qualitative.

Après... J'ai vraiment l'impression que la simple idée de s'interroger pose des soucis parfois. Ça me rend triste, littéralement... Ça m'agace un peu début, mais à terme, ça me fait de la peine. Sans empêcher quiconque d'y recourir, je ne suis pas fan du boycott, en particulier quand il est présenté comme la solution la plus morale et étique possible. Je préfère conserver mon esprit de nuance sans aller dans du militantisme, je ne m'y retrouve pas assez, et je vois le boycott comme un moindre mal parmi d'autres. Mais c'est mon ressenti perso.

Car oui, chacun est libre, attention ! C'est juste qu'en terme de ton et d'intentions général, ce que je ressens qui ressort tend parfois trop vers le "moi j'ai des principes et j'ai une conscience morale, et je te la mets sous le nez. Soit tu la rejoins et ça va, t'as bien compris, t'es un bon maintenant. Soit tu la rejoins pas, et je vais te juger sans la moindre bienveillance car tu ne la mérites pas". Je simplifie à l'excès, car c'est juste la sensation et la sensibilité que ça peut renvoyer. Et comme j'ai dit, ça me fait de la peine, car ça réduit un peu les choses non ? Honnêtement, je peux comprendre pourquoi CalédoniaRob s'est senti un peu assailli. Je pense que je l'aurai été aussi à sa place, car si je viens solliciter une communauté que j'estime bienveillante, et au final je me fais juger et dois souscrire à une leçon de morale comme si j'étais coupable de... Ben complicité de vol au bas mot, apparemment c'est factuel et indiscutable...? C'est dommage non ? Enfin peut-être pas, je sais pas...

Perso, je pense que la lutte contre l'emprise et les dérives de l'IA est un combat digne d'être menée. Je ne suis pas anti, non. Mais qu'on tente de mieux s'éduquer autour des nouvelles technologies, car il n'existe pas tant de technologies malfaisantes, tout dépend ce que l'humain en fait pour moi. Simplement... Pourquoi s'en prendre à ceux qui ne boycottent pas et s'interrogent ? C'est l'IA qui est "l'ennemi", non ? Ce genre de logique m'échappe...

Car avoir un point de vue nuancé et avec de la contradiction reste possible, non ? J'ai ma position sur l'IA, et pourtant, je parviens à comprendre les éditeurs de manga japonais qui veulent y avoir recours pour la traduction US de leurs œuvres. Quand j'ai vu à quel point les US trafiquaient les traductions, pour donner un tout autre sens et insuffler de l'idéologie militante dans une œuvre, quitte à remodeler l'essence et le propos de l'oeuvre en question qui ne la contenait pas de base... Le pire, c'est que c'est parce que les US ont milité à dire "IA caca boudin, ça tue notre travail de traducteur" que les gens se sont penchés là dessus, et se sont aperçu que, sous couvert de la véritable dignité d'une vraie profession à part entière (traducteur), eh bien il existait une perversion de tout ça. Pour eux, c'était préférable de souiller la volonté artistique d'un humain qui ne leur convenait pas plutôt que de le laisser recourir à l'IA. Moi qui suis plutôt pour tenir éloigner l'IA du milieu artistique, ça me fait aussi réfléchir sur le comportement des humains dans ce même milieu.

Mon exemple se recoupe ici, pour s'étendre sur les illustrateur : personne n'irait dire que ce n'est pas une véritable profession. C'est une vraie discipline qui mérite d'être considérée à sa juste valeur. J'imagine juste déjà le beau nombre d'artistes illustrateurs qui doivent militer contre l'IA alors que le système et le milieu est parfois basé sur ce principe, comme certains l'ont déjà pointé ici : reprendre des éléments générés par l'IA pour les remodifier et affirmer une création 100% humaine. Jusqu'où s'étend la limite de la réflexion ? Quid de la géométrie variable ? La posture de conviction prévaut sur tout ?

C'est pour cette raison que je pense préférable de s'interroger autour de ça, que c'est pertinent. Et il demeure beaucoup de choses pertinentes sur ce fil : j'ai préféré la position de Ahava-brumes par exemple, qui restait nuancée et ouverte, qui permet de s'interroger sur son propre rapport perso à tout ça. C'est mon simple ressenti, je ne revendique rien, mais c'est ce que j'aime et recherche perso. Donc je sors bien plus informé sur ces sujets, mais pas forcément grâce aux appels au boycott,qui pourraient plus me braquer qu'autre chose car ils s'opposent malheureusement à ma volonté de réflexion.

Désolé du pavé...
 
Raven Twelve
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  81
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  03/01/2024
    
                         
Raven Twelve  /  Pippin le Bref


Flora a écrit:
Pour moi, un livre, c'est un tout, et tu as l'air assez d'accord pour dire que c'est un élément essentiel pour que le livre fonctionne. En conséquence, ça me semble absolument normal que ça fasse partie de l'investissement.

C'est peut-être ici que nous avis divergent, en réalité. Pour moi, seul ce qui est écrit par l'auteur constitue son livre, tous le reste n'est qu'outils de communication obligatoires. Voilà pourquoi le seul coût qui me semble incompressible, encore que, est celui d'une correction.

Flora a écrit:
On peut aussi limiter les coûts en utilisant un logiciel de correction ou en ne corrigeant pas du tout...

Je vais partir du principe que c'est une blague, ou de la mauvaise foi.

Flora a écrit:
• Cet auteur ou cette autrice considère manifestement que les créations des autres peuvent être volées et utilisées gratuitement... et donc pourquoi son livre est-il payant ?

Ou bien, cet auteur ou cette autrice a simplement voulu faire au plus simple en utilisant les outils à sa disposition. J'entends bien l'argument que le travail de l'IA se base sur le travail de tout les autres, mais à votre tour, vous devez entendre que ce n'est pas le combat de 99% des auto-édités, lesquels essayent avant-tout de vivre de leur plume par tous les moyens légaux mis à leur disposition. Avant que l'on re-transforme mes propos, je ne parle toujours ici que des outils de communication du livre.

Flora a écrit:
Si elle ou il n'avait pas 50€ à mettre dans la couverture, il ou elle a probablement fait des économies ailleurs aussi : quid de la bêta-lecture, de la correction, de la mise en page ?

Et combien de lecteurs potentiels vont penser comme toi ? 1% 0,1% 0,01% ? Alors que, combien de lecteurs supplémentaires risquent d'être attirés par une couverture d'IA ? 1.000% 5.000% ? Un AE (autoédité), s'il veut espérer vivre de sa plume, doit d'abord penser comme un entrepreneur, pas comme un philanthrope. A ce titre, n'importe quel coût compressible sera compressé, car c'est ainsi que fonctionnent les entreprises.

Kal a écrit:
Oui donc tout le monde peut reprendre ta couverture pour faire, par exemple, une parodie de ton livre sur ChatGPT.

Ben... oui ? Si l'image de ma couverture ne m'appartient pas. Comme je le répète: ce n'est qu'un outils de com'.

Kal' a écrit:
Car un argument qui revient souvent de la part d'auteurs AE qui comme toi, justifient leur usage de l'AE, c'est : "j'ai de le droit/je mérite d'être vu/de vendre et pour ça j'ai besoin d'une belle couverture gratos".

Je n'ai jamais entendu un auto-édité dire ça. Ou bien tu inventes, ou bien l'AE se berce d'illusions et n'a pas encore compris ce qu'était le travail d'auteur.

Kal' - parce que tu adores transformer ce que je dis pour pouvoir ensuite te répondre à toi-même a écrit:
(...) qui comme toi, justifient leur usage de l'AE, c'est : "j'ai de le droit/je mérite d'être vu/de vendre et pour ça j'ai besoin d'une belle couverture gratos".
Ou, comme tu l'as dit : "j'ai bossé 8 ans, dont c'est normal que je mette toutes les chances de mon côté".

Non. Voici ce que j'ai vraiment dit :

Ce que j'ai dit, sans transformation a écrit:
Après huit ans passées sur mon texte, il est hors de question qu'il sorte en autoédition sans avoir les meilleurs atouts possibles pour attirer un maximum de regards.

Vois comme à aucun moment je ne prétends "mériter" quoi que soit. Si tu comptes continuer à me répondre, s'il te plaît, quote-moi.

Kal' a écrit:
j'estime que je veux lire les ouvrages de personnes qui ont un certain respect pour l'art et les artistes de façon générale. Je préfère une couverture blanche

Alors ça, c'est du n'importe quoi. Tu conseillerais à un AE, la personne qui a crée ce topic, de publier son premier roman avec une couverture blanche ? Ridicule.

Kal' a écrit:
que tu participes au vol des artistes à côté

Tu es tellement vertueuse Kal', et bienveillante vis-à-vis des artistes, que j'imagine sans peine que:
- Tu n'as jamais vu ni téléchargé de films en streaming -  car cela blesse l'industrie du cinéma et tous ses artistes, illustrateurs compris.
- Tu n'as jamais souscrit à Netflix ou à une autre plateforme de streaming -  car cela blesse l'industrie du cinéma et tous ses artistes, illustrateurs compris.
- Tu n'as jamais commandé quoi que ce soit sur Amazon, et surtout pas de livres - car cela blesse les libraires, grands partenaires de l'édition ?

Vois comme il est facile de pointer du doigt et de traiter les autres d'égoïste.

Au cas où ce n'est pas clair, je ne suis pas ici pour tenter de vous convaincre, vous avez vos opinions, et je ne suis cordialement pas d'accord avec. Non, je souhaitais avant tout donner un point de vu différent à CalédoniaRob.

De surcroit, Rob, non, le travail de l'IA n'est pas "qu'une bouillie de pixels" quand on sait lui soumettre les bons prompts. Tu pourrais tout à fait obtenir un rendu professionnel et artistique pour une vingtaine d'euros :
https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/une-oeuvre-creee-par-une-ia-remporte-un-concours-d-art-aux-etats-unis-n191179.html
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Raven Twelve a écrit:
Flora a écrit:
On peut aussi limiter les coûts en utilisant un logiciel de correction ou en ne corrigeant pas du tout...

Je vais partir du principe que c'est une blague, ou de la mauvaise foi.

Cette phrase s'intégrait dans le reste du paragraphe : si on se dit que la couverture est un coût inutile (et qu'on peut/doit réduire par tous les moyens), on peut penser pareil des autres dépenses Wink Je ne suis pas d'accord sur le fait que les auteurs auto-édités doivent se sentir uniquement concernés par l'étape de correction, mais ça fait plusieurs posts qu'on expose notre vision sur le sujet et qu'on n'en changera pas, pas la peine d'en débattre, on est en désaccord, point.

En ce qui me concerne, j'ai dit ce que j'avais à dire sur le sujet, je pense que maintenant, ça ne peut que tourner en rond Smile Je laisse la place à d'autres.


IA et auto édition - Page 4 60011IA et auto édition - Page 4 Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2934
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


CalédoniaRob a écrit:
Bonjour à tous, je réfléchis de plus en plus à me lancer dans l’aventure de l’auto édition sur amazon par exemple si je ne trouve pas d’éditeur, et je me demandais :

Vous trouvez que c’est mal dans ce cas précis d’utiliser l’IA pour une couverture et des illustrations pour un epub auto édité de premier roman ?

Je reprends la question d’origine. Comme ça j’ai moins de risque d’être hors sujet.

Je suis totalement partisan de l’utilisation de l’IA comme d’un outil !
J’explique : je ne dis pas demander à l’IA de tout faire, y compris le texte du roman.

Quoi que parfois, ça serait mieux que ce qu’on trouve en librairie, et certainement avec moins de fautes de français, d’orthographe et de grammaire comme de typo même sorti de chez de grandes ME.

Mais vu du point de vue de l’auteur , de l’écrivain (terme générique non genré comme tout le reste dans la suite) que seul le texte intéresse, oui le reste du boulot pourrait être fait par une IA. Où est le souci ?

Vu du point de vue du graphiste, c’est différent. Mais rien n’interdit au graphiste de se servir de l’IA pour doper son inspiration, voire faire son boulot. Où est donc le souci là encore ?

Il y a bien des ME et des collections qui sont minimalistes en matière de couverture comme NRF par exemple. Et ça se vend bien non ? C’est même, parait-il, des textes de qualité. Je doute qu’ils aient encore besoin d’un graphiste pour leur couverture chez NRF !

Quant au reste, orthographe, correction, mise en page, typo, l’IA est certainement moins cher, et de meilleur rendement.

Je réponds juste à la question de CalédoniaRob du point de vue de l’écrivain , sans porter le débat sur l’avenir de certains métiers. C’est un autre sujet, un autre débat. Très intéressant, certes, mais c’est autre chose. Si on veut en parler, c’est un autre Topic.

Bien entendu, ceci n’engage que moi et moi seul. Je ne cherche ni à convaincre, ni à avoir raison.

Mais si je voulais être autoédité, c’est indéniablement ce que je ferais.

En toute amitié, Philippe.


Dernière édition par Profsamedi le Jeu 18 Jan 2024 - 13:56, édité 1 fois (Raison : Corrections de fautes d'orthographe. Honte à moi. Il en reste sûrement.)
En ligne
 
Hely
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  07/09/2022
    
                         
Hely  /  Petit chose


Je saute dans le débat un peu à poil mais je vais rejoindre l'avis de mes camarades : l'IA à l'heure actuelle et en l'état, c'est pas ouf d'un point de vue éthique et artistique et ça divise beaucoup de gens (j'enfonce des portes ouvertes en introduction vous me pardonnerez)

C'est légal de l'utiliser. C'est pas cher. C'est donc rentable si on ne regarde que ces points là.

Maintenant l'utiliser pour sa couverture ou pour vendre n'importe quel produit, c'est aussi renvoyer un certain message et annoncer qu'on prend position sur le sujet. Quoi qu'on en dise, c'est politique (tout est politique aujourd'hui de toute façon)

Dire que seuls 0,1% des lecteurs s'intéressent au débat et vont s'en préoccuper au moment de passer à la caisse, c'est je pense sous-estimer la volonté d'un grand nombre de consommateur de s'engager ethiquement dans ses achats et de vouloir "agir" à leur niveau. Bien sûr il y en a qui s'en moquent. Mais dans un marché où l'offre est colossale et la concurrence rude, si on a le choix entre dix livres qui ont presque la même histoire ou le même sujet du moins, on va se baser sur le pitch, la couverture, les avis, le prix... et aussi sur l'engagement de l'auteur.

Il suffit de voir à quel point les lecteurs se déchirent sur la questions des auteurs jugés "problématiques" (autre débat, ça mériterait un sujet à part entière...) pour comprendre que loin de s'en moquer complètement, au contraire, il y a une tendance qui va plutôt dans le sens d'achats engagés et conscients.

Les gros éditeurs sont super prudents sur le sujet et ce n'est pas pour rien. L'Atalante s'est quand même excusé publiquement l'année dernière au nom de son illustrateur qui avait utilisé l'IA en scred sur des couvertures. Une petite maison d'édition qui a décrété qu'elle était pour l'IA et ne voyait pas le problème à l'utiliser pour ses couvertures s'est faite également démonter par les internautes. Je dis pas que ce genre de tribunal populaire est une bonne chose. Je constate juste.

Par ailleurs, pour revenir sur l'argument de la couverture qui n'est qu'un accessoire marketing, je ne suis pas totalement d'accord avec cette affirmation. Oui c'est un argument de vente et un moyen d'attirer l'oeil. Mais c'est aussi quelque chose qui participe à la qualité du produit. J'achète un livre aussi parce qu'il est beau, qu'il est agréable à regarder, que je peux le sortir pour lire en public avec fierté. C'est aussi un objet de reconnaissance sociale. Il suffit de voir l'explosion des collector reliés ultra luxueux qu'on voit partout.

Par ailleurs si on dit que seule l'écriture pure devrait être du ressort de l'auteur-autoédité et que donc seule la correction est un poste incompressible... Qu'est ce qu'on fait de la mise en page ? C'est quand même ultra important pour rendre la lecture agréable et confortable, et faire encore une fois du livre un bel objet.

Chercher à réduire tous les coûts au minimum voire même à descendre sous le seuil minimal, c'est dévaluer son produits au yeux du public, et participer à la décrédibilisation de l'ensemble des auto-édités. Encore aujourd'hui les indépendant souffrent énormément de cette image "d'édition au rabais" ou "de travail amateur".

Après étant illustratrice et graphiste de métier, on pourrait se dire que je défend mon bout de gras mais en toute honnêteté je pense que l'IA pourrait être un super outils pour ma profession... à condition qu'il soit régulé correctement et respecte le droit d'auteur.

Autre argument, un auteur qui fait faire une couverture par IA sans passer par un graphiste aura trèèèèès souvent une mise en page et un titrage littéralement catastrophique. L'illustration peut être parfaite mais si le titrage est complètement à côté de la plaque, ça ne fonctionnera de toute façon pas. Et d'ailleurs on reconnaît souvent une couverture homemade grâce à cela : une illustration propre de loin si on regarde pas les détails mais un titrage absolument illisible, sans aucun impact visuel et qui ne met ni en valeur l'illustration, ni le livre.

Je profite du message de profsamedi du coup : l'IA ne gère pas la typographie, ni la mise en page (pas encore à ma connaissance, du moins) pour la correction Antidote est catastrophique sans supervision humaine, et un correcteur pro trouvera encore de nombreuses erreurs après son passage.


 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Bonjour à tous, et merci de continuer à partager votre avis et perception du sujet, ça permet d’appréhender un échantillon plus vaste de perception vis à vis de l’IA pour un auto édité.
Je partagerai avec vous mes récentes réflexions sur le sujet, car mon point de vue à énormément évolué depuis la publication de ce post, principalement parce que comme je l’ai déjà mentionné plus haut, en initiant ce topic je n’avais aucune connaissance de l’ia, je ne l’ai jusqu’à présent jamais utilisé même par curiosité, donc j’étais très naïf sur le sujet, et au fil des interventions je me suis documenté etc …
Donc ma réflexion à l’heure actuelle sur le sujet es la suivante :
Personnellement ça n’est pas tant le côté « vol » qui me préocuppe comme à d’autres, bien que je ne nie pas la problématique, bien au contraire, elle vient nourrir le reste.
Pourquoi, pour plusieurs raisons. Déjà ce que fait l’IA est légal en général (je ne parle pas des procès de base comme quoi elle se serait nourrit de sources sans rémunérer les auteurs ou illustrateurs, pour l’instant je crois que ces procès sont encore en cours) parce qu’elle utilise des articles de loies comme je l’avais déjà mentionné qui fait par exemple que après un certain nombre de modifications d’un vecteur de base ou d’un photoshop par exemple, il me semble que la loi considère que ça n’est plus le même. Je ne suis pas sûr mais je crois que c’est 9 traits ou points, j'imagine que ça varie en fonction des pays.
Chose que les illustrateurs et graphistes professionnels savaient bien et qu’ils utilisent depuis plus d’une quinzaine d’années.
Pourquoi depuis plus d’une quinzaine d’années et pas depuis toujours ? Et pas avant ?
Parce qu’il faut bien prendre en compte dans tout cela l’évolution de la technologie juste avant.
Avant il n’y avait pas ou peu d’internet, et peu de vecteur ou fichier de qualité, de banques d’images de qualités sur internet. Avec l’avènement de l’internet et de l’accès à pléthore d’images de qualités et de banques d’images de qualité, les graphistes et illustrateurs ont vu leur profession facilités pour certaines commandes, et ce sont mit à se servir, et à altérer des fichiers dont ils n’étaient ni les propriétaires ni les auteurs, pour respecter la loi et que cela passe suffisamment inaperçu, et pouvoir travailler plus vite et donc à moindre coût. Je ne suis pas en train de dire que tous à 100 pour cent le faisaient tout le temps, mais ils l’ont quand même fait suffisamment pour que ça soit devenu massif.
Je vous donne un exemple, ça m’est déjà arrivé à moi personnellement:
J’ai réalisé un spot en dessin animé pour ue société de construction. J’ai donc embauché une illustratrice pour dessiner tout ça. On a travaillé ensemble, j’étais le réalisateur et scénariste et monteur, donc elle me faisait des propositions stylistique au début et de couleurs et je disais oui, ou non, plus comme ci, moins comme ça, etc … Ensuite je lui ai donné un découpage technique, la valeur de plan c’est ça, le gars est de profil droit etc … Tout bien détaillé.
Bref, tout ça pour dire que qq années plus tard j’en réalise un autre mais plus avec la même avec laquelle j’en avais déjà réalisé 2.
Je montre à la nouvelle llustratrice la référence des 2 spots précédents pcke j’aimais bien le travail et elle m’a dit qq chose du genre :
« j’ai déjà vu ces illustrations partout. »
Sous entendu, et c’est elle qui m’a ouvert les yeux là dessus. L’illustratrice avec laquelle j’avais travaillé, avait prit des personnages existants de futurama par exemple qu’elle avait légèrement modifié pour qu’ils ne soient pas suffisamment reconnaissables et collent à mon spot.
Tout le monde me suit ?
Donc je ne porte pas de jugement là dessus, je ne défends pas l’ia pour autant, mais apparemment c’était déjà hyper courant comme pratique.
Quelle est donc la problématique sur l’ia ? Cest que l’ia fait tout ça beaucoup plus vite, beaucoup plus efficacement pour certains cas, et à moindre coût.
Donc elle rend l’humain obsolète !
Et je pense pour moi que c’est ça la vraie problématique derrière l’ia, en dehors d’un problème de vol.
En plus pour faire une courte parenthèse sur ce thème du vol, j’ai trouvé notamment l’ia de shutterstock qui se vante d’être éthique, et qui rémunère les sources originales de son travail.
Pour revenir sur ce thème du vol, en l’état des choses actuel, les ia ne sont encore que des prolongements des humains et de leurs formes de pensées, et donc si elles « volent » ces choses, c’est parce qu’à la base beaucoup de graphistes et travailleurs humains le font déjà, on lui a montré ce modèle, nous, les humains.
Mais en allant plus loin, jusqu’à quel point l’ia rend l’humain obsolète ?
En réfléchissant à tout ça ces jours ci, et c’est peut être mon côté auteur et lecteur de SF, mais j’ai vu la « big picture » comme ils disent en anglais, le panorama on dira.
Ce qui est à mon sens incroyable, c’est que l’ia se nourrit de tout ce que l’homme a produit et à mit en ligne ses dernières années, et donc on va dire entre guillemet de presque toute la production humaine, et qu’à l’heure actuelle elle n’a déjà plus besoin de nouvelle production humaine.
Vous comprenez ? L’ia est déjà auto suffisante en terme d’images et d’illustrations. L’ia se nourrit de tout ce qui a été crée aussi dans le domaine du jeu vidéo, des films, des séries, de tous les instagrameurs, tik tokeurs et youtubers mêmes vous sans le savoir à priori avec vos comptes auteurs sur insta.
Là où j’essaie d’en venir c’est que si l’humain à partir de demain ne produisait plus une seule photo en ligne, plus une seule illustration, plus un seul jeux vidéo, l’ia serait déjà auto suffisante en terme de production de contenus, images, illustrations, jeux vidéos, pour les millénaires à venir !
Elle mélangerait et recoderait sans fin les données déjà existantes.
Et en y réfléchissant bien j’ai du mal à croire que tout ça n’ait pas été prévu à l’avance car en donnant un smartphone dans les mains de presque tous les humains sur terre et en leur donnant un réseau social pour publier leurs photos, on a permit à l’humain de montrer à l’ia presque toutes les images possibles, toues les références possibles, tous les types de personnes, d’animaux, de paysages, sous tous les angles.
Quand c’est gratuit, c’est vous le produit, prend ici son sens le plus global.
Personnellement au vu de toutes ces analyses j’ai du mal à ne pas croire l’iA inéluctable et infrenable. C’est un outil tellement énorme et pratique qu’il va changer la société et que donc dans l’avenir peut être il n’y aura plus ou presque plus d’illustrateurs à l’ancienne. Les choses vont se réorganiser d’une autre façon.
Y a t’il encore aujourd’hui des scribes qui écrivent sur des papyrus ? Non, j’irais même plus loin maintenant ce sont des machines qui impriment tous les livres papiers que nous lisont.
Y a t’il encore des écuyers, des étables pour les chevaux, oui, mais dans une minuscule mesure.
Y a t’il encore des artistes scultpeurs de renommés qui gravent dans le marbre ou la pierre des formes majestueuses pour la commande de grands de l’églises ou de rois puissants de ce monde ?
Presque plus voir pas du tout j’imagine ?
Est-ce qu’on est vraiment offusqué par ça ?
Je crois que notre société moderne a prit tout ça comme un acquis et une évolution normale des choses non ?
Je ne suis pas en train de dire que c’est bien ou que c’est mal ou que je m’en fous, non, pas du tout, je ne porte pas de jugement de valeur là dessus.
Je dis juste que je crois au fil de mes apprentissage en la matière de ces derniers jours que l’ia c’est tellement énorme qu’elle va changer notre société en profondeur comme à certaines époques dans le passé. Et on aura pas le choix.
Y en aura t’il un appauvrissement culturel ? Probablement, on va nous resservir les mêmes mélanges d’images mélangés avec d’autres images durant des millénaire mais qui à nos yeux nous paraîtront malgré tout des compositions différentes.
Le futur ça sera l’ia qui « vole » l’ia qui « vole » l’ia qui a « volé » l’humain…
(ça n’est que mon point de vue bien sûr, et une opinion que je partage avec vous sur ce débat, que je trouve très intéressant car comme l’a dit blackmamba, j’ai appris énormément de choses sur le sujet depuis que ce topic a été crée.)
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3006
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Et donc tu vas faire quoi?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 IA et auto édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-