PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à -50% (large sélection)
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Langage "jeune"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3121
   Âge  :  48
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Petite astuce qui peut servir pour permettre d’identifier les interlocuteurs dans les rapports détendus : les nommer (ça donne une indication sur qui parle et qui va répondre à la ligne suivante).

Souci : dans la vie réelle, personne ne nomme son interlocuteur. On voit avec la direction du regard et l’intonation à qui on parle, si bien que les dialogues qui nomment leurs interlocuteurs donnent vite un ton artificiel ou militaire.

Solution : utiliser des surnoms (parce que ça, on le fait : pas pour nommer son interlocuteur, mais pour rappeler la connivence qui nous unis, ça participe au lien social) => pour se rappeler à quel point cet usage est courant, y'a qu'à voir la façon dont on est souvent gèné quand notre famille nous appelle par notre surnom familial devant des tiers

C'est une astuce qui, comme je le disais, ne fonctionne que pour les dialogues détendus entre personnes qui se connaissent, mais ça m'a aidé plusieurs fois à rendre plus fluide un dialogue un peu long. Du coup, je te la passe en espérant qu'elle te servira. Bien entendu c'est un peu comme l'astuce du "c'est pas faux", ça doit rester une astuce, pas une méthode d'écriture Wink

Bon courage à toi.
http://romainmikam.free.fr/
 
Wahala
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  16
   Âge  :  62
   Date d'inscription  :  13/01/2024
    
                         
Wahala  /  Homme invisible


Mikaroman a écrit:
Petite astuce qui peut servir pour permettre d’identifier les interlocuteurs dans les rapports détendus : les nommer (ça donne une indication sur qui parle et qui va répondre à la ligne suivante).

Souci : dans la vie réelle, personne ne nomme son interlocuteur. On voit avec la direction du regard et l’intonation à qui on parle, si bien que les dialogues qui nomment leurs interlocuteurs donnent vite un ton artificiel ou militaire.

Solution : utiliser des surnoms (parce que ça, on le fait : pas pour nommer son interlocuteur, mais pour rappeler la connivence qui nous unis, ça participe au lien social) => pour se rappeler à quel point cet usage est courant, y'a qu'à voir la façon dont on est souvent gèné quand notre famille nous appelle par notre surnom familial devant des tiers

C'est une astuce qui, comme je le disais, ne fonctionne que pour les dialogues détendus entre personnes qui se connaissent, mais ça m'a aidé plusieurs fois à rendre plus fluide un dialogue un peu long. Du coup, je te la passe en espérant qu'elle te servira. Bien entendu c'est un peu comme l'astuce du "c'est pas faux", ça doit rester une astuce, pas une méthode d'écriture Wink

Bon courage à toi.

Merci MIKAROMAN, toutes les astuces sont bonnes à prendre !
 

 Langage "jeune"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-