PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Mythologie et Fantasy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  624
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Hé ! Makarénine


.


Dernière édition par Pich le Jeu 19 Jan 2023 - 1:05, édité 1 fois
 
Lanya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1678
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Fiancée roide


Bonsoir!

Alors, pour répondre à ta question «cela s'est-il même déjà fait?», en lisant ton message, cela m'a rappelé un roman britanique, dans le genre fantasy justement, dont un ami et libraire me parlait il y a de ça quelques années et dans lesquels ont retrouvait des dieux des différentes mythologies (Nordique, Égyptienne, etc.) et qui se déroule aux États-Unis. Je te mets le nom et un lien pour te donner une idée de ce roman:

«American Gods» https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Gods

Je me souviens aussi qu'à la description que mon ami en avait faite que le langage était très cru et familier chez les dieux. Loin d'un langage de panthéon  Laughing Il me disait qu'il y avait de l'humour, mais aussi un côté un peu «sombre» dans cette histoire.

Alors, comme tu peux le voir, cet auteur même s'il a repris des Dieux des diverses mythologies, il ne s'est pas fait fermer les portes des maisons d'édition pour autant.

J'ai vu aussi d'autres séries plus récentes où des divinités comme Isis (dans la série «Les Gardiens des Portes» de Sonia Alain entre autres) et d'autres dieux de mythologie nordique et autres (comme Lugh) faisaient des apparitions comme personnages principaux ou secondaires et ils n'ont pas eu de mal à se faire éditer.

En espérant avoir pu répondre un peu à ta question! Bonne chance et bonne rédaction avec ton projet! Parchemin
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2141
   Âge  :  23
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


Les sequels de Percy Jackson sur la mythologie égyptienne, la série MoonKnight... les très nombreux livres sur Hadès et Perséphone qui sont populaires en ce moment... Il aurait suffit d'une petite recherche pour que tu t'en rendes compte par toi-même, mais déjà de très nombreuses œuvres ont été faites sur les divinités égyptiennes, grecques, nordiques.

Les "vieilles" mythologies sont des mythologies "mortes". Ce n'est plus pratiqué aujourd'hui par une majorité des gens.

Tu ne te fermeras aucune porte.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2073
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
Modération : contenu édité à la demande de l'auteur

Comme mentionné par les posts du dessus, ce n'est pas de l'appropriation culturelle si la culture en question est morte au quatrième siècle après Jésus-Christ.

Osiris est dans le domaine public. Fais tes trucs.


Je tiens un blog d'écriture
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Puis l'appropriation culturelle, c'est un peu… comment dire… Disons qu'il y a toujours eu des emprunts. Certains artistes égyptiens ont repris le motif perse du lion rugissant. Des colons en Amérique latine on fait des représentations de la Vierge en reprenant la technique du "tissage de plumes" (j'ai oublié le nom). On a trouvé un coffre du Moyen-Âge qui mêle paganisme et christianisme… La Bible a plagié L'Épopée de Gilgamesh qui a elle-même plagié un texte plus ancien pour le motif du Déluge. D'ailleurs, la croix chrétienne est adaptée de la croix grecque, et le rapport vin/sang se trouve également chez les Grecs de l'Antiquité. En Mésopotamie, on a trouvé des statues d'un dieu avec le pied gauche en avant et la couronne blanche égyptienne sur la tête : peu importe dans quel sens ça s'est fait : il y a eu porosité entre les cultures. La langue française a des mots bretons (baragouiner), arabes (avocat), et d'autres origines encore. Le blue jean était italien avant de passer dans la culture des cow-boys avant d'être porté sur la planète entière (soft power) jusqu'en Inde (la plupart des gens, d'ailleurs, s'habillent "à l'occidental", là-bas) – et moi je mets des sarouels d'origine indienne/népalaise. Les Romains prenaient les dieux de tout le monde dans leur Panthéon, si bien qu'à la fin il y avait plus de 300 jours fériés dans l'année. Il y a toujours eu des mélanges de cultures, et il y en aura toujours.

Et effectivement, ça, c'est sans compter que la culture des anciens égyptiens est abandonnée aujourd'hui. Donc vraiment, fait ton truc.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2073
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


L'appropriation culturelle n'est pas une question de bien laisser les cultures être rangées dans les cases prévues à cet effet car elles sont sacrées et éternelles et que si tu ajoutes quoi que ce soit d'extérieur à ta culture à ta vie tu mérites la mort car tu t'es laissé contaminer ; c'est une question de qui est autorisé à faire du business avec quoi, et un schéma récurrent qui fait froncer le nez ce sont les personnes blanches qui font du business avec des éléments culturels qui ne sont pas créés par des personnes blanches, notamment ceux de communautés qui vivent autrement dans la pauvreté et ne vont pas voir revenir vers eux un seul centime de la thune générée par le business fondé sur leur culture. Ça a l'air de se faire moins dans cette nouvelle décennie, à force que ça ait été repensé comme quelque chose de maléfique au cours de la précédente ; le "nouveau normal" semble être de se poser la question avant de fonder un business basé sur une culture qui n'est pas la nôtre, ou de trademark un néologisme d'AAVE.

Pour en revenir au sujet, il est littéralement impossible de faire de l'argent sur des éléments culturels des anciens égyptiens tout en les laissant vivre dans la pauvreté, car ils ne sont pas pauvres : ils sont morts. Disparus de cette planète. Derrière nous dans l'histoire.

Une façon dont leur existence peut continuer de laisser une trace dans le monde, c'est si tu fais des recherches sur leurs idées et leurs croyances pour en tirer quelque chose - par exemple l'écriture d'un cycle de fantasy fascinant qui créera peut-être de nouvelles vocations chez tes lecteurs à chercher des informations sur les anciens égyptiens. Dans la mesure où se souvenir des peuples disparus peut être considéré comme une action positive, écrire un livre inspiré de leur mythologie est le contraire d'une mauvaise chose.


Je tiens un blog d'écriture
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@now@n a écrit:
L'appropriation culturelle n'est pas une question de bien laisser les cultures être rangées dans les cases prévues à cet effet car elles sont sacrées et éternelles et que si tu ajoutes quoi que ce soit d'extérieur à ta culture à ta vie tu mérites la mort car tu t'es laissé contaminer ; c'est une question de qui est autorisé à faire du business avec quoi, et un schéma récurrent qui fait froncer le nez ce sont les personnes blanches qui font du business avec des éléments culturels qui ne sont pas créés par des personnes blanches, notamment ceux de communautés qui vivent autrement dans la pauvreté et ne vont pas voir revenir vers eux un seul centime de la thune générée par le business fondé sur leur culture. Ça a l'air de se faire moins dans cette nouvelle décennie, à force que ça ait été repensé comme quelque chose de maléfique au cours de la précédente ; le "nouveau normal" semble être de se poser la question avant de fonder un business basé sur une culture qui n'est pas la nôtre, ou de trademark un néologisme d'AAVE.
Ben tu vois, on me l'avait jamais expliqué comme ça.
(Et ça me conforte dans l'idée que les militants radicaux font plus de mal que de bien.)
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


/me bouffe son clavier pour rester en-dehors de ça.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2745
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


AAVE ??
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2073
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Enirtourenef a écrit:
(Et ça me conforte dans l'idée que les militants radicaux font plus de mal que de bien.)
Je te trouve bien aimable de ne pas me taxer de radicale ; je viens de proposer que la main invisible du marché serait raciste. :mrgreen:

Tengaar a écrit:
AAVE ??
Estomaquée de découvrir que mes premiers résultats Google sur le mot-clé "AAVE" renvoient vers une technologie liée aux crypto-monnaies, et pas vers "African-American Vernacular English".
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@now@n a écrit:
Enirtourenef a écrit:
(Et ça me conforte dans l'idée que les militants radicaux font plus de mal que de bien.)
Je te trouve bien aimable de ne pas me taxer de radicale ; je viens de proposer que la main invisible du marché serait raciste. :mrgreen:
Dans les radicaux, plus que les idées, c'est plutôt la manière dont s'est exposé mais aussi les dérives que je reproche (par exemple les gens qui vont m'expliquer que parce que je porte des sarouels, c'est de l'appropriation culturelle, ou expliquer que parce que tu es Blanc tu es raciste et que ça, c'est le racisme systémique (alors que c'est pas comme ça que Pasiphae me l'avait expliqué)).
Pour l'idée du marché raciste, je ne pense pas que ça soit le cas. Ce n'est pas du racisme : c'est de l'opportunisme : on va chercher l'argent là où il se trouve. Les gens adorent les objets dérivés estampillés "guerriers Masaï" ? GO ! C'est pas une question de racisme, à mon sens.


Pour en revenir au sujet, je m'y connais peu en romans, mais en revanche pas mal de mangas se sont inspirés de l'Égype. Yu-Gi-Oh, bien sûr, mais aussi plus récemment Im et Reine d'Égypte. Dans Shaman King des personnages figurants reprennent aussi quelques motifs de l'Égypte antique. Je ne crois pas que ça ait posé problème.
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5043
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


c'est sûrement de l’appropriation culturelle, bien qu'effectivement il n'y aura plus grand monde pour te la contester. Maintenant est-ce que c'est si mal que ça l'appropriation culturelle ? je comprend que ça saoule de voir repris des symboles de cultures opprimées par des grandes marques pour se faire de l'oseille, mais lorsque c'est nous, là, les gens de JE qui parlent d'autres cultures qui ne sont pas la leur, est-ce que ça serait pas plutôt une bonne chose ?
Sinon reprendre les Dieux de la mythologie dans la vie de tous les jours moi je trouve que c'est une bonne idée, Râ qui prend son petit café en lisant le journal avant d'aller bosser. Ou l'inspecteur Machin qui enquête sur le meurtre d'Osiris. Je pense que c'est un terreau assez riche. Pour ce qui a déjà était fait. Je penserais à la série La porte des étoiles, la Bd Papyrus, la trilogie de Nikopol de Bilal. ça doit pas être les exemples qui manquent.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1019
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Il y a tellement de romans / films / jeux vidéo / séries qui ont été créés avec l'Égypte Antique comme toile de fond que je ne comprends même pas comment tu peux te poser la question. Et je ne parle même pas d'autres mythologies, comme la mythologie grecque, ou, plus encore, les mythologies nordiques qui sont la base des oeuvres de Tolkien et donc de 99% de la fantasy moderne.

Je dirais même que, en allant piocher dans la mythologie égyptienne pour faire de la fantasy, tu renouvelleras un peu le genre.
https://fabiendelorme.fr
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  624
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Hé ! Makarénine


.


Dernière édition par Pich le Jeu 19 Jan 2023 - 1:05, édité 1 fois
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  433
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


Je crois que tu te poses trop de questions. C'est très bien d’être attentif à l'appropriation culturelle, mais la bonne question à te poser c'est: qui vole/profite de la culture de qui?
L'appropriation culturelle est dommageable en ce qu'une culture dominante profite de sa domination (justement) pour exploiter une culture dite non-légitime (dominé, donc).
Une culture africaine détruite par la colonisation et réappropriée par ces mêmes exploiteurs pour se faire de l'argent aux détriments de ceux qui possèdent cette culture, c''est ça l'appropriation.

La religion chrétienne catholique est actuelle, certes, mais elle est aussi une culture dominante. Si tu veux faire un pastiche de la vie de Jésus Christ, c'est beaucoup moins problématique que si tu voulais faire un pastiche de croyances issues des Natifs américains, peuple qui a été génocidé.

Si tu adaptes la vie des dieux égyptiens, tu ne voles rien à personne. Fais ce que tu as envie de faire, de la façon dont tu veux le faire. Tu n’altères rien, tu ne fais rien de "mal" si c'est ce qui te poses problème. Écris ton livre tranquillement!  Mythologie et Fantasy ? 1f603
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Mythologie et Fantasy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-