PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 SF ou Fantasy : quel choix pour mon projet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Le film à l'air sympa en effet ! Après ça reste différent, car l'aspect civilisationnel sera... Presque absent à y réfléchir ? Il s'agira pour beaucoup d'humains, rassemblés dans une culture pas fondamentalement différente. Je réfléchis à utiliser différentes ethnies, mais sans me fixer là dessus : si au final, c'est juste pour "changer de skin pack" plutôt que pour développer une vraie singularité vu que ce n'est pas mon but, je vois moins l'intérêt. D'ailleurs, même la protagoniste, d'apparence humaine, ne sera pas forcément perçue comme "humaine", pour le peu de villageois qui connaîtront l'ordre d'élite auquel elle appartient. La narration sera assez peu axée sur le racisme ou la religion "classique", et c'est déjà un peu un défi pour moi d'ailleurs... Lol

Au final, et même si ce n'est pas mon propos, tout ce large territoire va un peu à contre courant du côté "anti-colonialiste" j'ai l'impression ? Pour moi, je ne vois pas là une incohérence, mais dans l'idée, les régents du monde ne se sont même pas embêté à se rendre dans ce territoire pour le conquérir tant ils ne peuvent pas en tirer de profit. Peut-être même qu'ils se disent "autant les laisser tranquille ces arriérés, ils ne servent à rien" d'ailleurs. En tout cas pour l'instant au moment du récit, dans le sens où des siècles plus tard, ils changeraient peut-être d'avis pour aller les coloniser... Ce n'est pas une question qui va apparaître, car ça irait en dehors de ma vision pour ce projet. Je n'y avais pas songé en ce sens du coup, c'est intéressant car c'est ton message et cette bande annonce qui m'y a fait pensé ! Mon but est justement d'avoir un projet moins ambitieux, rester sur le parcours de ma protagoniste avant tout, plutôt que de traiter beaucoup de thèmes comme je le fais d'habitude.
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  303
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Tapage au bout de la nuit


Je ne sais pas trop ce que changer de skin pack signifie (j'ai regardé sur Google et ça semble lié aux jeux vidéos, et je n'y connais rien lol). Tu veux dire avoir des gens d'origines différentes ?
En dehors de l'aspect colonialiste entre des groupes ethniques différents, il n'est pas rare qu'il existe des guerre de clans (et souvent entre cousins) surtout dans des sociétés tribales où le pouvoir est fluctuant (et sans que ce soit des questions de racisme mais plutôt de pouvoir).  
Mais bon je donnais seulement le film comme exemple concret d'un ailleurs sans cadre défini.
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Désolé de t'avoir embrouillé avec mon expression, à la base utilisée justement pour globaliser... Lol ce que je voulais exprimer, c'était que j'aime assez peu varier les ethnies et les couleurs de peau "juste pour le faire", comme du remplissage. Dans ma saga Fantasy par exemple, il y a des civilisations, et l'inspiration africaine est plus qu'une couleur de peau, leurs membres ont leur culture, leur spécificités, ect. De même pour les types asiatiques, ect, que j'ai repris. Pour moi, l'idée de l'inclusivité dans un récit, ce n'est pas d'avoir du quota ou quoi, mais de servir un propos, une construction de quelque chose.

Dans le même esprit, j'ai opté pour une femme au lieu d'un homme en protagoniste car j'ai certaines choses à développer spécifiquement dans ce sens. Et... Je vais tout de même en garder un peu sans trop en dévoiler non plus... Lol il en va de même pour le côté tribal/clanique : les relations entre les différents villages (pour ceux qui interagissent avec d'autres) ne sont pas tendues, mais... Bref, j'en garde sous le pied ! Ce n'est pas perso contre toi, simplement j'en dis déjà (vraiment) beaucoup sur un projet qui est encore en phase de préparation. Je crois que j'ai assez peu l'habitude d'autant parler d'un projet qui n'est pas encore concret... Mais merci encore pour tes messages et les réflexions que ça amène !
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  303
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Tapage au bout de la nuit


Citation :
Désolé de t'avoir embrouillé avec mon expression, à la base utilisée justement pour globaliser... Lol ce que je voulais exprimer, c'était que j'aime assez peu varier les ethnies et les couleurs de peau "juste pour le faire", comme du remplissage.
Ah mais je ne t'ai pas suggéré de le faire! D'ailleurs je suis pareil que toi, cohérente dans le monde que j'ai créé  (et même ultra maniaque sur certains points de détails). Mon roman de fantasy est principalement inspiré des cultures allant du Proche-orient à l'Asie du Sud (Inde, Népal, Pakistan), des groupes qui se sont mélangés et qui ont commercé ensembles depuis l'aube des temps et qui ont plein de choses communes, ne serait-ce que dans leurs langues tout en étant aussi fort différentes. Je n'ai pas inclus de personnages d'autres origines car ce serait artificiel, que ce soit les occidentaux, la Chine ou l'Asie du Sud-Est, l'Afrique ou les Amériques!
Je ne suis pas fana d'inclusivité non plus (je déteste les groupes sans cohérences comme on voit dans les séries fantasy actuelles juste parce qu'il faut des quotas lol en plus ils ressemblent tous à des top models Laughing ).
 
Risaout
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/09/2023
    
                         
Risaout  /  Petit chose


Hello,
J'avoue ne pas avoir lu tous les commentaires précédents, mais je trouvais la question intéressante.

Pour moi tout dépend de la façon dont tu visualises les guerres, et ça te permettra de faire un choix assez vite. Parce que guerre version Conan, barbares, viking or game of throne, et guerre version lancé grenade, fusil laser et bombe atomique, c'est rien a voir.

Donc, à ta place, je chercherait à bien visualiser le type de guerre et comment les gens (et ton héroïne) se battent. Aussi, dans les guerres "modernes", avec soldat full équipement, j'aurai tendance à dire que la bravoure individuelle compte moins, que le soldat est vraiment un point dans un truc assez horrible (surtout si on pense à l'actualité, guerre en Ukraine, conflit Israël-palestine). Au delà des visions politiques, c'est / ca a été l'horreur des deux côtés. Tu me diras, être spadassin au moyen âge t'avais pas beaucoup plus d'importance que ça peut-etre.

Enfin, tout ça pour dire que ton protagoniste m'a plus fait penser à un(e) chevalièr(e), quelqu'un qui se serait illustré dans les combats, et intuitivement j'étais partie plus fantasy. Parce que la figure du chevalier pour moi c'est un combatant d'elite qui aura plus facilement une éthique de combat - pas juste une mercenaire ou un soldat réquisitionné. A moins que tu veuilles un mercenaire.

Mais sinon, je crois que la clef c'est comment tu visualises les combats : épée vs épée (fantasy), flingues vs flingues (SF), épée vs flingue (SF Mais un des deux camps a pas acces a la même tech, ça peut donner un super contraste, surtout si ta protagoniste est du côté des "forts" avec les flingues alors qu'en face ils sont pas aussi bien armée...).

En deux questions : comme tu visualises-tu cette guerre ? Quelles sont les motivations de ton personnage pour partir à la guerre ?
 
Risaout
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/09/2023
    
                         
Risaout  /  Petit chose


Ah, et si je peux ajouter, en prenant des décisions sur ces détails précis, tu retombes aussi sur tes pattes niveau thème.
Rien que la façon dont ton héroïne a pris part à la "grande histoire", ça peut montrer comment elle a pu être impactée par plein de choses.
Tu pourrais avoir un passé avec du sexisme ou elle a galéré de s'imposer en tant que grande guerrière- et ça transparaît dans son caractère d'aujourd'hui (même si tu nous racontes pas toute l'histoire) - ou alors elle fait partie d'un peuple colonisé par un empire galactique et à décidé de rejoindre leurs forces - et donc se sent traître à sa patrie d'origine? Brainstorming complet ici, mais je crois profondément dans la force de ces petites histoires intimites de quand même raconter des choses des grandes histoires, et de thèmes de société qui dépassent son histoire individuelle. J'avoue je prêche pour mon école - je trouve cette approche super intéressante et assez nouvelle. On change du héroïne qui doit sauver le monde et on voit plutôt comment un hero cherche d'abord à se sauver lui-meme, le tout dans un univers qui peut aussi nous faire rêver (ou suer, ou cauchemarder), un peu comme le vrai monde quoi Wink

Promis j'arrête là d'étaler mon avis - qui n'engage que moi bien sur ^^
 
Cervidé Grognon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  483
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Cervidé Grognon  /  Pour qui sonne Lestat


Coucou BM !

Ah ah, j'adore ta question, j'avoue que savoir dans quel genre se lancer peut quelque fois donner le vertige. D'une manière globale, je t'aurais conseillé d'écrire sans te prendre la tête avec le genre justement, de représenter n'importe quelle magie/technologie et seulement d'ensuite venir apporter les lignes qui permettraient de créer un tout uniformisé.

Après si tu te poses la question côté maison d'éditions, j'ai envie de dire que le souci est plus épineux, parce que les gens (que ce soient des lecteurs ou des éditeurs) distinguent très très mal les genres, et qu'ils n'aiment pas être trop bousculés dans leurs petits codes habituels. Si tu t'éloignes trop des standards, tu risques donc de t'y heurter.

-> science-fantasy : j'adore ce mélange des genres, qui d'ailleurs ne s'équilibrent pas pareil partout (si tu veux quelques références pour jeter un œil, il y a Star Wars, Dune, La Romance de Ténébreuse, La Ballade de Pern, Le Cycle de Mars, pas mal de bouquins de Vance, l'univers Warhammer 40k...). Certains laissent plus de place à la fantasy (en gros tout est de la fantasy, mais il y a un vague habillage Space Opera parce qu'on parle de planètes), là où d'autres tâchent de faire un mélange plus équilibré. L'avantage, c'est que tu es très libre. Le désavantage, c'est que la Science-Fantasy est un genre très méconnu (des lecteurs comme des éditeurs d'ailleurs), donc tu risques d'avoir du mal à le caser. Ce n'est pas un obstacle, simplement une difficulté que tu vas devoir garder en tête.

-> fantasy : personnellement, ton idée de base me paraît bien coller avec de la fantasy. En sachant d'ailleurs que la fantasy, c'est ultra vaste, c'est pas seulement des elfes avec des arcs et des barbares avec des haches, il est tout à fait possible d'y retrouver des armes à feu par exemple (Gunpowder fantasy ou sa variante Flintlock). Donc là encore, ça te laisse pas mal de liberté à l'écriture. Par contre, désavantage : oui la fantasy a le vent en poupe, mais pas tous les sous-genres de la fantasy : c'est surtout la romantasy (fantasy axée autour de la romance) qui fonctionne bien. La fantasy classique plait toujours également. Par contre, les sous-genres méconnus comme la Gunpowder vont se prendre le même malus que la Science-fantasy : moins connus, pour ne pas dire totalement inconnu de pas mal de gens, donc ça risque d'être plus chaud à caser.

-> Sf : si la sf compte elle aussi tout un panel de sous-genre (du Space Opera en passant par la dystopie, l'uchronie, le Space Planet ou la sf militariste), les gens ne connaissent pas les sous-genre mais ont tendance à placer tous les genres de l'imaginaire dans la SF (comme Harry Potter par exemple...). De par son côté fourre-tout, la Sf me semble donc plus ouverte, et je pense que c'est dans ce genre que tu galéreras un peu moins.

Bon après, on a un peu parlé tous les deux, et je pense que dans ta pratique de l'écriture, tu serais plus à l'aise en écrivant ce qui te fait envie sans te prendre la tête (on reparle de SnK ou bien ? :mrgreen: ). Personnellement, j'ai choisi l'option ''j'écris ce que j'ai envie et je m'en bats la rate des codes confortables'', mais comme j'ai eu l'occasion de t'en parler, ça donne quelque fois lieu à des retours assez violents ou épidermiques.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1021
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Blackmamba a écrit:
Le récit débute avec la protagoniste, une guerrière aux capacités surhumaines, qui traverse des territoires isolés avec sa monture dans un esprit d'ermite. Membre d'une caste/ordre d'élite, elle a participé à nombres de conflits sanglants, qui lui ont coûté la plupart de ses proches, et laissé d'énormes fêlures en elle qui l'ont poussé au bord du suicide. Dans un sursaut de compensation, la perte d'un être encore plus cher l'a poussé à s'enfoncer encore davantage dans la guerre. Mais le terme du conflit majeur ne lui a apporté aucun apaisement ni sens pour tout ce qu'elle avait perdu. Elle a donc choisi de partir dans un exil/pèlerinage pour s'éloigner le plus possible de la civilisation, à la recherche de paix, de sens, de réponse... Ou bien cherche-t-elle à fuir une chose déjà trop enfouie au fond d'elle-même ? Toujours marquée, elle fera face à certains dangers (créatures/monstres/bandits), des villages isolés aux pratiques et cultures singulières, ainsi que des locaux aux visions et sensibilités qui l'amèneront à questionner sa voie et sa vie.

C'est sans conteste un pitch typique de fantasy, ça. Après, si tu places ton histoire de fantasy dans un cadre futuriste, ça fonctionne très bien (c'est ce qu'a fait Lucas dans Star Wars), et ça te donnera de la SF.

En fait, la SF ce n'est rien d'autre qu'un cadre. Une enquête policière, mais dans un cadre futuriste ? C'est de la SF. Une histoire d'amour, mais dans un vaisseau spatial aux confins de l'univers ? SF. Une lutte entre armées rivales, sur fond d'espionnage, mais à bord de croiseurs stellaires ? SF. Une histoire d'héroïne dotée de super-pouvoirs et issue d'une guilde, qui vit en ermite après avoir quitté les siens, mais qui vit en ermite *sur une autre planète* ? SF.

Donc, te voilà bien avancé : les deux sont possibles. À toi de voir ce qui te parle le plus.
https://fabiendelorme.fr
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Merci pour vos réponses !

Risaout

Ce sont des questionnements et des préoccupations importantes que tu poses, mais sur lesquelles j'ai déjà mon idée définie et qui influent assez peu sur mon choix de nouveau : ma protagoniste a des capacités surhumaines, mais membre d'un ordre/caste, donc pas la seule dans ce cas. C'est le même esprit qu'une unité de forces spéciales dans mon esprit, du genre opération au delà de la ligne de front type commando. Un opérateur des forces spéciales aujourd'hui peut très bien être un chevalier, mais pas solitaire : d'ailleurs, au delà du principe du chevalier errant, les chevaliers n'étaient pas tant solitaires je pense. Et les militaires modernes n'ont pas forcément moins d'éthique qu'un chevalier à mon sens... Après, l'aspect militaire est souvent quelque chose qui me vient assez aisément, donc je me fixe moins dessus.

Et surtout, je vais mentionner cette guerre qui est passée, antérieure au récit, mais qui ne sera pas mise en scène car mon intention va au delà. Ma protagoniste allait en guerre car son ordre est mobilisé et se trouve sous l'autorité de son gouvernement/régence en gros. Et comme expliqué dans mon pitch rapide, elle s'est trouvée un moment en retrait à cause d'une perte encore plus lourde que les précédentes, pensant au suicide, avant de se relancer dans le combat pour éviter de sombrer. En a résulté que la fin du conflit ne lui a rien apporté : c'est comme chercher la vengeance, une fois obtenue, on reste toujours aussi brisé, tu vois l'esprit ?
D'ailleurs au passage, dans Dune, on a un haut niveau tech, mais pourtant la pratique martiale est poussée vers l'utilisation de lames courtes, en batailles de fantassins, et ça fonctionne. En précisant que le tir à l'arme à feu est aussi une pratique martiale.

Les suggestions dans ton deuxième message sont intéressantes, mais justement mises de côté volontairement de ma part : je pars souvent pour des écrits ambitieux et qui balaient beaucoup de thèmes principaux à la fois, en résulte des récits beaucoup trop longs (au delà des 200K mots). Ici, la religion, le racisme ou encore le sexisme feront moins parti de mon propos. Je ne dis pas qu'ils ne seront pas présents, mais ils ne le seront pas pour raconter quelque chose de particulier pour la protagoniste. Cette dernière partira plutôt d'une orpheline qui est rentrée dans cet ordre et a été "modifiée" pour gagner ses capacités, et où son allégeance aura davantage été vers ses camarades et les liens qu'elle a créé. Ces derniers étant quasiment tous perdus durant le conflit, rester pour tenter de "faire sa vie" n'a plus aucun sens pour elle. Et... Je dois faire attention, car j'ai l'impression de toujours trop en dire alors que je veux en garder sous le pied tout de même ! Lol merci pour ton message !

Cervidé Grognon

Merci pour ton message, et content de te voir passer ici !
"Le désavantage, c'est que la Science-Fantasy est un genre très méconnu" est une pensée que j'ai eu. J'y connais peu de choses, mais je me suis dit que si je ne connaissais pas ce genre, ce sera peut-être le cas de beaucoup de monde ? Et du coup que oui, avec le côté très genré/segmenté du marché, ben la singularité ne serait pas forcément un atout à tous les coups. Et pareil pour le genre, de part la proposition moins calée sur le côté saga/communauté de guerriers/luttes de pouvoir et gouvernements, je me dis que je m'éloigne déjà des choses qu'on voit le plus souvent. Quand on parle Fantasy ou SF, on parle souvent de l'univers, des factions, ect ect, ce qui est tout sauf mon but ici... Il y aurait presque une vibe western/samouraï dans le ton du guerrier en ermitage/exil. ? Bien que ce ne soit pas focalisé là dessus. Après, il y aura une romance dans mon récit. Voilà, je continue de lâcher des infos... Lol mais elle ne sera pas centrale, et pas de quoi la classer dans un genre Romance.

Oui voilà, je crois qu'on est beaucoup à envier la liberté artistique d'un SNK, mais elle est si peu atteignable... De base, je partais avec l'idée de "je fais comme c'est organique dans ma tête et puis je réadapterais au moment de la recherche de ME". Sauf que j'aime assez peu redéfinir autant mon récit après coup, j'y arrive assez peu aussi. Et dans une envie de "professionnalisation", je me dis pourquoi ne pas me poser des questions sur le monde éditorial avant mon projet plutôt qu'après ? Sans que je veuille pour autant suivre/me coller au tendance juste pour vendre, je reste à milles lieux de cette pensée.
Dans mon esprit, c'est la Fantasy qui tient un peu la main, sans trop fixer sur l'aspect tech. 

fabiend

"Donc, te voilà bien avancé : les deux sont possibles. À toi de voir ce qui te parle le plus." C'est pile mon souci oui ! Lol c'est que de base, perso, je vois le genre littéraire comme un habillage : pour moi, ce sont les persos qui sont le vecteur du propos. Et le niveau/avancée tech, même si ça a sa place, ben reste de l'habillage. Pour GoT, les dragons, je vois ça comme le symbole d'une arme de destruction massive pour la place qu'ils occupent dans les discussions géopolitique. Pourtant, l'avancée tech est beaucoup moins forte que le monde moderne, mais c'est "juste" l'habillage qui change du coup. Ou comme Naruto (j'y reviens toujours... Lol) où les Bijus sont cette incarnation d'arme de destruction/dissuasion massive. Ce sont plutôt les "codes" qui sont attendus de ces genres par les ME que je saisis moins je pense.Mais merci pour ton message, rien que mon pitch, même s'il a été fait à la va-vite, s'il paraît comme Fantasy, c'est déjà un indice en terme de direction d'une certaine manière.
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Yo ! Double post, désolé mais c'est exceptionnel.

Je reviens, toujours dans l'élaboration de mon projet pour tenir un peu informé : après réflexion, je vais à priori partir pour de la Fantasy, sans pour autant me fermer à de la science-fantasy. La trame est prête, les fiches persos également, et je me trouve actuellement sur les points worldbuilding, dernière étape avant de commencer l'écriture. Et je pars donc pour des repères technologiques médiévaux mais avancés, avec des matériaux aux propriétés plus spécifiques, sans la présence de poudre à canon. Dans l'idée, pour que ce soit parlant. Peut-être quelques traces de magie/alchimie d'une manière ou de l'autre.

Je précise ces critères premiers, car en terme de géopolitique et systèmes de gouvernement présents et passés, je reste sur ce que j'ai défini, et qui me permettra de basculer aisément en science-fantasy. Éventuellement je parle, il me suffira d'intégrer des armes plutôt à énergie, des planètes au lieu d'archipels/royaumes/territoires, des avancées tech au lieu des mages/alchimistes. Tout cela étant des éléments peu présents et d'habillage, comme les évènements auront lieu dans un microcosme particulier et isolé.

Je ferais peut-être un autre update si jamais j'ai changé d'idée ou quoi, mais ce message était pour, en plus de vous remercier tous de nouveaux, signaler le choix que j'avais fait à l'aide de vos conseils !
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Triple post, rien ne va plus... Mais ce sera le dernier d'affilée ici je pense. Le premier jet est achevé depuis quelques temps, et je vais sous peu poster le premier chapitre sur le forum ! Voici le lien du sujet en section romans :

https://www.jeunesecrivains.com/t64904-l-exil-d-une-behemaru#1261442

Encore merci à tous pour m'avoir aiguillé chacun à votre mesure dans mon choix !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 SF ou Fantasy : quel choix pour mon projet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-