PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

Partagez
 

 ME sans aucune participation financière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Adorable
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  25/09/2023
    
                         
Adorable  /  Début de partie


Bonjour

Mon livre a été accepté chez plusieurs ME participatives : les trois colonnes Vérone, Panthéon et j en oublie. Mais j ignorais que ces dernières fonctionnaient sous le mode participatif : on me demande entre 2000 et 2500 euros! Auquel cas je n aurais jamais envoyé mon tapuscrit car je ne veut rien payer. Aujourd’hui j ai la réponse positive des éditions Maia, alléchante au début car sans frais pour l auteur mais en fait je dois autoproumouvoir mon livre dans dés pré ventes. Je n ai pas le temps de le faire et surtout j écris sous pseudonyme.

Ma question est : y a t il des ME qui se chargent de tout et ne demande rien à l auteur?
Je vous remercie pour votre réponse
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Oui, et on aborde ce sujet dans de nombreux topics de ce forum. Je t'invite à explorer un peu la section, nous y avons déjà posté plein d'informations sur l'édition.

Un sujet récent : Payer pour être édité (Clique)

Et quitte à lire d'autres topics, je ne peux que t'encourager à passer voir notre règlement (Clique) : ton premier message devait être ta présentation dans la section du même nom.

Merci de te mettre en règle avant de poster d'autres messages Wink


ME sans aucune participation financière  60011ME sans aucune participation financière  Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Adorable
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  25/09/2023
    
                         
Adorable  /  Début de partie


Bonjour
Oui j ai été dans cette rubrique mais je ne trouve pas de réponse à ma question.
J ai lu beaucoup de réponses et de posts mais je voulais savoir le nom des ME qui se chargent de tout
Je suis primo auteure
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Commence par aller te présenter.

Et pour le "nom des ME qui se chargent de tout" : il y en a des dizaines. On ne peut pas t'en donner une liste parce que ça dépend de ce que tu écris. On a des topics avec des listes entières de maisons pour l'imaginaire, l'historique, la romance... et on ne mentionne que les maisons qui ne font rien payer :

https://www.jeunesecrivains.com/f91-maisons-d-edition

Tu peux aussi aller en librairie ou dans des salons du livre pour voir les maisons qui correspondent au livre que tu as écrit. Les maisons à compte d'auteur ne sont pas en librairie et elles font rarement des salons (comme elles ne s'embêtent pas à faire la promotion de leurs auteurs).


ME sans aucune participation financière  60011ME sans aucune participation financière  Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Flora a écrit:
Commence par aller te présenter. .
Ce serait déjà une bonne chose, et outre que c'est le règlement, ce serait plus personnel que le "suivez le guide" qui suit la signature d'Adorable.

Flora a écrit:

Tu peux aussi aller en librairie ou dans des salons du livre pour voir les maisons qui correspondent au livre que tu as écrit. Les maisons à compte d'auteur ne sont pas en librairie et elles font rarement des salons (comme elles ne s'embêtent pas à faire la promotion de leurs auteurs).

"Tu peux AUSSI aller en librairie" ?... Very Happy J'aurais dit "tu DOIS surtout aller en librairie". Et on peut s'étonner que ça n'ait pas déjà été la démarche adoptée. Parce que tout de même, si on est "primo auteure", on n'est pas primo lectrice, et on est donc supposé connaître un minimum les maisons d'éditions, et à partir de là, on est capable, à notre époque, d'aller faire un tour sur la toile pour aller voir de près celles qui semblent publier des trucs dans le genre de ce qu'on écrit, et à partir de là encore, de les contacter.
Enfin, pour qui s'intéresse un peu à l'édition (ce qui semble tout de même un basique si on écrit) il semble tout de même évident que le compte d'auteur est une mode assez récente, et que cette pratique n'est pas le fait des maisons d'édition présentes en librairie.
Mais comme déjà dit ici ou là, cela signifie qu'avant de poster un message, il faut avoir arpenté ce merveilleux site, où les réponses se trouvent avant même qu'on ait posé nos questions... (et qu'on se soit présenté, accessoirement :mrgreen:)
Pardon pour ce petit mouvement d'humeur Evil or Very Mad
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7079
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Emsi a écrit:
ce serait plus personnel que le "suivez le guide" qui suit la signature d'Adorable.

C'est ma signature à moi Neutral C'est le post qui résume mes publications et mes écrits car je n'ai pas assez de place dans ma signature pour tous les mettre...


ME sans aucune participation financière  60011ME sans aucune participation financière  Bannie10
Votez pour concours d'extraits 123
jusqu'au 24 février, sur le thème Catastrophe !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Elodie, Korrigans, Loupiote, Martine et Sa Majesté aux dents longues
En ligne
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2723
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Emsi a écrit:
il semble tout de même évident que le compte d'auteur est une mode assez récente, et que cette pratique n'est pas le fait des maisons d'édition présentes en librairie.

Alors techniquement le compte d'auteur existait avant le compte d'éditeur. La pratique est donc vraiment ancienne. L'Harmattan existe depuis 1975 par exemple.
En ligne
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour Flora : excuse-moi, par le jeu ds citations et réponses, j'avais cru que le "suivez le guide" était la signature d'Adorable, d'où ma remarque selon laquelle une présentation personnelle était toujours mieux qu'une signature. Mais bien sûr, une fois qu'on s'est présenté, oui aux signatures représentatives, même incomplètement, de ce qu'on est ou de ce qu'on fait.
ME sans aucune participation financière  3029968519

Sinon, pour Tengaar : oui OK L'Harmattan existe depuis 1975, mais à l'échelle éditoriale, 1976, c'est récent, voire très récent ! Et puis dans ma remarque il y avait l'esprit plutôt que la lettre, à savoir : je faisais plutôt référence au fait que depuis quelques années, on assiste à une véritable éclosion de "maisons d'édition" (ou supposées telles) qui, une fois qu'on a un peu épluché leur présentation, sont à l'évidence des maisons à compte d'auteur. Et puis viennent les "participatives", les "avec crowdfunding", les ceci, les cela. Le paysage est tout de même sérieusement envahi, beaucoup plus que dans les années 75, par ces supposés "éditeurs" qui ont bien compris qu'entre autres facteurs, avec l'ordinateur et les envois par mail qui ne nécessitent plus d'apport financier en impression de manuscrit et en affranchissement, avec des collections nouvelles, des genres nouveaux (dont certains très faciles d'accès et d'écriture), et autres paramètres tout de même assez "récents" (auxquels il va falloir ajouter l'intelligence artificielle), de plus en plus de gens écrivent et rêvent de se faire publier, et sont prêts à y mettre le prix.

Tous ces pseudo éditeurs ont une présence "récente" nettement plus marquée qu'auparavant, ils font l'objet de débats, de critiques, de mises en garde, d'articles de presse, ou autres, alors qu'avant on en parlait peu, et  si par ailleurs on souligne ici et là de façon régulière leur absence en librairie, ils sont très très présents dans le paysage éditorial. C'est pourquoi je me permettais ce commentaire après l'étonnante  - étonnante selon moi, mais ce n'est que mon avis, et "étonnante" n'est pas absolument pas une marque de mépris de ma part, juste peut-être une incompréhension -  question d'Adorable.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2723
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Ca mériterait une étude poussée. Je pense que le phénomène est plus visible avec internet mais je me souviens qu'ado dans les années 90, j'avais pris un livre à la bibliothèque sur "comment éditer son manuscrit" et ça expliquait déjà la différence entre compte d'auteur et compte d'éditeur avec des listes d'éditions à compte d'auteur. J'ai retrouvé une publication de 1980 qui s'insurgeait qu'une ME à compte d'auteur se soit payé des encarts publicitaires dans Le Monde. Chose amusante, l'article souligne aussi l'explosion de l'autoédition Laughing
ME sans aucune participation financière  Auteur10
Par ailleurs, Verlaine, Rimbaud et Proust ont édité à compte d'auteur.

Bref, je diverge du sujet mais je pense que le phénomène nous apparait nouveau mais qu'il ne l'est pas. Ce sont juste les canaux de diffusion de la publicité qui le rend plus grand public. Ce qui est nouveau par contre, ce sont les ME qui se revendiquent "hybrides" parce que les gens commencent à se méfier du compte d'auteur Laughing

J'avoue que ça m'intéresserait d'avoir une évolution de la proportion de livres sortis à compte d'auteur / compte d'éditeur sur le XXe et XXIe siècle. (Toujours en fouillant, je suis tombée sur plein de thèses sur le compte d'auteur au XVIIIe siècle et une thèse, dont je n'ai accès qu'au résumé, qui semblerait indiquer que le développement récent du compte d'auteur a été permis par la loi du 11 mars 1957, d'où la création de tout un tas de ME à compte d'auteur dans les années 70).
En ligne
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Comme je disais, les années 75-80, c'est du récent à l'échelle éditoriale, donc je ne refais pas mon message. Very Happy Pour moi, la différence d'avec actuellement n'est pas dans la nouveauté, mais dans le nombre (de ces pseudo maisons d'édition). Les prédateurs ont compris que le cheptel est beaucoup plus prometteur qu'autrefois
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2723
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Surtout que c'est plus facile de produire un roman avec un traitement de texte qu'avec une machine à écrire Laughing du coup, la cible commerciale s'est agrandie.
En ligne
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  989
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Il me semble au contraire que, historiquement, le compte d'auteur est arrivé avant le compte d'éditeur (à confirmer mais il me semble bien que si). Entre les maisons d'édition qui ont été montées pour pouvoir publier les bouquins de la famille et des copains (Flammarion, Larousse, Gallimard et bien d'autres), et les grands auteurs classiques réputés avoir commencé via le compte d'auteur (Rimbaud, Verlaine, Proust...) je pense que le grand âge de la publication à compte d'auteur ne fait pas grand doute.

C'est loin d'être un phénomène récent, je pense au contraire que l'autoédition a aujourd'hui rendu en grande partie caduque cette approche de l'édition.
https://fabiendelorme.fr
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Un extrait de "L'Auteur, l'éditeur t l'imprimeur à la fin de l'Ancien Régime"
Quand Diderot écrivait dans sa Lettre sur le commerce de la librairie « J’ai à peu près exercé la double profession d’auteur et de libraire », c’est au libraire-éditeur qu’il pensait, à celui que nous appelons aujourd’hui éditeur. Et quand un auteur parle de son libraire, il ne s’agit pas du commerçant à qui il commande des livres, mais de son éditeur.

Le libraire-éditeur est un véritable entrepreneur, responsable d’éditions, financièrement et juridiquement.

Dans un mémoire de 1774 les libraires se désignaient eux-mêmes « comme des négociants qui, au lieu de placer leur argent à la banque ou dans l’agiotage des denrées nécessaires aux besoins physiques, se chargent de fournir à ceux de l’esprit4 ».

Fréron affirmait en février 1751 : « Ces messieurs se tiennent tous et sont intéressés à maîtriser les auteurs et à leur faire observer des marchés qui ne sont avantageux que pour eux, c’est pour cela qu’ils sont pour la plupart si riches et les auteurs si pauvres. »


J'adore ce dernier passage !!! Rien de nouveau sous le soleil, n'est-ce pas ?  :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 ME sans aucune participation financière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-