PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
PC portable MEDION AKOYA E15423 15,6″ FHD ( i3-1115G4 – RAM 8 Go ...
249.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Savanna S.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  01/09/2020
    
                         
Savanna S.  /  Barge de Radetzky


Bonjour,

À votre avis, pourquoi des gens achètent-ils des livres sur Amazon ? Je parle surtout de romans ou de nouvelles.

Car, par exemple, moi, je n'ai pas beaucoup de temps libre. J'emprunte des livres à la bibliothèque... et c'est tout. Rolling Eyes
 
Elyon64
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  302
   Âge  :  35
   Localisation  :  Brisbane
   Date d'inscription  :  06/06/2019
    
                         
Elyon64  /  Tapage au bout de la nuit


Je lis principalement sur tablette (j'ai une kindle Smile, donc j’achète quasiment tous mes livres en ebook sur amazon. C'est aussi assez pratique de faire des listes de souhait pour les cadeaux (bon je suppose que la fnac et d'autres sites comme ça font de même.)
http://caroline-leger.com
 
Savanna S.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  01/09/2020
    
                         
Savanna S.  /  Barge de Radetzky


Merci. Very Happy Mais la lecture est fatigante pour les yeux, non ?
 
Mika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  11/07/2022
    
                         
Mika  /  Blanchisseur de campagnes


Je vis à l'étranger donc c'est soit des commandes très chères auprès de l'unique librairie internationale du coin, une commande amazon (2 avantages : moins chère et Amazon livre directement chez moi. La librairie internationale se situe à 30 min-1h de mon domicile et après je dois traîner mon carton dans le train) ou bien j'arrête de lire.

C'est le cas des gens qui vivent loin des grandes villes où tu as uniquement un supermarché type Carrefour ou Leclerc, entreprises pas non plus connus pour leurs supers conditions d'emploi. Quel choix ! Quelques bestsellers et la biographie d'une célébrité. Il n'y a pas d'autres solutions qu'Amazon pour eux dans ce cas.

Même en ville, tu ne trouves pas toujours ce que tu cherches dans une bibliothèque, voire une librairie. Quand je vivais en France, j'avais de la chance, je vivais tout proche d'une librairie géniale : la librairie Kléber à Strasbourg. Elle était grande, on y trouvait de tout, même des livres universitaires, et les employés étaient très sympas et de bons conseils. Malheureusement, une pépite comme ça ne se trouve pas à tous les coins de rue.

Enfin, il y a aussi une question qui me taraude : des personnes sont contre Amazon (et si c'est pour de bonnes raisons, c'est tout à leur honneur), mais n'ont aucun soucis avec d'autres entreprises qui font bien pires. Je pense notamment à l'industrie des fringues (même du luxe) délocalisée dans des pays d'Asie qui exploitent et sous-paient leurs employés. Ce ne sont pas des Occidentaux, comme dans l'exemple d'Amazon qui refusent de syndiquer ses employés, mais leurs conditions de travail sont bien pires. Pourquoi boycotter uniquement Amazon et pas d'autres entreprises dans ce cas pour rester cohérent ?

 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1097
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Bonjour, moi je n’achète pas sur amazon parce que j’ai acheté une liseuse Kobo, et kobo est associé à la fnac, mais c’est le même principe, et je le fais car je vis à l’étranger et je n’ai pas accès à des livres en Français, donc tout passe par la liseuse. Ça ne fatigue pas du tout les yeux, c’est moins cher en ebook qu’en papier, ça prend moins de place, et ça déforeste moins, honnêtement même si je retournais vivre en France je crois que je continuerai à lire des ebooks tellement je m’y suis habitué 🙂
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Mika a écrit:
Pourquoi boycotter uniquement Amazon et pas d'autres entreprises dans ce cas pour rester cohérent ?
Pour plein de raisons.
Déjà, parce qu'on en parle. Dans les médias, notamment, et je parle pas que des journalistes mais aussi des invités, etc. qui vont le mentionner parfois au détour d'une phrase, ou des politiques, etc. On ne peut pas se révolter contre les usines au Bangladesh de Camaïeu si on ne sait pas que ça existe et que les journalistes n'en parlent que 45 secondes dans le JT de 20h quand un bâtiment d'effondre et que ça fait une catastrophe humanitaire (et là on en parle quand même assez peu, parce que c'est le principe cynique du mort au kilomètre).
Ensuite, parce qu'on s'intéresse toujours plus à ce qui est proche de nous : Amazon a des entrepôts en France, etc. On a bien davantage parlé de la guerre en Ukraine que de la Syrie, et les immigrés ukrainiens ont beaucoup moins de mal à se faire accueillir que les immigrés syriens. Une dame d'une asso que j'ai rencontré laissait entendre que c'était par racisme ; je crois que s'il y a racisme il est indirect : l'Ukraine, c'est "tout près" et donc on se sent aussi plus proche, plus émus. De mauvaises conditions de travail dans les entrepôts Amazon basés en France, ça émeut : des usines précaires à l'autre bout du monde, on s'en tape.
La troisième raison tient au fait qu'Amazon est une GAFAM, avec Google et Facebook, etc. Je crois qu'il y a des soucis avec les impôts qu'ils (ne) payent (pas) en France (ce qui, dans un contexte de crise économique émeut pas mal les gens parce qu'ils ont l'impression qu'avec tout ce manque à gagner les choses pourraient aller mieux dans le pays puis alors eux on leur cours après pour 200 balles, mais Amazon paye pas ses millions : ça fait désordre). Une GAFAM, c'est aussi une entreprise états-unienne, ce qui nous amène sur le plan de la concurrence économique entre la France (et plus globalement l'UE) et les États-Unis. Alors que Camaïeu, toujours dans mon exemple d'entreprise avec usines affreuses à l'autre bout du monde, c'est français. C'est très humain, de voir le mal ailleurs, le grand méchant États-Unien qui détruit tout sur son passage, avec son soft-power qui nous noie de séries et de Coca-cola.
Ensuite, je vois aussi un deuxième effet médiatique, un peu plus secondaire que le premier, qui est l'émergence des sujets de circuits-courts, de consommation locale, etc. (alors même qu'Amazon permet d'améliorer le chiffre d'affaire de plein de petits commerçants, mais bref) et donc dans ce courant-là d'écologie, de meilleure consommation, etc. on va plutôt aller chercher des choses en bas de chez nous qu'à l'autre bout du monde.
Peut-être, j'ajouterais un certain effet de mode : c'est le sujet du moment, ça fait "bien" de dire qu'on boycott Amazon, c'est un moyen de se révolter à peu de frais et de montrer aux autres qu'on s'intéresse à ces questions d'emploi, de conditions de travail et de productions, etc. pour "garder la face" face à ses amis, etc., tout en ne se renseignant pas de soi-même pour découvrir que plein d'autres entreprises proposent des conditions pas terribles.
Enfin, je prendrais l'exemple du département dans lequel je vis. En interview, j'ai relativement régulièrement des invités qui mentionnent négativement Amazon, et ça fait ressortir des enjeux économique : je me trouve dans un département plutôt rural de l'Est de la France. Un département qui a fait sa richesse économique sur l'industrialisation quasiment exclusivement. Autant dire qu'aux temps actuels, le chômage est élevé et l'argent ne circule pas des masses. Pour garder ce qui est vécu comme un "peu" d'argent sur le territoire et faire vivre ce territoire, l'accent est mis sur le "consommer local" : faire venir des artistes locaux, des producteurs locaux, des auteurs locaux, recourir dès qu'on le peut à des entreprises locales. Un journaliste a même demandé lors d'un point presse à propos des travaux de voierie d'une place, si les pavés utilisés viendraient du département. Même le maire de la ville ne s'attendait pas à ça, et pourtant il est le premier à mettre en avant le local ! Et donc, si les gens achètent sur Amazon, l'argent s'en va de ce département au lieu d'aller dans les poches des commerçants en galère. Donc, d'un côté, effectivement, quand tu vis en pleine campagne et que tu n'as pas de supermarché à deux pas de chez toi, le recours, c'est internet. Et si on ne commande pas sur des sites locaux, qu'on ne fait pas cet effort de les chercher, alors on se tourne vers Amazon et l'argent est perdu pour le département. Donc, dans cette situation, Amazon cristallise les enjeux économiques : c'est une grosse boîte qui vit bien et qui n'a pas besoin de nous, qui ne paye, en plus, pas ses impôts en France (donc l'argent qui part ne revient pas), fait une concurrence jugée déloyale aux producteurs et acteurs locaux par son aspect facile d'utilisation et évident (que les sites de courses avec des produits locaux, faut les chercher !), et en plus ils traitent mal leurs employés ce qui, sur un territoire anciennement industriel, avec du chômage et des gens qui galèrent, n'arrange rien.

Donc en fait, rejeter Amazon, ce n'est pas tant rejeter l'entreprise elle-même : c'est rejeter le symbole, ce qu'elle représente. En rejetant Amazon, on rejette le principe. Du coup, pas besoin d'aller dire qu'on est aussi pas content contre d'autres entreprises. Amazon, c'est une grosse boîte que tout le monde connaît, l'arbre qui symbolise la forêt. Si on prenait une marque quasiment inconnue, ça ne fonctionnerait pas. Quand on critique les fast-food, on cite McDo, pas KFC. Ben là, c'est un peu pareil. Amazon représente tous les entreprises comme elle et cristallise toutes les craintes et tous les reproches et tous les enjeux.

Calédoniarob a écrit:
et ça déforeste moins
À voir. Faut calculer ça en fonction du nombre de livres lus sur la durée de vie de la liseuse. Parce qu'une liseuse c'est du plastique et du carbone rejeté dans l'atmosphère pour la produire. À voir combien de livres il faut pour la rentabiliser écologiquement.
 
Mika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  11/07/2022
    
                         
Mika  /  Blanchisseur de campagnes


Je comprends qu'Amazon soit horrible vis-à-vis du traitement de ses employés (j'avais vu un reportage là-dessus,  glaçant  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f623 ! D'ailleurs, Amazon est en train de tout "résoudre" par la robotisation) et qu'elle ne paye pas ses impôts est révoltant. Je dis juste que si je devais boycotter Amazon, je devrais boycotter pléthores d'autres boites, françaises ou non, qui ne font pas mieux, voire pires. Ça en éliminerait masse ! (et les forcerait peut-être à revoir leurs conditions de travail désastreuses, qui sait, ou alors les pousserait à délocaliser pour sous-traiter un pays en voie de développement  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f627 ). En gros, si je reprends ton exemple, si je refuse de manger MacDo, je ne vais pas manger Burger King quoi !
 
Elyon64
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  302
   Âge  :  35
   Localisation  :  Brisbane
   Date d'inscription  :  06/06/2019
    
                         
Elyon64  /  Tapage au bout de la nuit


@Savanna pas du tout, c'est fait exprès Smile et puis je bosse dans l'informatique donc je passe déjà ma journée devant des écrans, un peu plus un peu moins xD je rajoute que je lis principalement en e-book/audio parce que je vis à l’étranger et je confirme que c'est complique d'obtenir des livres français autrement.
http://caroline-leger.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Mika a écrit:
Je comprends qu'Amazon soit horrible vis-à-vis du traitement de ses employés (j'avais vu un reportage là-dessus,  glaçant  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f623 ! D'ailleurs, Amazon est en train de tout "résoudre" par la robotisation) et qu'elle ne paye pas ses impôts est révoltant. Je dis juste que si je devais boycotter Amazon, je devrais boycotter pléthores d'autres boites, françaises ou non, qui ne font pas mieux, voire pires. Ça en éliminerait masse ! (et les forcerait peut-être à revoir leurs conditions de travail désastreuses, qui sait, ou alors les pousserait à délocaliser pour sous-traiter un pays en voie de développement  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f627 ). En gros, si je reprends ton exemple, si je refuse de manger MacDo, je ne vais pas manger Burger King quoi !
L'enjeu n'est pas de boycotter Amazon. C'est symbolique. L'enjeu est de dire que tu boycotte Amazon, parce qu'en boycottant Amazon tu t'indigne contre ce qu'Amazon représente. En boycottant Amazon, quelque part, tu rejettes tout le principe qui va avec, même si tu n'applique pas ce rejet en boycottant d'autres entreprises (parce qu'elles sont quand même pratique, et qu'il peut y avoir cette idée que tu changeras pas le monde).
 
Savanna S.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  01/09/2020
    
                         
Savanna S.  /  Barge de Radetzky


Merci beaucoup pour vos retours, je comprends mieux maintenant. En fait, je pense à y mettre (peut-être) ma novella, c'est pourquoi j'ai posé cette question.

Mika, en ce qui concerne Amazon et ses codes, je suis d'accord avec toi.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3020
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Mika a écrit:
Je comprends qu'Amazon soit horrible vis-à-vis du traitement de ses employés (j'avais vu un reportage là-dessus,  glaçant  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f623 ! D'ailleurs, Amazon est en train de tout "résoudre" par la robotisation) et qu'elle ne paye pas ses impôts est révoltant. Je dis juste que si je devais boycotter Amazon, je devrais boycotter pléthores d'autres boites, françaises ou non, qui ne font pas mieux, voire pires. Ça en éliminerait masse ! (et les forcerait peut-être à revoir leurs conditions de travail désastreuses, qui sait, ou alors les pousserait à délocaliser pour sous-traiter un pays en voie de développement  Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? 1f627 ). En gros, si je reprends ton exemple, si je refuse de manger MacDo, je ne vais pas manger Burger King quoi !

T'es pas obligé de devenir vegan du jour au lendemain, tu peux y aller par étapes. Flexitarien puis pescatarien puis végétarien...

Personne ne peut porter toutes les causes du monde, mais on peut chacun faire ce qui est à notre mesure et à notre portée. Les choses n'ont pas besoin d'être binaire et peuvent s'envisager comme un spectre.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Flexitarien ça m'a toujours fait rire. Manger un peu de tout, un peu de viande un peu de poisson mais pas trop, de temps en temps, mélangé à d'autres trucs divers, ça s'appelle omnivore, sinon… (bref, désolée pour le hors sujet).
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3020
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


C'est une étape qui dit "je diminue les produits carnés" (par exemple, zéro viande du lundi au vendredi" ou "plus de viande sauf chez les amis pour ne pas les faire chier avec ma spécificité alimentaire").
C'est plus ambitieux que "je mange un steak par repas" et moins ambitieux que "je renonce à tout".
Je pense que c'est une démarche qui va dans le bon sens.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pourquoi caricaturer ? Un steak par repas, c'est trop. La bonne quantité, c'est 2 par semaine. Alors certes, il y a des gens qui mangent un steak par repas, mais justement l'enjeu des nutritionnistes c'est de leur faire diminuer la viande. C'est pas parce qu'on mange de la viande que tout de suite on est à un steak par repas, et pas parce qu'on en mange deux par semaine qu'on va baisser plus. Je comprends pas cette caricature, à vrai dire.


Dernière édition par Enirtourenef le Mar 15 Nov 2022 - 11:16, édité 1 fois
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2036
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Via Amazon, j'achète exclusivement des autoédités que je veux soutenir parce que c'est là que lesdits autoédités me disent qu'il y a la meilleure marge pour eux ; c'est strictement à ça que je réserve mon usage du site.


Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? P1000410Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? P1000310Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? Photoc10Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? Citoye10Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ? Couver10
http://anowan.blogspot.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Qui achète des livres sur Amazon, et pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-