PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Accord oral changeant d'un éditeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  494
   Âge  :  38
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


Radischat a écrit:
un éditeur, ou tout employé, ne travaille jamais seul ; et que même s'il est enthousiasmé et utilise des grands mots, il y a toujours des comptes à rendre et des discussions à avoir avec le reste de l'équipe : lui était partant, mais d'autres ont du lui mettre un petit frein et lui rappeler le protocole de sélection.

En l'occurrence, ici, c'est vraiment le boss de la boîte, c'est lui qui a le dernier mot.
Et dans son mail précédent, il avait dit avoir beaucoup aimé le synopsis et que toute l'équipe était partante.

Azaby a écrit:

C'est là aussi un avis personnel mais je ne souhaiterais pas travailler avec une maison d'édition qui estime que je suis reloue parce que je relance sur une discussion eue précédemment.  Laughing

Tu as parfaitement résumé la deuxième partie de mon raisonnement.

D'un côté, je comprends sa réponse, et de toute façon j'ai l'intention d'aller au bout de ce roman, mais de l'autre, mince, quoi, c'est lui qui est venu me demander mes autres projets, lui qui a voulu qu'on se rencontre, lui qui a affirmé aimer les 3, lui qui m'a proposé de lui donner un synopsis avant de signer, lui qui a détaillé qu'on signerait un contrat après ce synopsis et même que j'aurai une avance.
Je me souviens parfaitement de ce moment parce que ça m'avait étonné qu'il soit si motivé.

Déjà, quand j'ai répondu à son mail la dernière fois et qu'il n'a pas répondu, ça m'a limite rendu malade (je ne vous ai même pas raconté la partie où il posait des questions sur le roman 1 suite aux ML2022, laissant entendre qu'il reviendrait peut-être sur sa décision), du coup, là, je suis vraiment partagée.

J'étais arrivée à la conclusion que, sous couvert de lui demander s'il avait une deadline précise en tête, je pourrais lui répondre que je comprends, même si je suis étonnée car ce n'était pas ce qu'il m'avait dit lors de notre entrevue, et que s'il se braquait à cause de ça, effectivement, de toute façon ce ne serait pas une relation saine.

Mais en même temps, ce principe d'échanger par mail uniquement, avec trois mois de délais entre chaque, ça fait qu'il a bien eu le temps d'oublier un peu tout, les projets, sa motivation, notre rencontre, son contenu... Et ça me soulerait que ça débouche sur du rien encore une fois...
Alors que si je finis le manuscrit et que je lui envoie en guise de réponse, au moins là je peux attendre quelque chose de concret...

Du coup... Bah je vous ai écrit Laughing
 
Ed.n
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  386
   Âge  :  42
   Localisation  :  '
   Pensée du jour  :  On verra demain
   Date d'inscription  :  23/11/2022
    
                         
Ed.n  /  Tapage au bout de la nuit


Demande un entretien en tête-à-tête ou visio si tu es trop loin, envoie lui une invit' gcalendar ou outlook puis tu avises
 
HilnaMacPhom
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  37
   Localisation  :  Brest
   Pensée du jour  :  Pas de panique
   Date d'inscription  :  02/07/2021
    
                         
HilnaMacPhom  /  Gloire de son pair


Je vais faire un parallèle avec mon job (qui n'a rien à voir avec l'édition) : parfois, je dis aux gens que je vais faire des choses, et finalement, je les fais pas.
Pas parce que je suis une personne méchante et indigne de confiance (enfin, j'espère) mais juste parce qu'entre temps il s'est passé des choses qui changent la donne, qu'un nouveau chef est arrivé, que j'ai oublié parce que j'ai eu plein d'autres choses à faire...
Il est tout à fait possible qu'il ait zappé t'avoir fait cette proposition, et que maintenant que tu te rappelles à lui, il se dit "ah oui, je me souviens de cette fille et ses syno... qu'est ce que je lui avais dit, déjà..."
Et dans ces cas là, dans le doute, on se raccroche à la règle = pas de contrat sur syno

Allez, petite tentative de compromis : tu peux lui envoyer le synopsis ainsi que le projet... mais pas fini.
 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  494
   Âge  :  38
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


HilnaMacPhom a écrit:
Je vais faire un parallèle avec mon job (qui n'a rien à voir avec l'édition) : parfois, je dis aux gens que je vais faire des choses, et finalement, je les fais pas.
Pas parce que je suis une personne méchante et indigne de confiance (enfin, j'espère) mais juste parce qu'entre temps il s'est passé des choses qui changent la donne, qu'un nouveau chef est arrivé, que j'ai oublié parce que j'ai eu plein d'autres choses à faire...
Il est tout à fait possible qu'il ait zappé t'avoir fait cette proposition, et que maintenant que tu te rappelles à lui, il se dit "ah oui, je me souviens de cette fille et ses syno... qu'est ce que je lui avais dit, déjà..."
Et dans ces cas là, dans le doute, on se raccroche à la règle = pas de contrat sur syno

Allez, petite tentative de compromis : tu peux lui envoyer le synopsis ainsi que le projet... mais pas fini.

Haha, je me doute bien que je ne dois pas être la seule à avoir échangé avec lui dans les derniers mois, ce pourquoi, dans mon mail, j'ai formulé les choses de manière à lui rappeler notre échange :
"Lors de notre rencontre, vous aviez dit préférer valider le synopsis avant de signer un contrat : quelle est donc la prochaine étape ? "

Et dans la relance trois mois après : "Vous m’aviez indiqué préférer signer un contrat à partir du synopsis. Avez-vous avancé sur ce point ?"

On peut difficilement faire plus clair...

Je me vois mal lui renvoyer un synopsis qu'il a déjà lu et validé, avec un manuscrit à moitié fini...

 
KathyCat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2022
    
                         
KathyCat  /  Barge de Radetzky


Possible qu'à l'époque, il ait été tellement emballé qu'il se fichait pas mail de déroger à la règle et que passé l'excitation du moment, il se soit dit que quand même, signer et donner une avance sur syno à quelqu'un avec qui on n'a jamais travaillé c'était un peu "fou".
D'autant qu'il y a avance, et avance... 100e chez certains, 5000 chez d'autres...
Avec quelqu'un avec qui on n'a jamais travaillé, qui n'a peut-être (je ne connais pas ton parcours) jamais été édité et donc pour qui on ne sait pas comment il réagira en travail édito, je peux comprendre qu'à tête reposée il se soit dit que ce n'était pas sérieux de sa part.

Certains ont parlé de "jamais je ne signerais avec quelqu'un qui change d'avis", ce que je peux comprendre. Moi quelqu'un qui signe sur syno avec un presque inconnu (au sens avec qui il n'a jamais bossé), ça me laisse perplexe.


Dernière édition par KathyCat le Mar 10 Jan 2023 - 21:31, édité 1 fois
 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  494
   Âge  :  38
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


Oui, en soi ça ne me parait pas déraisonnable, c'est juste l'aller retour émotionnel qui n'est pas top.

Il sait que j'ai travaillé dans l'écriture pendant plus de 10 ans, mais pas en littérature (scénario, jeu vidéo, animation) et un auteur avec qui il a travaillé m'a recommandé personnellement, c'est tout.

Ensuite, il est censé avoir lu mon premier roman, l'avoir aimé (mais il a peur des trilogies et voulait savoir s'il tenait en stand alone, ce à quoi j'ai répondu oui), et donc avoir vu de quoi j'étais capable.
 
KathyCat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2022
    
                         
KathyCat  /  Barge de Radetzky


En fait, moi-même je ne me signerais pas sur syno lol (et je refuserais avec mes ME).
Parce que j'ai beau carburer, avoir du mal à m'arrêter sur ma lancée une fois partie, ben je peux caler et ne pas parvenir avant très très longtemps à bout de mon manuscrit.
Et pourtant j'ai toute confiance en moi-même et mon sérieux, hein.

Là j'ai promis à une ME (bon si je déborde ils s'en remettront, ils me connaissent) de pondre la fin d'un projet sous 2 mois pour qu'ils se positionnent dessus. Ben ça fait 3 semaines que je n'en rame pas une, en ce moment je ne sais pas, la motivation n'est pas là. Motivation que je pensais voir revenir après avoir dit "oh dans deux mois ça devrait être bon".
Bref...  Je préfère signer quand le projet est abouti (ou, même s'il y a encore du travail à faire, que le mot fin est posé)

Mais je comprends. Ce yoyo émotionnel c'est dur. Le pire à mes yeux ce sont les 3 mois d'attente entre 2 mails. C'est... Pfff, je n'ai pas de mot
 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  494
   Âge  :  38
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


KathyCat a écrit:
En fait, moi-même je ne me signerais pas sur syno lol (et je refuserais avec mes ME).
Parce que j'ai beau carburer, avoir du mal à m'arrêter sur ma lancée une fois partie, ben je peux caler et ne pas parvenir avant très très longtemps à bout de mon manuscrit.
Et pourtant j'ai toute confiance en moi-même et mon sérieux, hein.

Là j'ai promis à une ME (bon si je déborde ils s'en remettront, ils me connaissent) de pondre la fin d'un projet sous 2 mois pour qu'ils se positionnent dessus. Ben ça fait 3 semaines que je n'en rame pas une, en ce moment je ne sais pas, la motivation n'est pas là. Motivation que je pensais voir revenir après avoir dit "oh dans deux mois ça devrait être bon".
Bref...  Je préfère signer quand le projet est abouti (ou, même s'il y a encore du travail à faire, que le mot fin est posé)

Mais je comprends. Ce yoyo émotionnel c'est dur. Le pire à mes yeux ce sont les 3 mois d'attente entre 2 mails. C'est... Pfff, je n'ai pas de mot

Oui, je comprends, moi j'aimais bien l'idée d'avoir quelque chose concret qui me pousse à aboutir un truc, parce qu'après les refus / silences / "oui mais non" du premier projet, l'impression de potentiellement passer encore plusieurs années à écrire dans le vent, ça me bloquait complètement.

Ceci dit, je ne suis pas du tout contre l'exercice de finir et le lui soumettre, mais pour moi, c'est de toute façon le cas même quand tu signes.
Enfin, dans le scénario, c'est comme ça : tu signes dans l'idée de livrer un truc, mais tant qu'il n'est pas validé, il n'est pas considéré comme fini et on retouche, livre plusieurs versions, etc.
Du coup j'ai du mal à comprendre le délire de dire "on est partants" sans signer, alors que tu peux très bien spécifier les conditions qui valident l'accord d'un contrat d'auteur.

Là, l'idée que je vais ptet encore passer des mois sur ce projet, et qu'il va ensuite encore mettre trois mois à peut-être me dire "hmmm finalement, non", ça me déprime un peu...

Oui, les mois d'attente entre chaque message, ça me pourrit complètement la vie.
Je pense que j'aurais déjà terminé le projet s'il avait été plus réactif, parce que ce genre de truc a le pouvoir de me démotiver ou de me motiver complètement...

Surtout, le silence radio après avoir dit non seulement "on est partants" mais aussi "vas-y rebalance ton projet 1"...
 
KathyCat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  133
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  19/09/2022
    
                         
KathyCat  /  Barge de Radetzky


C'est vrai que du coup ça correspondait plus à tes habitudes de travail.
Ca varie tellement d'une ME à l'autre, en plus...
Une copine chez Bragelonne touchait ses à-valoirs sur pitch (mais déjà chez eux), moi sur une ME je touche à signature (et elle me prend les suites d'office sans les lire), quand l'autre me refait systématiquement passer en CL sur tout projet, mêmes les spin-off.
Et chez eux, je ne touche l'à-valoir qu'à signature du BAT, donc une fois tout le (très très très très long) travail édito bouclé. Jusqu'au bout ça peut capoter. D'ailleurs une fois la partie correction ortho-typo a été tellement chaotique que j'étais à un cheveux de tout arrêter. L'éditrice n'avait jamais fait que suggérer, mais la correctrice a pété une durite et s'est permis de faire des modifications qui changeaient le sens (ou double sens voulu), me mettait des répétitions, etc...
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  495
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Pour qui sonne Lestat


Beaucoup de ME ont des problèmes financiers en ce moment. Normal qu'elles soient amenés à changer d'avis pour ne choisir que des valeurs sures. De là à dire qu'elles ne sont pas professionnelles de changer d'avis, cela n'a rien à voir. Elles ne sont pas responsables de la crise et de la conjoncture actuelle. Cela reviendrait à dire qu'une entreprise n'est pas professionnelle si elle fait des licenciements économiques.
Dans ce cas aucune ME n'est professionnelle partant de là, quand unetelle publie le premier tome d'une saga et pas les suivants, quand une autre a un site moche, quand une autre a laissé une coquille, etc. Les auteurs ont le droit de changer d'avis, et les ME aussi.
C'est triste et décevant comme expérience, mais c'est normal que ça puisse arriver.
 
charliie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  494
   Âge  :  38
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  28/05/2021
    
                         
charliie  /  Pour qui sonne Lestat


Mais est-ce que la conjoncture est vraiment différente de mi mai 2022, quand on s'est rencontrés ?
Perso, signer sans à-valoir, j'aurais déjà trouvé ça très bien, c'est lui qui avait parlé d'argent.
Moi j'ai juste besoin d'un petit élément qui me permet de penser que cela va se concrétiser pour me booster...
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1100
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Coucou à tous, je comprends ta situation charliie et ça peut être démotivant, surtout si tu es habitué à travailler à la commande pour te stimuler (scénarios etc). Moi à ta place je terminerai d’écrire le roman, c’est un méga contact apparemment que tu as, ce contact direct avec l’éditeur d’une grande boîte. Combien d’entre nous aimeraient avoir cette ligne direct ? Donc à ta place je terminerai le roman en me disant qu’il va le publier de toute façon (pour t’auto motiver). Et s’il ne le prend pas, tant pis, tu as un roman terminé de qualité que tu arriveras forcément à publier d’après ce que tu semble avoir comme contacts et comme parcours professionnel. Et d’après ta qualité d’auteur aussi apparemment pour gagner les ML et pour arriver à « emballer » cet éditeur important sur ton premier roman et sur un synopsis. (Ta voie à l’air toute tracée, félicitations)
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  495
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Pour qui sonne Lestat


charliie a écrit:
Mais est-ce que la conjoncture est vraiment différente de mi mai 2022, quand on s'est rencontrés ?
Bien sûr qu'elle est différente, elle est pire. Les factures d'electricité multipliées par 5 voire 10 pour tout le monde, l'inflation des matières premières, etc. Les gens achetent moins et les entreprises vendent moins, en plus d'avoir des coûts augmentés. Déjà que les ME étaient frileuses avant, de prendre des JE et des gros manuscrits, elles le sont beaucoup plus aujourd'hui.
Beaucoup de ME ont fermé en 2022 et ce n'est qu'un début.
CaledoniaRob a raison, concentre-toi plutot sur ton écriture pour l'instant. Ton histoire plait puisqu'elle a intéressé ce monsieur. Peut-être qu'il te recontactera plus tard quand la crise sera passée ou si ce n'est pas lui ce sera un autre.
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Roland curieux


Je trouve que c’est tellement abusé et irrespectueux, et je suis en colère pour toi. Non je ne pense pas qu’il a oublié t’avoir fait une promesse, c’est probablement que la conjoncture a changé depuis, et donc il n’est plus certain de pouvoir s’engager… et c’est littéralement pour ça qu’on signe des contrats, pour éviter d’être soumis aux humeurs changeantes de quelqu’un qui n’est manifestement pas fiable. (Bon ok une ME peut rompre un contrat mais c’est déjà un peu plus relou).

Et oui on peut oublier des choses, pas répondre à des mails, mais là on parle pas de deux semaines de retard à répondre à Catherine de la compta, on parle quand même d’éditeurs dans des relations de pouvoir avec des gens qu’ils font travailler gratuitement (car le travail de syno et de pitch que Charliie a fait était gratuit et à leur demande) dans des contextes chargés émotionnellement pour l’auteur (ils savent bien qu’on parle pas de faire un plat de pâtes). Donc voilà, je trouve ça irrespectueux.

Après, ceci étant dit, malheureusement vu l’écart de pouvoir de la relation tu n’as pas beaucoup de marges de manœuvre. Moi j’aime bien l’approche d’Azaby, je pense que tu serais légitime à évoquer l’accord oral, et à proposer quelque chose d’autre comme une signature sur synopsis et sur les x premières pages (j’ai vu quelqu’un signer chez Critic comme ça sur syno et les 200k premiers sec je crois). Comme ça tu ne réagis pas en l’attaquant (malheureusement Laughing) mais tu fais une proposition commerciale en retour, je pense qu’on ne peut rien reprocher à cette démarche.

Enfin bon courage, je comprends tellement le poids émotionnel de cette incertitude et des réponses qui prennent trois mois. J’ai vu une histoire dans le genre avec cette ME, un auteur bloqué par une clause de préférence très longue, où ils ont mis très longtemps avant de lire son manuscrit suivant… donc bloquant la personne, sans lui donner aucune certitude quant à la date ou à la signature d’un contrat.

Bref, ça montre encore une fois à quel point on est mal considérés par le secteur. J’espère que ça va s’arranger et qu’il va être plus réactif dans le futur. Sad
https://www.sachamorage.com/newsletter-autrice/
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3490
   Âge  :  35
   Pensée du jour  :  LOVE
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Didon de la farce


Coucou rendeer

Je crois que tout a été dit, mais je me pose là pour te témoigner mon soutien. Je sais à quel point c'est difficile, ce genre de situation, et j'imagine mal à quel point ça l'est dans ton cas.

J'aurais deux choses à rajouter :

- Un conseil de vie générique que je m'applique régulièrement quand j'ai une décision difficile à prendre : qu'est-ce que je risque de regretter le plus / le moins ? C'est con, mais ça m'aide. Peut-être que ça t'aidera aussi, de te projeter dans le futur et d'analyser les différentes options de ce point de vue.

- Le conseil que j'ai reçu d'une éditrice, que je te copie-colle ici :
Editrice a écrit:
Pour ce projet comme pour tout autre, considérez toujours que "rien n'est fait" tant que vous n'avez pas signé de contrat d'édition - pour vous protéger.

Voilà, bon courage I love you


santa Vice-présidente du NéouFanClub rendeer
(Ne fait pas grand-chose à part son petit chef)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Accord oral changeant d'un éditeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-