PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Quelqu'un ici est DEV pour app mobiles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Bluepulp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  305
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
Bluepulp  /  Tapage au bout de la nuit


@Holmes: Oui pour un truc aussi simple et minimaliste que tu présentes il ne faudrait pas beaucoup de temps. Tout dépends de l'ampleur de l'app, et des contraintes qu'il y a autours (historique, organisation, etc...).

Mon expérience de dev en web relève d'une grosse boîte qui possède plusieurs dizaine de milliers de ligne de code d'historique, des bases de données qui font plusieurs dizaines de Go, et des protocoles assez contraints sur le cycle de vie des produits.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


On developpe en quel langage, une app ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Bluepulp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  305
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
Bluepulp  /  Tapage au bout de la nuit


Une application comporte 2 versants: back (serveur) et front (client). Chaque versant est codé indépendamment.

Coté front, on utilise toujours un mélange de HTML, javascript et css. Mais quasiment plus personne n’utilise ces langages « bruts » qui ne sont pas pratiques à l’utilisation. A la place on va se tourner vers l’utilisation de « frameworks » à l’interface plus accessible et aux fonctionnalités plus avancées. Pour ma part j’utilisais beaucoup Angular.

Coté back, les choix les plus courants sont: java (pour le grand public) ou C/C++ pour les applications plus techniques (embarquées par exemple).

Certains langages proposent aujourd’hui un framework unique pour coder à la fois le front et le back, par exemple NodeJS (choix assez populaire pour les petits projets) ou python (assez niche, j’ai fait qu’un seul projet en python).
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


une étudiante développeuse est compétente pour les deux ? back & front ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Bluepulp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  305
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
Bluepulp  /  Tapage au bout de la nuit


Tout dépends de sa spécialité en informatique. Pour ma part j’étais spécialisé en systèmes embarqués et je n’ai pas appris le web en école.

La plupart des formations cependant concernent le web. Si c’est bien une de ces formations qu’elle a suivi, oui, elle maitrise les 2 aspects. Elle préfère sans doute le front si elle a un mode de réflexion orienté débrouille/artistique ou le back si elle est plus abstraite/analytique.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Citation :
 En revanche, si elle le faisait dans un cadre scolaire il faudrait que l'application fonctionne.
Tu as dit qu'elle s'attendait à ce que ca ne marche pas. Mais qu'est-ce qui ce serait passé alors ?
Car elle ne veut pas présenter devant ces professeurs une appli qui ne fait rien. Donc si le démon n'était pas invoqué, il se passait quoi dans l'app pour que ces profs la note ?
Une app d’occultisme, genre prédiction de l’avenir. Tu rentres ton profil, ta liste de contacts. Tu réponds à un certain nombre de questions destinées à cerner ta personnalité et tes priorités dans la vie, puis tu poses une question et une IA va te donner une réponse comme une vraie médium. Et puis en payant tu peux invoquer les puissances occultes (ou un blabla équivalent) pour résoudre un problème. Argent amour travail retour de l’être aimé ? Résultats garantis . 
Quelque chose de cet ordre là. 


Djena ne s’attendait pas à voir apparaître un démon dans son salon quand elle a cliqué sur « envoyer ».
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Bluepulp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  305
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
Bluepulp  /  Tapage au bout de la nuit


Je suis pas sur que le concept de base (divination) permette de valider un diplome de développeur.

La raison c’est que la seule chose à développer c’est une interface graphique (ie le front). Il n’y a aucune logique nécessaire. Les données rentrées par l’utilisateur ne sont même pas utiles et peuvent être ignorées. La seule chose à faire c’est de générer un texte (prédiction) aléatoire. A la limite même pas besoin de s’embêter à développer un back pour ça. C’est trop léger à présenter à une soutenance.

J’ai une idée cependant qui serait crédible et pourrai s’adapter à ton roman. Je te la donnerai plus tard, je suis un peu pressé ^^
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Si elle exploite une IA façon chatGPT ( c’est d’actu) pour donner aux gens des réponses qui leur ressemblent… voire qui vont chercher sur les réseaux sociaux des trucs privés ça peut avoir un vrai effet « wow » (ou flippant, à voir). Pour le coup clairement ça fouine dans des données privées. L’objectif étant qu’elle a invoqué un démon parce que son propre profil était réceptif (tout un tas de raisons d’être en détresse) + que des vrais morceaux d’invocation ont été ajoutés à son code par une tierce personne (c’est une longue histoire, tout a été déroulé en détails sur la CB cet aprem) :-)

Je serais ravie d’avoir tes idées, à ce stade rien n’est fixé. :-) je suis prête à tout changer
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Bluepulp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  305
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
Bluepulp  /  Tapage au bout de la nuit


La question de l’IA est tellement vaste qu’elle nous emmène plus loin encore. Coup de bol pour toi j’ai bossé 4 ans en laboratoire sur le sujet alors je peux aussi t’en parler même si je ne suis pas expert de toutes les techniques (je suis spécialisé en réseaux bayesiens, des modèles basés sur les statistiques).

Dans une première approche de ton pitch j’ai éludé l’aspect IA car je trouve qu’il n’apportait rien à ton héroine d’un point de vue pratique sur son projet. Pourquoi s’embeter à créer une IA, c’est super dur, là où une simple génération aléatoire suffit ?

Il existe des sites d’astrologie en ligne où tu rentres ta date de naissance et éventuellement une heure, et le site te sort une prédiction. Ceux qui y croient y croient, indépendamment de la méthode utilisée derrière (spoiler, y a pas d’IA). Je pense pas qu’utiliser une IA dans ce cas soit un argument de vente pour convaincre un public. Au contraire, les crédules risquent d’etre décu d’apprendre que derrière leur prédiction, il n’y a pas de magie.

Ensuite maintenant sur l’aspect réplicabilité des IAs développées dans la Silicon Valley: c’est loin d’être gagné. Quand Alphago est sortie (première IA à défrayer la chronique) j’ai bien compris que tous les laboratoires de recherche n’avaient pas les moyens de répéter ls expériences et résultats de DeepMind (Google): la phase d’apprentissage de l’algorithme avait nécessité un temps incroyable de calcul sur une grande quantité de serveurs, un exploit que seul Google pouvait se permettre de faire en fait. J’ai su que depuis, d’autres entreprises avaient réussies à développer leurs répliques de Alphago, donc c’est jouable (notamment parce que Deepmind avait développé une v2 beaucoup moins gourmande), sans que ce soit accessible à tous pour autant (et sans doute pas à une étudiante).

Mon dernier point c’est que la recherche en IA est assez pointue, et en gros c’est impossible pour une étudiante non-doctorante d’innover seule dans le domaine, surtout si elle n’a pas eu de formation spécialisée. Qu’elle exploite des algorithmes qui existent déjà et qu’elle réplique des résultats assez simples, oui, mais qu’elle créée en 2 mois une IA basée sur ce que tu dis, non.

A la rigueur il faut voir si OpenAI propose une API pour directement interroger chatgpt avec des requetes HTTP pour détourner son utilisation vers ce que tu veux. Ca me semble tendu quand même car ca va être compliqué d’obtenir l’accès aux données personnelles pertinentes et de trouver un algorithme qui permette systématiquement de générer une prédiction crédible via chatgpt.
 
K.Holmes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  227
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
K.Holmes  /  Autostoppeur galactique


Le problème si c'est un projet de fin d'étude, c'est que tu te mets beaucoup de contrainte à trouver quelque chose qui "vaut le coup". Alors que tu pourrais la mettre même en 3eme année, et que ce soit un projet perso.

Du coup, elle pourrait le coder absolument comme elle veut puisque ça n'a pas pour but d'être montrer à des professeurs.
Et même si tu veux une scène avec des professeurs, elle peut quand même leur montrer son travail perso.
Il ne la jugeront pas aussi sévère que si c'était le projet de fin d'année. Et lui diront à la limite que ce n'est pas fait "proprement" mais c'est tout. Et tu t'évites ainsi bien des problèmes d'authenticité.
https://www.amazon.fr/L-E-Metan/e/B07NCKV7J2/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1019
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Si, c'est tout à fait possible de faire une IA "bateau" pour générer du texte, pas avec le niveau de ChatGPT évidemment, loin de là, mais faire quelque chose qui génère un texte vaguement crédible c'est tout à fait faisable en quelques mois de stage. J'ai déjà fait faire des IA comme ça à des élèves de seconde (!) en quelques jours, certes c'était très faible, mais en quelques mois post-bac on peut faire quelque chose d'un peu plus convaincant, quelque chose qui peut générer une répondre vaguement crédible à une question posée à un oracle, en tout cas.

Moi c'est tout à fait le genre de choses que j'accepterais d'encadrer, si un étudiant de licence 3 / master 1 venait me voir en disant "j'aimerais bien faire ça dans le cadre de mon stage".
https://fabiendelorme.fr
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quelqu'un ici est DEV pour app mobiles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-