PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Aborder les ME en salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Hello les ami·es !

Le 21-13 avril, c'est le salon du livre à Paris.
J'ai le projet de m'y rendre pour tenter de pitcher mon roman à des ME.

Existe-t-il des choses à faire, ne pas faire?
- Spontanément j'envisage de poser une journée et d'y aller le vendredi, pour éviter l'afflux de visiteurs du week-end. Bonne idée ou pas ?
- J'envisage d'y aller vers 10h30 du matin, donc pas tout à fait à l'ouverture (de peur que les ME ne soient pas prêtes) mais pas risquer de louper des gens partis déjeuner. Bonne idée ou pas ?
- J'envisage de trimballer mon manuscrit imprimé en qqs exemplaires pour le remettre directement aux ME le cas échéant. Bonne idée ou pas ?
- Si mon manuscrit est trop lourd, une option est d'imprimer la moitié et de mettre un QR code qui mène au PDF complet en ligne. Bonne idée ou pas ?
- j'envisage d'avoir sous la main les refus positifs déjà reçus des ME (du genre "votre roman est super et on est ravis de vous avoir découverte comme autrice par ce biais, mais il ne correspond pas à nos collections") afin de montrer aux ME que d'autres ME ont déjà lu et validé le contenu, ayez confiance, il est beau il est frais mon roman et surtout : il est POUR VOUS. Bonne idée ou pas ?

Bref, help me.
Vous êtes mon dernier espoir.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4180
   Âge  :  27
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais bon, parfois, faut y aller au culot, des choses peuvent arriver. Par contre, je te conseille d'avoir un synopsis à disposition, c'est ce qu'on risque de te demander d'abord. Sois aussi prête à pitcher ton roman sur le tas. Si tu peux, fais- toi faire des cartes de visites. Je ne sais pas ce qui est le mieux en terme de tapuscrit, par contre. 

Les MÉ se font toujours aborder en salon pour x ou y projets et certaines rembarrent automatiquement, donc attention. Surtout qu'aujourd'hui il existe des stands/activités de speed dating éditorial pour lesquels il faut candidater. 


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


Aborder les ME en salon Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4315
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


Je ne suis pas sûre qu'avoir l'ensemble du manuscrit soit très intéressant, par contre avoir un syno et un dossier d'accompagnement, pourquoi pas... en se disant qu'ils n'ont peut être pas envie de se trimbaler du papier. Au pire ils te diront juste non, ce sera cringe et ils t'auront oubliée à la fin du week end, donc tu ne risques pas grand chose.

Le dossier d'accompagnement que j'ai liste le public cible, le genre, les inspirations, les thèmes, en plus du syno : tout ce dont ils ont besoin pour savoir si la proposition rentre dans ce qu'ils cherchent pour leurs collections. Pour chaque maison, essaye d'identifier un ou des livres que tu pourrais mentionnés comme ressemblant un peu à ton ouvrage (mais pas trop parce que l'objectif c'est pas qu'ils se disent qu'ils l'ont déjà), ou une tendance de leurs collections dans lesquelles s'inscrit ton roman (genre si tu as une "héroïne forte" et que 80% de leurs bouquins c'est des héroïnes fortes...)

Ce qu'il faut que tu obtiennes c'est une adresse mail ou carte de visite te permettant de les contacter directement. pour tout leur envoyer. S'ils te donnent leur coordonnées, c'est plutôt bon signe je dirais.

Je plussoie le culot. De toute façon, tous ceux qui ont réussi ont essayé, alors tu ne risques pas grand chose !
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Je pense aussi que ça sert pas à grand-chose pour toi de galérer à te trimballer des exemplaires de manuscrits. Ça m'étonnerait pas que les éditeurs, surtout les plus convoités, aient une règle de "non, on prend pas de manuscrits papier". Ils ont déjà tout le matos de leur stand à se trimballer, tu imagines, s'ils ont 50 auteurs qui leur ramènent des pavés...

Je pense qu'il y a plus de chances qu'ils acceptent de prendre une simple feuille A4 où tu auras ton pitch, présentation, thèmes abordés, et les premiers paragraphes. Avec bien sûr, toutes tes infos de contact pour que tu leur envoies le manuscrit complet le cas échéant.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Je note, je note.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  451
   Âge  :  27
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Pour qui sonne Lestat


De l'avis des camarades.

Comme cela a été dit : les ME sont habitués à être sollicité lors de ce genre d'événements.
Aussi, au lieu d'avoir un manuscrit à leur refourguer dans les pattes (qui risquerait peut être même de les encombrer), avoir une stratégie d'approche complet pour être plus pertinent.

J'ajouterai en plus d'un pitch de ton histoire de te préparer plusieurs scriptes de conversations prévus d'avance pour éviter de te faire éconduire par des responsables de ME à priopri pas forcément disponibles.

Je plusois aussi les cartes de visite.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Le Renard Rouge a écrit:
te préparer plusieurs scriptes de conversations prévus d'avance .

Euuuh je fais ça comment ?

ChatGPT ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  451
   Âge  :  27
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Pour qui sonne Lestat


Je dirais que tu pourrais lister les objections éventuelles que l'on pourrait te faire (exemple : '' pas le temps pour vous écouter '') ;
Trouver des parades à ces objections ;
Trouver un moyen d'enchaîner très rapidement sur ton pitch
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Coucou !

D'expérience (je n'ai pas travaillé avec un grand nombre de maisons, mais j'en ai quand même accompagné plusieurs en salon), je n'ai jamais vu d'éditeur vraiment réceptif à un pitch derrière son stand.

Sauf si tu connais l'éditeur en question ou que ton manuscrit répond à une attente explicite de leur part.

Des auteurs désireux de trouver une maison, il y en a cinq ou six qui passent tous les jours sur un stand d'éditeur. Je ne pense pas (sauf si la maison s'ouvre aux speed datings ou invite clairement à passer la voir sur le terrain) que ça permette à ton manuscrit d'être mieux étudié.

En revanche, ça peut être une occasion de rencontrer les éditeurs (particulièrement tes voisins de stands si toi-même tu dédicaces en salon ou les éditeurs de tes collègues écrivains !) et de planter ton nom dans un coin de leur esprit, quitte à leur rappeler au détour d'un mail ultérieur que vous vous êtes rencontrés au salon !

J'aurais tendance à ne pas recommander d'y aller avec un pitch (sauf si tu connais l'éditeur ou que tu réponds à un appel à texte en particulier), mais avec en tête de discuter et de tâter le terrain pour d'éventuels envois spontanés plus tard.

Je suis moi aussi convaincue que l'audace paie beaucoup dans ce milieu. Mais un salon n'est en général pas un moment où l'éditeur est disponible pour discuter manuscrits. Je réserverais l'audace pour "l'après salon", pour tirer parti des relations construites pendant l'événement !
En ligne
 
e-bou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  887
   Âge  :  56
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Humm. Sur les stands, vous avez surtout des chances de rencontrer des auteurs en signature, des libraires, le comptable de la maison d'édition qui a conduit le camion, les chargés de communication, les stagiaires de 3e ou du master édition du coin... Sans vouloir vous décourager, cela ne sera probablement pas très efficace.

Les éditeurs sont harcelés lors de ces situations où ils ne savent déjà plus où donner de la tête entre les demandes des auteurs maison (cafés, bouteilles d'eau, un autre stylo s'il te plaît...), celles des libraires qui demandent du réassort, celles des lecteurs qui demandent quand leurs auteurs favoris seront là...

Ce sont des journées coup de feu durant lesquelles les éditeurs ne sont pas disponibles. Ils ont aussi des rendez-vous avec les institutions qui subventionnent, avec les diffuseurs, des moments où ils corrigent des textes avec leurs auteurs, d'autres où, pendus au téléphone, ils réservent des restaus pour leurs auteurs, rencontrent les organisateurs de salons...

Donc, un jeune auteur qui arrive avec son manuscrit a toutes les chances de se faire envoyer balader. Dans le meilleur des cas, ce sera "Bien entendu, nous sommes intéressés. Regardez donc sur le site quelles sont nos conditions de dépôt des manuscrits. Si nous n'avons pas donné de réponses positives quatre mois après réception, c'est que nous ne sommes pas intéressés. Bonne journée madame".

Et vous repartirez avec vos exemplaires sur les bras.

D'expérience, le salon de Paris est le plus dense de tous. C'est la folie furieuse et vous ne rencontrerez pas facilement, ni les bonnes personnes, ni au bon moment.

Bon courage pour votre parcours éditorial.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


J'ai rien à perdre ! AU pire je passe une après midi dans un salon du livre. Aborder les ME en salon 1f601
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


C'est vrai, tu n'as rien à perdre !

Quelles maisons comptes-tu aborder ?
En ligne
 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  37
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


Je l'avais fait pour le salon du livre de Montreuil fin 2021 et j'avais fait un post à ce sujet.
C'est sûr qu'il n'y a rien à perdre, mais au final, de mon côté, j'ai plus eu la sensation de perdre du temps qu'autre chose 😊
Au final, j'ai eu encore moins de réponse en soumettant mon manuscrit via des mails donnés par les éditeurs sur place qu'en passant par le canal général de la ME, où au moins tu as la possibilité d'un AR et d'une réponse confused
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Montreuil est un exemple extrême, parce que ça bouillonne tout le temps et que tout le monde derrière les stands est surbooké h24 !

Quitte à tenter une approche pareille, j'aurais tendance à recommander de s'y prendre aux heures les moins chargées (le plus souvent en début de soirée) ou de privilégier les petits salons, qui autorisent une plus grande proximité avec le staff éditorial.

Et surtout, surtout ne pas insister (comme on le voit souvent) en période de rush pour caler un pitch ou un dossier. Laughing
En ligne
 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  939
   Âge  :  40
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Bile au trésor


Ce sujet me rappelle ma propre expérience aux Imas l'an dernier (j'ai déjà raconté l'histoire, mais je vais le refaire ici) : au stand d'ActuSF, une ME sur laquelle je lorgne depuis des années et qui n'a pas rouvert ses soumissions depuis 2020 (et qui n'était pas non plus "rencontrable" au speed-editing — auquel je participais alors —), je repère l'éditeur Jérôme Vincent. J'entame une conversation avec lui sur le space-opera (le genre de mon roman) : il se montre tout à fait aimable. Je m'enhardis :
— Vous en avez du francophone ? Vous en publiez ? Parce qu'on ne voit que des auteurs US partout...
— Ah oui, bien sûr !
— D'auteures femmes ?
— Oui, on cherche à mettre en avant les autrices de SF francophones !
— Ça tombe bien, justement, j'ai un manuscrit de space-opera que je tente de faire publier...
Il s'est littéralement décomposé. À voir sa tête, je n'ai pas insisté, et j'ai continué la conversation sur un ton léger. Il m'a alors confié avoir 1500 manuscrits à traiter et ne plus savoir où donner de la tête avec les "manuscrits covid". "Les Français aiment écrire", a-t-il précisé... et dans sa bouche, ça n'avait pas vraiment l'air d'être une bonne chose ! Aborder les ME en salon 1f605
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Aborder les ME en salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-