PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Question de vocabulaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1051
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Hum scratch You do have a point...

Vous me faites tous doutez. On peut pas avoir un vote du public genre avec des pourcentages ?
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Je pense que ça dépend aussi du type de roman. Si dès le début il y a des néologismes dans tous les sens, le lecteur s'amusera peut-être à les repérer (ou ça ne lui conviendra pas et il arrêtera simplement de lire), alors que si c'est un de temps en temps, ça peut effectivement passer pour une faute.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Achene
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  20/06/2021
    
                         
Achene  /  Clochard céleste


Personnellement, prothésie ne me choque pas du tout et il m'arrive régulièrement d'utiliser des mots qu'Antidote ne connait pas.
Mais si tu as des doutes tu peux reformuler, non ? Tu mets prothésie parce que tu veux un nom comme chirurgie j'imagine. Donc un truc du genre : «"après une chirurgie réparatrice et la pose de prothèses dentaires, elle put sortir" » t'évitera bien des angoisses existentielles.
 
Kroemkhelzwyn
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  120
   Date d'inscription  :  12/02/2022
    
                         
Kroemkhelzwyn  /  Homme invisible


De mon côté j'aime bien inclure des mots peu académiques, ça peut être un tic de language spécifique à un personnage, ou juste mélanger deux mots pour la sonorité.
Comme dit Enirtourenef ça dépend beaucoup de ton texte en lui-même, l'idée étant que ça ne dénote pas avec son contexte, histoire de ne pas perdre le lecteur.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour
Conseil de ma correctrice : quand un auteur utilise le mot juste mais qu'il est peu connu, ajouter une note de bas de page.
Bonne journée.
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1051
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Je pense que je vais faire une périphrase et je garderai les néologismes pour quand j'aurais publié suffisamment de romans pour verser dans le capitalisme hardcore.
 
Lanya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1444
   Âge  :  37
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Roland curieux


Enirtourenef a écrit:
Je pense que ça dépend aussi du type de roman. Si dès le début il y a des néologismes dans tous les sens, le lecteur s'amusera peut-être à les repérer (ou ça ne lui conviendra pas et il arrêtera simplement de lire), alors que si c'est un de temps en temps, ça peut effectivement passer pour une faute.

Bonsoir!
C'est pas faux! Si par exemple, je lis un texte où c'est le personnage principal qui est le narrateur et qu'il a tendance à déformer ou inventer des mots depuis le début du récit, le mot «prothésie» ne me choquera pas. Par contre, s'il est planté là au milieu d'un texte où il n'y a pas d'autres mots de ce genre, là je vais sourciller et prendre le tout pour une faute.

Achene a écrit:
De mon côté j'aime bien inclure des mots peu académiques, ça peut être un tic de language spécifique à un personnage, ou juste mélanger deux mots pour la sonorité.
Comme dit Enirtourenef ça dépend beaucoup de ton texte en lui-même, l'idée étant que ça ne dénote pas avec son contexte, histoire de ne pas perdre le lecteur.

Il m'arrive aussi d'utiliser des mots qui ne se trouvent pas dans les dictionnaires d'Antidote dans mes textes. Ce sont parfois des vieux mots qui sont tombés dans l'oublie (pour mon projet historique par exemple) ou des régionalismes, mais dont il est encore possible de les entendre ou de les lire dans des textes anciens.  study

Bref, tout est une question de contexte comme l'a mentionné Achene et les autres plus haut.  :squee2:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Question de vocabulaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-