PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Syndicats d'auteurs et d'autrices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Êtes-vous adhérent·e à un syndicat d'auteurices ?
Oui, je suis adhérent·e et militant·e.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap0%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Oui, j'ai adhéré lorsque j'ai commencé à écrire.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap0%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Oui, j'ai adhéré lorsque j'étais en recherche éditoriale.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap0%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Oui, j'ai adhéré à la signature de mon premier contrat.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap4%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 4% [ 1 ]
Oui, j'ai adhéré après la publication de plusieurs ouvrages.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap11%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 11% [ 3 ]
Je suis en train de réfléchir car j'aimerais adhérer.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap18%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 18% [ 5 ]
Non, je ne me sens pas légitime à adhérer.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap32%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 32% [ 9 ]
Non, je ne connaissais pas l'existence de ces syndicats.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap25%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 25% [ 7 ]
Non, ça ne m'intéresse pas ou je n'en vois pas l'intérêt.
Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_lcap10%Syndicats d'auteurs et d'autrices Vote_rcap
 10% [ 3 ]
Total des votes : 28
 

 
Kavanaugh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  30/03/2020
    
                         
Kavanaugh  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Bonjour à toutes et tous !

On le constate régulièrement lors de messages sur le forum, le métier d'auteurice est souvent malmené ; que ce soit lors de la signature de contrats, à cause du rapport de force inégalitaire avec les éditeurs, ou même par des entreprises à compte d'auteurices qui flirtent parfois avec la légalité.
Se pose aussi, pour certain·es auteurices, la question des droits auxquels le statut devrait ouvrir, qui sont parfois nébuleux ou peu protecteurs ; sécurité sociale, retraites, etc.

Espérer réussir à changer les choses, à l'échelle individuelle, me semble utopique. En effet, combien de primo-auteurices, face à la "chance" de se voir proposer un contrat, seront capables de refuser une clause abusive ? Combien d'auteurices installé·es, mais pourtant précaires, sont en position de force face à une grosse maison d'édition pour négocier leurs DA ? Combien d'auto-édité·es méconnaissent leurs droits ?
Je ne cite que trois cas, mais on en voit défiler bien d'autres sur les pages de ce forum.

Reste, selon moi, la force du collectif pour espérer faire changer les choses et pour que les auteurices ne soient plus le "maillon le plus mal rémunéré de la chaîne du livre". C'est pourquoi je me pose pas mal des questions sur le sujet :
- Quelle est la force des syndicats d'auteurices en France ?
- Combien d'entre nous sont adhérent·es à des syndicats d'auteurices, ou militant·es dans ces mêmes syndicats ?
- À partir de quel moment se sent-on légitime à adhérer à un syndicat ? (Je pense que ça devrait être dès qu'on écrit ou qu'on est en recherche éditoriale, pour être accompagné·e dès le début et donner de la force aux collectifs d'auteurices pour le jour où on pourrait en avoir besoin mais je n'ai pas l'impression que ce soit la norme)
- Quels sont les syndicats qui existent et quelles sont leurs particularités (couleurs politiques) les uns par rapport aux autres ?

Personnellement, je ne peux en citer que deux : La charte des auteurs et illustrateurs et La ligue des auteurs professionnels.

Je suis très intéressée par l'avis, l'expertise, les remarques ou autres des JE sur ce sujet !


Dernière édition par Kavanaugh le Lun 6 Nov 2023 - 11:43, édité 2 fois
 
Boutdemachine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  13/10/2022
    
                         
Boutdemachine  /  Clochard céleste


Merci Kavanaugh pour ce message !

Mon avis est le même que le tiens, mais mon expertise est nulle !
C'est pourquoi je suis avec intérêt ce fil, à l'affût des JE qui pourront t'apporter plus de réponses que moi sur ce sujet.

Pompom girl
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1339
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Tentatrice chauve


Merci pour le sujet ! J’avoue que je suis assez ignorante sur le sujet… je viens de voir que pour pouvoir adhérer, il faut simplement avoir publié un roman en France (envoyé à la BNF et/ou avec un ISBN français), et il n’est pas nécessaire de résider en France ; je vais regarder pour peut-être adhérer, même si j’ai aucune idée de ce que ça implique Laughing

Par contre c’est vrai que je ne me sens pas très légitime, vu que ce n’est pas mon activité principale (enfin, en temps investi ça se discute, mais financièrement, loin de là LOL), et j’ai l’impression que c’est tout de même principalement adressé aux auteurs professionnels ? Même s’ils semblent dire qu’ils ont une définition très large de « professionnel ».

Enfin en vrai j’en sais rien, j’attends de voir si d’autres ont plus d’expérience avec ça. Smile
https://www.instagram.com/sachaetdesmots/
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Hello

Je ne suis pas syndiquée moi-même (pour des raisons notamment de chaos administratif à trier prioritairement pour mes deux professions Laughing ) mais je suis assez proches d'auteurs investis à la Charte des auteurs ou à la Ligue des Auteurs Pros.

L'intérêt de ces syndicats est principalement d'obtenir une aide légale et un soutien immédiat en cas de litige avec les éditeurs. Ils sont très réactifs, ainsi que leurs juristes. Il y a plein de droits que ne nous reversent pas forcément les éditeurs (les droits Sofia par exemple  Razz ), ou plein de clauses abusives dans des contrats qui sont nullifiées par le code de la propriété intellectuelle... bref. Un soutien dans l'exercice de ta profession d'auteur. Également dans le cas où tu dois faire valoir tes droits sociaux (couverture sociale, cotisation retraites, difficultés avec l'URSSAF), bref, une source d'entraide.

Sans y être adhérent, la Charte met par exemple à disposition des guides de facturation pour celles et ceux qui souhaitent faire des interventions scolaires ou culturelles. Il y a des factures pré-remplies et des guides pour gérer l'administratif (comment déclarer ses revenus d'auteur ? C'est quoi une dispense de précompte ? Quand déclarer en BNC ? Pourquoi obtenir un SIRET d'auteur ?)

Il y a également un côté plus militant : présence des représentants auprès de différentes instances culturelles/administratives/législatives... on l'a vu avec le rapport Racine, récemment. Les syndicats d'auteurs étaient en première ligne pour une revalorisation des contrats d'édition.

Il y a d'autres aspects mais ceux-ci sont les principaux. En gros, l'idée est de structurer et d'accompagner les auteurs dans leurs démarches professionnelles. Quant à ce qui fait la limite entre un auteur pro ou pas... eh bien il n'y a pas de limite franche. Peuvent se définir comme pros tous ceux qui dégagent des revenus avec l'écriture.

Personnellement je me suis définie comme pro (même si j'ai un autre métier) dès que j'ai donné à l'écriture une place (en termes de temps, d'énergie mentale et d'ambitions) professionnelle, c'est à dire que je modulais ma vie autour de mes plans artistiques plutôt que d'adapter mon art à mon rythme de vie.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Légalement, on est pro dès qu'on reçoit un euro de rémunération pour notre activité.
https://fabiendelorme.fr
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour moi, il manque une raison dans l'option négative. Si je n'adhère pas à l'un ou l'autre des syndicats dont j'ai entendu parler en tant que romancière, ce n'est pour aucune des raisons pré-indiquées (ah les QCM !!! :mrgreen:). Ce n'est ni parce que je ne me sens pas légitime à adhérer, ni parce que je ne connaissais pas l'existence de ces syndicats, ni parce que ça ne m'intéresse pas ou que je n'en vois pas l'intérêt, et ce n'est pas non plus parce que je suis en train de réfléchir à la question : c'est tout simplement parce que je n'y pense pas, ou que ce n'est pas dans mes préoccupations (ce qui ne veut pas dire que ça ne m'intéresse pas ou que je n'en voie pas l'intérêt, ou autres raisons suggérées dans l'option négative).
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


J'ai voté "ça ne m'intéresse pas / je n'en vois pas l'intérêt" non pas parce que je n'en vois pas l'intérêt dans l'absolu, mais parce que, étant donné que je suis mon propre éditeur, je ne vois pas l'intérêt de me syndiquer pour me défendre face à moi-même.
https://fabiendelorme.fr
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


fabiend a écrit:
J'ai voté "ça ne m'intéresse pas / je n'en vois pas l'intérêt" non pas parce que je n'en vois pas l'intérêt dans l'absolu, mais parce que, étant donné que je suis mon propre éditeur, je ne vois pas l'intérêt de me syndiquer pour me défendre face à moi-même.

Very Happy Very Happy Very Happy
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Citation :
étant donné que je suis mon propre éditeur, je ne vois pas l'intérêt de me syndiquer pour me défendre face à moi-même.

Les syndicats d'auteur ne s'occupent pas que des relations entre auteurs et éditeurs, mais aussi de celles avec les autres interlocuteurs. C'est notamment grâce à l'action de la Charte qu'on a une grille de tarifs pour les interventions en table ronde, ateliers en médiathèque, etc. Et avoir une grille de tarifs de référence, ça peut servir autant aux auteurs auto-édités qu'à ceux en ME traditionnelle. Wink
Et la Ligue peut aussi, comme l'indiquait Azaby, donner un coup de main avec l'administration (Urssaf, Ircec...).
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour ma part, l'expérience syndicale (avec la Guilde) que j'ai eue lors de mon aventure rocambolesque avec La Geste a certainement contribué à effacer de mon esprit (sans pour autant en contester l'intérêt, comme je l'ai dit plus haut) l'idée d'adhérer à un syndicat.
On devait m'aider, or le jour de la consultation avec l'avocat de service, je me suis trouvée devant quelqu'un qui découvrait le dossier au fur et à mesure que je lui parlais, avec à ses côtés une personne supposée l'avoir mis au courant, et qui n'était pas celle, très impliquée, que j'avais eue lors de mon adhésion et qui m'avait dit que mon affaire était gagnée d'avance tellement elle était surréaliste et que chaque point jouait en ma faveur. J'aurais compris que l'avocat me dise par exemple "ce n'est pas aussi simple que ça", mais entendre (et voir, car c'était en visio) ce duo qui était visiblement sur une autre planète que celle de mon histoire, avec cet avocat qui regardait ailleurs d'un air blasé tandis que je lui parlais (eh oui la visio, ça joue parfois des tours quand on oublie qu'on est vu), ça m'a douchée.
Je n'ai pas renouvelé mon adhésion et m'en suis expliquée, à quoi on a répondu, comme si c'était une explication que "nos intervenants sont des bénévoles".
Bénévoles, d'accord, mais alors je préfère un tarif plus élevé, et avoir affaire à des gens payés et impliqués. J'aurais peut-être eu quelque chose de mieux comme "assistance" qu'un simple modèle de lettre de mise en demeure...
Encore une fois je ne conteste pas du tout l'intérêt d'être syndiqué, mais je pense que le moment venu, il faut vraiment s'informer sur la façon dont tel ou tel syndicat fonctionne et penser à la façon dont ce fonctionnement pourra se répercuter sur l'implication auprès des adhérents.
Cette expérience négative a certainement joué dans l'oubli où je suis (mais pas le désintérêt) de la notion de syndicat... :-(
 
Pikabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  32
   Localisation  :  Copenhague
   Date d'inscription  :  16/10/2020
    
                         
Pikabou  /  Barge de Radetzky


=> Oui, j'ai adhéré après la publication de deux ouvrages.

La ligue des auteurs pro m'a beaucoup épaulée pour la renégociation de mon contrat avec ma ME. Très disponibles, de bons conseils, je les recommande I love you
http://www.sophiebachet.com
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pikabou a écrit:
La ligue des auteurs pro m'a beaucoup épaulée pour la renégociation de mon contrat avec ma ME. Très disponibles, de bons conseils, je les recommande I love you

Comme quoi tout dépend des interlocuteurs qu'on y a eus... Smile
 
Pikabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  32
   Localisation  :  Copenhague
   Date d'inscription  :  16/10/2020
    
                         
Pikabou  /  Barge de Radetzky


ça c'est certain Smile

La personne a qui j'ai parlé était payée par la ligue des auteurs pro. Elle ne bosse pas à temps plein cela dit, peut-être est-elle épaulée par des bénévoles ?

On parle bien de la même structure ? (https://ligue.auteurs.pro/ )
http://www.sophiebachet.com
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Oui, la même. Mon premier contact, avec Sophie Adriansen (très impliquée), totalement sidérée par mon aventure et qui avait estimé que c'était un cas pour ainsi dire gagné d'avance étant donné le cumul d'anomalies venant de l'éditeur, était très encourageant. Hélas, comme je l'ai dit, le rendez-vous visio avec l'avocat, "assisté" (?) par une personne qui ne connaissait pas plus que lui le dossier, a été un total désenchantement...
 
Pikabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  32
   Localisation  :  Copenhague
   Date d'inscription  :  16/10/2020
    
                         
Pikabou  /  Barge de Radetzky


J'ai seulement parlé à Jade, du service juridique, je ne connais pas Sophie.
Je vois. Je crois que nos demandes étaient très différentes : je souhaitais savoir ce qui se fait dans le milieu en ce qui concerne les %, les marges, les défraiements de salons, les durées de contrats, etc. C'était un avis et des pistes d'amélioration pour ma renégociation vis à vis d'un avenant que la ME m'offrait à signer.

Dans ton cas il me semble que tu souhaitais aller en justice contre ta ME, donc effectivement cela requiert les services d'un avocat, etc. et dans ce cas je ne sais pas du tout comment fonctionne la ligue, et si ce sont des choses qu'ils prennent en charge (un avocat coûte très cher, d'ou le "bénévolat" indiqué peut-être).

Mon expérience est récente, elle date de la fin de cet été 2023, je ne sais pas quand était la tienne, les choses ont aussi pu changer si c'était il y a plus d'un an (?)
http://www.sophiebachet.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Syndicats d'auteurs et d'autrices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-