PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Chmike
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  183
   Âge  :  61
   Localisation  :  Marseille
   Pensée du jour  :  Mon avatar est un jeune ocelot
   Date d'inscription  :  11/02/2018
    
                         
Chmike  /  Tycho l'homoncule


Bonjour, j'ai une petite question technique.

Je me suis lancé dans l'écriture d'un roman (a priori 30k à 40k mots) qui est une aventure réaliste dont les protagonistes sont des jeunes adolescents (ils vont entrer en terminale). Mon publique cible est jeune adulte.

Comment puis-je désigner mes personnages tout au long du récit ? 

Je les ai appelé « les trois amis », mais je ne puis répéter cela indéfiniment. Je les ai aussi appelés « les enfants », ce qui est concevable pour moi qui suit un vieux schnock proche de la soixantaine.  Mais je me demande si les jeunes adolescents qui sont sensés s'identifier aux personnages apprécieront d'être assimilés à des enfants. J'ai envisagé d'utiliser « les camarades » mais ça fait vieux et coco. Énumérer les noms (ex. Riri, Fifi et Loulou) me parait lourd et redondant.

Je suis à cours d'inspiration. Comment faites-vous pour désigner vos personnages dans la narration tout au long de vos récits en évitant la lourdeur des répétitions ?

La solution serait-elle d'adapter la narration pour minimiser la fréquence de la désignation des personnages ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Cela peut être "les adolescents", "les camarades", "les lycéens", "les Terminales B", "les trois jeunes gens"...

Je ne pense pas que réduire la fréquence soit une solution.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7272
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


L'adolescence, ça va de 10 à 19 ans : si tes personnages sont de "jeunes adolescents" à 17 ans, à quel âge seront-ils juste des adolescents ? Razz

Blague à part, comme Enir, je ne verrais pas de mal à dire "les adolescents" ou "les jeunes gens". Comme, apparemment, tu cherches comment les désigner en tant que groupe, pourquoi pas tout simplement "le groupe" ou "le trio" ?


Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ? 60011Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ? Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
 
Mmokong
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  143
   Âge  :  38
   Localisation  :  Bas Bugey
   Date d'inscription  :  08/06/2022
    
                         
Mmokong  /  Barge de Radetzky


à mon avis il faut utiliser le langages que les jeunes utilisent entre eux, peut-être tout simplement "les copains".

A voir avec des ados comment ils se désignent eux-même ! moi à 36 ans je suis has-been déjà (je crois que ça ne se dit plus non plus !).
 
Camille Lafrousse
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  287
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  30/01/2022
    
                         
Camille Lafrousse  /  Autostoppeur galactique


salut, je crois en effet que jouer sur la narration de temps en temps peut aider à éviter des répétitions ou recherches de dénomination du groupe, mais pas seulement. Varier les termes est une solution aussi, je tenterai un mix des deux !

Comment s'appellent les ados entre eux ? Mais enfin, ça dépend de leur style, de leur tribu d'appartenance, de ce en quoi ils se reconnaissent... il y autant de sous-groupe d'ados que de champs lexicaux et de codes verbaux qui vont avec ! Bon courage ! hahaha

Parler de "Bro" "frère" ou "poto" chez les uns sera une ironie sans nom, chez d'autres une marque d'affection ou de respect, ça ça dépend des codes propre à chaque style de jeunes.

La famille, la team, la bande, l'équipe sauvage, les amis, le trio, les acolytes, les potes / le groupe de potes, les inséparables, le groupe, les jeunes, la meute, les compères.

Entre eux, quand ils parlent de leur groupe/à leur groupe, ils s'appellent "les gens", "le monde" "bande de looser", "les p'tites bites" "bande de geek" "les nazes" .. :mrgreen: plus ils s'aiment, plus les insultes sont créatives... je n'y vois aucune vulgarité, simplement une infinie pudeur ! Par contre si quelqu'un qui n'est pas des leurs emploie ce genre de terme, là c 'est la guerre. On a le droit de s'insulter qu'entre vrais amis..!

Bon sur ce les gens, je me casse, bande de nazes !

bisous !
 
Chmike
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  183
   Âge  :  61
   Localisation  :  Marseille
   Pensée du jour  :  Mon avatar est un jeune ocelot
   Date d'inscription  :  11/02/2018
    
                         
Chmike  /  Tycho l'homoncule


Merci pour vos conseils.

Merci aussi Camille pour les nombreux exemples qui m'inspirent. Je dois effectivement enrichir mon squelettique répertoire de mots. Mais je vais laisser de côté les insultes car je ne veux pas prendre le risque de déplaire à des lecteurs qui ne connaissent pas cette pratique.
 
Camille Lafrousse
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  287
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  30/01/2022
    
                         
Camille Lafrousse  /  Autostoppeur galactique


oui, je me doute que ce n'est pas forcément bienvenu dans un roman !! Je suis toujours étonnée d'entendre les jeunes se balancer des "gros connard" affectueux, ça me fait rire, ça m'interroge aussi. C'était pour le partage, mais je comprends bien qu'un récit peut se passer aisément de ce genre de mots ! En plus il faut savoir de quoi on parle parce qu'une erreur de gros mot peut être fatale, les expressions changent tous les trois mois !! haha !
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Moi aussi, je travaille actuellement sur roman dont les personnages principaux sont des lycéens et moi aussi j'ai du mal à les nommer.

Etant donné que j'étais dans cette situation il y a "quelques" années, je peux t'assurer qu'aucune personne de 16-18 ans n'apprécie être appelée "enfant" ; à part si ça provient d'une personne (beaucoup) plus âgée qu'elle, et encore. En tout cas, c'était mon cas, je n'aimais pas ça Laughing

Personnellement, j'ai fais mon possible pour éviter la redondance dans mon récit, mais malheureusement il y en aura toujours un peu : certains mots ne possèdent pas assez de synonymes corrects pour éviter les répétitions.

Dans mon cas, pour désigner les personnages principaux, j'utilise : "le garçon", "la jeune fille", "la demoiselle", "le lycéen/la lycéenne", "l'adolescent/l'adolescente" (utilisés rarement), et bien sûr "il/elle" (souvent).
Entre eux, je les désigne par : "son/sa camarade", "son (vieil/vieille) ami(e)", "son ami(e) d'enfance"

Pour les personnages secondaires un peu plus âgés (20-25 ans), j'utilise "jeune homme" et "jeune femme" pour marquer la différence d'âge.
 
Camille Lafrousse
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  287
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  30/01/2022
    
                         
Camille Lafrousse  /  Autostoppeur galactique


A vrai dire j'ai une question : est ce que votre problématique a particulièrement lieu parce que vos personnages sont des ados ? Je veux dire, cela vous paraît plus compliqué qu'avec des adultes ? Je ne me rends pas compte...
 
Chmike
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  183
   Âge  :  61
   Localisation  :  Marseille
   Pensée du jour  :  Mon avatar est un jeune ocelot
   Date d'inscription  :  11/02/2018
    
                         
Chmike  /  Tycho l'homoncule


Camille, la problématique est mon inexpérience. Laughing J'ai actuellement le même problème quelque soit l'age des personnages.

Mais depuis que j'écris, mon style évolue et je dirais même, en toute modestie, qu'il se débloque. Au début j'écrivais exclusivement en dialogues, maintenant la narration a pris toute sa place. C'est bien une affaire d'expérience comme on me l'a dit sur le forum.

Après tout, j'ai lu beaucoup de livres et j'ai donc en moi toutes les ficelles pour bien écrire. C'est juste que c'est enfoui dans mon inconscient. Il faut que je libère cela et vos suggestions y contribuent. Merci


 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Camille Lafrousse a écrit:
A vrai dire j'ai une question : est ce que votre problématique a particulièrement lieu parce que vos personnages sont des ados ? Je veux dire, cela vous paraît plus compliqué qu'avec des adultes ? Je ne me rends pas compte...

Difficile à répondre étant donné que c'est mon premier et seul récit écrit à ce jour.

Le problème est sans doute lié au fait que je sois novice : je fais face à des difficultés que beaucoup d'écrivains ont rencontrés à leur début.
Après, je pense que le fait de prendre des lycéens rend la chose un peu plus complexe ; et là encore, ça dépend de beaucoup de choses : leur rôle dans l'histoire, leur relation, leurs activités, etc
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2933
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Pardon, je viens donner un petit coup de pied dans la fourmilière (ou peut-être dans le vide, finalement ^^), mais je trouve qu'il faudrait avant tout préciser le type de narration : es-tu en troisième personne focalisée ou en omniscient ?
Si tu es en omniscient, ne fais pas attention à moi Razz
Si tu es en troisième focalisée, il faut utiliser des qualificatifs "internes" au(x) personnage(s) point de vue. Genre, le PP pdv ne va pas se considérer lui et ses copaines comme "les adolescents", "les jeunes gens", etc. Il pense à lui-même et ses amis comme "je/nous", qui se transforment juste en "il-elle/ils-elles" en troisième personne, voire, "ses amis et lui-elle", "avec la bande, ils-elles firent ceci-cela..."

Vu comme tu en parles, ça a l'air d'être en omniscient, mais je me permets quand même de faire la remarque parce qu'en jeunesse/jeune adulte, la narration focalisée (en troisième voire première personne) est généralement préférée. Pas obligatoire cela dit ^^


Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ? Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Chmike
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  183
   Âge  :  61
   Localisation  :  Marseille
   Pensée du jour  :  Mon avatar est un jeune ocelot
   Date d'inscription  :  11/02/2018
    
                         
Chmike  /  Tycho l'homoncule


Bonjour Mardi et merci pour ton commentaire. Ce n'est pas du tout un coup dans le vide. Tout au contraire, et c'est le très bon moment.

Mon récit est actuellement à la troisième personne, au passé, et focalisée, sauf rares exceptions.

J'ai choisi le passé, car j'avais lu qu'il offre la plus grande diversité d'expression en langue française. Le présent est plus limité.

Le choix de la troisième personne est parce que c'est l'histoire de trois adolescents (ex. Harry Potter). Cela me donne alors plus de libertés pour passer de l'un à l'autre lorsqu'ils sont séparés. À part cela, le narrateur suit scrupuleusement le fil de l'histoire.

Je n'ai appris que récemment la préférence actuelle de la première personne et du présent pour les romans JA.

Je comprends l'intérêt, car cela paraît plus immersif. Du point de vue du lecteur, le récit est comme raconté pas sa voix intérieure. Il en découle une fusion avec le héros qui fait vivre plus intensément ses émotions, ses déboires/victoires, etc.

Je manque de lectures à la première personne du présent. Écrire ainsi ne m'est pas du tout familier. Aurais-tu de bons exemples à me conseiller ?

EDIT: Wikipédia a une très bonne page sur le sujet. Si je fais ça, je dois alors choisir un des adolescents
 
Delf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1962
   Âge  :  49
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  20/11/2012
    
                         
Delf  /  Journal du posteur



Si je fais ça, je dois alors choisir un des adolescents a écrit:

Pas forcément. Tu peux avoir un narrateur interne par chapitre. Mais dans ce cas, il faut t'assurer qu'ils sont facilement identifiables en ayant une voix propre. Je ne suis personnellement pas fan des titres de chapitres qui te donnent le nom du perso qui est narrateur. Les ados ne sont pas décérébrés, si l'auteur a bien fait son travail, ça ne devrait pas être nécessaire (mais l'éditeur peut l'exiger, c'est une autre histoire).

Je n'ai appris que récemment la préférence actuelle de la première personne et du présent pour les romans JA. a écrit:

Je te conseille de ne pas écrire d'une certaine façon parce que c'est à la mode. Ecris comme tu veux, comme tu aimes, comme ton histoire l'exige. Et si tu trouves un éditeur, il sera assez tôt pour modifier en fonction de ses demandes.
http://www.delphine-laurent.com/
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2933
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Comme dit Delf ! ^^
- Tu n'es pas obligé de ne choisir qu'un point de vue, tu peux les alterner par chapitres ou parties. Par contre si tu les alternes à l'intérieur d'un même chapitre il est important de bien démarquer les transitions, et pas de faire un paragraphe l'un, un paragraphe l'autre comme si tu passais du coq à l'âne.
- C'est vrai que beaucoup encensent le présent comme un temps plus dynamique et immersif mais perso je préfère le passé. C'est une question de choix et de goût, tout comme le choix de narration. La première personne n'est pas la panacée non plus, à titre personnel j'ai toujours préféré la troisième. Je souhaitais surtout faire la différence entre focalisation et omniscient. Une narration focalisée est toujours plus immersive, plus "impliquante" pour les lecteurices. Là encore, c'est surtout une question de préférences, et tu as complètement le droit d'écrire un récit au passé en narration omnisciente pour du jeunesse, je ne pense pas que ce sera un point rédhibitoire, du moment que le tout est bien maîtrisé !

Mais du coup, puisque tu confirmes écrire en troisième personne focalisée, alors il vaut mieux abandonner les qualificatifs externes et "neutres" tels que "les jeunes gens", "les adolescents", "le groupe d'amis", etc. Tu as beau écrire en troisième personne, ce que tu écris sort directement de la tête de tes personnages et tes personnages ne pensent jamais à eux-mêmes en tant que "l'adolescent", "la jeune fille", etc. Utilise plutôt les prénoms, les pronoms, les "tous trois"/"tous ensemble", ou trouves des manières très personnelles dont tous ses qualifient les uns les autres (par exemple "la bande", "les copains", voire, si tu te permets un peu de familiarité, "les potes", etc.)

Je me permets de te conseiller vivement la lecture des articles de Stéphane Arnier à ce sujet, ils sont vraiment éclairants :
https://stephanearnier.com/2016/02/15/choisir-sa-narration-45/
https://stephanearnier.com/2018/04/27/cas-pratique-narrateur-omniscient-vs-3eme-personne-focalisee-1ere-partie/
Et surtout celui-ci qui répond précisément à ta question :
https://stephanearnier.com/2019/11/01/comment-designer-ses-personnages-dans-son-recit/


Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ? Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Roman avec adolescents: comment désigner mes personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-