PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Mythologie et Fantasy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3763
   Âge  :  55
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Sang-Chaud Panza


effectivement et d'ici que ça devienne un "best seller" tu as tout de même le temps de voir venir.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2162
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Pich a écrit:
Cette histoire de mythologie égyptienne que je souhaite écrire se déroulerait dans les 4000 BC, aux racines mêmes de son origine (du moins, d’après les experts qui s’y sont penchés !). Je me demandais en fait si cela n’était pas un peu ambitieux d’en altérer les fondements.
En fait, tu ne vas presque rien altérer du tout pour une raison très simple : pour les anciens Égyptiens, les dieux existent. Ils s'incarnaient dans des animaux, par exemple. Ils faisaient tourner le monde. Tu vas me dire que, oui effectivement, pour les croyants d'une foi, quelle qu'elle soit, le dieu existe. Mais pour les Égyptiens, c'était très très sérieux. Le Pharaon (qui ne porte pas ce nom, d'ailleurs, dans mon souvenir) lutte contre les forces du chaos en permanence. Dans les soins médicaux, le savoir des plantes était aussi important que le savoir magique. Dans l'Égypte antique, la magie est absolument partout et bien réelle car il s'agit de repousser les forces du Mal représentées par Apophis. Chaque soir, le soleil se couche et, chaque nuit, c'est un véritable combat pour le faire se lever au matin : le lever du soleil n'allait absolument pas de soi ! Les hiéroglyphes sont porteur de magie. Parce que l'on dit, parce que l'on symbolise, alors on rend réel. Une formule hiéroglyphique pouvait repousser les forces du Mal ou protéger les morts et c'est bien pour ça qu'on en trouve autour des portes dans les tombeaux. Partant de là, faire de la fantasy à partir des croyances des anciens Égyptiens est très facile, et pas si loin de ce en quoi ils croyaient, justement.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  310
   Âge  :  34
   Localisation  :  Entre deux conduits
   Pensée du jour  :  Libre penseur
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Tapage au bout de la nuit


J’ai commencé à écrire un petit quelque chose ce week-end à propos de ce projet. Ce n’est vraiment pas grand chose, genre 200 mots. Un petit début de prologue peut-être. Je ne sais pas si c’est bon, intéressant, mauvais, nul, si c’est mal écrit, incompréhensible, si le rythme est mauvais. Je nage dans le néant pour l’instant. Ce serait cool d’avoir un oeill extérieur qui le lise. Encore plus cool, un petit ressenti/commentaire sur le fond, la forme, bla bla.. N’importe quoi serait le bienvenue !

--------------------------

Mille reflets d’azure ondoyaient. Se réverbéraient, emportés par le clapotement des vagues. L’eau du Nil. Si pure elle était. Car loin dans les cieux, le Soleil lui rendait grâce. Une lumière si vive, si éclatante. Une nitescence porteuse de vie.
    Puis un jour, le Soleil crut que le temps était venu. Un vent céleste descendit alors des astres, et vint en embrasser la surface. Plongea, pénétra jusqu’au plus profond de ses abysses, tourbillonnant dans ses entrailles comme une tornade qui jamais ne s’essouffle . Si féconde l’eau du Nil devint.
  Le troisième jour, émergea de ses flots un bouillon intense, vaporeux, qui, en se dissipant, en révéla une silhouette encore brumeuse. Et une fois dispercées, ces vapeurs laissèrent place à un fils — Ra.
    Seul, lévitant au-dessus de l’eau, il ferma les yeux. Et comme par enchantement, un petit halo lumineux sur sa tête commença à se former, sans toutefois le toucher . Une boule d’énergie, radiante et apaisante qui demeura pour y rester. Dès cet instant, il comprit.
—J’honorerai ta volonté, Père.
    Perchés par-dessus son bec, son oeil de falconidé voyait tout, savait tout. Il pouvait percer les profondeurs sous-marines, voyait la vie grouiller sous ses pieds. Percevait les bancs de perches foissonner, traversés d’anguilles serpentantes, à leur tour apeurées par d’autres rôdeurs, avares et sans scrupules.
Ra était un dieu — l’envoyé du Soleil. Il connaissait sa mission.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2162
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


C'est une version de la cosmogonie, le Noun, tout ça ? Parce que, de ce que j'en ai compris, dans la légende du Noun, il n'y a pas de Nil. Juste un "rien" avec une boule d'eau au milieu ou bien le rien est de l'eau. Puis Amon apparaît (le soleil a plusieurs noms en fonction de son état, Amon c'est plutôt le vieux, je crois) et là, avec ses larmes, son sperme, sa salive, peu importe, il engendre les autres dieux. Mais pas tous. Dans mon souvenir, la fratrie (Isis, Osiris, Seth, Nephtis et Horus l'Ancien) viennent de Nout (pas sûre mais il me semble).

Ra/Rê n'est pas – toujours dans ce que j'ai compris de mes lectures – l'envoyé du Soleil. Il est le Soleil. Comme Amon, Horus (le fils d'Osiris), Khépri et d'autres... Khépri est le soleil qui monte dans le ciel (rapport à la boule de bouse poussée par le scarabée), Rê est le soleil à son zénith et Amon celui qui décroit (mais en vrai c'est tellement plus complexe que ça ! Taureau, bélier, scarabée et d'autres animaux peuvent représenter le soleil).
Horus est effectivement faucon, mais Amon est souvent représenté comme bélier (pas toujours). Ça dépend des villes et des époques. C'est un sacré bordel. Sur la mythologie, j'avais lu ce livre : https://www.amazon.fr/mythologie-%C3%A9gyptienne-Nadine-Guilhou/dp/2501093860 Je me souviens pas de tout mais je me souviens qu'il était bien fait.

Après ça dépend aussi à quel point tu veux coller à la cosmogonie des anciens Égyptiens.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  134
   Âge  :  36
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Barge de Radetzky


Je ne connais pas grand chose à la mythologie égyptienne mais si tu veux de l'aide pour ton texte, je veux bien te donner deux, trois pistes; bien sûr, ce sont des critiques générales, elles n'ont pas valeur de jugement.

Tout d'abord, les phrases courtes: c'est bien, mais elles enlèvent le côté épique et peuvent desservir, pour un prologue. "si pure elle était. Car loin...". le problème se trouve dans le rythme de la phrase, il est plutôt "haché".
"Si féconde l'eau du Nil devint"à mon sens, tu ne devrais pas abuser des inversions dans ton texte et les réserver aux dialogues.
PerchéS  Neutral au dessus du bec, SON œil. je pense que c'est maladroit. Pour les descriptions n'essaye pas de faire des figures de styles tout de suite, va au plus simple. Évite les personnifications : "son œil savait tout": Neutral Enlève les yeux qui sont perchés  Mythologie et Fantasy ? - Page 2 1f604 et note "son œil voyait tout".
Le vocabulaire: bien employé, comme nitescence, c'est bien, mais "falconidé", c'est moins approprié. Va au plus simple, encore une fois : faucon, rapace, ça va aussi.

Pour le récit: tu parles d'un halo qui apparait, mais s'il y a de la magie, tu peux enlever "comme" par enchantement.

Pour le texte en général: en dehors des maladresses, moi, j'ai bien aimé. Je t'encourage donc à continuer sur ta lancée Mythologie et Fantasy ? - Page 2 1f600 , j'ai bien envie de savoir la suite!
En ligne
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  310
   Âge  :  34
   Localisation  :  Entre deux conduits
   Pensée du jour  :  Libre penseur
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Tapage au bout de la nuit


@ Enirtourenef : Et c’est la raison pour laquelle je ne veux pas recréer l’histoire de la mythologie, et m’en fier seulement qu’aux grandes lignes. Ce serait une tâche monstrueusement complexe que d’inclure tous ces détails, d’autant plus qu’ils changent selon les différentes dynasties, diffèrent également selon la haute et la basse Égypte. Ils manquent plusieurs pièces au casse-tête aussi :S, qui ne seront probablement jamais découvertes. Garder l’intérêt du lecteur deviendrait tout aussi ardue je pense. Donc je vais en prendre et je vais en laisser, beaucoup.

Pour écrire ce petit texte je ne me suis fié qu’à deux choses en fait : Ra est le dieu du soleil et il vient de l’eau. Et c’est dans cette optique de pensée que je compte écrire le reste. Je te remercie pour ta documentation ! Ces informations se retrouvent aussi sur internet, quoique formulées d’une manière probablement moins littéraire. Wink

@ Tsume : Merci pour ton retour. J’ai effectivement appliqué beaucoup d’inversions. Les maladresses, lorsqu’elles sont voulues peuvent être charmantes non ? Tu as raison à propos du : Comme par enchantement. Merci pour ton encouragement, ravi que mon petit début t’ait plut Smile Je mettrai peut-être la suite dans la section ¨Romans¨.
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  55
   Âge  :  34
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Clochard céleste


Pich a écrit:
Celà s’est-il même déjà fait ? Car je sais que ça relève quand même du ¨sacré¨. Je ne voudrais pas, une fois mon projet terminé, me faire fermer la porte au nez par les M.E soi-disant qu’on ne peut pas s’approprier la mythologie des civilisations anciennes, vous comprenez ?

Il y a une BD sur la mythologie grecque qui, je pense, entre un peu dans cet esprit : Traditions d'Olympus.

Je trouve l'idée tout à fait normale. La majeure partie du fantasy est directement tirée de la mythologie, même si habituellement il s'agit plus de mythologie populaire (les trolls, elfes, farfadets et géants...) directement implantée dans notre monde, que de mythologie traditionnelle (des histoires racontant l'origine du monde).
Quant à la question du "sacré", toutes les sociétés s'approprient et réadaptent des religions antérieures (le solstice d'hiver = fête païenne qui devient Noël = fête chrétienne, pour la plus connue). En faire de nouveaux récits est tout à fait dans cette tradition.

Après tout, un roman et un mythe ont ceci en commun d'inventer des histoires pour raconter quelque chose sur la réalité...
https://hortensemerisier.wordpress.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Mythologie et Fantasy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-